La langue française

Cartel

Sommaire

Définitions du mot cartel

Trésor de la Langue Française informatisé

CARTEL1, subst. masc.

A.− Vieilli. Lettre, avis de provocation en duel, de défi; la provocation elle-même. Cartel de défi; envoyer, recevoir un cartel. Je ne pus me dispenser d'avouer à l'empereur que j'avois reçu d'Eginard un cartel, et que j'allois me battre avec lui (Mmede Genlis, Les Chevaliers du Cygne,t. 1, 1795, p. 306).
Rem. On rencontre ds la docum. le sens arch. « placard, pancarte » :
Suivant les termes de l'arrêt, on le [Vanini], dépouilla de tous vêtements, fors sa chemise; on lui mit hart au cou, et suspendit aux épaules un cartel... Gide, Journal,1945, p. 284.
B.− [P. réf. à la forme d'une lettre, d'une carte]
1. Cartouche entourant une inscription, une devise, des armoiries. On représentait dans les tableaux des inscriptions morales écrites sur des cartels (Ch. Blanc, Grammaire des arts du dessin,1876, p. 15).
P. méton., BLAS. Écu figurant dans un cartel. L'arbre généalogique aux rameaux touffus chargés de cartels (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 225).
2. P. anal., vx. Encadrement décoratif sculpté entourant un motif, un tableau, un objet et plus particulièrement une horloge. Un baromètre très ancien, dans un cartel de bois doré (Zola, La Joie de vivre,1884, p. 815).
P. méton. Horloge, généralement fixée au mur, entourée d'un cartel. Il (...) écoutait les rouages d'un gros cartel à face plate de chat-huant, vissé sur la maîtresse poutre (Colette, Sido,1929, p. 140).
Prononc. et Orth. : [kaʀtεl]. Ds Ac. 1694-1932. Fréq. abs. littér. : 58.

CARTEL2, subst. masc.

A.− Vx. Convention écrite, entente entre puissances belligérantes, généralement relative à des échanges de prisonniers pendant et après les hostilités. Cartel d'échange (Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène,t. 1, 1823, p. 276).
B.− P. anal.
1. ÉCON. Entente temporaire regroupant des entreprises d'une même branche, juridiquement et financièrement autonomes, en vue de limiter la concurrence et éventuellement d'obtenir ou de défendre des positions monopolistiques. Cartel d'entente; entrer dans un cartel :
Aujourd'hui, la cause des cartels est gagnée : la concurrence anarchique dans la complexité des intérêts combinés ne peut plus redevenir un danger sérieux. Aragon, Les Beaux Quartiers,1936, p. 196.
2. POL. Entente entre groupements politiques ou syndicaux en vue d'une action commune. Le cartel des gauches.
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. cartelliste. Relatif au cartel des gauches. Les élections cartellistes (L. Daudet, Bréviaire du journ., 1936, p. 161).
Prononc. et Orth. : [kaʀtεl]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. I. 1. 1527 cartel de la deffianche « lettre de défi » ici défi de guerre : cartel remis à Charles Quint par les hérauts de François Ieret de Henri VIII (La deffianche du roy de Franche ds Anc. poésies fr., X, p. 348); ca 1570 cartel de deffi (Carloix, VIII, 20 ds Gdf. Compl.), devenu terme hist. après 1626, date de la loi interdisant les duels; 2. a) 1572 décoration « sorte de cartouche » (Vente des biens de Claude Gouffier, duc de Roannès, grand écuyer de France ds Havard 1887); b) av. 1759 pendule à cartel (ou en cartel) (Lazare Duvaux, Livre journal II, 370, ibid.); c) 1704 « convention écrite entre nations belligérantes pour la rançon, l'échange des prisonniers » (Trév.) − 1878 (Ac.). II. 1. 1906 écon. pol. « association formée de producteurs pour prévenir la surproduction » (Nouv. Lar. ill. Suppl., s.v. cartel ou Kartell); 2. pol. le cartel des gauches « groupement électoral formé en 1922 en France, qui comprenait les socialistes, les radicaux-socialistes et les membres de la gauche radicale » (Aquist.). I empr. à l'ital cartello, attesté au sens I 1 dep. la 1remoitié du xvies. (Bandello [1454-1561] I, 34 ds Batt.), au sens de « placard, avis » au xvies. (B. Davanzati [1529-1606] II, 277, ibid), dimin. de carta, v. carte. II Empr. à l'all. Kartell (lui-même empr. au m. fr. cartel au sens de « défi pour un combat singulier », 1664 ds Weigand), terme d'écon. pol. employé pour la 1refois en 1879 par Eugen Richter, député libéral au Reichstag [1838-1906], pour désigner un groupe de producteurs de l'industrie métallurgique allemande qui formaient une telle association (Encyclop. brit., s.v. cartel; v. aussi Brockhaus Enzykl.). Fréq. abs. littér. : 25.
DÉR.
Cartellisation, subst. fém.,écon. Groupement d'une même branche en cartel* (cf. L'Univers. écon. et soc., 1960, p. 813). [kaʀtelizasjɔ ̃] ou [kaʀtε-]. Seules transcr. ds Pt Rob. avec [e] fermé et ds Lar. Lang. fr. avec [ε] ouvert. 1960 id.; de cartel2, suff. -isation (-iser* + -tion*). Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. cartellisé, ée. Qui fait l'objet d'un groupement en cartel. Groupement quasi cartellisé (Perroux, L'Écon. du XXes., 1964, p. 555).
BBG. − Dub. Dér. 1962, p. 34 (s.v. cartellisation). − Hope 1971, pp. 176-177. − Kemna 1901, p. 86. − Kohlm. 1901, p. 37. − Rog. 1965, p. 194. − Sar. 1920, p. 6. − Tracc. 1907, p. 124. − Wind 1928, p. 137.

