La langue française

Breuvage

Sommaire

  • Définitions du mot breuvage
  • Étymologie de « breuvage »
  • Phonétique de « breuvage »
  • Évolution historique de l’usage du mot « breuvage »
  • Citations contenant le mot « breuvage »
  • Traductions du mot « breuvage »
  • Synonymes de « breuvage »

Définitions du mot breuvage

Trésor de la Langue Française informatisé

BREUVAGE, subst. masc.

A.− Liquide à boire.
1. Littér. ou emphatique. Boisson. Breuvage agréable, amer, insipide; breuvage des dieux :
1. Les Hindous comme les Grecs et les Romains se figuraient les dieux avides non seulement d'honneurs et de respect, mais même de breuvage et d'aliment. L'homme se croyait forcé d'assouvir leur faim et leur soif, s'il voulait éviter leur colère. Fustel de Coulanges, La Cité antique,1864, p. 26.
2. Spéc. Boisson composée, préparée en vue d'un certain effet, ayant des propriétés particulières, réelles ou supposées (curatives, magiques, bénéfiques ou néfastes). Breuvage mortel, salutaire :
2. ... avouez que cet homme vous a donné quelque philtre, quelque boisson narcotique, quelque breuvage empoisonné et maudit... A. Dumas Père, Mlle de Belle-Isle,1839, III, 4, p. 64.
SYNT. Breuvage antiseptique, calmant, empoisonné, excitant, tonique; breuvage d'immortalité; breuvage de vie.
B.− P. métaph. Cet amer breuvage, la solitude (Psichari, Le Voyage du centurion,1914, p. 75):
3. La voix sage : ... La politique est l'art de faire avec la fange ... Les fautes, les erreurs, les crimes, les venins ... Un breuvage que puisse avaler l'honnête homme. Hugo, L'Année terrible,1872, p. 356.
Rem. Sur le rad. de breuvage, L. Daudet a forgé le néol. breuver employé au sens fig. « se délecter de ». Il [le Roi] écoute la sentence, comme s'il breuvait un langage exquis (Les Lys sanglants, 1938, p. 256).
PRONONC. : [bʀ œva:ʒ]. Passy 1914 admet également [ø] fermé pour la 1resyll. À ce sujet cf. Mart. Comment prononce 1913, p. 95 : ,,Michaëlis et Passy enregistrent aussi et admettent (...) eu fermé dans breuvage et dans pleurer : c'est une prononciation qu'on ne doit pas entendre souvent.``
ÉTYMOL. ET HIST. − Fin xiies. beverage (Chastelain de Couci, Chansons, éd. A. Lerond, III, 19). Dér. de l'inf. substantivé a. fr. bevre, beivre, boivre (1160-74, Rou dans Keller), v. boire, avec métathèse de r; suff. -age*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 273. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 533, b) 444; xxes. : a) 346, b) 259.
BBG. − Duch. 1967, § 59. − Lew. 1960, p. 102. − Sigurs 1963/64, p. 96, 476. − Staaff (E.). Qq. rem. sur le passage d'eu atone à u en fr. In : [Méel. Wahlund (C.)]. Mâcon, 1896, pp. 252-253.

Wiktionnaire

Nom commun

breuvage \bʁœ.vaʒ\ masculin

  1. Boisson.
    • Toutes les maîtresses de maison connaissent, pour les avoir éprouvées, les difficultés et les fatigues occasionnées par le versage des breuvages chauds, […]. — (Gaston Tissandier, La Nature: revue des sciences et de leurs applications aux arts et à l'industrie, vol.18, page 422, 1890)
    • Elle passait son temps à composer des breuvages et à deviner le sort par des moyens étranges, se servant d’omoplates de moutons tués à la fête du printemps, de marc de café, de petites pierres et des entrailles des bêtes fraîchement saignées. — (Isabelle Eberhardt, Dans la dune,)
    • Le soir, au lieu du cous-cous traditionnel, Mohammed me sert un tâjin de lièvre que j'arrose d'une double ration de thé pour me dédommager de l'affreux breuvage que j'ai dû avaler hier. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 121)
    • Ces messieurs étaient attablés autour de vichy-fraise et de vittel-cassis, innocents breuvages qui, […], jouissent d'une rassurante vertu, laissant le cerveau lucide quand on se voit obligé de boire souvent et qu'on ne veut pas courir le risque de s'enivrer. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • On aurait pu se croire dans un fumoir anglais
      Nous sirotions à deux un breuvage irlandais
      Dehors, c'était la pluie, la tempête, le froid
      A nos pieds, reposait un très vieux braque hongrois.
      — (François Morel, Fumoir anglais, 2006)
  1. (En particulier) (Marine) Mélange de vin et d’eau qu’on donnait quelquefois en mer aux gens de l’équipage, indépendamment de la ration.
  2. (En particulier) (Médecine vétérinaire) Médicament liquide qu’on administre aux chevaux, aux bœufs, aux vaches, etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BREUVAGE. n. m.
Boisson. Breuvage agréable, délicieux. Breuvage salutaire. Composer un breuvage. Breuvage amer, empoisonné. Breuvage mortel. Les poètes ont dit que le nectar était le breuvage des dieux. Il se dit particulièrement, en termes de Marine, d'un Mélange de vin et d'eau qu'on donne quelquefois en mer aux gens de l'équipage, indépendamment de la ration. Il se dit aussi particulièrement, en termes d'Art vétérinaire, de Tout médicament liquide qu'on administre aux chevaux, aux bœufs, aux vaches, etc.

Littré (1872-1877)

BREUVAGE (breu-va-j') s. m.
  • 1Liqueur à boire. Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ? La Fontaine, Fabl. I, 3. C'est son breuvage le plus doux, Racine, Esth. III, 3.
  • 2 Terme de vétérinaire. Potion médicinale pour les chevaux, les bœufs, etc.
  • 3Mélange égal d'eau et de vin donné à un équipage en sus de sa ration.

HISTORIQUE

XIIe s. Onques Tristans, cil qui but le brevage, Plus loiaument n'aima sans repentir, Couci, XI.

XIIIe s. Li rois ne se gardoit pas dou buverage que li traitour li avoient feit boire, Chron. de Rains, p. 49. Mès se tu viaus [veux] bien eschever Qu'amors ne te puisse grever, Et veus garir de ceste rage, Ne pues boivre si bon bevrage Comme penser de le foïr, la Rose, 4368. Le meilleur bevrage que il aient et le plus fort, c'est de lait de jument confist en herbes, Joinville, 264.

XVe s. Envie luy brassa telle breuvaige que elle fit controuver sur luy que il n'auroit pas bien parti [partagé] les despouilles, Bouciq. IV, ch. 13. Uns medecins, qui bien savoit Quel maladie avoie [j'avais] el corps… Avoit à mes gardes bien dit Qu'on ne laissast entours mon lit Nul buvrage, ne pot, ne voire, Froissart, Espin. amour.

XVIe s. Bruvage, Marot, IV, 247. À la fin il leur advint de gouster du vin qui premier leur fut apporté d'Italie, dont ilz trouverent le breuvage si bon, que…, Amyot, Cam. 23. Fault encore qu'il boyve d'un breuvage composé de vinaigre et de laict, Amyot, Artax. 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BREUVAGE, s. m. Voyez Boisson.

Breuvage, Brevage, Bruvage : on appelle ainsi, en Marine, un mêlange égal de vin & d’eau qu’on donne quelquefois pour boisson à l’équipage.

Le breuvage des équipages de Hollande dans les mers d’Allemagne & Baltique, est de la bierre ; & dans les voyages de long cours, ce n’est que de l’eau, ou de l’eau mêlée avec du vinaigre. (Z)

Breuvage : on appelle encore ainsi, en Medecine & en Maréchalerie, toutes les liqueurs medicinales que le medecin & le maréchal font prendre à l’homme & au cheval malades. Le breuvage se donne à ce dernier avec la corne de vache. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « breuvage »

De l’ancien français beverage (forme conservée en anglais emprunté à l'ancien français à la fin du XIIe siècle), dérivé de bevre, beivre, boivre « boire » et le suffixe -age, passé à breuvage par métathèse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. beurage ; espagn. bebrage ; portug. beberagem ; ital. beveraggio ; de l'ancienne forme boivre ou bevre, avec le suffixe age : bevrage, et, par métathèse de l'r, brevage, breuvage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « breuvage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
breuvage brœvaʒ

Évolution historique de l’usage du mot « breuvage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « breuvage »

  • Le vin est le breuvage le plus sain et le plus hygiénique qui soit. De Louis Pasteur
  • Le café est un breuvage qui fait dormir quand on n’en prend pas. De Alphonse Allais
  • O baiser ! mystérieux breuvage que les lèvres se versent comme des coupes altérées ! De Alfred de Musset / Confession d’un enfant du siècle
  • Mes chagrins, j'ai voulu les noyer dans le vin : ma peine avait changé en larmes le breuvage. De Tibulle
  • L'esprit est à peu près, à l'intelligence vraie, ce qu'est le vinaigre au vin solide et de bon cru : breuvage des cerveaux stériles et des estomacs maladifs. De Jules Renard / Journal 1887-1892
  • Je t'apprendrai, si tu veux, en peu d'heure Le beau secret du breuvage amoureux. Aime les tiens, tu seras aimé d'eux, Il n'y a point de recette meilleure. De Guy du Faur de Pibrac / Quatrains du seigneur de Pibrac
  • Mais qu’est-ce que le « lait de lune » ? Il s’agit d’un breuvage inspiré par une ancienne tradition ayurvédique, la médecine indienne traditionnelle qui connaît un engouement en Occident depuis quelques années. Le lait de lune est un lait végétal chaud infusé d’herbes médicinales et d’épices, à boire quelques minutes avant d’aller au lit. Le Journal de Québec, Des breuvages pour mieux dormir | Le Journal de Québec
  • En attendant de retourner Au Vieux Comptoir, merveilleux bistrot de la rue des Lavandières Sainte-Opportune, près du Châtelet, on peut toujours boire… J’aimerais ainsi vous parler aujourd’hui d’un breuvage exceptionnel, le cidre du domaine de Kervéguen, dans le Finistère, à Guimaëc, tout près de l’océan. Un bon cidre peut-être aussi délectable qu’un bon vin, avec cet avantage qu’il désaltère et procure une sensation de fraîcheur intense. « Y a pas que d’la pomme, y a autre chose », disait Jean Lefebvre dans Les Tontons flingu Causeur, Cidre: buvez des pommes! - Causeur
  • L’avantage de ce breuvage, c’est qu’il épanche la soif autant qu’il rassasie les estomacs affamés : le combo gagnant de ceux qui n’ont pas forcément le temps. Marie France, magazine féminin, Bubble Tea : quelle est cette boisson gourmande qu'on va siroter tout l'été ?
  • Mais les consignes étaient strictes même si, dans certains cas, ça frôlait la contradiction. Douche interdite. Pas de breuvage d’après-match dans l’aréna même si on peut en obtenir dans le dépanneur à quelques portes. Distanciation de deux mètres entre les joueurs dans le vestiaire et même chose sur le banc près de la glace.   Le Journal de Montréal, Les vieux crottés | Le Journal de Montréal
  • Cela représente suffisamment d'étoiles récompenses pour une boisson gratuite de ton choix et après avoir été contacté par Narcity, la boutique confirme que ce peut être absolument n'importe quel type de breuvage se trouvant sur le menu.  , Starbucks offre une boisson gratuite ce mois-ci et voici comment l'avoir - Narcity
  • Pour faire un thé chaud, ou thé à l'anglaise, Michelle et sa fille remplissent une tasse d'eau du robinet enfournée au micro-ondes pendant une minute. Il s'agit ensuite d'allègrement verser du lait froid et d'y tremper un sachet de thé. Pendant que la mixture infuse, Michelle n'oublie pas d'arroser son breuvage, avec une générosité tout américaine, de sucre en poudre. « Acte terroriste », « abomination »… Comme l'a repéré Le Monde, les réactions outre-Atlantique ont été instantanées, la vidéo atteignant plusieurs millions de vues, sur TikTok et sur Twitter. Le Point, « Thé à l'anglaise » : la recette d'une Américaine scandalise les Britanniques - Le Point
  • C’est la Maison Villevert, basée près de Cognac (Charente) et spécialisée dans la distillation d’alcools haut de gamme, qui a été sollicitée pour concevoir ce nouveau breuvage. Dans un premier temps, seules 6000 bouteilles seront produites, a expliqué Charles Beigbeder au journal économique. On pourra la trouver à la Grande Epicerie de Paris mais aussi sur l’appli KOL qui livre de l’alcool à domicile. CNEWS, Les frères Beigbeder lancent une vodka « ultra-premium » | CNEWS
  • Pendant ces trois jours de la Vente Soleil, les entreprises participantes sont invitées à y ajouter leur couleur : des rabais, des gratuités pour les uns; une collation, un breuvage, une gâterie offerte aux clients, pour les autres.  infodimanche.com, La Vente Soleil : le Transcontinental fera rayonner sa propre synergie commerciale | infodimanche.com
  • Mégalomane, l’empereur Qin Shi Huang le sera jusqu’à la fin de ses jours. Après avoir ordonné l’édification de la Grande Muraille de Chine, commandé une armée de 8 000 soldats en terre cuite, vaincu six royaumes et bâti un des plus vastes empires que la planète ait connu, le monarque exhorte son administration à lui trouver un élixir d’immortalité. La potion finit par se présenter sous la forme d’un breuvage à base de thé fermenté dont les notes acidulées riment avec l’éternité. La boisson sera autrement plus endurante que le tyran, mort en 210 avant Jésus-Christ : elle s’écoule aujourd’hui encore dans les gosiers du monde entier. Le Monde.fr, Le kombucha, des hippies à Pepsi

Traductions du mot « breuvage »

Langue Traduction
Anglais beverage
Espagnol bebida
Italien bevanda
Allemand getränk
Portugais bebida
Source : Google Translate API

Synonymes de « breuvage »

Source : synonymes de breuvage sur lebonsynonyme.fr
Partager