La langue française

Bouse

Sommaire

  • Définitions du mot bouse
  • Étymologie de « bouse »
  • Phonétique de « bouse »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bouse »
  • Citations contenant le mot « bouse »
  • Traductions du mot « bouse »
  • Synonymes de « bouse »

Définitions du mot bouse

Trésor de la Langue Française informatisé

BOUSE, subst. fém.

Excrément des bovins. L'on entendit le bruit doux et rythmique des bouses étalées (Zola, La Terre,1887, p. 76).
P. métaph. :
1. J'entends : « Cloc... cloc... cloc » Je me rappelle ce vers de jeunesse de Costals : les baisers des amants sont des bouses qui tombent. La ressemblance ne m'avait jamais frappé. Montherlant, Le Démon du bien,1937, p. 1232.
Arg. milit. (aviat.). Expr. Atterrir comme une bouse :
2. Atterrir en épatant lourdement l'appareil, esc. S-132, juin 18. − Image prise directement de la bouse qu'une vache flaque à terre, ... Esn. Poilu1919, p. 109.
PRONONC. ET ORTH. : [bu:z]. La majorité des dict. enregistre uniquement bouse. Cependant Ac. 1798 admet bouse ou bouze. Cf. aussi Gattel 1841, Land. 1834 et Fér. Crit. t. 1 1787 qui écrit boûse ou boûze en indiquant que bouse est le plus en usage.
ÉTYMOL. ET HIST. − Début xiiies. (Reclus de Moiliens, Miserere, CCIV, 12 dans Gdf. Compl.). Orig. inc., peut-être gaul., les corresp. du mot étant relevés dans les domaines fr., prov., piémontais et ligure (REW3, no1225; v. aussi Lebel, § 157, 298, 566) mais l'hyp. selon laquelle bouse serait un adj. dér. de boue d'orig. gaul. : *bau -osa, substantivé apr. ell. d'un subst. exprimant la même notion que merde (Dauzat Ling. fr., pp. 225-228 et Fr. mod., t. 11, pp. 31-36) fait difficulté du point de vue de la forme. D'autre part l'hyp. d'un empr. à *bovosa dér. de bos (bœuf*) (De Gregorio dans Romania, t. 51, p. 529) acceptable du point de vue phonét. doit être écartée pour des raisons morphol., le suff. -osus pouvant difficilement former un subst. désignant un produit, à partir d'un nom d'animal (Dauzat dans Fr. mod., t. 11, pp. 31-36).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 73.
DÉR.
Bouseux, subst. masc.,pop. Paysan. Synon. bousoux, cul-terreux.Alors c'est sur lui que Sulphart passa sa rage : − nature, toi tu t'en fous, bouseux, t'as pas soif. C'est pas l'usage de boire quand on est aux champs (Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 233). [buzø], fém. [-ø:z]. 1reattest. 1885 d'apr. Esn.; dér. de bouse, suff. -eux*. Fréq. abs. littér. : 8.
BBG. − Dauzat (A.). Études de linguistique française. Paris, 1946, pp. 225-228. − Dauzat (A.). Racine born., bourn.; français borgne; boue, bave et bouse. Fr. mod. 1943, t. 11, pp. 31-36. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 102; t. 2, 1972 [1925], p. 126. − Schutz (A.H.). Fr. bouse « fiente de vache ». Studies in Philology. Chapel Hill. 1936, t. 33, pp. 10-14.

Wiktionnaire

Nom commun

bouse \buz\ féminin

  1. Déjection bovine.
    • Il leur suffisait de tremper le bout des doigts dans une pipe de cidre ou une cuvée de vin pour changer cidre et vin en bouse liquide ; […]. — (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • Il avait plu toute cette semaine-là, et la vieille boue des hivers, pétrie par les sabots des vaches, des chevaux et des gens, grasse de bouse et claire comme de la pâte à gaufres s’était ramollie. — (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, page 16)
    • Elle happait celui-ci qui découvrait au fond d’une broussaille touffue un nid de merles intérieurement calfaté de bouse. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Et le bœuf et l'âne sentirent la crainte tordre les boyaux de leur ventre, et ils fientèrent leur fiente suivant l'usage et la coutume de leur espèce, savoir : l'âne crottant son crottin, le bœuf bousant sa bouse. — (François Cavanna, Les aventures du petit Jésus, Éditions du Square, 1973, p.29)
    • Vers une heure de l’après-midi, le soleil s’écrasait sur les gens comme une bouse de vache. — (Zoé Valdés, Soleil en solde, nouvelles, 1999, traduit de l’espagnol par Carmen Val Julián, page 45.)
  2. (Héraldique) Meuble représentant une sorte de chantepleure dans les armoiries. Elle se présente sous la forme d'une paire d’outres qu'on passait autrefois autour du cou pour transporter l’eau.
    • D’argent à la fasce d’azur, accompagnée de deux bouses du même, une en chef et une en pointe, qui est de la commune de Boisleux-Saint-Marc du Pas-de-Calais → voir illustration « armoiries avec 2 bouses »
  3. (Argot) Produit ou œuvre quelconque de piètre qualité.
    • Comme je n’avais pas l’ombre d’une connaissance en programmation ni en développement, je ne pouvais pas améliorer grand-chose. Donc, globalement, je me retrouvais à promouvoir et à gérer une grosse bouse défectueuse dont personne ne voulait. — (David Graeber, traduit par Élise Roy, Bullshit jobs, Les liens qui libèrent, 2018, ISBN 979-10-209-0633-5)

Forme de verbe

bouse \buz\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de bouser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de bouser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de bouser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de bouser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de bouser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOUSE. n. f.
Fiente de bœuf ou de vache.

