La langue française

Canot

Sommaire

  • Définitions du mot canot
  • Étymologie de « canot »
  • Phonétique de « canot »
  • Évolution historique de l’usage du mot « canot »
  • Citations contenant le mot « canot »
  • Images d'illustration du mot « canot »
  • Traductions du mot « canot »
  • Synonymes de « canot »

Définitions du mot canot

Trésor de la Langue Française informatisé

CANOT, subst. masc.

A.− Vx. Petit bateau fait, le plus souvent, d'un tronc d'arbre creusé. Synon. pirogue.Les canots des sauvages (Ac.1835-1932) :
1. ... il y a loin de la pirogue ou du canot creusé, avec le feu, dans un tronc d'arbre, à un navire de haut bord, ... J. Joubert, Pensées,t. 1, 1824, p. 147.
2. Elle le trouva derrière sa cabane, travaillant dans la forêt à la construction d'un canot d'écorce de bouleau; fragile nacelle destinée à flotter sur le sein des lacs, ... Chateaubriand, Les Natchez,1826, p. 148.
B.− Usuel. Petite embarcation à rames, à voile ou à moteur mise au service d'un navire, ou utilisée pour la pêche, pour la promenade, etc. Il nous faudrait, dit Meaulnes, un canot à pétrole ou un bateau à vapeur comme celui d'autrefois (Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes,1913, p. 265).
SYNT. Canot automobile (Montherlant, Le Démon du bien, 1937, p. 1330); canot de pêche, de plaisance, de sauvetage; faire du canot; se promener, promenade en canot.
Canot (de l') amiral. Canot affecté à l'usage de l'amiral. Canot(-)major. Canot à l'usage des officiers.
Canot pneumatique. Canot gonflable, fait en toile caoutchoutée ou en matière plastique.
Prononc. et Orth. : [kano]. Passy 1914 propose également [ɔ] ouvert à la finale. À ce sujet cf. abricot. Ds Ac. 1694-1932. Homon. canaux (plur. de canal). Étymol. et Hist. 1. 1519 canoe « petit bateau, fait d'un tronc d'arbre creusé, dont se servent les Indiens » (Pigafetta, Rel. du prem. voy. autour du Monde par Magellan, p. 44 [à propos de Haïti] ds König, p. 50); 1599 canot (Capitaine Bruneau, Hist. véritable de certains voiages perilleux et hazardeux sur la mer, p. 206 [à propos d'une île des Antilles] ds Arv., p. 147); 2. 1677 canot « petit bateau utilisé pour le service d'un plus grand » (F. Dassié, L'Architecture navale, p. 70, ibid., p. 151). Empr. à l'esp. canoa « id. », attesté dep. 1492 (Colón d'apr. Cor., Fried., R. Loewe ds Z. vergl. Sprachforsch., t. 61, pp. 54-57, König, pp. 50-52 et Brault ds Rom. Philol., t. 15, p. 131), lui-même empr. à l'arawak des Bahamas canoa (v. FEW t. 20, pp. 60-61). Le suff. dimin. -ot* a remplacé la finale -oe, inhabituelle en fr. (v. Barb. Misc. 17, no9). L'hyp. de Diez3, suivi par Loewe, loc. cit., selon laquelle canot au sens 2 serait un dér. du néerl. Kaan « bateau » fait difficulté du point de vue sém., canot apparaissant d'abord au sens de « bateau des Indiens ». Fréq. abs. littér. : 915. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 048, b) 2 016; xxes. : a) 629, b) 684.
DÉR.
Canoter, verbe intrans.S'adonner à la pratique du canotage ou se promener en canot. Figurez-vous que j'ai été canoter deux jours avec un monsieur à Bougival, qui a construit son canot lui-même (E. et J. de Goncourt, Journal,1858, p. 523). [kanɔte], (je) canote [kanɔt]. 1reattest. 1858 supra; de canot, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 27. Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. canotable. (Analogique de navigable.) Où l'on peut canoter. Le jeune fleuve, à peine canotable encore, est très solitaire (Coppée, La Bonne souffrance, 1898, p. 52).
BBG. − Arv. 1963, pp. 147-152. − Barb. Misc. 17 1936-38, pp. 289-292. − Goug. Mots t. 1 1962, p. 32, 213. − Kemna 1901, p. 91, 99, 185, 218. − Pt Rob. [Cr. Arveiller (R.). Fr. mod. 1968, t. 36, p. 342]. − Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 351. − Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 43. − Schmidt 1914 [Cr. Spitzer (L.).] Z. fr. Spr. Lit. 1917, t. 44, p. 220.

