La langue française

Brimborion

Sommaire

  • Définitions du mot brimborion
  • Étymologie de « brimborion »
  • Phonétique de « brimborion »
  • Évolution historique de l’usage du mot « brimborion »
  • Citations contenant le mot « brimborion »
  • Images d'illustration du mot « brimborion »
  • Traductions du mot « brimborion »
  • Synonymes de « brimborion »

Définitions du mot brimborion

Trésor de la Langue Française informatisé

BRIMBORION, subst. masc.

Familier
A.− [S'appliquant à un inanimé concr. ou abstr.]
1. Petit objet de peu de valeur. Synon. bibelot, babiole, colifichet.Un vendeur de brimborions (Taine, Voyage en Italie,1866, p. 297).
2. Fait sans importance. Appeler évènements des brimborions sans importance (...) ça fait pitié quand on y pense (G. Duhamel, Confession de minuit,1920, p. 19).
Un brimborion de. Un brin, un morceau de. Un brimborion de peau (G. Duhamel, Confession de minuit,1920p. 13).J'avais pas une bribe, pas un brimborion d'honneur (Céline, Mort à crédit,1936, p. 340).
[Avec une valeur coll.] Le brimborion. L'ensemble des éléments vulgaires et futiles. Prenons garde de tomber dans le brimborion (Flaubert, Correspondance,1857, p. 212).
B.− P. ext. [S'appliquant à un animé] Individu de petite taille, personne insignifiante. Qu'ils sont petits! Quels brimborions que les élèves d'une école maternelle! (Frapié, La Maternelle,1904, p. 15).
PRONONC. : [bʀ ε ̃bɔ ʀjɔ ̃]. [-ʀi-ɔ ̃] en 2 syll. dans Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Gattel 1841, Littré et DG en poésie.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1450 breborions « menues prières que l'on bredouille » (A. Gréban, Passion, éd. G. Paris et G. Raynaud, 19900); 1532 brinborions (Rab., Pantagruel, ch. VII dans Gdf. Compl.) − xvies. (Cotgr., briborions, brimborions); 2. a) 1611 « petits riens, fanfreluches dont on garnit les chapeaux » (Cotgr.); b) 1644 « menus objets, bagatelles » (D'Ouville, Contes, Paris, Jouaust, 1883, II, p. 98 dans Livet Molière, t. 1, 1895, p. 294). Altération du lat. eccl. breviarium « livre de prières », v. bréviaire; la forme brimborion est sans doute due à l'infl. de bribe*/ brimbe; v. G. Antoine, cf. bbg.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 41.
BBG. − Antoine (G.). Babiole, brimborion, bagatelle. In : [Mél. Delbouille (M.)]. Gembloux, 1964, t. 1, pp. 28-34.

Wiktionnaire

Nom commun

brimborion \bʁɛ̃.bɔ.ʁjɔ̃\ masculin

  1. (Familier) Objet de peu de valeur.
    • GORGIBUS (à part) Ces pendardes-là, avec leur pommade, ont, je pense, envie de me ruiner.
      Je ne vois partout que blancs d’œufs, lait virginal, et mille autres brimborions que je ne connais point.
      — (Molière, Les Précieuses ridicules, scène III)
    • CHRYSALE : Vos livres éternels ne me contentent pas,
      Et hors un gros Plutarque à mettre mes rabats,
      Vous devriez brûler tout ce meuble inutile,
      Et laisser la science aux docteurs de la ville;
      M’ôter, pour faire bien, du grenier de céans
      Cette longue lunette à faire peur aux gens,
      Et cent brimborions dont l’aspect importune :
      Ne point aller chercher ce qu'on fait dans la lune,
      Et vous mêler un peu de ce qu'on fait chez vous,
      Où nous voyons aller tout sens dessus dessous.
      — (Molière, Les Femmes savantes, acte II, scène 7)
    • Juan Coll, qui a fait tant de bruit dans le temps aux environs de Tortose, a été tué par une balle de cire que lui tira un brave miquelet, et, quand il fut mort et que le miquelet le fouilla, on lui trouva la poitrine toute couverte de figures et de marques faites avec de la poudre à canon, des parchemins pendus au cou, et je ne sais combien d’autres brimborions. — (Prosper Mérimée, Lettres d’Espagne, 1832, rééd. Éditions Complexe, 1989, pages 120-121)
    • — Parce que Louis est un honnête homme, et qu’il vous rapportera votre brimborion. — Un brimborion ! Mais mon bracelet m’a coûté deux mille francs. — (Alphonse Karr, Feu Bressier, Revue des Deux Monde, Période initiale, 4ème série, tome 32, page 216, 1842)
    • L’essentiel pour les jésuites, c’était d’affaiblir, d’amoindrir, de rendre les âmes faibles et fausses, de faire des petits très-petits, et les simples idiots ; une âme nourrie de minuties, amusées de brimborions, devait être facile à conduire. — (Jules Michelet, Le prêtre, la femme, la famille, Paris : Chamerot, 1862 (8e éd.), p.65)
    • Une très grande partie des ressources réunies par nos ménages du XXe siècle passe en oripeaux inutiles, en colifichets, en fioles, en brimborions, en honoraires de coiffeurs, en cosmétiques. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Quand finit mon assistanat, j’abandonnai Uskub sans avoir vu surgir un brimborion d’indication, sans avoir saisi un jalon initial. — (Georges Perec, La Disparition, Gallimard, Paris, 1969)
  2. (Vieilli) (Argot) Couille Référence nécessaire.
    • La seconde image, beaucoup plus expressive, les désigne comme des « ornements », des sortes de pompons qui pendent et s’agitent au bout d’une chaîne. Ce sont : des affiquets, des brimborions, des breloques, des dandrilles, des pendeloches, etc. — (Pierre Guiraud, Les Gros Mots, 1975, page 63)

Nom commun

brimborion \Prononciation ?\ masculin

  1. Futilité, babiole, chose de peu de valeur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRIMBORION. n. m.
Objet de peu de valeur. Que voulez-vous faire de tant de brimborions, de tous ces brimborions? Il est familier.

Littré (1872-1877)

BRIMBORION (brin-bo-ri-on) s. m.
  • Chose sans valeur et sans utilité. Blancs d'œufs, lait virginal et mille autres brimborions que je ne connais pas, Molière, les Préc. 4. M'ôter, pour faire bien, du grenier de céans, Cette longue lunette à faire peur aux gens, Et cent brimborions dont l'aspect importune, Molière, F. sav. II, 7. Une espèce de pyramide sur la tête, garnie de cent mille brimborions, Hamilton, Gramm. 7. Je ne désire que les brimborions dont vous me faites l'honneur de me parler, Voltaire, Lettr. Roi de Prusse, 121.

HISTORIQUE

XVIe s. Tous tels prestres, qui n'ont nul ouvrage ne loyer qu'à faire marchandise de messes et briborions, Calvin, Inst. 875. Briborions [prières mal prononcées], Oudin Le mot de brimborium dont nous usons quand nous disons que quelqu'un dit ses brimborions, vient du latin breviarium, Pasquier, Rech. VIII, p. 754, dans LACURNE SAINTE-PALAYE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brimborion »

(XVIe siècle) À l’origine : « prières mal prononcées ». Du latin breviarium, prononcé alors breviarion, et altéré en briborion, brimborion. L’étymologie alternative parfois proposée, une altération de bribe, semble moins probable, du fait de la terminaison en « orion », inexplicable dans ce cas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Probablement apparenté à brimber.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Le sens primitif paraissant être prières, l'étymologie de Pasquier devient très vraisemblable : breviarium, prononcé comme on faisait, breviarion, et estropié en briborion, brimborion. Ce qui rend difficile l'étymologie par bribe, et facile l'étymologie par breviarium, c'est la finale orion, qui s'explique dans la dernière hypothèse et ne s'explique pas dans la première.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « brimborion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brimborion brɛ̃bɔrjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « brimborion »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brimborion »

  • D’après notre bon vieux dictionnaire, un brimborion désigne un « petit objet de peu de valeur ». Synonymes : bibelot, babiole, colifichet. Brimborion : tel est aussi le principal surnom de Mademoiselle Mauricette, 1m39, entre autres « Riquiqui », « Saxe » ou « Tanagra » (en référence aux anciennes statuettes grecques de terre cuite représentant femmes et enfants). PresseLib, PresseLib’ vous propose de relire une œuvre littéraire marquante, classique ou méconnue, en lien avec les pays de l’Adour. On achève notre série avec un « petit » roman oublié du Landais... - PresseLib
  • QUIZ - «Népotisme», «brimborion»... Connaissez-vous le sens de ces termes? Le Figaro vous propose de le découvrir. Le Figaro.fr, Parviendrez-vous à obtenir un 10/10 à ce test de vocabulaire?

Images d'illustration du mot « brimborion »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « brimborion »

Langue Traduction
Anglais trinket
Source : Google Translate API

Synonymes de « brimborion »

Source : synonymes de brimborion sur lebonsynonyme.fr
Partager