Wiktionnaire

Nom commun 1

cartel \kaʁ.tɛl\ masculin

  1. (Histoire) Écrit par lequel on défiait quelqu’un pour un combat singulier. Défi par écrit pour un combat dans une fête, comme aux tournois.
    • C’est une lettre formelle de défi, répondit le templier ; mais, par Notre-Dame de Bethléem ! si ce n’est pas une sotte plaisanterie, c’est le cartel le plus extraordinaire qui ait jamais passé le pont-levis d’un château seigneurial. — (Walter Scott, Ivanhoé, ch. XXV, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • (Figuré) Il se senti assez fort pour lancer un cartel à l’univers. Sa personnalité s’enflait. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 31)
  2. (Par extension) Convention entre les chefs de deux armées belligérantes en vue d’une suspension d’armes, d’un échange de prisonniers, etc.
    • Régler le cartel. Le cartel est fait. Cartel d’échange.
  3. (Muséologie) Plaquette ou étiquette, fixée sur le cadre d’un tableau, sur le socle d’une statue, ou à côté d’une œuvre et donnant diverses informations : titre, auteur, etc.
    • L’œuvre expose ses craquelures, ses courbes polies et rosies par endroits par la lumière. S’agit-il du sentier qui monte en lacets… ? Sur place, nul cartel explicatif. — (Corinne Boyer, Les étonnants refuges d’art d’Andy Goldsworthy, Journal La Croix, page 18, 1er septembre 2014)
    • L’air du temps est de réévaluer les grands noms de la culture, notamment dans les musées anglo-saxons, et de nettoyer les cartels d’œuvres de leurs marqueurs raciaux – nègre devient noir, etc. — (Michel Guerrin, « Juger les créateurs du passé avec notre morale d’aujourd’hui invite à censurer Hitchcock, Michael Jackson ou Céline », Le Monde. Mis en ligne le 29 novembre 2019)
  4. Ornement qui entoure le cadran de certaines pendules portatives faites pour être appliquées à la muraille, au lambris, dans un appartement et, par extension, la pendule même.
    • Un joli cartel. Il n’y a dans la salle à manger qu’un simple cartel.
    • Un vieux cartel de cuivre incrusté d’arabesques en écaille ornait le manteau de la cheminée en pierre blanche. — (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, 1834 ; p. 218 de l’éd. Houssiaux de 1855)
    • Quand l’aiguille du cartel inévitablement Louis XIV hissa sa tête ouvragée vers un chiffre X en écaille, je n’y tins plus, et je me levai. — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, page 97.)
  5. (Marine) (Diplomatie) Bateau chargé d'une mission pacifique, ou parlementaire, il n'est pas armé et ne doit pas être attaqué par les belligérants.