Littré (1872-1877)

BOUSE (bou-z') s. f.
  • Fiente de bœuf ou de vache.

HISTORIQUE

XIIIe s. Mais nequedent dirai je bouse De ces eskevins trestous douze, Poesies fr. ms. t. IV, p. 1375, dans LACURNE. Bouse vous di, bran de vous, Roman d'Audigier, ms. de St-Germain, dans LACURNE.

XIVe s. Quatre hommes qui furent chascun huit jours à faire une fonce pour meytre le bouson dudit Coullart, Du Cange, bosa. Se la beste est ferue [d'une flèche] en la bouze, c'est en la pance, Modus, f° LV.

XVIe s. La bouse de bœuf chaudement appliquée, Paré, XVIII, 86. Prenez de la bouë de vache, lie de vin…, Paré, Mumie, 9. Une bouze de vache, Palissy, 165.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BOUSE, en terme de Blason, se dit d’une espece de chanteplure avec laquelle on puise l’eau en Angleterre. C’est une piece dont quelques seigneurs ont chargé l’écu de leurs armoiries. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bouse »

Provenç. boza, buza ; bas-lat. bosa dans un texte italien, et busa, peau de bœuf. Bien qu'il y ait dans le pays de Coire bovatscha, de Come, boascia, de Parme, bouzza, on ne peut y rattacher bouse ; car une formation pareille aurait donné au français bouasse. Diez indique l'allemand Butze, monceau. D'autres en rapprochent le bas-breton beûzel, bouzel, bouzil ; mais le bas-breton n'est-il pas emprunté du français ? Paré, disant boue au lieu de bouse, suggère une autre opinion, c'est que bouse pourrait être le même que boue. Cependant on est toujours tenté de rattacher bouse à bœuf, bien qu'on ne puisse le faire qu'en supposant une formation très irrégulière, de bov ou bou.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du gaulois ou du ligure. Les dérivations du français boue ou du latin bos (« bœuf ») ont été écartées.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bouse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bouse buz

Évolution historique de l’usage du mot « bouse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bouse »

  • Le paresseux ressemble à une bouse de vache : Quiconque la ramasse secoue sa main. De La Bible / L'Ecclésiastique
  • La bouse de la vache est plus utile que les dogmes : on peut en faire de l'engrais. De Mao Tsé-Toung
  • A force de voleter sans but précis, comme le fait une mouche, on finit toujours par rencontrer un rat mort ou une bouse de vache. De Lao She / Quatre Générations sous un même toit
  • Il s’arrête devant une grosse cuve en cuivre : « Vous connaissez la bouse de corne ? » Et de se lancer dans l’explication de ce « compost ultra-boosté », obtenu en faisant fermenter sous terre de la bouse de vache dans une corne qui, récupéré… SudOuest.fr, Bouse de corne, plantes médicinales… Une exploitation viticole du Périgord en pleine révolution
  • En Inde, la vache sacrée a connu une nouvelle heure de gloire, sur fond de crise du coronavirus. Alors que le géant d'Asie (1,3 milliard d'habitants) se préparait au confinement général (annoncé le 24 mars) pour tenter d'échapper à la pandémie mondiale, des hindous fanatiques faisaient la promotion de l'urine et de la bouse bovines comme recette miracle pour apaiser "le démon Corona".  LExpress.fr, En Inde, la bouse de vache, remède miracle contre le "démon Corona" - L'Express
  • Bien qu'un éléphant passe sa journée à manger de l'herbe, des branches et des fruits, seul un tiers des 150 kilos ingurgités est digéré, ce qui fait de ses excréments une source riche en matière organique. Tout est ensuite affaire de recyclage selon un procédé très strict : les bouses sont séchées, émiettées, puis stérilisées pour tuer les bactéries avant leur utilisation. Après traitement, les plantes extraites de la bouse sont infusées dans le gin et lui donnent un goût terreux. Franceinfo, En Afrique du Sud, le premier gin infusé à… la bouse d'éléphants
  • Dans le Jura, des agriculteurs lancés dans la biodynamie se mobilisent pour transformer la bouse en "or noir". , Environnement | Dix initiatives écolos insolites dans nos départements
  • « Dans certains pays, notamment en Afrique, on s’en sert pour la construction des maisons. Mélangées à de la terre, les bouses font d’excellentes briques », poursuit une bénévole. « Et cela génère beaucoup moins de CO2 que le béton », appuie Victor Fornito. Plusieurs associations seront présentes lors du championnat pour présenter leurs actions. , Lyon: Qui deviendra champion de lancer de bouses de vache?

Traductions du mot « bouse »

Langue Traduction
Anglais dung
Espagnol estiércol
Italien sterco
Allemand dung
Portugais excremento
Source : Google Translate API

Synonymes de « bouse »

Source : synonymes de bouse sur lebonsynonyme.fr
Partager