La langue française

Canonner

Définitions du mot « canonner »

Trésor de la Langue Française informatisé

CANONNER1, verbe trans.

ARTILL. Attaquer, battre à coups de canons. Canonner une place, un camp, un retranchement (Ac. 1798-1832); cf. également Erckmann-Chatrian, Histoire d'un paysan, t. 2, 1870, p. 110 :
Dès le matin du 9, les Allemands canonnent violemment ces positions... Foch, Mémoires,t. 1, 1929, p. 124.
Emploi pronom. réciproque. Les navires se canonnent à outrance (Du Camp, En Hollande,1859, p. 15).
P. métaph. Mon père canonnait à coups de pommes les polissons du village (E. et J. de Goncourt, Journal,1857, p. 387).
Rem. Un ex. de Frapié, La Maternelle, 1904, p. 110 dans lequel le part. prés. employé comme adj. n'a qu'une valeur expressive et signifie « agressif comme quelque chose qui bat le canon! ». La mère Doré est grande, robuste, la poitrine canonnante, les bras nus (Frapié, La Maternelle, 1904, p. 110).
Prononc. et Orth. : [kanɔne], (je) canonne [kanɔn]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. Cf. canonner2. Fréq. abs. littér. : 47.

CANONNER2, verbe trans.

MAR. Canonner une voile. Tourner une voile sur elle-même en forme de rouleau, l'enrouler :
Les trois-mâts qu'on aperçoit dans le brouillard, à peine traversé d'un soleil blanc, dont les jeux de voiles, canonnées en rouleaux, attendent des brises prochaines, ressemblent à ces bateaux d'ivoire, fabriqués jadis sur les pontons par les prisonniers français du premier Empire. Morand, Londres,1933, p. 314.
Prononc. : [kanɔne], (je) canonne [kanɔn]. Étymol. et Hist. 1. 1534 artill. (J. Marot, V, 158 ds Littré); 2. 1829 mar. (Boiste). Dér. de canon1*; dés. -er; sens 2 p. réf. à l'aspect tubulaire du canon, mais sans doute aussi infl. anc. des sens de « conduit » et de « bobine ». Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Verbe

canonner \ka.nɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Battre à coups de canon.
    • Les Français qui étaient sortis de l’Argonne, avaient occupé la colline de Valmy d’où ils canonnèrent les Prussiens. Brunswick dut livrer contre eux une bataille à front renversé ; il fut surpris par l’allant des Français et la vigueur de leur canonnade. — (Guy Cabourdin, Yves Burnand, Encyclopédie illustrée de la Lorraine : Histoire de la Lorraine, vol. 2, 1992, p. 30)
  2. (Familier) Boire un verre de vin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CANONNER. v. tr.
Battre à coups de canon. Canonner une place. Canonner un camp, un retranchement. Les deux armées se canonnèrent longtemps avant que d'en venir aux mains.

Littré (1872-1877)

CANONNER (ka-no-né) v. a.
  • 1Battre avec des canons. M. Vial me fit voir l'endroit d'où les Russes canonnèrent la ville en 1770, Chateaubriand, Itin. 41.

    Fig. et par plaisanterie, en parlant d'une entreprise amoureuse. Quand on est bien instruit de tout ce qui se passe, On ouvre la tranchée, on canonne la place, On renverse un rempart, on fait brèche aussitôt, Regnard, Fol. am. I, 7.

  • 2 Terme de marine. Canonner une voile, la mettre en rouleau, lui donner la forme d'un canon.
  • 3Se canonner, v. réfl. Se tirer des coups de canon. Les deux armées, les deux flottes se canonnèrent longtemps.

HISTORIQUE

XVIe s. Les canonniers du roy canonnoient encor fort, Ignorans que Françoys eussent gaignié le fort, Marot, J. V, 158. Je ne vey jamais tant canonner, Carloix, I, 36. C'est pourquoi, sur nouveaux rejets prend-on les greffes, et sur semblables jettons l'on les insere et canone [arrange avec le canon, ancien nom du greffoir], afin que mieux se conjoignent ensemble, que moins de disparité se trouvera par-entre eux, De Serres, 670.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « canonner »

Canon 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) → voir canon
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « canonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
canonner kanɔne

Évolution historique de l’usage du mot « canonner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « canonner »

  • «La piste est assez longue ainsi, selon les exigences olympiques, mais nous tenions à cette arrivée, pour les spectateurs, pour les habitants des Diablerets et pour les télévisions, explique Christian Dubois, directeur de Télé-Villars-Gryon-Diablerets (TGVD). Sur le dernier kilomètre qui est en manque, il nous aurait fallu au moins 60cm d'épaisseur d'une neige propre et qui colle suffisamment. La pluie ne nous a pas aidés et il ne fait pas assez froid pour canonner...» Quelque 800 mètres cubes de neige ont donc été amenés en 23 trajets vendredi soir. , 20 minutes - Petit tour en camion pour la neige des Diablerets

Traductions du mot « canonner »

Langue Traduction
Anglais fire
Allemand beschießen
Source : Google Translate API

Synonymes de « canonner »

Source : synonymes de canonner sur lebonsynonyme.fr

Canonner

Retour au sommaire ➦

Partager