La langue française

Carrefour

Sommaire

Définitions du mot carrefour

Trésor de la Langue Française informatisé

CARREFOUR, subst. masc.

A.− [Le carrefour est un nœud de communication ds l'espace habité]
1.−
a) Lieu relativement large (par opposition au simple croisement) où se rencontrent plusieurs routes, chemins ou rues venant de directions contraires. Arriver à un carrefour; poteau indicateur de carrefour; planter des croix dans les carrefours (Ac.) :
1. Il y a, au sommet le plus élevé et le plus habituellement solitaire du parc de Saint-Cloud, (...), un carrefour composé du croisement de trois longues allées. Là, ces allées se rencontrent et forment en se rencontrant une large pelouse vide. Lamartine, Raphaël,1849, p. 291.
P. plaisant. Une hirondelle de carrefour. Un gendarme (cf. P. Vialar, La Mort est un commencement, Les Morts vivants, 1947, p. 174).
MINES. Lieu où se croisent des galeries souterraines (cf. Noël 1968).
b) P. anal.
[En parlant du corps hum.] Il avait au coin de l'œil un carrefour de rides (Hugo, Les Travailleurs de la mer,1866, p. 98).
ANAT. Point d'intersection de plusieurs veines, nerfs... Un carrefour veineux (G. Gérard, Manuel d'anat. hum.,1912, p. 233).
2. P. ext. [Dans une localité] Lieu assez large où aboutissent diverses rues et où se croisent beaucoup de gens; voie publique :
2. On disait partout, jusque dans les tavernes et les carrefours, qu'ils [le Duc d'Orléans et la Reine] ne se souciaient de rien que d'arracher l'argent au peuple, ... Barante, Hist. des ducs de Bourgogne,t. 2, 1824, p. 354.
Péjoratif :
3. La République les [l'Église et la Monarchie] a vaincues par ses promesses de liberté, par ses prétentions, clamées à tous les carrefours, d'installer la justice dans le monde. Clemenceau, Vers la réparation,1899, p. 32.
Loc. péj. Musicien, chantre de carrefour (Lar. 19e). Muse des carrefours. Poésie populaire. Langage, injures de carrefour. Paroles, injures grossières (cf. Ac. 1878-1932). Tes braillards de place publique et tes harangueurs de carrefour (Renan, Drames philos.,1888, p. 596).
Vénus des carrefours. Prostituée. P. métaph. Moins que jamais, il sera la vénus des carrefours. Et c'est tant mieux pour les cœurs à qui il se rendra sensible (Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 130).
B.− P. compar. ou métaph. Point de rencontre d'éléments divers ou opposés.
1. [La métaph. porte sur ce qui se rencontre dans un point de l'espace habité] L'Égypte seule, grâce à sa position entre l'Afrique et l'Asie, la Méditerranée et la Mer Rouge, est un carrefour d'espèce humaine (Vidal de La Blache, Principes de géogr. hum.,1921, p. 54):
4. À la vue des tombes innombrables (...) le lettré médita sur la destinée des hommes : − Hélas! se dit-il, voici le carrefour où aboutissent tous les chemins de la vie. A. France, La Vie littér.,t. 3, 1891, p. 87.
2. [La métaph. porte à la fois sur le lieu et ce qui s'y rencontre] L'université carrefour de nombreuses disciplines.
[En parlant d'un lieu quelconque] Une bibliothèque, c'est le carrefour de tous les rêves de l'humanité (Green, Journal,1941, p. 145).
[En parlant de pers.] Des esprits carrefours, tout à la fois athées et religieux (Barrès, Le Voyage de Sparte,1906, p. 6).Il est [Barrès] une sorte de carrefour où se croisent et se combinent les influences de Renan, de Taine, de Stendhal, de Gœthe (Léautaud, Journal littér.,t. 1, 1893-1906, p. 31).
[En parlant d'un moment de la vie où l'on doit choisir entre diverses voies, p. réf., notamment, au jeune Hercule placé au carrefour de la vertu et du vice] Il [l'esprit] va remontant dans les souvenirs, s'arrêtant aux carrefours et aux embranchements (Flaubert, Correspondance,1851, p. 285):
5. Les prédestinations (...) ont des impasses, des cœcums, des tournants obscurs, des carrefours inquiétants offrant plusieurs voies. Jean Valjean faisait halte en ce moment au plus périlleux de ces carrefours. Il était parvenu au suprême croisement du bien et du mal. Il avait cette ténébreuse intersection sous les yeux. Cette fois encore, (...), deux routes s'ouvraient devant lui; l'une tentante, l'autre effrayante. Laquelle prendre? Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 651.
Être à un carrefour. Être acculé à une option importante.
3. Néol. [À l'intérieur d'un grand rassemblement ou de manière indépendante] Rencontre d'un nombre réduit de personnes, en vue d'un échange d'informations et d'idées sur un thème donné; lieu d'une telle rencontre; personnes participant à une telle rencontre. Un carrefour sur la réforme de l'Université a eu lieu à M. (M.,16 sept. 1968ds Gilb. 1971).
[P. oppos. à des réunions plus réduites] Le carrefour éclate : huit ateliers attaquent simultanément le sujet (Le Congrès M.C.C. (9, 10, 11 nov. 1974),janv.-févr. 1975, no63/64).
Carrefour linguistique. Dans une grande rencontre internationale, réunion entre gens d'une même langue (Vie lang., p. 240).
Prononc. et Orth. : [kaʀfu:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. ca 1110 quarefoz « endroit où se croisent plusieurs chemins » (Gormont et Isambart, éd. Bayot, 629 : Au quarefoz de treis chemins); xiiies. carrefour (Ménestrel Reims, éd. N. de Wailly, 198 ds T.-L.); 1835 fig. le carrefour de la vie (Balzac, Le Père Goriot, p. 123); 2. p. ext. 1663 « voie publique » (Mol., Éc. des femmes, I, 1 ds Littré : Et s'il faut que sur vous on ait la moindre prise, Gare qu'aux carrefours on ne vous tympanise); 1812, 29 août chansonniers de carrefour (Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 2, p. 291); 3. p. anal. « lieu de rencontre d'idées, de sentiments, de personnes, etc. » a) 1849 carrefour de l'âme (Flaubert, La Tentation de St Antoine, p. 352); b) 1921 carrefour d'espèce humaine supra. Du bas lat. quadrifurcus, littéralement « qui a quatre fourches » (ds Forc.) postérieurement substantivé au sens de « lieu où se croisent quatre chemins »; cf. carrouge issu du lat. class. quadrŭvium. Fréq. abs. littér. : 891. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 822, b) 1 325; xxes. : a) 1 505, b) 1 471. Bbg. Bernelle (A.). Quatre. Vie Lang. 1961, p. 250. − Delmond (P.). Rues, boulevards, avenues ... Distinguons! Vie Lang. 1969, p. 547. − Rommel (A.). Die Entstehung des klassischen französischen Gartens im Spiegel der Sprache. Berlin, 1954, t. 22, 30, 38.

