La langue française

Cadenas

Sommaire

  • Définitions du mot cadenas
  • Étymologie de « cadenas »
  • Phonétique de « cadenas »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cadenas »
  • Citations contenant le mot « cadenas »
  • Images d'illustration du mot « cadenas »
  • Traductions du mot « cadenas »
  • Synonymes de « cadenas »

Définitions du mot cadenas

Trésor de la Langue Française informatisé

CADENAS, subst. masc.

Serrure mobile et portative, munie d'un arceau métallique libre à l'une de ses extrémités, que l'on introduit dans des maillons, anneaux de pitons, etc., fixés de part et d'autre des deux battants d'un objet à fermer :
1. ... il a fallu le shérif, moi, et cinq autres prisonniers noirs pour le [Jef] renverser et le maintenir pendant qu'on l'attachait avec des chaînes et des cadenas. Camus, Requiem pour une nonne,adapté de W. Faulkner, 1956, p. 908.
SYNT. Cadenas rond, carré; cadenas à chiffres, à combinaison, à secret (Ac. 1798-1932); cadenas en fer, en cuivre; cadenas d'une porte, d'une malle; clef de cadenas; mettre, poser un cadenas; briser, fermer, forcer, ouvrir un cadenas.
P. métaph. :
2. Dieu met, quand il lui plaît, sur l'orage et la haine, Sur la foudre, forçat dont on entend la chaîne, La sainte serrure des cieux, Et, laissant écumer leurs voix exténuées, Ferme avec l'arc-en-ciel courbé dans les nuées Ce cadenas mystérieux. Hugo, La Légende des siècles,t. 5, 1877, p. 913.
Fig. Mettre un cadenas aux lèvres, à la bouche de qqn. Obliger quelqu'un à garder le silence :
3. De la petite ville la plus obscure de la province la plus perdue, je fus jeté, sans préparation, dans le milieu parisien le plus vivant. Le monde me fut révélé; mon être se dédoubla; le Gascon prit le dessus sur le Breton; plus de Custodia oris mei; adieu le cadenas que j'aurais sans cela mis à ma bouche! Renan, Souvenirs d'enfance et de jeunesse,1883, p. 158.
ORFÈVR. anc. Assiette à cadenas ou, absol., cadenas. Coffret d'or ou de vermeil fermé à l'aide d'un cadenas et qui contenait les couverts, couteaux, serviettes et épices des rois et des princes :
4. Sur une table [à Hauquetot], réduite à l'extrême et encore bonne pour dix, deux couverts, seuls, attendaient les convives. Celui qui s'appuyait contre la muraille était surmonté d'un dais, et, au milieu des porcelaines de Saxe et des argenteries énormes, brillait le cadenas, une cassette de vermeil fermée à clef, au cadenas, qui contenait les ustensiles de bouche du maréchal-duc... J. de La Varende, L'Homme aux gants de toile,1943, p. 342.
PRONONC. : [kadna]. Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930 : [kadnɑ], voir de même Rouss.-Lacl. 1927; cf. la finale -as. Pour Littré : ,,l's ne se lie pas dans la conversation``.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1529 cathenat « sorte de serrure mobile » (G. Tory, Champfleury, L. III, 43 rodans Hug.); 1540 cadenas (Amadis, I, 19, ibid.); 1779 fig. attacher des cadenas aux lèvres (de qqn) « le faire taire » (Diderot, Claude et Néron dans Littré); 1897, 13 déc. dr. comm. loi du cadenas (cité dans Lar. 20e); 2. 1551 assiete a cadenatz « nécessaire de table fermant à clé » (Cpte des trav. de l'hostel de Nesle, 45 vodans Hug.); 1588 p. abrév. cadenat (Inv. du prince de Condé, p. 139, ibid.); 1589 cadenas (L'Isle des Hermaphrodytes, p. 101, ibid.); qualifié de terme ,,hist.`` par Lar. 19e. Empr. avec substitution de suff. (-as*, Nyrop t. 3, § 180) à l'a. prov. cadenat « chaîne servant à fermer un accès » xiiies. (Crois. Alb., 6629 dans Levy Prov.) au sens de « serrure mobile » 1453 (Pansier), du b. lat. catenatum « cadenas » vie-viies. (Isidore dans TLL, s.v. catenatus, 607, 81; v. aussi Sofer, p. 127), neutre subst. de l'adj. catenatus « enchaîné » (l'arceau du cadenas étant comparé à une chaîne ou faisant fonction de chaîne), lui-même dér. du lat. catena (chaîne*).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 95.
BBG. − Laurent (P.). Contribution à l'hist. du lex. fr. Romania. 1925, t. 51, pp. 32-45. − Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. Rem. lexicogr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 365.

cadenas < prov. cadenat -

Wiktionnaire

Nom commun

cadenas \kad.nɑ\ masculin

  1. (Serrurerie) Serrure mobile qui sert à fermer une porte, une caisse, etc., au moyen d’un anneau passé soit dans un autre anneau, soit dans deux pitons.
    • Parmi les peuples européens , les premières serrures un peu artistement faites ne remontent guère en deçà du seizième siècle. C'est à cette époque que furent imaginés les cadenas à combinaison, qui ne peuvent être ouverts que quand on a la connaissance du mot sous lequel ils ont été établis. — (J. Petitsenn, Ancien usage des serrures et cadenas à combinaisons, dans Le Magasin pittoresque, Paris, 1848 (16e année), p. 192)
    • Le piqueur a la charge des explosifs qu'il transporte dans une boite fermée au cadenas dont le boutefeu seul a la clef. — (J. Taffanel, Les catastrophes du puits West Stanley (16 février 1909) et du puits Pretoria (21 décembre 1910), H. Dunod et E. Pinat, 1911, p. 16)
    • Depuis trois jours, je suis aux prises avec un cadenas dont j'ai perdu la clef. Un cadenas de taille moyenne et de type courant, avec un corps cuivré et un anneau en acier. — (Fabio Viscogliosi, Mont Blanc, Stock, 2011, chap. 20)
    • Le cadenas sur un plan symbolique cadenasse quelque chose de précieux que l'on a peur de perdre ! Ainsi va-t-on le retrouver dans de nombreuses traditions comme talisman. — (Évelyne Keller, Je ne suis pas superstitieux : J'ai peur que ça me porte malheur, éditions de l'Opportun, 2011)
  2. (Vieilli) (Désuet) Coffret d'or où l'on mettait le couteau, la cuillère, etc. [2]
    • Le couvert de l'empereur était placé à droite, celui de l'impératrice à gauche; la nef et le cadenas de l'empereur à droite de son couvert; la nef et le cadenas de l'impératrice, à la gauche de son couvert, sur la table même. — (Mémoires de Constant, premier valet de l'empereur, sur la vie privée de Napoléon, sa famille et sa cour, Bruxelles : chez Hauman & Cie, , 1830, vol. 2, p. 259)
    • Madame la duchesse de Villars est la duchesse nommée pour accompagner mademoiselle de Valois en Italie, et on dit qu'elle aura un cadenas à table comme la princesse. — (Journal du marquis de Dangeau, 1860, vol. 18 (1719-1720), Paris : chez Firmin Didot frères, fils & Cie, 1860, p. 219)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CADENAS. n. m.
Espèce de serrure mobile qui sert à fermer une porte, une caisse, etc., au moyen d'un anneau passé soit dans un autre anneau, soit dans deux pitons. Cadenas rond, carré, etc. Cadenas à chiffre, à secret.

Littré (1872-1877)

CADENAS (ka-de-nâ ; l's ne se lie pas dans la conversation, et se lie dans le parler soutenu : un ca-de-nâ-z et sa clef) s. m.
  • 1Serrure mobile qu'on accroche à la porte, à la malle, etc. qu'on veut fermer. Car sitôt que du soir les ombres pacifiques D'un double cadenas font fermer les boutiques, Boileau, Sat. VI.

    Fig. Et nos prédicateurs ont-ils ces qualités ? Si par hasard ils ne les avaient pas, faudrait-il pour cela leur attacher des cadenas aux lèvres ? Diderot, Claude et Néron.

  • 2Coffret d'or ou de vermeil contenant le couteau, la cuiller, etc. qu'on sert à la table du roi et des princes. Le roi d'Angleterre ayant la reine sa femme à sa droite et le roi à sa gauche avec chacun leur cadenas, Saint-Simon, 3, 57. Le roi était seul au milieu [des tables], dans son fauteuil, avec son cadenas, Saint-Simon, 276, 227.

HISTORIQUE

XVIe s. Appliquans des morillons et cadenats jusqu'aux boutiques et fenestres basses pour les empescher de courir à l'allarme, D'Aubigné, Hist. I, 276. Ils furent bien aises de mettre entr'eux et l'armée victorieuse la Dordongne, où nous avons dit, et le Lot à cadenat, D'Aubigné, ib. I, 318.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CADENAT, s. m. est une espece de petite serrure qui sert à fermer les malles, les coffres forts, les cassettes, &c. Il y en a de différentes figures & de méchanisme différent : mais on peut les renfermer tous sous trois classes, & dire que les uns sont à serrure, les autres à ressort, & les troisiemes à secret. Quant aux figures, il y en a de ronds, de longs, d’ovales, en écusson, en cylindre, en triangle, en balustre, en cœur, &c.

Les cadenats d’Allemagne ont toutes leurs pieces brasées.

Pour expliquer les cadenats, nous allons commencer par ceux en cœur, en triangle, & en boule. Ils ont une anse ON, fig. 3. & 4. Pl. II. de Serrurerie, arrêtée par une goupille entre les deux oreilles qui forment la tête du palatre. Cette anse, par un mouvement de charniere, va se rendre dans une ouverture pratiquée entre les deux oreilles opposées aux précédentes, où son extrémité, à laquelle on voit une encoche, rencontre un pêle IL, soutenu sur une coulisse K, qu’elle pousse, & qui est repoussé dans l’encoche par un ressort à chien M qui est fixé sur le palatre du cadenat : c’est ainsi que le cadenat se ferme de lui-même. Pour l’ouvrir, on a une clé dont le panneton vient s’appliquer en tournant de gauche à droite contre la queue L du pêle qui est coudé en équerre, repousse le ressort, & fait sortir le pêle I de l’encoche de l’anse du cadenat, & alors le cadenat est ouvert.

Ces cadenats sont, comme on voit, composés d’un palatre, d’une cloison, & d’une couverture, qui est le côté où entre la clé, pour le dehors ; & quant à la garniture du dedans, c’est un pêle à queue coudé en équerre, & soutenu sur une coulisse K, avec un ressort à chien par derriere, & une broche qui entre dans le canon de la clé.

Autre cadenat en demi-cœur & à anse quarrée. Celui-ci a les mêmes pieces au dehors, mais aucune garniture en dedans. Les deux extrémités de son anse FGH, FGH, sont garnies sur deux faces, savoir celles qui regardent le ventre du cadenat, & celles qui se regardent sous l’anse, chacune d’un ressort en aîle, FG, FG, soudés sur les extrémités F, F, de l’anse. On fait entrer ces extrémités de l’anse avec ces ressorts dans les ouvertures E, E, qui sont entre les oreilles de dessus la tête du palatre ; dans ce mouvement, les ressorts FG, FG, se pressent contre les faces des extrémités de l’anse, & se détendant ensuite dans l’intérieur du cadenat, au-delà du diametre des ouvertures, l’anse ne peut sortir d’elle-même & le cadenat se trouve fermé. Pour l’ouvrir, on a une clé forée KI, dont le panneton est entaillé à ses deux extrémités, suivant la forme des bouts de l’anse. En tournant cette clé de gauche à droite, les deux parties entaillées du panneton pressent les deux ressorts de devant, & la partie du panneton qui est restée entiere, & qui passe entre les deux autres ressorts qui se regardent entre les branches de l’anse, les presse en même tems ; d’où il arrive qu’ils sont tous quatre appliqués sur les faces de l’extrémité de l’anse qui perd son arrêt, & lui permet de sortir.

Cadenat cylindrique à ressort à boudin (fig. 7. même Planche). Ce cadenat a pour corps un cylindre creux ABI fermé par une de ces extrémités B, & garni à l’autre extrémité d’un guide immobile & brasé avec le corps, ou fixé par une goupille. Le corps porte à la même extrémité du guide, où entre la clef, deux oreilles entre lesquelles se meut l’anse B2, qui y est arrêtée par une goupille d’un bout, & dont l’autre terminée par une surface plate, quarrée & percée dans son milieu d’un trou quarré, entre par une ouverture faite au corps, dans sa cavité à la partie opposée des oreilles ; voilà toutes les parties extérieures. L’intérieur est garni d’un guide ou plaque circulaire E5, percée pareillement d’un trou carré, & soudée parallelement au guide, à très-peu de distance de l’ouverture qui reçoit l’extrémité de l’anse qui doit recevoir le pêle. Entre ces deux guides se pose un ressort à boudin HG3, sur l’extrémité duquel est située une nouvelle plaque ou piece ronde G3, & percée dans son milieu d’un trou quarré, dans lequel le pêle aF6 est fixé. Ce pêle traverse le ressort à boudin, la piece ronde mobile dans laquelle il est fixé, l’autre piece ronde fixée dans le corps, & s’avance par un de ses bouts, jusqu’au de-là de l’ouverture du cadenat, comme on voit en KML7. Son autre extrémité est en vis, & entre dans le guide du côté de l’anse ; il est évident que dans cet état le cadenat est fermé. Pour l’ouvrir, on a une cle I4, dont la tige est forée en écrou ; cet écrou reçoit la vis du pêle, tire cette vis, fait mouvoir le pêle, approcher la piece ronde à laquelle il est fixé, & sortir son extrémité de la piece ronde fixée dans le corps, & du trou quarré de l’auberon ; alors le cadenat est ouvert. La piece ronde s’appelle picolet. Il est évident que quand on retire la clé, on donne lieu à l’action du ressort, qui repousse le picolet mobile, & fait aller le bout du pele de dessus le picolet fixe dans l’auberon. Cette clé a un épaulement vers le milieu de sa tige ; cet épaulement l’empêche d’entrer, & contraint le ressort à laisser revenir le pêle.

Autre cadenat à cylindre, fig. 6. il est fermé par un de ses bouts M, l’autre N est ouvert. Le côté ouvert peut recevoir une broche DEF, qui a quatre ailes, soudées par la pointe de la broche & formant ressort. L’anse accrochée par un bout M ou B dans un anneau, qui est à l’extrémité par laquelle entre la clé, a en son autre extrémité un auberon C, percé d’un trou quarré, & qui entre dans le cylindre qui forme le corps du cadenat ; lorsqu’on veut fermer le cadenat, on pousse la broche DEF par le côté ouvert du cylindre, & on la fait passer avec les ressorts EF à travers l’auberon ; ces ressorts passent au-delà de l’auberon, s’ouvrent, forment un arrêt, & le cadenat est fermé. Pour l’ouvrir, on a une clé GHK garnie d’un auberon, qui reçoit la pointe de la broche, resserre les ressorts, & les ressorts sont serrés avant que l’auberon de la clé soit parvenu jusqu’à l’auberon de l’anse ; cette clef ouvre le cadenat, & chasse la broche.

Cadenat à serrure, figure 2. même Planche : il est composé quant à la cage, d’un palatre, d’une cloison, d’une couverture & d’une anse ; quant au dedans, d’un pêle, monté dans deux picolets fixés sur le palatre ; un grand ressort à gorge, aussi monté sur le palatre ; au-dessous du pêle est un roüet simple, avec une broche, des étochios qui arrêtent la cloison entre le palatre & la couverture, & fixent le tout ensemble. La cloison est ouverte en dessus en deux endroits, dont l’un reçoit une des branches de l’anse allongée & terminée par un bouton qui fixe sa course, l’empêche de sortir du cadenat, & dont l’autre reçoit l’autre branche de l’anse qui est plate, & qui a une entaille ou ouverture. Cette entaille reçoit le pêle, lorsque la clé tournant de droite à gauche rencontre la gorge du ressort, le fait lever & échapper de son encoche, & pousse les barbes du pêle qui entre dans l’entaille de l’anse, & reçoit le ressort qui retombe dans une autre encoche, qui empêche le pêle de reculer. Alors le cadenat est fermé ; si l’on meut la clé en sens contraire, tout s’executera en sens contraire, & le cadenat sera ouvert.

On voit encore à ce cadenat un cache-entrée, qui est fixé sur la couverture par deux vis, dont l’une est rivée, & l’autre peut sortir jusqu’à fleur du cache-entrée ; l’utilité du cache-entrée, est d’empêcher que l’eau n’entre dans le cadenat : la tête de la broche qui est sur le palatre, est tout-à-fait semblable au cache-entrée.

Cadenat à secret, même Pl. il est formé d’une plaque AB, au milieu de laquelle est rivé un canon CD, ouvert par sa partie supérieure. Sur ce canon peuvent s’enfiler des plaques rondes, percées dans le milieu E, échancrées circulairement en FGH, & fendues en F ; une autre plaque IK, porte fixée sur son milieu une broche LM, faite en scie. Cette broche entre dans le canon CD, & traverse toutes les plaques FGH, de maniere pourtant que ses dents débordent par l’ouverture du canon, & sont reçûes dans les échancrures des plaques. Quand la broche LM avance dans le canon CD, l’extrémité Q d’une des moitiés de l’anse entre dans l’extrémité R de l’autre moitié. Si vous faites tourner les plaques FGH sur elles-mêmes, il est évident que les dents de la broche LM seront retenues par toutes les échancrures de ces plaques, & qu’on ne pourra en faire sortir cette broche, qu’en faisant mouvoir toutes les plaques, jusqu’à ce que toutes les fentes F de ces plaques se trouvent & dans la même direction, & dans la direction des dents de la broche ; or, s’il y avoit seulement six à sept plaques échancrées, il faudroit les tourner long-tems avant que le hasard fit rencontrer cette position unique. Mais, dira-t-on, comment ouvre-t-on donc ce cadenat ? c’est par le moyen de signes & de caracteres répandus en grand nombre sur toutes les circonférences des plaques enfilées. Il n’y a qu’une seule position de tous ces caracteres, qui donne aux plaques celle dans laquelle on peut faire sortir la broche du canon ; & il n’y a que le maître du cadenat qui connoisse cette position, & qu’un Géometre qui épuiseroit les combinaisons de tous les caracteres, & qui éprouveroit ces combinaisons de caracteres les unes après les autres, qui puisse rencontrer la bonne ; mais par malheur, cette espece de cadenat est à l’usage de gens, dont l’humeur inquiete ne laisse guere aux autres le tems de faire un si grand nombre d’épreuves.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cadenas »

