Hypnotisme : définition de hypnotisme


Hypnotisme : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

HYPNOTISME, subst. masc.

A. − ,,Ensemble des techniques permettant de provoquer, par des mécanismes de suggestion, le sommeil artificiel (léthargie) ainsi que l'état spécial de raideur musculaire (catalepsie) ou certains actes (somnambulisme provoqué)`` (Méd. Biol. t. 2 1971) :
Dès 1882, Pierre Janet, comme on l'a vu, pratiqua lui aussi l'hypnotisme à l'hôpital du Havre et aboutit, en 1889, à des conclusions analogues à celles de Charcot... Hist. sc.,1957, p. 1695.
Rem. Employé p. métaph. hypnotisme peut être synon. de hypnose. La puissance de l'amitié de Véronique avait opéré ce miracle de suggestion, avait endormi, frappé d'hypnotisme, les propres souvenirs de MM. Clapier et Nielly (Jouhandeau, M. Godeau, 1926, p. 39).
B. − Science traitant des phénomènes et des applications de l'hypnose. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth. : [ipnɔtism̥]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1845 « état de sommeil (dans les expériences de ce que l'on appelait magnétisme) » (Besch., s.v. hypnotisme et hypnalisme); 1869 professeur d'hypnotisme (Lautréam., Chants Maldoror, p. 353). Empr. à l'angl.hypnotism proposé par le docteur J. Braid (1842 neuro-hypnotism, 1843 hypnotism, cf. NED) pour désigner l'état de sommeil artificiel qu'il provoquait et étudiait, ce terme étant formé sur hypnotic (du terme méd. fr. hypnotique*) par substitution du suff. -ism (correspondant au fr. -isme*) à la finale de celui-ci. Fréq. abs. littér. : 32.
DÉR.
Hypnotiste, subst. masc.Personne qui pratique l'hypnotisme. Rencontré chez le curé un hypnotiste, spiritiste ou occultiste, − je ne sais comment nommer l'animal, − qui se déclare bon chrétien et dégaine volontiers son chapelet (Bloy, Journal,1900, p. 27).[ipnɔtist]. 1reattest. 1890 (Lar. 19eSuppl., s.v. hypnotisme); de hypnotisme, suff. -iste*.

Hypnotisme : définition du Wiktionnaire

Nom commun

hypnotisme \ip.nɔ.tism\ masculin

  1. (Médecine) Ensemble des phénomènes classés sous le nom d’hypnose.
    • Étudier l’hypnotisme.
  2. (En particulier) État hypnotique.
    • C’est de l’hypnotisme.
  3. Provocation des faits d’hypnose par divers procédés.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Hypnotisme : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HYPNOTISME. n. m.
T. de Médecine. Ensemble des phénomènes classés sous le nom d'hypnose. Étudier l'hypnotisme. Dans un sens particulier, il signifie État hypnotique. C'est de l'hypnotisme. Il se dit aussi de la Provocation des faits d'hypnose par divers procédés.

Hypnotisme : définition du Littré (1872-1877)

HYPNOTISME (i-pno-ti-sm') s. m.
  • Terme de physiologie. Sorte d'état magnétique que l'on provoque en faisant regarder par une personne un corps brillant qu'on tient très près des yeux.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hypnotisme »

Étymologie de hypnotisme - Littré

Voy. HYPNOTIQUE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de hypnotisme - Wiktionnaire

(1845) De hypnotique par substitution de suffixe avec -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hypnotisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hypnotisme ipnɔtism play_arrow

Citations contenant le mot « hypnotisme »

  • Parti à Paris en 1895 pour des recherches en neuropathologie, Freud en est revenu praticien de neurologie, convaincu de l’intérêt de l’hypnotisme. Il a adopté l’idée de Charcot que la technique hypnotique est le procédé souverain pour étudier scientifiquement l’« hystérie », «  un terme, écrit Freud à cette époque, dépourvu de signification un tant soit peu circonscrite » 1. Ensuite, influencé par des Viennois partisans de l’hypnotisme et les traitements de Liébeault et Bernheim vus à Nancy, Freud a cru que la procédure hypnotique était le meilleur traitement des « névrosés », qualifiés pour la plupart d’« hystériques ». Il écrivait en 1890 : « L’hypnose confère au médecin une autorité que n’a sans doute jamais possédée le prêtre ou le thaumaturge, en concentrant l’ensemble de l’intérêt psychique de l’hypnotisé sur la personne du médecin » 2. Afis Science - Association française pour l’information scientifique, L’hypnose - Textes - 1886-1893 - Afis Science - Association française pour l’information scientifique
  • (11) Histoire, pratique et théorie de l'hypnotisme. Club de Mediapart, Nouveau monde et meilleur des mondes | Le Club de Mediapart
  • Je viens de faire une véritable séance d'hypnotisme en écoutant seulement le Rondo(28mn 19) et en suivant les mains de AMB sur le piano. C'est époustouflant, .... Liberté d'expression, Bloc-notes : en finir avec la République des froussards - Liberté d'expression
  • Plus que jamais, notre regard doit se rebeller et accompagner ces perceptions qui ne sont nourries ni par la peur du terrible, ni par l’illusion d’un retour à une fausse « normalité », qui nous permettent d’aller contre un enfermement de tout dans nos vies, comme si cette quarantaine était un hypnotisme collectif. Pressenza, Le confinement du regard. Faire face à l'hypnotisme collectif
  • Charcot avait commencé sa carrière universitaire par des recherches sur les corrélats anatomiques de troubles neurologiques. Durant les années 1860, il avait réalisé des contributions essentielles à la neurologie moderne, notamment sur la sclérose en plaques et la sclérose latérale amyotrophique (« maladie de Charcot »). Depuis les années 1870, il s’est attelé à la question de l’hystérie. À l’époque, ce terme désignait une grande variété de troubles spectaculaires, que la plupart des médecins qualifiaient de simulations. À partir de 1878, Charcot a étudié l’hypnotisme dans l’espoir de résoudre l’énigme de l’hystérie. Quelques médecins contemporains considéraient l’hypnotisme comme un « véritable outil de vivisection psychologique  » [4], un moyen de faire de la psychologie expérimentale, voire de guérir des névroses. Afis Science - Association française pour l’information scientifique, Aux origines de l’hypnose - Comment l’hypnotisme a piégé l’hypnotisé et l’hypnotiseur - Afis Science - Association française pour l’information scientifique
  • Charcot décrit les trois stades successifs de ce qu'il appelle le « grand hypnotisme » ou la « grande hystérie » : la léthargie (La léthargie est une forme de vie ralentie (hibernation, estivation) qui permet à certains animaux (invertébrés et vertébrés) de...), la catalepsie et le somnambulisme. Selon lui, l'attaque de la Grande Hystérie se déroule selon des lois « valables pour tous les pays, pour tous les temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), universelles par conséquent ». Techno-Science.net, 🔎 École de Nancy (psychologie) - Définition et Explications

Traductions du mot « hypnotisme »

Langue Traduction
Corse ipnotisimu
Basque hypnotism
Japonais 催眠術
Russe гипнотизм
Portugais hipnotismo
Arabe تنويم مغناطيسى
Chinois 催眠术
Allemand hypnotismus
Italien ipnotismo
Espagnol hipnotismo
Anglais hypnotism
Source : Google Translate API

Synonymes de « hypnotisme »

Source : synonymes de hypnotisme sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires