Braire : définition de braire


Braire : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BRAIRE, verbe intrans.

[En parlant de l'âne] Crier. L'âne (...) se mit à braire en tempête (Pourrat, Gaspard des Montagnes,À la belle bergère, 1925, p. 209).
P. ext. Il [Dan Yack] entendait braire les pingouins (Cendrars, Les Confessions de Dan Yack,1929, p. 169).
P. métaph., fam. et péj. Un chantre qui brait (E. et J. de Goncourt, Journal,1864, p. 117).
Au fig. Il faut braire avec les ânes :
1. Les éloges sont à la mode : il faut hurler avec les loups; d'autres disent braire avec les ânes. Courier, Lettres de France et d'Italie,1813, p. 860.
Emploi trans. :
2. ... pauvre petit ânon que j'étais, j'avais hâte de crier (...) : « J'opte pour les lettres. » Je crois même que je brayais des blasphèmes contre la géométrie et l'algèbre... A. France, La Vie en fleur,1922, p. 350.
Emploi subst. Synon. de braiment*.... ces bravaches (...), ânes couverts d'une peau léonine dont le rugissement est un braire (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 350).
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [bʀ ε:ʀ], (je) brais [bʀ ε]. 2. Homon. brai 1, 2, 3; braies et brais, brai(en)t (de braire). 3. Forme graph. − S'écrit à l'imp. brayait, brayaient; au part. prés. brayant avec y. Pour Ac. 1835-1932 : ,,On ne l'emploie guère qu'à l'infinitif et aux troisièmes personnes du présent de l'indicatif, du futur et du conditionnel.`` Mais on rencontre je brayais chez A. France (cf. supra ex. 2) et Grev. 1964, § 701 signale : ,,On lit chez M. Genevoix : Qu'il braie, cet âne! (Fatou Cissé, p. 174).`` Besch. 1845 militait pour un emploi plus étendu : ,,Autrefois, on considérait ce verbe comme unipersonnel, et l'on en bornait l'emploi à quelques formes; mais Lemare a fait judicieusement observer que si quelques verbes n'ont été employés qu'en certaines formes et à certaines personnes, ce ne devait pas être une raison suffisante pour en consacrer la mutilation. Si l'on peut dire d'un âne qu'il brait, pourquoi un âne, parlant dans une fable ne pourrait-il pas dire : je brais, nous brairons? Dans un pareil cas, comment s'exprimerait donc la société brayante? Sur cette autorité, et d'après cet exemple, nous avons cru pouvoir admettre le rad. bray- pour les formes qui en dépendent : je brais, nous brayons, ils braient. Je brayais, etc. Je brairai, etc. Je brairais, etc. Braie, brayons, brayez, que je braie, que nous brayions, qu'ils braient. Brayant. Il varie comme adjectif verbal : la société brayante. Il n'a pas de part. passé``. dans la docum. TLF, le mot est le plus souvent empl. dans le syntagme se mettre à braire et autres syntagmes où le verbe figure à l'inf.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1100 « crier » (Roland, éd. Bédier, 3487) − 1613 (Voultier, Le Grand dict. françois-lat. et gr., Lyon); 2. 1640 « crier (de l'âne) » (A. Oudin, Recherches ital. et fr., Paris, p. 70). Issu d'un lat. pop. *bragere dér. d'une racine *brag qui est à rapprocher du gaélique braigh « craquer, crépiter » a. irl. braigim (Thurneysen, p. 92; v. aussi Dottin, p. 236). Ces formations ont en commun leur orig. expressive.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 56.
BBG. − Gossen (C. T.). Zur lexikalen Gliederung des pikardischen Dialektraumes. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, t. 2, p. 135. − Goug. Mots t. 1 1962, p. 291. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 23, 66, 67, 278; t. 3 1972 [1930], p. 443. − Thurneysen 1884, p. 92.

Braire : définition du Wiktionnaire

Verbe

braire \bʁɛʁ\ intransitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Pousser son cri en parlant d’un âne.
    • Cet âne brait, braira, brairait.
    • Partout dans le village, les animaux vaquent à leurs occupations : des chèvres, des cochons sauvages, des moutons et deux ânes, occupés à braire sans relâche près de l’église les jours de grand vent, le livantu, le vent d’est. — (Le Devoir, 15-16 novembre 2003)
  2. (Figuré) Brailler, gueuler.
    • Qu’est-ce qu’il a à braire comme ça cet enfant ?
    • Bien faire et laisser braire. (Québec)
    • Oh ! je ne brairai plus, monsieur, répondit tristement Sancho, voilà qui est fait pour ma vie ; je renonce même à parler en public. — (Œuvres Don Quichotte de la Manche, page 200, Jean Pierre Claris de Florian, 1820)
    • Chenet et Braux s’interposèrent, et ce dernier, poussant sa moitié par les épaules, la jeta dehors en criant : — « Va donc, bourrique, tu brais trop ! » — (Guy de Maupassant , En famille, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 166.)
    • Ce capucin est un âne, et il enseignait à votre fils bien moins à parler qu’à braire. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
  3. (Nord de la France & Wallonie) Pleurer.
    • Et toi, cesse de pleurer dans ta soupe, lança-t-il à Rosalie, cesse de braire et apporte à manger, j'ai faim! — (Claude Michelet, Quelque part dans le monde, Éditions Robert Laffont, 2006, p. 42)
  4. (Par ellipse) (Familier) Faire braire.
    • Là le prof a commencé à me braire, oui, j'avais rien compris, que c'était la société qui nous faisait choisir notre orientation sexuelle, blablabla. — (AngelTen Richard II, le 23 mars 2014, sur le forum « Veille permanente contre l'homophobie », sur le site Forums madmoiZelle (https:/forums.madmoizelle.com))
    • Alors voila, mon fils, qui commence à me braire car il tente d'abuser sur chaque règle, me sort la chose suivante : […]. — (Ouaam76, le 28/09/2014, dans le forum « Carte "Action d'éclat" », site Devil Pig store (www.devil-pig-games.com))

Nom commun

braire \bʁɛʁ\ masculin

  1. (Vieilli) (Désuet) Cri de l'âne. [2]
    • […] cette prose de l’âne s’y trouve; on la chantait à deux chœurs qui imitaient, par intervalles et comme par refrain, le braire de cet animal. —(Kalendes, Voltaire)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Braire : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRAIRE. v. intr.
Il se dit d'un Âne qui pousse le cri particulier à son espèce. On ne l'emploie guère qu'à l'infinitif et aux troisièmes personnes du présent de l'indicatif. du futur et du conditionnel. Cet âne brait, braira, brairait.

Braire : définition du Littré (1872-1877)

BRAIRE (brê-r')
  • 1 V. n. Crier, en parlant de l'âne. L'âne se mit à braire.

    Fig. et familièrement. Cet homme ne chante pas, il brait. Et puis viens-t'en me braire, Viens me conter ta faim et ta douleur, La Fontaine, Jum. Il faut hurler avec les loups, d'autres disent braire avec les ânes, Courier, Lett. II, 83.

  • 2 Substantivement. Il [l'homme] traite notre rire et nos discours de braire, La Fontaine, Fabl. XI, 5. Le prince de Conti avait un rire qui eût tenu du braire dans un autre, Saint-Simon, 220, 211.

REMARQUE

D'après l'Académie, ce verbe est usité seulement à l'infinitif : braire ; aux troisièmes personnes du présent de l'indicatif : il brait, ils braient ; du futur : il braira, ils brairont ; et du conditionnel : il brairait, ils brairaient. Cela est trop sévère. D'abord un fabuliste, faisant parler des ânes, pourrait employer sans hésiter les autres personnes : je brais, tu brais, nous brayons, vous brayez ; de même au futur et au conditionnel. Puis rien n'empêche de se servir de l'imparfait : il brayait ; et des temps composés : il a brait, il avait brait, etc.

HISTORIQUE

XIe s. Et homes braire, contre terre mourir, Ch. de Rol. CCLV. Cil d'Ociant i braient et henissent, ib. CCLVII.

XIIe s. Mort [il] le trebuche sans braire et sans crier, Ronc. p. 62. Que que li felun l'unt feru e detrenchié, E del ferir se sunt durement esforcié, N'aveit brait, ne groni, ne crié, ne huchié, Ne pié ne main n'aveit à sei trait ne sachié, Th. le mart. 150.