De l’ancien occitan cadenat, du bas latin catenatum[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Picard, cadenos ; génev. cadenar ; ital. catenaccio ; d'un bas-lat. catenacium, de catena, chaîne (voy. CHAÎNE). Le provençal cadenat, et l'espagnol candado, anciennement cadenado, viennent de catenatum.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cadenas »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cadenas kadna

Évolution historique de l’usage du mot « cadenas »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cadenas »

  • Chez moi, le secret est enfermé dans une maison aux solides cadenas dont la clé est perdue et la porte scellée. De Anonyme / Les Mille et Une Nuits
  • Le corps de la femme est comme le garde-manger des plaisirs de l’homme : quoi de plus simple que de mettre un cadenas au garde-manger. De Jean Fauconney / La ceinture de chasteté
  • Aimer, oui. Mais pas le genre d'amour-toujours avec cadenas autour du vagin et court-circuit dans le cerveau. De Rita Mae Brown / Molly-melo
  • Cadenassez vos bibliothèques si vous le souhaitez, mais vous ne pourrez apposer sur la liberté de conscience ni porte, ni cadenas, ni verrou. De Virginia Woolf / Une chambre à soi, 1929
  • Le rapport de recherche sur le marché mondial des serrures et cadenas a prédit une puissante croissance futuriste du marché des serrures et cadenas et la fusion de plusieurs statistiques sur l’industrie respective. En plus de cela, le rapport sur le marché mondial des serrures et cadenas est considéré comme une découverte complète d’informations importantes liées au marché international. Instant Interview, Taille du marché des serrures et cadenas (impact COVID-19) 2020-2026: ASSA-Abloy, Allegion, Stanley Black & Decker – Instant Interview
  • Market.us récemment révélé Ensemble de cadenas étude de recherche marketing qui offre un aperçu de l’analyse en profondeur sur l’étendue des affaires bien connu et populaire en même temps à côté des perspectives attendues à venir du marché et des tendances à la hausse sur le marché. Ensemble de cadenas rapport D’analyse de Marché Plus fournit les perspectives organisées de l’entreprise en considérant des options comme Ensemble de cadenas croissance du marché, le volume de consommation, les tendances du marché et Ensemble de cadenas structure des prix de l’industrie tout au long du montant prévu 2020-2029. INFO DU CONTINENT, Trending News Corona impact sur Globale Ensemble de cadenas Marché | Analyse des fabricants 2020-2029 - INFO DU CONTINENT
  • Les cadenas de l'amour / Pixabay , Quelle est l’origine du « cadenas d’amour » ?
  • Il faut compter un délai de deux mois pour équiper sa poubelle. « Des agents de l’agglomération m’ont fixé rendez-vous au 6 mars pour la pose du cadenas. J’ai demandé cette option car je pense que des gens sont capables de venir jeter des ordures dans ma poubelle pour payer moins de redevance. Je ne pense pas à mes voisins mais plutôt à des indélicats de passage dans mon quartier », témoigne cet habitant de Marienau. « C’est déjà installé pour moi, je préfère payer 20 € que de payer les déchets des autres », renchérit Jenny sur notre page Facebook. Sur un vote mis en ligne sur notre site internet, 64 % des votants répondent oui à la question : allez-vous équiper votre poubelle d’un cadenas ? , Edition Forbach | Près de 1 000 cadenas déjà commandés pour verrouiller les poubelles
  • Les cadenas jaunes de Resident Evil 3 vous empêchent d’accéder à des ressources bien intéressantes qui vous aideront dans votre périple à travers Raccoon City. On en trouve un peu partout, encore faut-il être en mesure de les ouvrir. WarLegend.net, Guide Resident Evil 3 – Ouvrir les cadenas jaunes

Images d'illustration du mot « cadenas »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cadenas »

Langue Traduction
Anglais padlock
Espagnol candado
Italien lucchetto
Allemand schloss
Portugais cadeado
Source : Google Translate API

Synonymes de « cadenas »

Source : synonymes de cadenas sur lebonsynonyme.fr
Partager