La langue française

Buisson

Sommaire

  • Définitions du mot buisson
  • Étymologie de « buisson »
  • Phonétique de « buisson »
  • Évolution historique de l’usage du mot « buisson »
  • Citations contenant le mot « buisson »
  • Vidéos relatives au mot « buisson »
  • Traductions du mot « buisson »
  • Synonymes de « buisson »

Définitions du mot « buisson »

Trésor de la Langue Française informatisé

BUISSON, subst. masc.

A.− Petit groupe d'arbres, d'arbustes, d'arbrisseaux.
1. Vieilli. Bouquet de bois. De jolis bois de châtaigniers, des buissons de figuiers, de grenadiers, de myrtes, de jasmins (Nodier, Jean Sbogar,1818, p. 102).
2. Usuel. Touffe de végétation arbustive, sauvage, généralement épineuse et improductive :
1. Tournez-vous et voyez ces buissons épais de rhododendrum; comme ces touffes de fleurs lilas sont fraîches et pures! (...) Ces fleurs sont belles comme vous, Lélia, incultes et sauvages comme vous; ... G. Sand, Lélia,1833, p. 108.
2. ... la solitude garde, enclôt et défend ce que l'homme lui a une fois abandonné. Elle dispose et hérisse soigneusement sur le seuil les broussailles les plus féroces, les plantes les plus méchantes et les mieux armées, le houx, l'ortie, le chardon, l'aubépine, la lande (...). À travers ces buissons revêches et hargneux, la ronce, ce serpent de la végétation, s'allonge et se glisse et vient vous mordre les pieds. Hugo, Le Rhin,1842, p. 128.
SYNT. Buissons épineux, verts; petits buissons; buisson d'épines, de fleurs, de roses. Guerre de(s) buissons. Guerre pratiquée en embuscade derrière les buissons (cf. Hugo, Les Misérables, t. 2, 1862, p. 268, 359).
P. métaph. Ce qui évoque un buisson par son caractère sauvage, hostile, etc. :
3. Je n'eus alors qu'une pensée, celle de me montrer impartial; qu'un désir, celui de rendre justice au mérite partout où je le rencontrerais. Mettez cette chimère sur le compte de ma jeunesse : l'âge en a fait justice. À mesure que l'on avance dans la vie, on laisse ces illusions dans les buissons du chemin, non sans en emporter quelques blessures. Reybaud, Jérôme Paturot,1842, p. 71.
4. Sur les recueils de Discours académiques. En les lisant il semble parcourir un bois de buissons qui se croisent en tous sens et dont les épines piquent les pieds et se déchirent entre elles. Les pointes aiguës et secrètes des vanités littéraires masquées par des fleurs rares et fausses en sont d'autant plus perfides et plus détestables. Vigny, Le Journal d'un poète,1846, p. 1235.
3. Spécialement
a) BOT. Buisson ardent ou pyracanthe. Arbuste (Rosacées) à baies écarlates en corymbes. Son buisson ardent, rouge de baies comme un sorbier (E. et J. de Goncourt, Journal,1859, p. 633);des buissons ardents superbes avec leurs grains vermillon et leurs feuilles sombres (Huysmans, L'Oblat,t. 1, 1903, p. 109).
b) RELIG. Buisson ardent ou buisson d'Horeb. Buisson du mont Horeb qui s'est enflammé d'un feu non destructeur quand Dieu y apparut à Moïse pour lui indiquer sa mission :
5. Parmi les foudres du Sinaï. Moïse écrit la loi, sous la figure éclatante apparue dans le buisson d'Horeb. Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 501.
Au fig. :
6. Tout m'arrête, tout m'intéresse, tout m'est un buisson ardent et il me semble que je n'aurais pas assez de l'éternité pour écouter cette multitude de chants. (...). Tout l'univers m'était comme un buisson ardent. Tout l'univers pesait-il sur moi? M'entraînait-il vers les actes? Des forces inconnues, un feu me pénétrait, m'enthousiasmait. Barrès, Mes cahiers,t. 3, 1903-04, p. 125.
c) VÉNERIE
Battre les buissons. Frapper, fouiller les buissons pour lever le gibier :
7. Le chevalier, muni d'un bâton, bat les buissons, tandis que le veneur fait retentir tout le bois du son de son cor. Un sanglier surgit... Faral, La Vie quotidienne au temps de St Louis,1942, p. 36.
