La langue française

Hallier

Sommaire

  • Définitions du mot hallier
  • Phonétique de « hallier »
  • Images d'illustration du mot « hallier »
  • Traductions du mot « hallier »
  • Synonymes de « hallier »

Définitions du mot « hallier »

Trésor de la Langue Française informatisé

HALLIER, subst. masc.

Enchevêtrement de buissons serrés et touffus, d'un accès difficile. Synon. fourré.Hallier impénétrable; battre les halliers. Des halliers si épais et si épineux qu'un serpent n'y aurait pas pénétré (BrillatSav., Physiol. goût,1825, p. 83).Dans ce vaste ensemble de pierrailles, d'herbages maigres, de boqueteaux, de halliers toujours balayés du vent... (Barrès, Colline insp.,1913, p. 341).
P. métaph. Les dogmes et les lois sont de profonds halliers Où des tas de vieux droits divins mêlent leurs branches (Hugo, Légende, t. 3, 1877, p. 280).
REM. 1.
Hallier, subst. masc.,homon. V. halle rem.
2.
Hallier, subst. masc.,homon. Filet de chasse. J'aimais seulement la chasse aux cailles, avec le hallier et l'appeau, dans les blés verts (Sand, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 335).
Prononc. et Orth. : [alje] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Mil. xves. haillier « groupe de buissons serrés et touffus » (Myst. du V. Test., éd. J. de Rothschild, 4663); 1erquart du xvies. hallier (G. Crétin, Débat entre deux dames, 50 ds Œuvres poétiques, éd. K. Chesney, p. 96). Issu par substitution de suff., du pic. ou flam. hal(l)ot « saule à tête, buisson » (1283-86, Roisin, éd. R. Monier, § 94, p. 66; encore vivant dans les dial. norm. et pic.); dimin. de l'a. b. frq. *hasal « noisetier »; cf. m. néerl. hasel de même sens; aussi a. h. all. hasala (fém. de hasal); m. h. all. hasel; all. Hasel « id. ». On trouve également hasla « rameau » en lat. médiév. (629-34 ds Du Cange). Fréq. abs. littér. : 172.

Hallier, subst. masc.,homon. V. halle rem.

Hallier, subst. masc.,homon. Filet de chasse. J'aimais seulement la chasse aux cailles, avec le hallier et l'appeau, dans les blés verts (Sand, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 335).

Hallier, subst. masc.,vx. Gardien d'une halle; marchand qui vend aux halles. (Dict. xixes., Rob., Lar. Lang. fr.).

Wiktionnaire

Nom commun 1

hallier (h aspiré)\a.lje\ masculin

  1. Buisson touffu où se retire le gibier, bien couvert de broussailles.
    • C'est ici! et déjà, dans l'épaisseur des halliers, qu'éclaire à peine l'œil phosphorique du chat sauvage tapi sous les ramées. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Pressons le pas, alors, je ne veux pas être surpris par la nuit dans ces halliers. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Aucune forme humaine ne surgit entre les halliers, aucun bruit humain ne m’arrive. Partout le silence et partout la solitude ! — (Octave Mirbeau, Le Tripot aux champs, Le Journal, 27 septembre 1896)
    • Nous venions de traverser un hallier assez épais, lorsque notre guide s'arrêta à l'orée d'une petite clairière herbeuse. — (René de Buretel de Chassey, Récits de Chasse en Indochine, 1930)
    • Je surveillais donc le manoir, caché dans les halliers quand, il y a une heure environ, un domestique est sorti par une des poternes de service et a marché dans ma direction. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Châtiment des Foyle, 1934)
    • Un vent de mer avait écharpé les frondaisons, jonché les sous-bois de bouleaux de feuilles mordorées, éclairci les halliers. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • […] associée parfois à un hallier de feuillus ou à des brousses à Cryptogames vasculaires. — (Maurice Schmid, Végétation du Viet-Nam, 1974)
    • Elle était d’Alanje, où s’entassent les collines et les halliers. — (Georges Brassens, La légende de la nonne ; reprise d’un texte de Victor Hugo)

Nom commun 2

hallier (h aspiré)\a.lje\ masculin

  1. Gardien d’une halle ; marchand qui vend aux halles.
  2. (Désuet) Ouvrier qui est chargé de ranger et de surveiller les tuiles dans la halle d'une tuilerie.

Nom commun 3

hallier (h aspiré)\a.lje\ masculin

  1. Variante de allier
    • Le hallier est un filet qui varie suivant l'espèce de gibier qu'on veut prendre , nous allons jetter un coup-d'œil sur ceux qui sont le plus en usage à la campagne. — (Encyclopédie méthodique ou par ordre de matières : dictionnaire de toutes les espèces de chasses, H. Agasse, an III, p.208)

Nom commun 4

hallier (h aspiré)\a.lje\ masculin

  1. (Lorraine) (Bourgogne) (Vieilli) Hangar.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HALLIER. (H est aspirée.) n. m.
Réunion de buissons où se retire le gibier, bien couvert de broussailles. Un hallier épais.

Littré (1872-1877)

HALLIER (ha-lié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : les ha-lié-z aux halles) s. m.
  • 1Celui qui garde les marchandises déposées dans une halle.
  • 2Marchand qui étale aux halles.

HISTORIQUE

XIIIe s. Se il se comportoit qu'il i eust estal vuit, qu'il ne fust à cens ou à louage, li halier porroient les choses au comporteeur metre à estal, Liv. des mét. 186.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. HALLIER. Ajoutez :
3Dans une tuilerie, ouvrier qui range et garde les tuiles dans un endroit spécial. La fabrication des tuiles et briques dans les tuileries de Bourgogne comporte, dans ses diverses phases, l'emploi d'un certain nombre d'ouvriers, ayant tous un emploi distinct, savoir : un casseur, un marcheur, un mouleur, des porteurs et un hallier, Gaz. des Trib. 6 mars 1876, p. 227, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HALLIER, s. m. (Commerce.) marchand qui étale aux halles. Voyez Halle.

Il se dit aussi du garde d’une halle, ou de celui qui a soin de la fermer, & d’y garder les marchandises qu’on y laisse. Par les réglemens les marchands forains de toiles sont tenus de les venir décharger à la halle & de les laisser en garde au hallier, jusqu’à ce qu’elles soient vendues sans pouvoir les en retirer pour les emporter. Dictionn. de Comm. (G)

Hallier, (Chasse.) sorte de filet qu’on tend en maniere de haie dans un champ. Hallier se dit aussi d’un buisson, d’un arbrisseau ; on dit, ce lievre s’est sauvé parmi les halliers.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « hallier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hallier alje

Images d'illustration du mot « hallier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « hallier »

Langue Traduction
Anglais thicket
Espagnol matorral
Italien macchia
Allemand dickicht
Chinois 灌木丛
Arabe غابة
Portugais matagal
Russe заросли
Japonais 茂み
Basque sasitza
Corse pessima
Source : Google Translate API

Synonymes de « hallier »

Source : synonymes de hallier sur lebonsynonyme.fr
Partager