Wiktionnaire

Nom commun

carrefour \kaʁ.fuʁ\ masculin

  1. Endroit où, dans les villes et à la campagne, se croisent plusieurs rues, routes, chemins.
    • (...), tous les trois brisés du voyage, effarés et perdus au milieu du vaste Paris, le nez levé sur les maisons, demandant à chaque carrefour la rue de la Michodière, dans laquelle leur oncle Baudu demeurait.— (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883 - Éditions Gallimard, 1980, p. 29 ISBN 2070409309)
    • Aux carrefours, des plaques tentatrices indiquent Colmar, Strasbourg, Fribourg, avec le nombre de kilomètres le plus réduit, en évitant d’atteindre un chiffre rond, comme dans les grands magasins : 59, 99, 119. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Un aqueduc du IIe siècle, long de 3 km amenait l’eau de la fontaine Bonnet pour alimenter des thermes gallo-romains, situés à un carrefour des voies antiques près de l’actuel presbytère d’Arthon. — (Le Petit Futé Loire-Atlantique 2012-2013, p. 119)
  2. (Figuré) Moment clé.
    • Au carrefour de l’histoire.
  3. (Figuré) Lieu de rencontre d'idées, de cultures, de doctrines ou de peuples différents.
    • C’est pourquoi Avignon, corsetée de frontières dont certaines sont littéralement à sa porte, est un étonnant carrefour culturel, surtout depuis qu’elle a été la résidence des papes. — (M. Venard, "Mosaïque politique, carrefour culturel et frontières confessionnelles dans la province ecclésiastique d’Avignon au XVIème siècle", in Les frontières religieuses en Europe du XVe au XVIIe siècle, actes du XXIe colloque international d’études humanistes, 1992)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CARREFOUR. n. m.
L'endroit où dans les villes et a la campagne se croisent plusieurs rues, routes, chemins. La foule qui remplissait le carrefour. Planter des croix dans les carrefours. Un langage de carrefour, Des paroles grossières. Des injures de carrefour, Des injures grossières.

