La langue française

Caquer

Sommaire

Définitions du mot caquer

Trésor de la Langue Française informatisé

CAQUER, verbe trans.

A.− Préparer le poisson pour le mettre en caque en particulier en lui ôtant les ouïes et les entrailles. Caquer le hareng.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxes. dont Ac. 1798-1932.
B.− P. ext. Mettre en caque
1. [le poisson, en particulier les harengs] Synon. usuel encaquer.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxes. dont Ac. 1835-1932.
2. [de la poudre, du salpêtre, du suif fondu]
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxes. dont Ac. 1932.
Prononc. et Orth. : [kake]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. 1340 « couper les ouïes des harengs, les saler pour les empiler dans des tonneaux » part. passé adjectivé harens cakés (Cart. de l'hôpital St Jean-en-l'estrée d'Arras, Richaud, 132, Delb. ds Quem.); 2. 1832 p. anal. « mettre de la poudre ou du salpêtre dans des barils » (Raymond). Empr. au m. néerl. caken « faire une incision sous la branchie gauche des harengs pour enlever une partie des viscères », néerl. kaken « mettre en caque », dér. de cake (n. néerl. kaak) « mâchoire, joue; ouïe, branchie » (De Vries Nederl.; De Vries) d'orig. discutée. L'opinion souvent avancée selon laquelle ce procédé aurait été inventé en 1384 par Willem Beukelszonn, citoyen de Biervliet, est en contradiction avec le fait que le m. fr. caqueharenc « hareng préparé », empr. au néerl. caecharine « id. » est attesté dès 1332 (Gdf.). Le sens de « mettre en caque » peut être, comme en néerl. (v. De Vries), naturellement issu de celui de « préparer pour mettre en caque », avec cependant infl. probable de caque* (Bl.-W.5; v. aussi EWFS2).
DÉR. 1.
Caquage, subst. masc.a) Façon de préparer les harengs en vue de les mettre en caque; action de les y mettre (cf. caque A). b) P. ext. Action de mettre en tonneau de la poudre, du salpêtre, du suif (cf. caque B). ,,Lorsqu'il s'agit de harengs, on dit plutôt encaquer`` (Ac. 1932). [kaka:ʒ]. Ds Ac. 1762-1932. 1reattest. 1730 (Savary des Bruslons, Dict. univ. de Commerce, Suppl. ds DG); de caquer, suff. -age*.
2.
Caqûre, subst. fém.Débris de harengs, provenant du caquage et employés comme engrais. Attesté dep. Littré, ds Lar. 19eSuppl. 1878-Lar. 20eet Quillet 1965. Seule transcr. ds Littré : ka-ku-r'. 1reattest. av. 1877 (Euzé, La France agricole, carte no7 ds Littré Suppl.); de caquer, suff. -ure*.
BBG. − Behrens D. 1923, p. 60, 61 (s.v. caquage).

Wiktionnaire

Verbe 1

caquer \ka.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Pêche) Préparer le poisson pour le mettre en caque en particulier en lui ôtant les ouïes et les entrailles.
  2. Mettre en caque des harengs, de la poudre, du salpêtre, du suif fondu.

Verbe 2

caquer \ka.ke\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Lyonnais) (Suisse romande) (Familier) Déféquer, chier.
    • — T’as pas bientôt fini ? J’ai envie d’y aller !
      — Fiche-moi la paix ! Laisse-moi caquer tranquillou.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAQUER. v. tr.
Préparer le poisson pour le mettre en caque. Il signifie aussi Mettre en caque des harengs, de la poudre, du salpêtre, du suif fondu. Quand il s'agit de harengs, on dit plutôt ENCAQUER.

Littré (1872-1877)

CAQUER (ka-ké) v. a.
  • 1Préparer le poisson, c'est-à-dire lui ôter les ouïes pour le mettre en caque.

    Mettre le poisson en caque.

  • 2Mettre la poudre ou le salpêtre en barils.

HISTORIQUE

XIVe s. Hareng quaque soit mis en eaue fresche, Ménagier, II, 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « caquer »

Holland. kaaken, ôter les ouïes, de kaaken, ouïes, mâchoire, puis mettre en tonneau ; d'où caque le tonneau lui-même. C'est ainsi que un mot signifiant mâchoire en est venu à signifier tonneau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Verbe 1) Vient du néerlandais kaak (« mâchoire, branchie, ouïe ») : la préparation du poisson, ôter les ouïes[1], a donné le nom au contenant (caque).
(Verbe 2) Du latin cacare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « caquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caquer kake

Évolution historique de l’usage du mot « caquer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caquer »

  • Tu vienT (S)... Apprend d abord la grammaire avant de venir caquer sur le site . Retour en cours moyen ....... lindependant.fr, Narbonne : un incendie à l'ancienne trésorerie cette nuit, deux personnes interpellées - lindependant.fr
  • Même les gilets jaunes sont évoqués pour ce drame... Alors continuez les gilets jaunes il reste 150 samedis pour faire caquer les pisses vinaigres qui vous crachent aux visages.. Ne lâchez rien surtout pour ça... midilibre.fr, Actes de barbarie en Charente : un homme torturé à mort, les sévices filmés et diffusés sur internet - midilibre.fr
  • Sauf que la solution de Blackmagic - en plus d’être relativement peu puissante - n’est pas évolutive alors que si tu achètes un bon boîtier eGPU avec une bonne alimentation, il te durera plusieurs cartes graphiques sans problème sans avoir à caquer le plein tarif à chaque changement. MacGeneration, eGPU : quelles performances attendre du Blackmagic eGPU ? | MacGeneration

Vidéos relatives au mot « caquer »

Traductions du mot « caquer »

Langue Traduction
Anglais cackle
Espagnol cacareo
Italien schiamazzare
Allemand gackern
Chinois ckle
Arabe ثرثرة
Portugais gargalhar
Russe кудахтать
Japonais おしゃべり
Basque cackle
Corse cavallu
Source : Google Translate API

Synonymes de « caquer »

Source : synonymes de caquer sur lebonsynonyme.fr
Partager