Cabriole : définition de cabriole


Cabriole : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CABRIOLE, subst. fém.

A.−
1. Souvent au plur. Bond léger, folâtre. Faire des cabrioles. Synon. gambade :
1. ... je me sentais si léger, si joyeux et si plein d'enthousiasme que je poussais des cris et faisais des cabrioles... T. Gautier, Tra los montes,Voyage en Espagne, 1843, p. 68.
2. Spécialement
a) DANSE. Saut où un danseur prend une position oblique et frappe les jambes l'une contre l'autre pendant qu'il est en l'air. Battre la cabriole.
Loc. Friser la cabriole. Agiter vivement les pieds, pendant qu'on est en l'air, en faisant une cabriole. [Avec une nuance de dédain] :
2. ... c'était à la fois ce que le père faisait et ce que nous faisons, nous [une troupe de saltimbanques]!... oui, des machines où le gymnaste est une façon d'acteur... vois-tu, il y a pour nous autre chose qu'à friser la cabriole... E. de Goncourt, Les Frères Zemganno,1879, p. 114.
P. anal. Mouvement par lequel une personne saute légèrement en l'air pour se retourner sur elle-même. Faire la/une cabriole. Pavilly perdit l'équilibre, bascula sur les pieds de la couche, fit une complète cabriole (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Les 25 francs de la Supérieure, 1888, p. 255).
b) ÉQUIT. Danser la cabriole. Faire le saut au cours duquel un cheval se met à l'horizontale et détache une ruade :
3. Elle [la façade] était née à cette époque que l'on appelait « le temps des chevaux » ... celle où dominaient au cirque... les écuyères... exécutant « le pas de deux » ou faisant danser à leur cheval la capriole. P. Vialar, Les 4 Zingari,1959, p. 126.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
3. P. ext.
a) [Mouvement de haut en bas]
Saut de haut en bas, chute. Une cabriole du haut de ce clocher serait une jolie chose à voir, par un si beau clair de lune! (Nerval, Nouvelles et fantaisies,1855, p. 27).
P. métaph., fam., rare. La cabriole finale. La mort. Loc. Faire la cabriole. Disparaître, mourir :
4. Quelques étoiles filantes glissèrent tout à coup, (...). − « Tiens, dit Bouvard, voilà des mondes qui disparaissent. » Pécuchet reprit : − « Si le nôtre, à son tour, faisait la cabriole, les citoyens des étoiles ne seraient pas plus émus que nous ne le sommes maintenant. » Flaubert, Bouvard et Pécuchet,t. 1, 1880, p. 80.
Rare. Mouvement sautillant du corps, mimique :
5. − Madame, combien cette guipure? demanda le fabricant... − Pour vous qui venez de loin, monsieur, ce ne sera que cent écus, répondit-elle [madame Nourrisson]. En remarquant une cabriole particulière aux Méridionaux, elle ajouta d'un air pénétré : « Cela vient de la pauvre princesse de Lamballe. » Balzac, Les Comédiens sans le savoir,1846, p. 320.
b) [Le même mouvement joint à une progression par rebonds imprimé à un corps] Dans la projection du dé (...) le geste de lancement se fait prolonger par des cabrioles qu'il ne contrôle plus (Jeux et sp.,1968, p. 471).
MUS. Mouvement musical rapide et sautillant. Je n'avais jamais pensé qu'un orchestre de cent musiciens pût se livrer à de si amusantes petites cabrioles (H. Berlioz, Souvenirs de voyages,préf. de J. G. Prod'homme, 1869, p. 189).
B.− Au fig.
1. [P. réf. à l'idée de légèreté, de liberté de la danse] Fam. Faire la cabriole. Folâtrer, badiner :
6. Moi, des sujets polissons Le ton m'affriole. Minerve dans mes chansons Fait la cabriole. Béranger, Chansons,La Gaudriole, t. 1, 1829, p. 14.
P. ext., fam., rare. Faire l'amour :
7. La petite madame Vigouroux faisait la cabriole du matin au soir dans son charbon. Madame Lehongre, la femme de l'épicier, couchait avec son beau-frère... Zola, L'Assommoir,1877, p. 637.
2. [P. réf. à l'idée de retournement, de revirement] Gén. péj.
a) Dans le domaine de l'action.Changement d'attitude, d'objectif :
8. C'est le paillasse de la troupe; c'est lui qui, de temps immémorial, est chargé de parodier tous les tours, tous les gestes, toutes les cabrioles du ministère. Balzac, Œuvres diverses,t. 2, 1850, p. 415.
b) Dans le domaine du comportement.Plaisanterie servant d'échappatoire. Il s'en est tiré par une cabriole (Ac.1932).
Rem. Attesté dans Ac. 1932, Rob. et Quillet 1965.
c) Dans le domaine de la pensée, de l'expr. littér.Figure de mot, de pensée, consistant en une opposition, une interversion purement formelle :
9. Quiconque cherchera à sauver sa vie la perdra, et quiconque l'aura perdue la retrouvera, donnait la version d'Osterwald, vidant ainsi cette parole, où bientôt on ne voyait plus qu'un balancement de pensée, un paradoxe à cabriole comme : « Les premiers seront les derniers », ou : « Heureux les malheureux »;... Gide, Journal,1916-19, p. 598.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [kabʀijɔl]. Yod de passage n'est pas noté dans Dub. et Warn. 1968 (cf. aussi Fér. 1768, Land. 1834, Fél. 1851 et Littré). Yod de passage est noté dans Pt Rob., Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr. (cf. aussi dans DG). Passy 1914 donne les 2 possibilités de prononc. avec ou sans yod. Seule transcr. de capriole dans Littré : ka-pri-o-l'. 2. Forme graph. − Pour Fér. 1768 : ,,L'étymologie seroit pour capriole, mais l'usage et la prononciation doivent faire préférer cabriole``. Ac. 1798-1932 ne donnent que cabriole, cabrioler, formes dans lesquelles le b est dû à un croisement avec cabri. Les anc. formes capriole, caprioler sont mentionnées dans Ac. Compl. 1842, Lar. 19e, Littré, Guérin 1892 (,,jusque vers la fin du xviiies., l'usage a hésité entre cabriole et capriole, quoique dès le xviies. cabriole eût déjà prévalu``), dans DG, Rob. et Lar. encyclop. On trouve capriolle dans J. Sazonova (La Vie de la danse, 1937, p. 103) qui écrit aussi cabriolle avec 2 l (p. 105). Nouv. Lar. ill. et Lar. 20eenregistrent capriole, terme de bot., synon. de cynodon.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1550 cabriole « saut, bond fait en folâtrant » (Tahureau, 1erDial. du Democratic, p. 50 dans Hug.); 1611 plus spéc. chorégr. (Cotgr.); 1690 fam. faire une cabriole « faire une chute, dégringoler » (Fur.); 1611 man. (Cotgr.); 2. 1616-20 fig. capriolle « souplesse confinant à la servilité » (Aubigné, Hist. Univ., III, 9 dans Hug.); 1808 faire des cabrioles « danser de joie, manifester un grand contentement » (D'Hautel, Dict. du b. lang., Paris); 1845 faire la cabriole « montrer de la souplesse, se plier avec facilité aux circonstances » (Besch.); 1845 id. « se ruiner » (Ibid.). Empr. à l'ital. capriola (proprement « femelle du chevreuil » xives. Boccace dans Batt.) attesté au xvies. d'abord au sens 1 dep. 1536 (Aretino dans Batt., s.v. cavriola); au sens fig. 2 dep. 1545 (Id., III, 137, ibid.); comme terme de man. dep. 1585 (Garzoni, ibid.), issu du b. lat. capreola « chèvre sauvage »; la forme fr. cabriole résulte prob. d'un croisement avec cabri, cabrer; cf. les formes capriole (la plus répandue) et capreole au xvies. dans Hug.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 45.
BBG. − Hope 1971, pp. 170-171. − Kohlm. 1901, p. 34. − Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 321. − Sar. 1920, p. 12. − Wind 1928, p. 22, 40, 167, 204.