Au fig. Chercher quelqu'un, quelque chose :
8. En ces années finales de la Restauration, il y avait un effort dans l'ordre de l'esprit (...). On battait les buissons du côté de l'invention, et c'était tant mieux; on s'égarait sans doute en bien des pas, mais on ouvrait aussi des routes. Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 6, 1851-62, p. 111.
Proverbial, vieilli. Il a battu les buissons et un autre a pris les oiseaux. Il s'est donné de la peine et un autre en a bénéficié :
9. Il répondit qu'il serait bien marri d'avoir battu les buissons et que d'autres eussent les oisillons. L'offre était donc repoussée. A. France, Vie de Jeanne d'Arc,1908, p. 271.
Faire buisson creux. Manquer le gibier que l'on a détourné dans tel endroit du bois :
10. ... ces dames descendaient de calèche, en répétant avec des éclats de rire immodérés : Buisson creux! Buisson creux! À ce mot, dont elles saluèrent le baron à son entrée, celui-ci se mit dans la plus risible colère qu'il soit possible d'imaginer. « Buisson creux! répétait-il en grinçant les dents (...) moi, qui ai quarante ans de chasse et une réputation à conserver, j'aimerais mieux avoir reçu vingt coups d'andouiller à travers le corps que d'avoir éprouvé une semblable humiliation. » Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 4, 1813, p. 172.
P. anal. Ne pas trouver à tel endroit la personne ou la chose que l'on cherchait :
11. Comme si je n'étais pas au courant de ta petite enquête aux Beaux-Arts! (...) Je sais même que tu as fait buisson creux. Dans cette forêt-là, c'était fatal; le gibier qu'on y court n'est pas pour les chasseurs de ton grade. Estaunié, L'Ascension de M. Baslèvre,1919, p. 141.
B.− P. anal.
1. Amas de choses évoquant un buisson par son aspect touffu. Un buisson de cierges, le buisson des sourcils. Une sorte de buisson d'églises, un bouquet gothique (Colette, En pays connu,1949, p. 192).
2. GASTRON. Plat d'articles dressés en pyramide. Buisson d'écrevisses (Flaubert, L'Éducation sentimentale,t. 1, 1869, p. 157).
PRONONC. : [bɥisɔ ̃].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1100 boissun « bouquet d'arbustes sauvages » (Roland, 3357 dans Gdf. Compl.), forme encore attestée en 1410-11, A. Aube, ibid. (boysson); ca 1160 buisson (Eneas, 6898, ibid.); ca 1160 spéc. vén. batre les buissons [pour faire lever le gibier] ici emploi fig. (Eneas, 6903 dans T.-L., s.v. batre); 1262-68 buisson ardant « buisson où Dieu apparut à Moïse » (Brunet Latin, Trésor, éd. P. Chabaille, p. 635); 1680 hortic. (Rich.); 2. 1739 p. anal. art culin. buisson d'écrevisses (Nouv. Traité de la Cuis., t. 1, p. 7 dans Fr. mod., t. 23, p. 308). Buisson est une altération de l'a. fr. boisson « petit bois » dimin. de bois* sous l'infl. soit de *būska collectif plur. du germ. *būsk-, bûche* (FEW t. 15, 1, p. 209a, note 22; EWFS2); soit de buis*. L'hyp. d'une dér. de buis* (Diez5) est à écarter du point de vue chronol., bois « buis » n'étant attesté qu'au xiiies.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1 357. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 564, b) 2 969; xxes. : a) 2 085, b) 1 591.
BBG. − Delaigue (J.). Les N. d'arbres dans la topon. de la Hte-Loire. Almanach de Brioude. 1962, t. 42, p. 150. − Duch. 1967, § 55. − Gottsch. Redens. 1930, p. 283. − Hehn (V.). Kulturpflanzen und Haustiere in ihrem Übergang aus Asien nach Griechenland und Italien sowie in das übrige Europa hrsg. von V. Schrader. Berlin, 1902, p. 231. − Marshall (F. W.). Les Poésies de Blondel de Nesle. Une ét. du lex. d'après l'examen des mss p. 49 (Thèse Univ. Paris. 1958). − Richter (E.). Etymologisches. Boche. Z. fr. Spr. Lit. 1919, t. 45, p. 129. − Rog. 1965, p. 97. − Rommel (A.). Die Entstehung des klassischen französischen Gartens im Spiegel der Sprache. Berlin, 1954, p. 27, 150.