Wiktionnaire

Nom commun

canot \ka.no\ masculin

  1. (Québec) Synonyme de pirogue.
    • Les canots des sauvages.
    • Un canot d’écorce.
  2. Synonyme de barque.
    • L'épouvantail semblait recouvert de goudron, comme celui qu'on utilise pour rendre les canots étanches. — (Xavier Mauméjean, Lilliputia, Calmann-Lévy, 2008)
    • Canot à rames, à voiles, à vapeur.
    • Canot automobile.
    • Enfin, je pus appareiller le 27 février, suivi de plusieurs amis qui, dans un canot à moteur, prenaient des photographies de mon départ. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    1. (Marine) Embarcation légère, sans pont, destinée au service d’un navire ou d’un bateau de pêche.
      • Je repartis bientôt avec le canot et les personnes qui devaient résider dans l’île. — (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
      • La vieille et solide baleinière, construite pour l’Antarctique, ainsi qu’un bon canot poussèrent du bord. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CANOT. n. m.
Embarcation légère. Canot à rames, à voiles, à vapeur. Canot automobile. Canot de sauvetage. Il se dit également d'une Embarcation légère, sans pont, destinée au service d'un navire ou d'un bateau de pêche. Mettre un canot à la mer. Il y a tant de canots à bord de ce vaisseau. On détache le canot pour porter le poisson au rivage. Il se disait autrefois d'un Petit bateau fait d'écorce d'arbre ou d'un tronc d'arbre creusé. Les canots des sauvages.

Littré (1872-1877)

CANOT (ka-no ; le t ne se prononce pas dans le parler ordinaire ; au pluriel l's se lie : les ka-no-z ont chaviré ; canots rime avec dos) s. m.
  • Petit bateau.

    Embarcation, sans pont, à voiles et à rames, qui est affectée au service d'un grand bâtiment. Deux de nos canots avaient été emportés par les lames.

    Canot de plaisance, canot dont on se sert pour faire des parties de plaisir sur les rivières.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CANOT. Ajoutez :

Le canot major porte une petite pièce de trente et est monté par soixante-dix hommes. Les petites embarcations du bord sont la baleinière et la yole.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CANOT, sub. m. (Marine.) c’est une petite chaloupe ou petit bateau destiné au service d’un grand bâtiment.

Canot de bois ; on appelle ainsi un canot, qui est fait d’un seul tronc d’arbre creusé.

Canot de Sauvages & Canot d’écorces ; ce sont de petits bateaux faits d’écorce d’arbre, dont se servent les Sauvages de l’Amérique pour pêcher à la mer, & pour voyager & aller en course & en traite sur les rivieres. Ils les nomment piroques. Ceux du Canada les font d’écorce de bouleau, & assez grands quelquefois pour contenir quatre ou cinq personnes.

Les François du Canada, qu’on appelle coureurs de bois & traiteurs, s’en servent aussi-bien que les Sauvages pour aller jusques dans leurs habitations leur porter des marchandises & en rapporter des pelleteries. Deux hommes conduisent ces canots ; & quand à cause des sauts des rivieres il faut faire portage, ils chargent canots & marchandises sur leurs épaules, & les transportent au-dessus & au-dessous des sauts, selon qu’ils montent ou qu’ils descendent les rivieres.

Les canots des Indiens & des Caraïbes sont faits de troncs d’arbres qu’on creuse, & ces sortes de bateaux sont plus grands ou plus petits, selon la grandeur & grosseur des arbres qu’on employe pour les faire. On dresse ces troncs d’arbres selon la forme qu’on veut donner au canot, & l’on les creuse. On les conduit avec des pagaies & des rames, & on y ajoûte quelquefois une petite voile ; on met la charge au fond : mais comme ils ne sont point lestés, ils tournent souvent sens-dessus dessous. Ils n’ont point de gouvernail, & ce sont les rames de l’arriere qui leur en servent.

La plûpart des canots ont à l’avant & à l’arriere des avances comme les navettes, & quelques-unes de ces avances se terminent aussi de même en pointe. D’autres ont l’avant & l’arriere tout plat ; il n’y en a presque point qui ayent un avant arrondi. Lorsqu’on veut y ajoûter une voile, on éleve un petit mât vers l’avant. Les voiles sont ou de nattes, ou de toile, ou de joncs entrelacés.

On voit pourtant en Moscovie, sur le lac de Wolda, des canots arrondis à l’avant & à l’arriere, & beaucoup plus larges au milieu que par les bouts : on les fait avancer avec une seule rame, dont on se sert à l’arriere : mais tous les autres canots de ce pays-là sont aigus à l’arriere & à l’avant, & ont du relevement par les bouts : on les peint, on leur donne le feu, & on les braye pour les conserver.

Les canots dont se servent les Negres de la côte de Guinée, ne sont que des arbres creusés : ils sont d’une figure longue, & il ne leur reste guere de bois au-dessus de l’eau, de sorte que celui qui est à l’arriere & qui gouverne le canot se trouve souvent dans l’eau. Ils vont fort vîte, & ne laissent pas que d’aller assez avant en mer ; ils sont donc fort longs, bas, & étroits, & il n’y a d’espace dans la largeur que pour tenir un seul homme, & dans la longueur sept à huit : les hommes y sont assis sur de petits sieges de bois ronds, & la moitié de leur corps s’éleve au-dessus du bord. Ils ont à la main une rame de bois bien dur, & ils rament tous à la fois, à la maniere des galeres, & s’accordent ; ou si quelqu’un tire trop fort & que le bâtiment penche, il est redressé par celui qui gouverne, si bien qu’ils semblent voler sur la surface de l’eau, & il n’y a pas de chaloupe qui puisse les suivre d’un beau tems ; mais aussi quand la mer est haute, ils ne peuvent siller, l’élevation des flots empêchant leur aire. Lorsque la hame les renverse, ils ont l’adresse de les retourner dans l’eau, de les vuider, & de s’y rembarquer sans courir le moindre danger, nageant tous comme des poissons. Ces canots ont ordinairement 16 piés de long & un à deux piés de large. Il y en a de plus grands, qui ont jusqu’à 35 piés de long, 5 de large, & 3 de profondeur : ils sont plats par l’arriere, où il y a un gouvernail & un banc ; ils y ajoûtent des voiles faites de jonc & de natte. Les Negres ne laissent point leurs canots à l’eau ; ils les tirent à terre & les élevent sur quatre fourches pour les faire sécher ; & quand ils sont secs, deux hommes peuvent les charger sur leurs épaules & les porter.

Pour les construire & les creuser, les Negres se servent à présent de haches, que les Européens leur portent. Ils leur donnent aux deux côtés un peu de rétrécissement par le fond. Les bouts en sont pointus à l’avant & à l’arriere ; à chaque bout il y a une espece de petit éperon ou gorgere d’un pié de long, & large comme la paume de la main, qui sert à donner prise pour enlever le canot.

Les canots des Sauvages de la terre de Feu & des environs du détroit de Magellan, sont d’une fabrique particuliere. Ils prennent des écorces des plus gros arbres, qu’ils courbent pour leur donner des façons, si-bien qu’ils les rendent assez semblables aux gondoles de Venise ; pour cet effet ils les posent sur de petites pieces de bois, comme on feroit un vaisseau sur le chantier ; & lorsque l’écorce a pris la forme de gondole & le pli nécessaire, ils affermissent le fond & les côtés avec des bois assez minces, qu’ils mettent en travers depuis l’avant jusqu’à l’arriere, de même qu’on met les membres dans les vaisseaux ; & au haut sur le bord ils posent encore une autre écorce qui regne tout autour, prenant soin de bien lier le tout ensemble. Ces canots ont 10, 12, 14, & jusques à 16 piés de long & 2 de large ; ils sont à 7 ou 8 places, c’est-à-dire qu’il peut y tenir assez commodément sept ou huit hommes qui rament débout & extrèmement vîte.

Les canots des sauvages du détroit de Davis sont encore plus singuliers ; ces bateaux sont en forme de navette, longs de sept à huit piés & larges de deux piés, composés de petites baguettes de bois pliant en forme de claie, couvertes de peaux de chiens marins ou loups marins. Chaque canot ne peut porter qu’un homme, qui s’assied dans un trou pratiqué au milieu. Ils s’en servent pour aller à la pêche, & d’une côte à l’autre.

Canot, jaloux ; c’est un canot qui a le côté foible, & se renverse aisément. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « canot »

(XVIe siècle) Avec -ot pour -oe, de l’espagnol canoa (« pirogue »), emprunté à une langue arawakienne parlée aux Bahamas. Le doublet étymologique canoë provient d’un emprunt plus tardif à l’anglais canoe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espagn. et ital. canoa ; angl. canoe. On tire ordinairement ce mot de l'allemand Kahn, danois kane, suédois kana, qui a le même sens. Mais cette rencontre de sens et de forme doit être considérée comme fortuite ; le mot n'est ancien dans aucune des langues romanes ; et l'allemand n'aurait donné ni canoa en espagnol et en italien, ni canoe en anglais ; le mot est américain d'après Colomb et les premiers voyageurs.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « canot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
canot kano

Évolution historique de l’usage du mot « canot »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « canot »

  • Le canot de sauvetage de la SNSM, le Jean-Bouzard, deuxième du nom, a été opérationnel de 1939 à 1982, et il a au cours de sa carrière participé à de nombreux sauvetages. D’une longueur de 12 m, avec deux moteurs de 28 chevaux, il pouvait atteindre la vitesse 7,8 nœuds. Il a été enlevé, vendredi 29 mai, à l’aide d’une grue pour être transporté au hangar d’Afrique, sur le port de commerce, sous l’œil de Jean-Marie Doublet, le fils de Jean Doublet qui a longtemps été le patron à bord. Il se souvient des sorties en mer avec son père... www.paris-normandie.fr, À Dieppe, l’ancien canot de la SNSM, qui décorait la Cité de la mer, remisé dans un hangar

Images d'illustration du mot « canot »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « canot »

Langue Traduction
Anglais canoe
Espagnol bote
Italien scialuppa
Allemand boot
Portugais barco
Source : Google Translate API

Synonymes de « canot »

Source : synonymes de canot sur lebonsynonyme.fr
Partager