Cabriole : définition du Wiktionnaire

Nom commun

cabriole \ka.bʁi.jɔl\ féminin

  1. Saut d’une personne qui s’élève ou se retourne sur elle-même avec agilité.
    • Faire la cabriole, une cabriole, des cabrioles.
    • Moi, je me plie à leurs fantaisies sans discuter. Je marche à quatre pattes ; je fais des cabrioles. — (Pierre Boulle, La Planète des singes, Julliard, 1994, page 202)
  2. (Figuré) Faire une cabriole involontaire, lors d’une chute.
    • Ah! monsieur veut parler de ma cabriole dans la crevasse, répondit Coutet? — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
  3. (Équitation) Saut que le cheval exécute lorsque, étant en l’air, le devant et le derrière à la même hauteur, il détache la ruade ; capriole.
    • La cabriole ou capriole diffère de la croupade et de la ballottade, en ce que cet air de manège est plus élevé que ceux-ci, et que le cheval n'avance de son saut que d'environ trente à trente-cinq centimètres, ou même qu'il le fait sur place, imitant ainsi le saut de la chèvre, d'où lui vient, du reste, le nom ; […]. — (Félix van der Meer, Connaissances complètes du cavalier, de l'écuyer et de l'homme de cheval, p.252, Lebègue & Cie à Bruxelles & Dumaine à Paris, 1865)
  4. (Figuré) Grimaces, plaisanterie dont on se sert comme d’une échappatoire.
    • Il s’en est tiré par une cabriole.