XIIIe s. Au temps que les cornoilles braient, Qui por la froidure s'esmaient…, Rutebeuf, II, 66. Cil qui de chanter se fait cointe, commence de rechief à brere, Ren. 7283. Quant les enfans aus Sarrasines breoient, elles leur disoient : tai toy, tai toy, ou je irai querre le roy Richart qui te tuera, Joinville, 275. Grant pitié estoit d'oïr brere les gens parmi l'ost, auxquiex l'en copoit la char morte, Joinville, 237.

XIVe s. Du car [char] le [la] piour roe [plus mauvaise roue] ot-on bien souvent braire, Baud. de Seb. I, 10021.

XVe s. Si fut il bien en la porte, toudis huyant et brayant et faisant signe, bien une heure, Froissart, II, III, 43. Tantost fist… les arbalestriers tirer druement sur cele chiennaille, qui là brayoient comme enragés, Bouciq. II, ch. 21.

XVIe s. J'ay icy longuement repeu mes yeulx, mais mon estomach brait de male raige de faim, Rabelais, Pant. V, 31. Les Papistes, contre la defense de l'Apostre, chantent et brayent de langue estrange et incognue, en laquelle le plus souvent ils n'entendent pas euxmesmes une syllabe, Calvin, Inst. 712. Mais comme ilz ne cessassent point pour cela de crier et de braire contre luy, il se meit à leur faire ce compte, Amyot, Phoc. 12. Ils brament comme les cerfs, ils brayent comme les asnes, Paré, Anim. 25.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « braire »

Étymologie de braire - Wiktionnaire

Du latin populaire *bragire, d’origine gauloise *braci-, *bragere (cf. gaélique braigh (« craquer, crépiter ») ; vieil irlandais braigim (« craquer, crépiter ») ; breton breugiñ (« braire »))[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de braire - Littré

Normand, picard, wallon, braire, crier, pleurer ; provenç. braire, crier. Il y a dans le bas-latin bragire, hennir, d'où braire aurait été fait, comme l'ancien français muire de mugire, bruire du bas-latin brugire ; de bragire on rapproche l'irlandais breas, cri, bragain, crier ; le bas-breton breûgi, braire ; le kymri bragal, crier ; le gaél. bragain, crier. À côté de bragire, Diez propose de considérer plutôt braire comme raire (voy. RAIRE) fortifié par un b : b-raire. On remarquera que dans l'ancien français, dans le provençal et dans nos patois, braire a le sens général de crier, sens qui ne s'est limité que tardivement au cri de l'âne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « braire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
braire brɛr play_arrow

Conjugaison du verbe « braire »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe braire

Évolution historique de l’usage du mot « braire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « braire »

  • A cause du couvre-feu, Mocirédin, son épouse Diambéré Khoumba et leurs deux enfants, Mma Tokhora et Taata sont sagement assis dans la cour de leur demeure, écoutant des ânes braire, des chiens aboyer, des grenouilles coasser sous les canaris et des vaches, au loin, meugler pour attirer l’attention du berger Yoro Kâ sur leur condition difficile dans cette période de pandémie. Toutes les pensées de Diambéré Khoumba, l’épouse du chef de famille, ne captent que l’image imposante de Mma Aissé Moussa, la mère de Mocirédin qui, en des circonstances comme celles-ci, de son vivant, aurait déridé l’atmosphère en racontant, comme elle sait bien le faire, des histoires drôles ou des contes de chez nous, pour raffermir les liens familiaux et accompagner ses petits-enfants pour qu’ils dorment en rêvant à de belles choses ! La lune, ce soir, a chassé les ombres de la nuit. Les étoiles aussi, en grand nombre, ont accompagné leur reine. Malheureusement, l’on n’entendra ni les sons du tambour d’aisselle de Balla Abass ni ceux, plus lourds du doung-doung (gros tam-tam) de Salam Koité, encore moins l’entraînante batterie du djembé du « Fils du Diable », Diaman Kanté. Sous l’éclatante lumière projetée sur la terre par la lune et les étoiles, seuls les animaux circulent dans les rues désertées par les hommes.Comme aime le dire l’ami de Mocirédin, actuellement au pays de Trump, Ndirissa Sidy : demain, il fera jour et tout sera clair comme l’eau de roche ; l’avenir nous éclairera !Les hommes sont crispés, stressés, angoissés par l’inactivité. A force de dormir, le temps se rétrécit pour certains et s’allonge pour d’autres : les poches vides ne permettent pas un sommeil profond car l’esprit est taraudé par les multiples problèmes actuels dus en grande partie à la pandémie du CORONAVIRUS. Les plus chanceux, ceux qui ont peu ou plus de moyens peuvent, s’ils le désirent, imiter les lézards et paresser sous l’arbre à palabre ou même prolonger leur nuit durant une bonne partie du jour !Mardi, 2 juin 2020, c’est le jour du grand rendez-vous dans les écoles sénégalaises ! Toutes les conditions sont-elles remplies pour les rouvrir ? Le thermo flash, les masques de protection, les lave-mains, le gel hydroalcoolique sont-ils déjà en place ? De toutes les manières, le Président du Conseil départemental, monsieur Ibrahima Diallo a envoyé dans les collèges et lycées du département le service d’hygiène en le dotant d’un lot de produits pour désinfecter ces établissements avant de les appuyer avec :-67 lave-mains pour les 27 établissements identifiés par l’IEF-162 flacons/300 ml de gel hydro alcoolisé-27 cartons de détergent « Madar » et 27 paquets de savon-13 thermo-flash- et 350 masques de protection.Les 12 communes, à leur tour, de Bakel à Sadatou, Ballou, Diawara, Gabou…ont aussi réagi. L’Etat est attendu. La question qu’il faut se poser se situe à un autre niveau : ce matériel arrivera-t-il à destination à temps pour permettre au Comité de Veille et de Surveillance de se préparer à accueillir les élèves ?Le Maire de la commune de Bakel, monsieur Ibrahima Baba Sall a doté ses quatre écoles élémentaires avec :-5 thermo flash-18 lave-mains-18 savons liquide -18 gels hydro alcoolisés- et 1200 masques de protection.L’Inspecteur de L’Education et de la Formation, monsieur Amadou Al Housseynou Sarr signale que les Sous-préfets au niveau de leur arrondissement lui feront le point pour la dotation des Maires de leurs communes.Sans tricher l’oiseau de mauvais augure, l’on peut dire qu’il est presque certain que la réouverture sera impossible dans beaucoup de collèges et de lycées du département car les véhicules transportant le matériel sanitaire ne sont arrivés à Kidira et à Ballou qu’après 20 heures. Les proviseurs des lycées et les principaux des collèges ne les récupéreront que le mardi 2. Il faut prier entretemps que le Gouvernement entende par la bonne oreille, les Syndicats des transporteurs et accepte leurs doléances pour permettre aux gens (enseignants, élèves et parents) de se déplacer vers les écoles : la grève des transporteurs paralyse les déplacements. Chaque jour perdu mange goulûment dans le quantum horaire déjà décrié pour son insuffisance et décrédibilise davantage les diplômes de cette année !Mocirédin regarde ses enfants puis baisse la tête. Il a honte de les fixer du regard. Il sait qu’il est responsable de leur venue dans ce monde. Par conséquent, devant DIEU, il assumera tout ce qui leur est arrivé ! Son souhait, c’est de faire d’eux, des hommes libres, capables de se prendre en charge ; il avait confiance en l’école française et les y avait inscrits. A ce rythme, avec des années scolaires squelettiques, il ne comprend plus où et comment seront nos enfants demain !Il n’y a rien d’autre à faire. Prier, prier encore et prier toujours ! Prions donc, DIEU, le Miséricordieux  exaucera nos prières. , CHRONIQUE DU MARDI DU 02/06/2020 MOCIRÉDIN ET LA RÉOUVERTURE DU 02 JUIN 2020
  • Si l'on ouvre toute grande la gueule à un âne, et qu'on lui dise : "Maintenant, toi aussi tu as droit à la parole" , que peut faire le pauvre animal, sinon braire ? De Jan Jacob Slauerhoff / Journal
  • Ce n'est pas parce qu'on est entouré d'ânes qu'on doit se mettre à braire ! De Jean Luc Poma
  • La peinture abstraite fait très souvent braire les ânes, se pâmer les poules et bâiller les singes. De René Floriot
  • Trente moines et leur abbé ne peuvent faire braire un âne contre sa volonté. De Miguel de Cervantès / Les nouvelles exemplaires
  • Si tous disent que tu es un âne, alors il est temps de braire. De Le Talmud

Traductions du mot « braire »

Langue Traduction
Portugais zurres
Italien ragliare
Espagnol rebuznar
Anglais bray
Source : Google Translate API

Synonymes de « braire »

Source : synonymes de braire sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires