La langue française

Buis

Sommaire

  • Définitions du mot buis
  • Étymologie de « buis »
  • Phonétique de « buis »
  • Évolution historique de l’usage du mot « buis »
  • Citations contenant le mot « buis »
  • Vidéos relatives au mot « buis »
  • Traductions du mot « buis »
  • Synonymes de « buis »

Définitions du mot buis

Trésor de la Langue Française informatisé

BUIS, subst. masc.

A.− BOT. Arbuste ornemental à feuilles persistantes, d'un vert foncé luisant, et à odeur amère. Grand buis, buis nain, bordure de buis :
1. Puis, au bas, un second parterre s'étendait, coupé de buis puissants comme des chênes, d'anciens buis corrects, autrefois taillés en boules, en pyramides, en tours octogonales, aujourd'hui débraillés magnifiquement, avec de grands haillons de verdure sombre dont les trous montraient des bouts de ciel bleu. Zola, La Faute de l'Abbé Mouret,1875, p. 1351.
RELIG. CATHOL. Branche, rameau de buis (bénit) ou absol. buis. Brin de buis bénit le jour des Rameaux et servant à garnir les crucifix, à jeter de l'eau bénite sur les défunts. Le buis cher aux fidèles (Sainte-Beuve, Poésies,1829, p. 93):
2. Dimanche des Rameaux. Malgré son prussianisme et son imbécillité, notre curé ne laisse pas d'être prêtre et de solenniser ce jour de façon touchante, avec des ressources misérables. Attendri, je rapporte à la maison un humble bouquet de feuilles de houx, de ramuscules de sapin et de buis bénit. Je me demande ce que pourrait être ce souvenir du dimanche des Palmes au Groenland, s'il y avait là une église catholique. Bloy, Journal,1899, p. 311.
3. Une demi-heure plus tard, des bougies brûlaient aux deux extrémités du lit; un rameau de buis trempait ses feuilles sèches dans une soucoupe. (...), le cadavre de Jean de La Monnerie reposait, (...). Mmede La Monnerie entra dans la pièce, haute, le pas assuré. Elle approcha du lit, agita quatre fois le rameau de buis au-dessus de son mari, dit d'un ton de constatation : Il a bonne mine. Et ressortit. Druon, Les Grandes familles,t. 1, 1948, p. 51.
B.− P. ext. Bois de cet arbuste, caractérisé par sa couleur jaune, sa dureté, son grain fin, et utilisé en ébénisterie, gravure, etc. Un gros peigne de buis (Baudelaire, Salon,1846, p. 134);une coupe taillée dans le buis (Lamartine, Cours fam. de litt.,40eentretien, 1859, p. 283).
P. méton. Objet en buis :
4. Au moins un rustique pipeau A-t-il chassé l'ennui de ton rocher sauvage? Tiens, veux-tu cette flûte? Elle fut mon ouvrage. Prends. Sur ce buis fertile en agréables sons Tu pourras des oiseaux imiter les chansons. Chénier, Bucoliques,1794, p. 186.
C.− P. anal. De buis. D'une matière, d'une couleur ou d'une résonance qui rappelle celle du buis. Une troupe d'enfans à peau d'ébène, d'ivoire, de buis ou de cuivre (P. Borel, Champavert,Three Fingered Jack, L'Obi,1833, p. 85);ces vieilles au menton de buis jaune sous leurs coiffes serrées (A. Daudet, Sapho,1884, p. 141);d'une voix de buis, beaucoup plus basse (L. Daudet, Salons et journaux,1917, p. 152).
P. métaph., fam. Tête de buis. (Quasi-)synon. de entêté, tête de bois(cf. R. Martin du Gard, Le Testament du Père Leleu, 1920, p. 1142; La Gonfle, 1928, III, 3, p. 1235).
PRONONC. : [bɥi]. La forme bouis (Ac. 1798, Ac. Compl. 1842, Land. 1834, Littré) est ancienne cf. infra.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1160-70 buis désigne le bois (Thomas, Tristan, 1787 dans T.-L.); xiiies. bois (Pyrame et Thisbé, 176, ibid.), forme attestée jusqu'en 1443, Compt. du temple dans Gdf. Compl.; 1680 spéc. technol. (cordonnerie) bouis (Rich.); 2. 1360 buix désigne la plante (Le propriétaire des choses, 1. 17, ch. 20 dans Gay); 1471 bouys (Inv. du roi René à Angers, ibid.); xves. buys benoit (Gloss. Lille, 39a dans T.-L.). L'a. fr. bois est issu du lat. bŭxus « buis » désignant d'abord l'arbuste (Ennius dans TLL s.v., 2263, 62) puis le bois (Virgile, ibid., 2263, 82) et l'objet fait en buis (Virgile, ibid., 2264, 9); v. aussi André Bot. Buis est issu soit de bŭxus, *boysus, par action fermante de y (avec peut-être infl. de buisson*), soit de bŭxeus, forme adjectivée. Bouys (1471) est issu de buis, [ẅi] ayant dès la fin du xiiies. tendance à passer à [wi] (Fouché, p. 405).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 417. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 413, b) 730; xxes. : a) 834, b) 527.
BBG. − Delaigue (J.). Les N. d'arbres dans la topon. de la Hte Loire. Almanach de Brioude. 1962, t. 42, pp. 156-158. − Gottsch. Redens. 1930, p. 253. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 32. − Meunier (J.M.). Qq. étymol. du dict. gén. de la lang. fr. (fuir, puits, buis). B. de la Sté Nivernaise des Lettres, Sc. et Arts. 1926, p. 7. − Richter (É.). Etymologisches. Boche. Z. fr. Spr. Lit. 1919, t. 45, p. 129. − Spitzer (L.). Span. dibujar « zeichnen » = afrz. deboisser. Z. fr. Spr. Lit. 1919, t. 45, p. 376.

Wiktionnaire

Nom commun

buis \bɥi\ masculin

  1. (Botanique) Genre de la famille des buxacées comprenant l’espèce Buxus sempervirens, arbrisseau sempervirent, dont le bois, jaunâtre et très dur, et surtout celui de sa racine sont d’un grand usage dans la tabletterie.
    • […] sur deux chaises était posé un cercueil de bois blanc, à demi recouvert d’une nappe de toile écrue qu’ornaient seulement le crucifix de cuivre et le rameau de buis bénit. — (Octave Mirbeau, Le Père Nicolas, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Il paraît, nous a-t-on dit un jour, qu'il existe à Châteauneuf-le-Rouge un labyrinthe de buis si vaste que le jardinier a besoin de l'année entière pour le tailler : il commence à un bout, et, lorsqu'il arrive à la fin du tracé, recommence un nouveau circuit et une nouvelle année. — (Michel Racine & Françoise Binet, Jardins de Provence, Édisud, 1987, p. 132)
  2. (Par extension) Bois de cet arbrisseau employé à divers ouvrages.
    • L'ancienne taille en fil, qui champlevait péniblement ses blancs dans le poirier, a cédé la place au travail plus net qui creuse dans le bout de buis des lignes où le burin n'a plus à craindre les éclats des fibres lamelleuses. — (Eugène M. O. Dognée, Les arts industriels à l'Exposition universelle de 1867, Paris : chez la Veuve Jules Renouard, 1869, p. 442)
    • Des objets inconnus, chevilles roulées au tour, vis de buis au bout de ficelles, et dont l’arme la plus parente est le boomérang. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BUIS. n. m.
T. de Botanique. Arbrisseau toujours vert, de la famille des Euphorbiacées, dont le bois, jaunâtre et très dur, et surtout celui de sa racine sont d'un grand usage dans la tabletterie. Bordure de buis. Il se dit, par extension, du Bois de cet arbrisseau employé à divers ouvrages. Boîte de buis. Peigne de buis.

Littré (1872-1877)

BUIS (bui ; l's se lie : le bui-z et le chêne ; la prononciation bouis est un provincialisme et contraire au bon usage. C'était l'inverse du temps de Ménage, qui remarque que bouis est la prononciation de la cour et la bonne, et buis celle de la province) s. m.
  • 1Nom d'un genre d'euphorbiacées, et en particulier, nom de deux espèces : le buis arborescent ou grand buis, dont le bois et la racine servent à différents ouvrages ; et le buis humble ou buis nain, employé en bordures.
  • 2Bois de cet arbrisseau employé à divers ouvrages. Le buis est très dense et très dur.
  • 3Branche de buis. … L'eau sainte où trempe un buis bénit, Hugo, Ball. 14.
  • 4 Poétiquement, par métonymie, ce qui est fait de buis. …Sur ce buis [flûte] fertile en agréables sons Tu pourras des oiseaux imiter les chansons, Chénier, 34. Et deux fois de sa main le buis [peigne] tombe en morceaux, Boileau, Lutr. II.
  • 5Buis de la Chine, la murraye chinoise (aurantiacées).
  • 6Faux buis, le myrica gale et le fragon épineux appelé vulgairement fragon.
  • 7 Terme de cordonnier. Morceau de buis servant à lisser le talon, les bords des semelles.

HISTORIQUE

XIIIe s. Nus tabletier ne puet faire tables de quoi li uns fuelles soit de buis et li autre de fanne, Liv. des mét. 173.

XVIe s. Ne defaut au bouis que la bonne senteur, pour le rendre du tout bien qualifié, De Serres, 555. On n'emploie le bouis au jardin que par racines, De Serres, 584.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « buis »

Du latin buxum ou buxus (tous deux de même sens).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry et picard, bouis ; provenç. bois ; espagn. box ; portug. buxo ; ital. bosso ; de buxus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « buis »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
buis bµi

Évolution historique de l’usage du mot « buis »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « buis »

  • En Bourgogne Franche-Comté, « le front de dommages a continué à progresser en Côte-d’Or » l’an passé tandis que « dans le Jura, où les buis attaqués en 2018 avaient réussi à reconstituer une masse foliaire », la population semble s’être effondrée pour des raisons qui demeurent inexpliquées. « Le climat de 2019, marqué par des gelées tardives et deux épisodes caniculaires très intenses, a peut-être joué un rôle », note le DSF. , Environnement | Pyrale du buis : des conséquences à long terme
  • Comme son nom l’indique, cette pyrale est spécifiquement liée au buis. Ses chenilles en dévorent les feuilles et les jeunes écorces, et peuvent entraîner la mort des plants les plus infestés. C’est visiblement par le biais des circuits commerciaux qu’elle s’est répandue, véhiculée par des plants de buis horticoles. Une fois implantée, elle a ensuite pu gagner les massifs de buis naturel et y proliférer sans mal. , Environnement | La pyrale du buis, cet insecte destructeur
  • Conso Aldi suisse rappelle une cisaille à gazon/buis de la marque 'Ferrex' pour risque de blessure. Le prix du produit sera remboursé aux consommateurs concernés. , Rappel de produits: une cisaille à gazon/buis jugée...
  • La Pyrale du buis continue ses ravages en vallée d’Ossau. Pour l’instant, elle ne semble pas dépasser l’altitude de 700 mètres. Mais la menace pèse toujours sur les buis taillés depuis 70 ans aux virages de Gélan peu avant Gabas, à 890 mètres. La-R%C3%A9publique-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es, Vallée d’Ossau : la Pyrale du buis continue ses ravages - La République des Pyrénées.fr

Vidéos relatives au mot « buis »

Traductions du mot « buis »

Langue Traduction
Anglais boxwood
Espagnol boj
Italien bosso
Allemand buchsbaum
Portugais buxo
Source : Google Translate API

Synonymes de « buis »

Source : synonymes de buis sur lebonsynonyme.fr
Partager