La langue française

Cagna

Définitions du mot « cagna »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAGNA, subst. fém.

Arg. des casernes. Abri de tranchée généralement souterrain :
1. ... percé jusque dans ses manies les plus secrètes par la promiscuité constante du poste et de la cagna, il [le sous-officier] n'est obéi que selon ce qu'il a mérité d'estime... Ambrière, Les Grandes vacances,1946, p. 274.
P. ext., pop. Abri, cabane :
2. ... une famille de récolteurs, timide, vient se figer sur le seuil de sa porte. (...). Ils pénétrèrent dans la cagna cuisante au fond de laquelle tempêtait notre homme au « corocoro ». Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 172.
Prononc. : [kaɳa]. Étymol. et Hist. 1. 1896 cái-nha « sorte de maison rudimentaire du Tonkin » (Cera, Tonkinoiseries ds G. Esnault, Notes complétant et rectifiant « Le Poilu tel qu'il se parle », 1956); 1915 cagna « id. » (Le Journal, 17 juill. ds Sain. Tranchées : Les cagnas de Tuyen-Quan); 2. 1914 « abri dans les tranchées » (81et. Artois et XXXXeinf., Lorraine d'apr. Esn. Poilu, p. 123). Empr. à l'annamite cai-nha (composé de cai numéral des choses inanimées et nha « habitation, maison, demeure », cf. Dao Van Tap, Dict. fr.-vietnamien élémentaire, impr. Vinho-Bao, Saïgon, 1951), comme l'indiquent les témoignages cités par Esn. Poilu, loc. cit. et A. Dauzat, L'Arg. de la guerre, 1918, p. 124; l'hyp. d'un empr. au prov. canha, v. cagnard1(FEW t. 2, p. 185a et p. 188a, note 10) est à considérer comme caduque. Fréq. abs. littér. : 41. Bbg. Pohl (J.). La Maison ds les fr. marginaux. Vie Lang. 1969, p. 147.

Wiktionnaire

Nom commun 1

cagna \ka.ɲa\ féminin

  1. (Argot militaire) Abri.
    • Et j’en écrivis les chapitres successifs dans la cagna du « cabot d’ordinaire » que j’étais, en même temps que vaguemestre, à la Boulangerie 66. — (Francis Carco raconté par lui-même, Éditions Sansot, Paris, 2e édition, 1921, p. 16)
    • (...) Percé jusque dans ses manies les plus secrètes par la promiscuité constante du poste et de la cagna, il (le sous-officier) n'est obéi que selon ce qu'il a mérité d'estime...— (Francis Ambrière, Les Grandes vacances, 1946, p. 274.)
    • Sous d’autres rapports aussi, notre cagna était riche en divertissements. — (Ernst Jünger, Orages d’acier, 1961 ; traduit de l’allemand par Henri Plard, 1970, p. 190)
    • À l'autre bout de la ligne, le boulanger de Bazoches-les-Gallerandes en rajoute... Il se nomme Capdebosc ! il brame. Depuis sa cagna sous les balles, il hue l'autorité. Il brandit le drapeau noir ! En même temps, il nargue la sifflante. — (Jean Vautrin, Adieu la vie, adieu l'amour, tome 1 : Quatre soldats français, Éditions Robert Laffont, 2004)
  2. (Populaire) Pauvre maisonnette.
    • Et puis, il y avait Carmen. Cette blonde fille confortable était une goulue d'amour qui, en dépit de son nom fleurant les Espagnes, — ollé! ollé! — sortait d'une cagna vermoulue de l'antique et respectable cité Jeanne d'Arc. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 88)
    • Sachant proche le résultat
      Tous les grands chefs d’État
      Lui ont rendu visite
      Il les reçut et s’excusa
      De ce que sa cagna
      Était aussi petite […].
      — (Boris Vian, La Java des bombes atomiques, 1955)

Nom commun 2

cagna \ka.ɲa\ masculin

  1. (Familier) Soleil particulièrement chaud.
    • Les gars, là, ils leur font faire des pompes, là, en plein cagna et au milieu du djebel, en plus de ça tous groupés, avec des montagnes de chaque côté ! — (Florence Dosse, Les héritiers du silence : Enfants d’appelés en Algérie, Stock, coll. « Un ordre d’idées », 2012, 288 pages ISBN 9782234071360)
    • Ils n’avaient nullement l’intention de poireauter encore des heures sous ce cagna, et encore moins de prendre racine à cet endroit ! — (Philippe de Salm, De la fugue au trottoir, 9 Éditions, 2016, 192 pages ISBN 9782377270347)
    • Faut-il être malade pour pédaler en plein cagna ! — (Alain Auduteau, Faut-il être malade pour pédaler en plein cagna ! sur Cyclo-Évasion, 11 juillet 2017. Consulté le 5 juillet 2018)

Forme de verbe

cagna \ka.ɲa\

  1. Troisième personne du singulier du passé simple de cagner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « cagna »

(Nom commun 1) (XIXe siècle), cai-nha "sorte de maison rudimentaire du Tonkin", emprunté au vietnamien du centre (annamite) cai-nha « abri dans une tranchée ».
(Nom commun 2) (Date à préciser) De l’occitan canhard (« lieu exposé au soleil ») → voir canicule pour le sens et chenil qui lui sont apparentés[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cagna »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cagna kaɲa

Évolution historique de l’usage du mot « cagna »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « cagna »

Langue Traduction
Anglais dugout
Allemand unterstand
Source : Google Translate API

Synonymes de « cagna »

Source : synonymes de cagna sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cagna »

Cagna

Retour au sommaire ➦

Partager