Nom commun 2

cartel \kaʁ.tɛl\ masculin

  1. Entente ou groupement de personnes ou d’entités en vue d’une action, politique ou économique.
    • Le cartel des Gauches.
  2. (Économie) Entente d’un groupe d’industrie en vue de fausser la concurrence et fixer les prix sur les marchés.
  3. (Police) Association de malfaiteurs, surtout dans le cadre du trafic de drogue en Amérique du sud et Amérique centrale

Nom commun 3

cartel \kaʁ.tɛl\ masculin

  1. (Histoire) Ancienne mesure des grains, des céréales, jadis en vigueur à Rocroi, Mézières, Sedan, et sur le port de Givet.
    • À Sedan le cartel de froment pèse trente-neuf livres, celui de méteil une livre de moins ; le cartel de seigle, trente-sept, & celui d’avoine trente-cinq livres. — (L’Encyclopédie)
    • CARTEL. Mesure de capacité pour grains, autrefois usitée en France et en Belgique.
      Bouillon en Belgique. Le demi-cartel
      […] 25.85 [litres]
      Charleville en France, Ardennes. Le cartel
      […] 20.00 [L]
      Mezières en France. Le cartel froment pesait 30 ℔ poids de marc
      […] 19.50 [L]
      […]
      Sedan en France. Le cartel froment pesait 39 ℔ poids de marc
      […] 25.40 [L] — (Horace Doursther, Dictionnaire universel des poids et mesures, anciens et modernes, M. Hayez, Bruxelles, 1840)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CARTEL. n. m.
Écrit par lequel on défiait quelqu'un pour un combat singulier. Il s'est dit aussi d'un Défi par écrit pour un combat dans une fête, comme aux tournois. Un cartel de défi. Envoyer, recevoir un cartel. Il signifiait par extension Convention entre les chefs de deux armées belligérantes en vue d'une suspension d'armes, d'un échange de prisonniers, etc. Régler le cartel. Le cartel est fait. Cartel d'échange. Il se dit aussi de l'Ornement qui entoure le cadran de certaines pendules portatives faites pour être appliquées à la muraille, au lambris, dans un appartement et, par extension, de la Pendule même. Un joli cartel. Il n'y a dans la salle à manger qu'un simple cartel.

Littré (1872-1877)

CARTEL (kar-tèl) s. m.
  • 1Appel en duel. Donner, recevoir, accepter, refuser un cartel. Il fut réveillé le lendemain par un cartel, Hamilton, Gramm. 6. César envoya-t-il un cartel à Caton ? Rousseau, Hél. I, 57. Vous êtes beaucoup plus propre à écrire un cartel qu'une lettre, Voiture, Lett. 29. Qu'est-ce que vous dites ? Je ne me bats jamais au soleil couché ; on risque de s'estropier ; lisez le cartel, c'est pour demain, Picard, La petite ville, IV, 11.
  • 2Autrefois, dans les tournois, défi de chevalier à chevalier. Soit que l'honneur à la barrière L'appelle à débattre un cartel, Malherbe, II, 3.
  • 3Règlement entre des nations belligérantes pour la rançon ou l'échange de prisonniers de guerre. On échangea mon cornette, et ainsi le cartel s'établit insensiblement, Retz, II, 227. Les alliés envoyèrent le cartel pour l'échange des prisonniers, Saint-Simon, 41, 230. Il n'y eut jamais de cartel d'échange entre Charles et le czar, Voltaire, Charles XII, 4.

    Terme de marine. Bâtiment portant les prisonniers qui doivent être échangés.

  • 4 Terme de blason. Écu.
  • 5Encadrement de certaines pendules portatives faites pour être appliquées à une muraille, à un lambris.

    La pendule même. Un cartel en bronze. Le cartel de la salle à manger retarde d'un quart d'heure.

  • 6Ornement dans les bordures des tableaux, des trumeaux, des cheminées, etc.

HISTORIQUE

XVe s. Le suppliant leur bailla ou fit bailler à un chascun un cartellet ou rescrit contenant…, Du Cange, cartellus.

XVIe s. Xercès escrivit un cartel de desfi au mont Athos, Montaigne, I, 22. En fait de bataille, le defendeur est tenu de confesser ou nier le fait dès le mesme jour qu'il reçoit le cartel, Loysel, 810. Il s'oublia tant que de luy escrire un cartel de deffi, pour lequel il maintenoit ne luy estre aulcunement subject ny vassal, Carloix, VIII, 20.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CARTEL, s. m. (Hist. mod.) lettre de défi, ou appel à un combat singulier, qui étoit fort en usage lorsqu’on décidoit des différends par les armes, & uniquement par elles, ainsi que certains procès. Voyez Combat, Duel, Champion, &c. (G)

Cartel, (Commerce.) mesure de continence pour les grains, & qui est en usage à Rocroi, à Mezieres, & autres lieux où elle varie pour la grandeur & pour le poids.

Le cartel de froment pese à Rocroi trente-cinq livres poids de marc, celui de méteil trente-quatre, & celui de seigle trente-trois.

A Mezieres le cartel de froment pese trente livres, de méteil vingt-huit, de seigle vingt-six livres.