Forme de verbe

cabriole \ka.bʁi.jɔl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe cabrioler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe cabrioler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe cabrioler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe cabrioler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe cabrioler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cabriole : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CABRIOLE. n. f.
Saut d'une personne qui s'élève ou se retourne sur elle-même avec agilité. Faire la cabriole, une cabriole, des cabrioles. En termes de Manège, il se dit du Saut que le cheval exécute lorsque, étant en l'air, le devant et le derrière à la même hauteur, il détache la ruade. La cabriole est le saut le plus élevé. Faire aller un cheval à cabrioles. Il se dit figurément des Grimaces, de la plaisanterie dont on se sert comme d'une échappatoire. Il s'en est tiré par une cabriole.

Cabriole : définition du Littré (1872-1877)

CABRIOLE (ka-bri-o-l') s. f.
  • 1Saut que l'on compare à celui d'une chèvre. … Un jeune homme qui fasse mieux la cabriole, La Bruyère, 3. C'est une douzaine de faiseurs et de faiseuses de cabrioles que V. M. fait venir dans ses États, Voltaire, Roi de Prusse, 49. Minerve dans mes chansons Fait la cabriole, Béranger, Gaudriole.
  • 2 Terme de danse. Nom générique de tous les sauts, et surtout de ceux où les jambes battent l'une contre l'autre. Les entrechats sont des cabrioles.
  • 3 Terme de manége. Saut du cheval qui s'enlève et détache la ruade Faire aller un cheval à cabrioles.

HISTORIQUE

XVIe s. Apprendre des caprioles à les veoir seulement faire, sans bouger de place, Montaigne, I, 163. Un baladin dit… que les royaumes se ruinoient faute de la dance… Ce propos fut rejetté, pource qu'il n'y avoit là personne pour les caprioles, D'Aubigné, Faen. III, 22. J'eus honte que mes capriolles et affecteries de cour me fissent entrer sans barbe où ces vieillards estoyent refusez, D'Aubigné, Hist. I, 154.

Molière a encore dit capriole : Ces yeux te verront faire la capriole, Molière, le Dép. am. III, 10.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CABRIOLE. Ajoutez : - REM. On remarquera dans l'exemple de la Bruyère capriole au lieu de cabriole ; mais ce n'est pas le seul archaïsme de ce passage. La Bruyère a dit : Qui passe la capriole. Tel est du moins le texte des anciennes éditions, ce sont les éditions modernes qui ont mis : Qui fasse la cabriole.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cabriole »

Étymologie de cabriole - Littré

Capra, chèvre (voy. CHÈVRE), dont un diminutif se trouve dans le provençal, cabirola, chevrette : proprement saut de jeune chèvre. Ital. cavriola, cavriuola, capriola.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de cabriole - Wiktionnaire

Issu de l’italien capriola (« saut de cabri »), dérivé de capra (« chèvre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cabriole »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cabriole kabrijɔl play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « cabriole »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cabriole »

  • Et c’est sur le chemin du retour, en rase campagne que nous réussissons la plus belle cabriole automobile du siècle finissant. Un tonneau éblouissant, au sortir d’une légère bosse, départ sur le pneu avant gauche, montée au ciel et réception sur les quatre roues, impeccable, sauf que la 4 L ressemble au final à un losange. Vous me direz «logique , c’est une Renault ! » Club de Mediapart, Road movie en Dauphiné | Le Club de Mediapart
  • C’est mardi que tout devrait être acté. Pas vraiment connue pour faire dans la cabriole, l’Assemblée générale convoquée par la LFP devrait valider la décision prise vendredi par son conseil d’administration de bloquer la Ligue 1 à 20 clubs, laissant Amiens​ et Toulouse sur l’aire d’autoroute. Une conclusion justifiée après un « examen approfondi des enjeux d’une Ligue 1 à 20, 21 ou 22 clubs sur le calendrier des compétitions 2020-2021 », comme lui avait demandé le Conseil d’Etat début juin, en même temps qu’il décidait de suspendre les relégations des 19e et 20e du championnat au moment de l’arrêt de la saison. , Ligue 1 : Recalé par la LFP pour une L1 à 22, Amiens veut continuer à se battre
  • Jeune, j'aimais courir, sauter, faire des bonds et cabrioles... On ne peut danser sans cet amour de l'espace... De Gene Kelly

Images d'illustration du mot « cabriole »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cabriole »

Langue Traduction
Portugais cabriole
Italien cabriolè
Espagnol voltereta
Anglais cabriole
Source : Google Translate API

Synonymes de « cabriole »

Source : synonymes de cabriole sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires