La langue française

Nasiller

Sommaire

  • Définitions du mot nasiller
  • Étymologie de « nasiller »
  • Phonétique de « nasiller »
  • Citations contenant le mot « nasiller »
  • Traductions du mot « nasiller »
  • Synonymes de « nasiller »

Définitions du mot nasiller

Trésor de la Langue Française informatisé

NASILLER, verbe

A. − Emploi intrans.
1. Lang. cour. Parler du nez. On voyait arriver Tristan Bernard, perdu dans sa barbe noire, nasillant, proférant sous ses yeux de velours noir quelque malicieuse sentence (L. Daudet, Entre-deux guerres, 1915, p.152).
P. anal.
a) Émettre des sons rappelant la voix d'une personne qui parle du nez. Les orgues électriques qui nasillent avec l'accent yankee, dominent ces sables où les Américains (...) viennent chercher le repos (Morand, New-York, 1930, p.72).
b) [Le suj. désigne un canard] Pousser le cri propre à son espèce. Des bruits murmurent, éclatent (...), ce sont des torrents qui frémissent, ou des fontaines, ce sont des oies, des canards qui nasillent (Faure, Hist. art, 1914, p.516).
2. CHASSE, VÉN.
a) [Le suj. désigne un sanglier] Enfoncer les naseaux dans la fange. (Ds Ac. Compl. 1842, Littré, Besch. 1845, Lar. 19e-Lar. encyclop.). Le sanglier se souille et «nasille» (Baudr.Chasses1834).
b) [Le suj. désigne un chien] ,,Chercher les odeurs et les «goûter» par petites aspirations des narines`` (Duchartre 1973; ds Littré).
B. − Emploi trans. Prononcer en parlant du nez. La débutante (...) avait nasillé le second rôle d'une voix pâteuse et avec un accent commun (Sand, Consuelo, t.1, 1842-43, p.199).C'est que, sur leurs aigres guitares Crispant la main des libertés, Ils [les vagabonds] nasillent des chants bizarres, Nostalgiques et révoltés (Verlaine, Poèmes saturn., 1866, p.68).On ne l'entendra plus [le professeur Abramovitch] (...) nasiller le sanscrit, l'index rivé à son menton gras de Levantin (Bernanos, Joie, 1929, p.632).
REM.
Nasillant, -ante, part. prés. en emploi adj.[En parlant d'une pers. ou de sa voix] Qui nasille. Synon. nasillard.Ferdinand parlait de sa voix nasillante à laquelle il s'efforçait d'imprimer un accent de sentimentalité dramatique (Duhamel, Désert Bièvres, 1937, p.263).
Prononc. et Orth.: [nazije]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I a) xves. nazillier «renifler» (Gloss. gall.-lat., Richel. l. 7684 ds Gdf.: Narire, nazillier des nazilles) attest. isolée; b) 1561 vén. naziller «fouiller avec le nez» (du sanglier) (J. du Fouilloux, La Vénerie, éd. G. Tilander, chap.52, 6, p.122). II. 1680 nasiller «parler du nez» (Rich.). I dér. du m. fr. nazille «narine» (dep. xves., Gloss. gall.-lat., supra), altér. de l'a. m. fr. narille «narine», du lat. vulg. *naricula, dér. dimin. du lat. naris «narine» (v. FEW t.7, p.33a et 36a, note 12). II dér. de nez*; suff. -iller*. Fréq. abs. littér.: 59.
DÉR.
Nasilleur, -euse, subst.Personne qui nasille. (Dict. xixeet xxes.). [nazijoe:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1835. 1reattest. 1680 (Rich.); de nasiller, suff. -eur2*.

Wiktionnaire

Verbe

nasiller \na.zi.je\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Parler du nez.
    • Ce qu’elle chantait – ah ! la fatale et maudite chanson ! –, c’était une vieille romance larmoyante et tendre, pareille à celles que les aveugles nasillent dans les rues. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : La Chanson de Carmen (1882))
  2. (Par extension) Produire un son nasillard.
    • Le phonographe nasillait une chanson du répertoire des Derviches du Désert ! — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 385 de l’éd. de 1921)
    • Le palais des papes est à nous ! Les petits hommes turbulents du XXe siècle font, en ces jours d’exposition, nasiller leurs gramophones sous la majesté de ces murailles. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Verbe

nasiller \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Renifler.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Niaiser.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NASILLER. v. intr.
Parler du nez.

Littré (1872-1877)

NASILLER (na-zi-llé), ll mouillées, et non nazi-yé v. n.
  • 1Parler du nez. M. de Châlons, qui, en affaires du monde, n'était pas grand clerc, alla nasiller coup sur coup au régent, Saint-Simon, 450, 38.

    Activement. Quatre-vingt-dix mille cloîtrés qui braillent ou qui nasillent du latin, Voltaire, l'H. aux quarante écus, sur les moines.

  • 2 Terme de vénerie. Se dit de l'action du sanglier qui enfonce ses naseaux dans la fange.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

XIVe s. Nazillier des nazilles [se moquer], Du Cange, narire.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

NASILLER.
2 Terme de vénerie. Ajoutez :

Il se dit aussi du chien. Un chasseur exposa un griffon magnifique ; qu'était ce griffon ? il passait les perdrix disséminées, il ne chassait jamais au vent, et nasillait, Carteron, Premières chasses, Papillons et oiseaux, p. 38, Hetzel, 1866.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nasiller »

(XVIIe siècle) Dérivé de nez avec le suffixe -iller → voir nasonner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De nasis, naselle (« narine, naseau »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Nazille, ancienne forme de narine (voyez NARINE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « nasiller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nasiller nazije

Citations contenant le mot « nasiller »

  • Nul n’ignore, depuis le temps, que le dénommé FOG, non content d’être spinoziste-végétarien, chrétien-juif, païen-mystique, agitateur, sang-mêlé et ami des vaches, est d’abord le plus caméléon des humains romanciers. Jadis, il suffisait ainsi à ce Normand de se poser sur une calanque pour prendre la couleur du Sud ; de se transporter vers la Terre sainte pour devenir un croisé ; de barboter dans une souille pour nasiller comme un sanglier… Car c’est ça qu’il aime, Franz : plonger, se plonger dans un contexte lointain, de préférence truculent et rabelaisien, en sentir chaque effluve, se fair... Le Point, Livre - Le dernier FOG ou la résistible ascension du misérable Schmock - Le Point
  • Le disque que vous vous apprêtez à écouter est l’authentique doudou de Philippe Katerine. L’œuvre d’un homme qui compose seul chez lui avec un piano dont il ne joue pas, d'après lui, aussi que bien que ça. Dans son salon, il écoute les bruits de la nature. La nature faite d’arbres et de petits oiseaux à l’extérieur, mais aussi la sienne, intérieure. Sa nature d’homme. Avec ses 10 doigts, Katerine a composé l’hiver, l’automne, le printemps, l’été. Il a surmonté la mort de son père en faisant ce qu’il sait faire : causer, nasiller, hurler. Bref, chanter. Le Film, c’est fou, c’est chaud, c’est doux. Et c’est très beau. Ecoute et interview. GQ France, Ecoutez Le Film, le nouvel album de Philippe Katerine | GQ France
  • Ça fait partie du métier de devoir écouter ces rombières nasiller pendant des heures et aller d’inepties en banalités avec l’aisance de l’abeille butinant de fleur en fleur ? Marie France, magazine féminin, David Garnier : la vérité sur le métier de coiffeur
  • A.V. Je ne comprends pas que vous y teniez à ce point-là, mais enfin... 23 juin 1948. Pour en revenir à cette question de la «voix»... d'abord, c'est quoi ce cliché de la «voix juive» ? Toujours à geindre, à nasiller ? Neil Diamond, voilà le vrai nasillard geignard ! Toute notre jeunesse. Tous mes voisins ont fini comme Neil Diamond, leur modèle... Non, je crois que ce que tu évoques n'est pas spécifiquement juif, peut-être méditerranéen... Ou européen.  Libération.fr, Alan Vega en 1992 : «J'aimerais bien que tu dises aux gens que je ne suis ni junkie ni quinquagénaire» - Culture / Next

Traductions du mot « nasiller »

Langue Traduction
Anglais snuffle
Espagnol gangueo
Italien respirare rumorosamente
Allemand schnuppern
Chinois 混搭
Arabe شم
Portugais fungar
Russe сопение
Japonais スナッフル
Basque snuffle
Corse snuffle
Source : Google Translate API

Synonymes de « nasiller »

Source : synonymes de nasiller sur lebonsynonyme.fr
Partager