La langue française

Trust

Définitions du mot « trust »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRUST, subst. masc.

A. −
1. ÉCON. POL. Entente entre plusieurs entreprises pour établir un monopole de fait et revêtant des formes différentes selon qu'elles conservent ou non leur individualité. Réglementation des trusts. Les grands trusts pétroliers sont naturellement propriétaires de la plupart des navires-citernes (Le Masson, Mar., 1951, p. 107).
En appos. Holding trust. Aux États-Unis, les formes d'ententes les plus célèbres sont connues sous le nom de trusts. On distingue trois types de trusts: le voting trust réunit les actions de différentes sociétés (...) la fusion pure et simple consiste à dissoudre des sociétés existantes pour former une société unique (...) la holding trust, ou holding achète des actions de différentes sociétés et finit par jouer un rôle décisif dans chacune (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1968, p. 27).
Trust horizontal. Trust qui regroupe des firmes ayant le même objet (d'apr. Romeuf t. 2 1958).
Trust vertical ou intégré. Trust qui comporte des firmes complémentaires les unes des autres. Il allait faire un trust vertical, acheter une usine de papier pour ses boîtages, avoir sa propre imprimerie, sortir son hebdomadaire (Druon, Gdes fam., t. 2, 1948, p. 43).
2. P. anal. En U.R.S.S., ensemble industriel, groupe d'entreprises soumis à une direction unique. Synon. combinat.Les usines d'état et les entreprises coopératives (...) sont groupées en trusts d'état (qui n'ont de commun avec les trusts capitalistes que la concentration technique) (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1966, p. 452).
B. − P. ext.
1. Cour. Coalition d'intérêts privés économiques, groupement de spéculateurs occupant une position dominante dans un secteur économique et accaparant les moyens de production et/ou de distribution correspondants. Oui, il s'agissait bien d'une bataille pour le trust des jeux (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 425).
2. P. anal. Accaparement, réunion de choses de même nature au profit d'une seule personne, d'un même intérêt. Je ne puis m'empêcher de songer à ce trust des cerveaux qui fut assemblé en Amérique et qui s'évanouit en discutant, au bout de quelques semaines (Valéry, Variété III, 1936, p. 260).
Loc. verb., vieilli. Faire le trust. Synon. de truster (v. ce mot B).Depuis ce moment-là, ma tante a fait le trust de toutes les peintures se rapportant aux Villeparisis véritables (...). Le château de ma tante est devenu une sorte de lieu d'accaparement de leurs portraits, authentiques ou non (Proust, Guermantes 1, 1920, p. 294).
REM.
Trustard, subst. masc.,région. (Québec). Synon. de trusteur (dér. s.v. truster b).« Un petit trustard manqué ». Ce qui vous appartient m'apparquient et ce qui est à moué est rien qu'à moué (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 374).
Prononc. et Orth.: [tʀ œst]. Plur. des trusts. Étymol. et Hist. 1. 1888 (L'Économiste français, 5 mai, 555a ds Höfler Anglic.: Un trust est une association de personnes qui, étant engagées dans une même industrie, remettent à un comité directeur unique la direction de leurs diverses entreprises individuelles); 2. 1905 « monopole d'un produit » faire le trust de « avoir le monopole de » (J. Huret, Plages de Milliardaires, in En Amérique, p. 363 ds Rey-Gagnon Anglic.); 3. 1932 p. ext. « association, regroupement de personnes ayant une activité ou des intérêts communs » (Tharaud, Biens-aimées, p. 21); 4. 1933 « grande et puissante société d'un secteur de l'économie (non capitaliste) » les trusts du Kremlin (Morand, Champions du monde, p. 142). Empr. à l'anglo-amér.trust att. au sens 1 dep. 1877 (DAE et NED Suppl.2), spécialisation de sens de l'angl. trust désignant le fait de confier à un groupe de personnes l'administration de certains biens, empl. partic. de trust « confiance » issu d'un vieil angl. *trust « sûr » (v. NED, s.v. trust subst. et trust adj.). Fréq. abs. littér.: 49. Bbg. Becker 1970, p. 285, 327. − Bonn. 1920, p. 161.

Trésor de la Langue Française informatisé

TRUST, subst. masc.