Wiktionnaire

Nom commun

buisson \bɥi.sɔ̃\ masculin

  1. Touffe d’arbustes sauvages.
    • Nous reçûmes l’ordre de côtoyer en le remontant le ruisseau de la Tourbe, qui arrose la plus triste vallée du monde, entre des collines basses, sans arbres et sans buissons. — (Goethe, Campagne de France, 1822 ; traduction française de Jacques Porchat, Paris : Hachette, 1889, page 52)
    • Les silhouettes des buissons frangeaient son chemin et il allait, tête levée, respirant large. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BUISSON. n. m.
Touffe d'arbrisseaux ou d'arbustes sauvages. Buisson épais. Buisson d'épines. Dieu apparut à Moïse dans un buisson ardent. Se cacher derrière un buisson, derrière les buissons. Battre les buissons pour en faire sortir le gibier. Prov. et fig., Se sauver à travers les buissons, Chercher des échappatoires quand on est trop pressé dans la discussion par son antagoniste. En termes de Jardinage, Arbre en buisson, ou simplement Buisson, Arbre fruitier nain auquel on a donné la forme d'un buisson. Buisson ardent, Espèce de néflier dont les fruits, rassemblés en gros bouquets, sont d'un beau rouge écarlate. En termes de Chasse, Trouver buisson creux, Ne plus trouver dans l'enceinte la bête qu'on avait détournée. Fig. et fam., Trouver ou Faire buisson creux, Ne pas trouver la personne ou la chose qu'on était allé chercher. On dit par analogie Buisson d'écrevisses, Plat d'écrevisses dressées en pyramide.

Littré (1872-1877)

BUISSON (bui-son) s. m.
  • 1Touffe d'arbrisseaux sauvages ou épineux. Tous laissent quelque chose aux buissons de la route, Les troupeaux leur toison et l'homme sa vertu, Hugo, F. d'aut. 37.

    Battre les buissons, les parcourir pour en faire sortir le gibier. On bat les buissons, et les autres prennent les oiseaux [on a la peine, et les autres ont le profit], Sévigné, 391.

    Fig. Battre les buissons, ne ramasser que le peu qui reste. Ceux qui auront le courage de recommencer pourront s'amuser la seconde fois à battre les buissons, Rousseau, Avert.

    Guerre de buissons, guerre de partisans, ainsi dite parce qu'on se met en embuscade derrière les buissons et tout ce qui sert d'abri. On commettait dix mille meurtres, soit sur des échafauds, soit derrière des buissons, Voltaire, Philos. V, 421.

    Fig. Se sauver à travers les buissons, chercher des échappatoires quand on est trop pressé dans la discussion.

    Bois de peu d'étendue. Ce n'est pas une forêt, ce n'est qu'un buisson.

  • 2 Terme de chasse. Trouver buisson creux, ne plus trouver dans l'enceinte la bête qu'on avait détournée ; et fig. ne pas trouver la personne ou la chose qu'on était allé chercher.

    Le cerf prend son buisson, quand il choisit, au printemps, une pointe de bois pour s'y retirer pendant le jour.

    Buisson englué, buisson artificiel pour prendre les petits oiseaux.

  • 3Arbres qu'on coupe tous les deux ou trois ans, afin qu'ils ne dépassent pas trois mètres de hauteur.

    Terme de jardinage. Forme donnée aux arbres. Dans le buisson ou cépée toutes les branches partent du collet de la racine et prennent toutes les directions. Arbre en buisson, ou, absolument, buisson.

  • 4 Terme de cuisine. Mets arrangé en forme de pyramide. Buisson d'écrevisses.
  • 5 Terme de minéralogie. Buisson d'or, nom vulgaire d'une agate.
  • 6 Terme de botanique. Buisson ardent, nom vulgaire de la pyracanthe.

HISTORIQUE

XIe s. Mort il l'abat sur un boissun petit, Ch. de Rol. CCXLIII.

XIIIe s. En la forest fu Berte repuse entre buissons, Berte, XXIII. [Il] n'i ot fors [que] buissonciaus où du vent [elle] s'est couverte, ib. XXX. Desoz un boison s'est couchiez, Iluec se dort de maintenant, Ren. 17390. … l'en ne voit boisson ne haie Qui en mai parer ne se voille Et covrir de novele foille, la Rose, 50. Et se li sergant ne le porsivent pas, ou il ne le poent porsivir, porce que cil qui se resqueut [se sauve] se met en bos ou en buisson ou en liu saint, Beaumanoir, XXX, 84. Quant les chevaus aus Sarrazins avoient paour d'aucun bisson, leur mestre leur disoient…, Joinville, 274.

XVe s. Ainsi que il [le comte de Flandre] estoit dessous le buisson et là quati, il entendit et ouit parler un homme, Froissart, II, II, 159. Buisson a oreilles, Proverbe, dans LEROUX DE LINCY. Que la simple bate le buisson, Et un autre en ait les oyseaulx, Coquillart, Plaidoy. de la simple et de la rusée.

XVIe s. Le cimitiere est un verd bois, Et les murs, hayes et buissons, Marot, I, 182. Avec deux cents pionniers, pour rompre hayes, bussons, et combler les fossés, Carloix, V, 4. Ce pays-là est plain et descouvert, sans hayes ni buissons, Carloix, VI, 32. Il y en a tant eu [des mestres de camp] et l'en fait tant tous les jours que, par maniere de dire, il n'y a gueres contrée en France que, si on en bat les buissons, on en verra sortir un mestre de camp, Brantôme, Capit. fr. t. IV, p. 120, dans LACURNE. Il n'y a si petit buisson qui ne porte ombre, Oudin

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BUISSON, s. m. (Jardinage.) on appelle ainsi un arbre nain. Voyez Arbre, Bois.

Un bois de 1500 à 1600 arpens, se nomme aussi buisson, parce qu’il n’a pas assez d’étendue pour être appellé forêt.

Boqueteau est le nom que l’on donne à un bois moindre qu’un buisson, lequel a, par exemple, trente à quarante arpens.

Buisson ardent, ou Pyracantha, doit ce nom à ses fruits rouges qui subsistent en hyver, & le font paroître comme plein de feu. Ce sont ses fruits qui portent la graine. Le bois de cet arbrisseau est net & garni de piquans avec une écorce noîrâtre, & sa feuille ressemble à celle du poirier. Plusieurs Botanistes l’appellent aubepin, & Dioscoride le nomme oxyacantha. Voyez Aubepin. (K)

Buisson creux, se dit, en Vénerie, de celui dans l’enceinte duquel le valet de limier qui a détourné, ne trouve rien.

Prendre buisson, se dit des cerfs, lorsqu’ils vont choisir un lieu secret pour faire leur tête, après avoir mis bas.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « buisson »

Berry, busson, boisson ; bourguig. boucho, busson, bouisson ; provenç. boisson ; ital. buscione ; de buxus, buis (voy. BUIS). Boscus, bois, n'est conciliable ni avec la forme provençale ni avec la forme italienne. Cependant, pour le domaine français, il est visible qu'il y a eu confusion entre la formation par buis, et la formation par bois. Desmarais, au XVIIe siècle, nous dit qu'on prononçait bisson.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Altération de l’ancien français boisson (« buis ») → voir bois et -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « buisson »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
buisson bµisɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « buisson »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « buisson »

  • Et tandis que je considère longuement et bats le buisson, D'autres gens viennent et attrapent les oiseaux. John Heywood, Proverbes Proverbs
  • Un mauvais buisson vaut mieux qu’un gendre. De Proverbe fang
  • L'oiseau englué dans un buisson se méfie de tous les buissons. De William Shakespeare / Henry VI
  • Un oiseau dans la main vaut mieux que deux sur le buisson. De Proverbe hébreu
  • Il n'est si petit buisson qui ne porte son ombre. De Proverbe français
  • Un oiseau dans la main vaut mieux que deux dans le buisson. De Proverbe australien
  • Je puis me plaindre que les buissons de rose aient des épines ou me réjouir que les buissons d’épines portent des roses. Cela dépend comment vous regarder. De Kenfield Morley
  • Les humains ne sont pas le résultat final d’un progrès évolutif prédictible mais plutôt une minuscule brindille sur l’énorme buisson arborescent de la vie qui ne repousserait sûrement pas si la graine de cet arbre était mise en terre une seconde fois. De Stephen Jay Gould / La Vie est belle
  • Qui frappe les buissons en fait sortir les serpents. De Proverbe chinois
  • Si vous n'avez qu'un seul cochonnet, il se perdra rapidement dans les buissons. De Anonyme
  • Les cinémas ont le droit de rouvrir depuis lundi 22 juin, mais la Ferme du buisson a choisi d’attendre mercredi 24 pour reprendre ses projections. Le mercredi est le jour des sorties cinéma (voir notre programmation en avant-dernière page de ce journal). , Seine-et-Marne. Le cinéma de la Ferme du Buisson à Noisiel rouvre mercredi | La Marne
  • Certains ont récemment remarqué que la désactivation de la fonction d'anticrénelage dans les paramètres du jeu leur permet de mieux remarquer quand quelqu'un peut être caché dans un buisson, en attendant de le surprendre. Dexerto.fr, Comment repérer facilement des ennemis dans les buissons de Fortnite | Dexerto

Vidéos relatives au mot « buisson »

Traductions du mot « buisson »

Langue Traduction
Anglais bush
Espagnol arbusto
Italien cespuglio
Allemand busch
Portugais arbusto
Source : Google Translate API

Synonymes de « buisson »

Source : synonymes de buisson sur lebonsynonyme.fr
Partager