A Sedan le cartel de froment pese trente-neuf livres, celui de méteil une livre de moins ; le cartel de seigle, trente-sept, & celui d’avoine trente-cinq livres.

A Montmidi le cartel de froment pese quarante-huit livres & demie ; de méteil, quarante-sept ; d’avoine, cinquante livres. Toutes les livres dont nous venons de parler, doivent être prises poids de marc. Dictionnaire du Commerce. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cartel »

(Nom 1) (XVIe siècle) De l’italien cartello (« affiche »), d’où le sens de « lettre de défi » et d’ornement d’horloge (XVIIIe siècle).
(Nom 2) (XIXe siècle) De l’allemand Kartell, lui-même de l’italien.
(Nom 3) De l’ancien français cartel (« quart »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espagn. cartel, affiche ; ital. cartello, affiche, cartel ; diminutif de carte (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cartel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cartel kartɛl

Évolution historique de l’usage du mot « cartel »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cartel »

  • Il n'y a plus que la radio qui chante. La chanson a cessé d'être un art populaire pour devenir une industrie lourde, avec ses cartels, ses investissements, ses transferts de vedettes et son imposture organisée. De Gilbert Cesbron / Une sentinelle attend l'aurore
  • Jamais un haut fonctionnaire de la capitale n’avait été ainsi pris pour cible par le crime organisé. Mexico a longtemps été épargnée par ce type d’attaque digne d’un film hollywoodien, révélant la recrudescence de la violence des cartels. L’année dernière a marqué un seuil macabre historique, avec 35 588 homicides. Et 2020 n’est pas en reste : 2 583 meurtres ont été perpétrés en mars, soit plus de quatre-vingts morts par jour. Un record mensuel, malgré le confinement décrété contre l’épidémie de Covid-19. Le Monde.fr, Au Mexique, un cartel de la drogue déclare la guerre à l’Etat
  • Mexico – Par manque de preuves, María ‘N’, mère de José Antonio Yépez “El Marro”, chef du cartel de Santa Rosa de Lima, a été libérée. Breakingnews.fr, Ils libèrent la mère de "El Marro", chef du cartel de Santa Rosa de Lima
  • María Eva Ortiz, mère du chef du cartel de Santa Rosa de Lima, José Antonio Yépez Ortiz, alias ‘El Marro’, a quitté la prison où elle était pendant un peu plus d’une semaine ce dimanche en raison du manque de preuves Lorsque le bureau du procureur général a émis un mandat d’arrêt contre elle pour trafic de drogue, ont rapporté les médias locaux. Breakingnews.fr, La mère du chef du cartel de Santa Rosa de Lima est libérée de prison faute de preuves
  • Vers un « cartel du ransomware » ? Silicon, Maze : vers un « cartel » du ransomware ? | Silicon
  • L’affaire dite du "cartel des camions", avait débuté en 1997. La Commission européenne avait condamné les constructeurs à une amende de près de 4 milliards d’euros, sans se prononcer sur le droit des victimes à percevoir d’éventuels dommages et intérêts. , Deutsche Bahn lance sa propre plainte contre le "cartel des camions" - Actu-Transport-Logistique.fr
  • Pour pénétrer au cœur de ces circuits, la Thaïlande a travaillé en collaboration avec l'Agence antidrogue américaine (DEA), très au fait des pratiques des cartels sud-américains et avec ses voisins, notamment la Birmanie qui s'est, elle, engagée vendredi à détruire pour 700 millions d'euros de stupéfiants. L'Obs, La Thaïlande resserre la pression sur les cartels de la drogue
  • Pendant ses années d'activité avec le cartel, il a réussi à récolter une fortune de deux milliards de dollars grâce à ses opérations dans le trafic de cocaïne. Blasting News, Cartel de Medellin: Carlos Lehder, ex associé de Pablo Escobar, est libre
  • Pour pénétrer au coeur de ces circuits, la Thaïlande a travaillé en collaboration avec l'Agence antidrogue américaine (DEA), très au fait des pratiques des cartels sud-américains et avec ses voisins, notamment la Birmanie qui s'est, elle, engagée vendredi à détruire pour 700 millions d'euros de stupéfiants. , 20 minutes - Le pays déclare la guerre aux cartels en brûlant 25 t de drogues

Traductions du mot « cartel »

Langue Traduction
Anglais cartel
Espagnol cartel
Italien cartello
Allemand kartell
Portugais cartel
Source : Google Translate API

Synonymes de « cartel »

Source : synonymes de cartel sur lebonsynonyme.fr
Partager