A. −
1. ÉCON. POL. Entente entre plusieurs entreprises pour établir un monopole de fait et revêtant des formes différentes selon qu'elles conservent ou non leur individualité. Réglementation des trusts. Les grands trusts pétroliers sont naturellement propriétaires de la plupart des navires-citernes (Le Masson, Mar., 1951, p. 107).
En appos. Holding trust. Aux États-Unis, les formes d'ententes les plus célèbres sont connues sous le nom de trusts. On distingue trois types de trusts: le voting trust réunit les actions de différentes sociétés (...) la fusion pure et simple consiste à dissoudre des sociétés existantes pour former une société unique (...) la holding trust, ou holding achète des actions de différentes sociétés et finit par jouer un rôle décisif dans chacune (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1968, p. 27).
Trust horizontal. Trust qui regroupe des firmes ayant le même objet (d'apr. Romeuf t. 2 1958).
Trust vertical ou intégré. Trust qui comporte des firmes complémentaires les unes des autres. Il allait faire un trust vertical, acheter une usine de papier pour ses boîtages, avoir sa propre imprimerie, sortir son hebdomadaire (Druon, Gdes fam., t. 2, 1948, p. 43).
2. P. anal. En U.R.S.S., ensemble industriel, groupe d'entreprises soumis à une direction unique. Synon. combinat.Les usines d'état et les entreprises coopératives (...) sont groupées en trusts d'état (qui n'ont de commun avec les trusts capitalistes que la concentration technique) (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1966, p. 452).
B. − P. ext.
1. Cour. Coalition d'intérêts privés économiques, groupement de spéculateurs occupant une position dominante dans un secteur économique et accaparant les moyens de production et/ou de distribution correspondants. Oui, il s'agissait bien d'une bataille pour le trust des jeux (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 425).
2. P. anal. Accaparement, réunion de choses de même nature au profit d'une seule personne, d'un même intérêt. Je ne puis m'empêcher de songer à ce trust des cerveaux qui fut assemblé en Amérique et qui s'évanouit en discutant, au bout de quelques semaines (Valéry, Variété III, 1936, p. 260).
Loc. verb., vieilli. Faire le trust. Synon. de truster (v. ce mot B).Depuis ce moment-là, ma tante a fait le trust de toutes les peintures se rapportant aux Villeparisis véritables (...). Le château de ma tante est devenu une sorte de lieu d'accaparement de leurs portraits, authentiques ou non (Proust, Guermantes 1, 1920, p. 294).
REM.
Trustard, subst. masc.,région. (Québec). Synon. de trusteur (dér. s.v. truster b).« Un petit trustard manqué ». Ce qui vous appartient m'apparquient et ce qui est à moué est rien qu'à moué (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 374).
Prononc. et Orth.: [tʀ œst]. Plur. des trusts. Étymol. et Hist. 1. 1888 (L'Économiste français, 5 mai, 555a ds Höfler Anglic.: Un trust est une association de personnes qui, étant engagées dans une même industrie, remettent à un comité directeur unique la direction de leurs diverses entreprises individuelles); 2. 1905 « monopole d'un produit » faire le trust de « avoir le monopole de » (J. Huret, Plages de Milliardaires, in En Amérique, p. 363 ds Rey-Gagnon Anglic.); 3. 1932 p. ext. « association, regroupement de personnes ayant une activité ou des intérêts communs » (Tharaud, Biens-aimées, p. 21); 4. 1933 « grande et puissante société d'un secteur de l'économie (non capitaliste) » les trusts du Kremlin (Morand, Champions du monde, p. 142). Empr. à l'anglo-amér.trust att. au sens 1 dep. 1877 (DAE et NED Suppl.2), spécialisation de sens de l'angl. trust désignant le fait de confier à un groupe de personnes l'administration de certains biens, empl. partic. de trust « confiance » issu d'un vieil angl. *trust « sûr » (v. NED, s.v. trust subst. et trust adj.). Fréq. abs. littér.: 49. Bbg. Becker 1970, p. 285, 327. − Bonn. 1920, p. 161.

Wiktionnaire

Nom commun

trust \tʁœst\ masculin

  1. (Économie) (Finance) Groupe d’entreprises ou de compagnies industrielles et commerciales qui s’unissent en vue de créer un monopole ou un monopsone.
    • Une des prophéties ordinaires qu’on fait à l’avenir des États-Unis est la domination d’un groupe d’organisateurs de trust et de boss politiques. — (H. G. Wells, Anticipations, 1901, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Société du Mercure de France, Paris, 1904)
    • Devant l'affluence des pèlerins, le cours du zouz ou la taxe du change devait naturellement s'élever; il n'était pas difficile aux changeurs occupant la place de se liguer dans une sorte de trust à la hausse. La foule subissait leurs conditions exorbitantes ; […]. — (Marie Benoît Schwalm, La vie privée du peuple juif à l'époque de Jésus-Christ, Librairie V. Lecoffre, 1910, page 379)

Nom commun

trust \tɹʌst\

  1. Confiance.
  2. (Droit) (Finance) Fiducie.
    • He created a trust in order to avoid inheritance taxes.
  3. (Droit) (Finance) Groupe d’hommes d’affaires ou de compagnies organisés pour un profit commun.
    • In America, the robber barons of the 19th century created trusts, and the Sherman Anti-Trust act was designed to limit these abuses.

Verbe

trust \tɹʌst\

  1. Faire confiance.
    • Trust me.
      Faites-moi confiance.

to trust in

  1. Croire en, avoir la foi en.
    • In God we trust.
      Nous croyons en Dieu.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « trust »

(Siècle à préciser) De l’anglais trust.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « trust »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trust trœst

Citations contenant le mot « trust »

  • « L'acquisition d'OPAQ enrichit encore notre offre SASE existante. Désormais, nous proposerons aux clients et partenaires la plateforme SASE la plus complète du marché avec l'offre de sécurité la plus large, le SD-WAN leader du secteur et des solutions de mise en réseau avancées grâce à une architecture cloud flexible, rentable et brevetée zero trust », a indiqué Ken Xie, fondateur, président du conseil d'administration et CEO de Fortinet. Parmi les domaines fonctionnels couverts par Fortinet on retrouve aussi de la sécurité des applications et des workloads multicloud, du sandboxing, de l'authentification multifacteurs et des identités... LeMondeInformatique, Zero Trust : Fortinet croque la start-up OPAQ - Le Monde Informatique

Images d'illustration du mot « trust »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « trust »

Langue Traduction
Anglais trust
Espagnol confiar
Italien fiducia
Allemand vertrauen
Chinois 相信
Arabe ثقة
Portugais confiar em
Russe доверять
Japonais 信頼
Basque konfiantza
Corse fiducia
Source : Google Translate API

Synonymes de « trust »

Source : synonymes de trust sur lebonsynonyme.fr

Trust

Retour au sommaire ➦

Partager