Littré (1872-1877)

CARREFOUR (ka-re-four) s. m.
  • L'endroit où se croisent plusieurs rues, voies ou chemins. Le lieu de la scène était pour l'ordinaire un carrefour d'une forêt, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg. Ce que les beaux génies de la Grèce ont trouvé par un dernier effort de raison s'enseigne aux carrefours de nos cités, Chateaubriand, Génie, I, VI, 6. … J'ai fui la ville aux muses si contraire, Et l'écho fatigué des clameurs du vulgaire ; Sur les pavés poudreux d'un bruyant carrefour Les poétiques fleurs n'ont jamais vu le jour, Chénier, Él. 14.

    Fig. Vous devez marcher droit pour n'être pas berné ; Et s'il faut que sur vous on ait la moindre prise, Gare qu'aux carrefours on ne vous tympanise, Molière, Éc. des femmes, I, 1.

    Un langage, des injures de carrefour, la langue des carrefours, se dit de propos grossiers.

HISTORIQUE

XIIe s. Et derompre [eux] à chevaux entre deux carrefors, Saxons, XXVII. Lors il ont en un quarrefor Une dameisele trovée, la Charette, 606.

XIIIe s. Et crioit à cescun quartfour des rues, Chr. de Rains, 107. Et se li vallés ne sont comandé, cil doivent aler en la place jurée à l'aigle, ou quarrefour des chans pour eus alouer, Liv. des mét. 132. Et li crieur tout ensemble doivent crier le vin le roi au mein et au soir par les quarrefours de Paris, ib. 26. Il fleutera nos paroles Par quarrefours et par escoles, Selon le langage de France, la Rose, 106778. Coustume est en moult de liex c'on fet crois de pierre ou de fust es quarrefors des chemins ou en autres liex, Beaumanoir, XXV, 24. Le roy le fist volentiers, et les heberga en une rue appelée le quarrefour du Temple, qui ore est appelée la rue Sainte-Croix, Joinville, 299.

XIVe s. Li Romain fesoient liz auci come à reposer, à coissins et oreilliers, parmi les carrefours, pour honneur de leurs diex, Bercheure, f° 2, verso. Droit à un quarrefour, se l'histoire ne ment, Li salirent au dos quinze laron pullent. Beaud. de Seb. XI, 105.

XVe s. En villes et en carrefours, Chartier, Espérance des trois vertus.

XVIe s. Adonc veissiez par carrefours et places Gens se retraire…, Marot, J. V, 183. Il n'y avoit place, canton, carrefour ni carroy qui ne fust garni ou d'un theatre ou d'un arc, Carloix, III, 20. Il y avait aux carrefours de Rome des vaisseaux et demy-caves pour y apprester à pisser aux passants, Montaigne, I, 372.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CARREFOUR. Ajoutez : - REM. Corneille écrit carfour. Comment ? - De ce carfour j'ai vu venir Philinte, Corneille, Lexique, éd. Marty-Laveaux. Théante approche-t-il ? - Il est en ce carfour, Corneille, ib.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CARREFOUR, s. m. (Jardinage.) est la rencontre de quatre allées dans une forêt, dans un bois ; ce qui imite l’issue de quatre rues dans une ville, que l’on nomme aussi carrefour.

On les peut faire circulaires ou quarrés : dans cette derniere forme on en retranche les encoignures, ce qui leur donne plus de grace, & les aggrandit considérablement. (K)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « carrefour »

Du latin quadrifurcus (« qui a quatre fourches »). Du latin quad- (« quatre ») et latin furca (« fourche »).
(Vers 1130) quarrefor.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourguig. carrefor ; provenç. carreforc ; de quadrifurcus, qui a quatre fourches ou divisions, de quadri, qui a le même radical que quatuor, quatre (voy. QUATRE), et furca (voy. FOURCHE). C'est le provençal qui montre que dans l'étymologie est furca et non forum.

ÉTYMOLOGIE

Ajoutez : L'orthographe par re se trouve aussi dans les textes français ; le Dict. de la conversation de Wahlen, édité en Belgique, cite, dans un glossaire latin-français du XIIIe siècle, theatrum traduit par carrefourc ; au XVe s. : Illec dessus a un quarre fourc, dans Lancelot du Lac ; au XVIe s. : à l'entour des villages, bourgs et carrefourcs, dans une traduction de Polydore Virgile, imprimée en 1521.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « carrefour »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
carrefour karfur

Évolution historique de l’usage du mot « carrefour »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « carrefour »

  • Quand il y a une fourchette à un carrefour, prenez-la ! De Yogi Berra
  • Une bibliothèque, c'est le carrefour de tous les rêves de l'humanité. De Julien Green
  • L'amour seul est la clé de toutes choses, le carrefour de toutes les réalités. De Anne-Marie / L'aube de la joie
  • L'Amour n'est pas l'amour... C'est un carrefour Où les filles entrent en chantant En ressortent en pleurant... De Félix Leclerc / La mer n'est pas la mer
  • Il y a des êtres mystérieux, toujours les mêmes, qui se tiennent en sentinelles à chaque carrefour de notre vie. De Patrick Modiano / Villa triste
  • Assis au carrefour de l'art et de la nature, j'essaie d'élucider où finit Hollywood et où commence le delirium tremens. De W.C. Fields
  • La vie est une boulevard où certains ne font pas leurs arrêts et où d'autres restent bloqués au carrefour. De Michaël Adam / Conférence sur l'humanité à Iberville - Juin 2003
  • J'ai l'impression que la France se trouve actuellement à un carrefour : elle n'a pas envie de perdre son passé et sa culture, et en même temps ne veut pas louper l'avenir. De Michel Polnareff / Le Figaro Magazine
  • L'objet premier de l'anthropologie est la relation entre l'un et l'autre, les uns et les autres. Elle se situe au confluent des histoires, au lieu des crises, au carrefour des doutes : la matière concrète du social et de l'individuel. De Antoine Spire / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • Est-ce que toutes les villes ne sont pas les mêmes ? Elles sont des rues, des carrefours, des voitures qui avancent, des regards qui cherchent. De J.M.G. Le Clézio / Coeur brûlé et autres romances
  • Pour répondre aux problématiques posées par l’augmentation du trafic liées à la prochaine réouverture du Pont de la Buissière en septembre, par l’absence d’aménagements pour les piétons et les cycles, et par la présence d’arrêts de bus au cœur du carrefour située sur les RD 1090 et 166, le Département a décidé la réalisation de travaux de sécurisation de ce secteur pour l’ensemble des usagers. , La Buissière aménagement d'un carrefour - Département de l'Isère
  • Grâce à l’outil de reconnaissance vocale de l’Assistant vocal de Google et aux algorithmes développés par le distributeur français, les clients de l’enseigne peuvent créer leur propre liste de courses en ligne en dictant la liste de leurs articles. Ces derniers sont sélectionnés par l’application développée par Carrefour à partir des produits disponibles à la vente sur le site carrefour.fr, et selon les préférences enregistrées par l’Assistant. Après avoir validé leur panier, les clients basculent ainsi dans l’univers e-commerce de l’enseigne pour finaliser leurs commandes, effectuer leurs paiements et choisir leurs modes de livraison parmi ceux proposés par le distributeur. , E-commerce : Carrefour relance son service de commande vocale en partenariat avec Google -
  • Chez Carrefour, l’objectif était de proposer des cadeaux, des voyages et des bons de réduction aux clients ayant souscrit aux primes de fidélité de l’enseigne organisées en 6 univers : bébé, bio, animalerie, marché, famille et promo. En achetant des produits éligibles aux primes de fidélité préalablement activées via carrefour.fr, chaque participant faisait avancer automatiquement son curseur sur les cases d’un plateau de jeu lui permettant de gagner immédiatement des surprises en atteignant des cases « Instant gagnant » ou de bénéficier de dotations exceptionnelles en participant à des tirages au sort en s’arrêtant sur les cases « Tirage au sort ». A la clé, le client obtenait des gains dans les marques de l’enseigne (Carrefour Voyages, Carrefour Assurance, Carrefour Drive, Carrefour Numérisation et Carrefour Livré chez vous) et chez les partenaires (Rue du Commerce, Showroomprivé, Quitoque, Croquetteland…). La Revue du Digital, Carrefour mise sur le digital et l’esprit joueur de ses clients pour les fidéliser | La Revue du Digital

Images d'illustration du mot « carrefour »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « carrefour »

Langue Traduction
Anglais crossroad
Espagnol encrucijada
Italien incrocio
Allemand kreuzung
Portugais encruzilhada
Source : Google Translate API

Synonymes de « carrefour »

Source : synonymes de carrefour sur lebonsynonyme.fr
Partager