La langue française

Bourbe

Définitions du mot « bourbe »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOURBE, subst. fém.

A.− Boue épaisse qui se forme et se dépose au fond d'une eau stagnante. Synon. boue, limon; littér. fange :
1. − Cette eau est excellente. − Elle est chaude et a un goût de bourbe. On dirait de l'eau de rivière. Zola, Thérèse Raquin,1867, p. 193.
2. La nuit n'était pas très noire; mais parfois elles [Fanchon et Pauline] glissaient sur la bourbe autour d'une eau dormante, tombaient sur les genoux. Pourrat, Gaspard des montagnes,Le Pavillon des amourettes, 1930, p. 240.
P. compar. Dépôt au fond d'un encrier :
3. − Quand leur as-tu donc écrit? L'encre est desséchée dans ton encrier; j'ai eu à écrire, et j'ai passé une grande heure à l'humecter avant d'en faire une bourbe compacte avec laquelle on aurait pu marquer des paquets destinés aux Indes. Balzac, Petites misères de la vie conjugale,1846, p. 76.
B.− P. métaph. Ce qui est vil, bas, abject. La bourbe des affaires (Huysmans, À rebours,1884, p. 286);la bourbe du peuple (R. Rolland, Jean-Christophe,La Nouvelle journée, 1912, p. 1487):
4. M'aimant comme il m'aime, il est partial sans doute. D'abord je suis un peu son maître; je l'ai tiré de la bourbe du feuilleton où il serait maintenant enfoui pour le reste de sa vie... Flaubert, Correspondance,1846, p. 374.
Rem. Au xixes. le mot désigne ,,un des hôpitaux de Paris, destiné aux femmes indigentes ou détenues qui sont sur le point d'accoucher`` (Besch. 1845) :
5. ... je me précipitai vers la Bourbe. On n'y entrait pas le soir; j'y fus le lendemain matin. La Bourbe est l'asile des femmes enceintes qui n'en ont pas. La Bourbe est le refuge des pauvres filles qui sont devenues mères, des jeunes épouses dont le mari est joueur, des femmes condamnées à mort que le bourreau attend à la porte. À la Bourbe les unes et les autres trouvent un lit, de mauvais aliments, ... Janin, L'Âne mort et la femme guillotinée,1829, p. 187.
Prononc. : [burb].
Étymol. ET HIST. − 1223 borbe « boue épaisse qui se dépose au fond d'une eau stagnante » fig. (G. de Coincy, Mir. Vierge, 464, 96 dans T.-L. : la borbe de luxure); av. 1307 au propre bourbe (G. Guiart, Royaux Lignages, II, 5576 dans T.-L.). Prob. du gaul. *borvo auquel se rattachent l'a. irl. berbaim « je bous », le cymrique bervi, le bret. birvi « bouillir » (IEW t. 1, p. 144; Dottin, p. 235; Thurneysen, p. 91); au terme gaul. se rattache le nom du dieu Borvo (-onis) attesté dans les inscriptions de Bourbon-Lancy (Corp., XIII, 2806 dans TLL s.v., 2134, 43) et de Bourbonne-les-Bains (Id., 5911, ibid., 2134, 46), lieux où se trouvaient des sources d'eau chaude (Lebel, Principes d'Hydronomie, 1956, § 610); cf. le topon. Burbone, viiies., désignant Bourbon-l'Archambault, Dauzat-Rost. Lieux, et Borbona en 846 désignant Bourbonne, Lebel, § 626; pour la relation sém. entre les notions d'« ébullition » et de « boue », v. bouiller1; le phonétisme de borbe/bourbe suppose un plur. collectif *borva (Fouché, p. 230), à rapprocher du lat. médiév. borba, 1145 dans Du Cange t. 1, p. 703a.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 63.
BBG. − Brüch (J.). Bemerkungen zum französischen etymologischen Wörterbuch E. Gamillschegs. Z. fr. Spr. Lit. 1927, t. 49, pp. 309-310. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 424; t. 2 1972 [1925], p. 120, 133, 141, 227.

Wiktionnaire

Nom commun 1

bourbe \buʁb\ féminin

  1. Fond des eaux croupissantes des étangs et des marais.
    • Bourbe épaisse.
    • Un fossé plein de bourbe.
    • Une carpe qui sent la bourbe.
    • La bourbe te monte jusqu’aux chevilles. […]. Marche, c’est te livrer finalement, à bout de forces, à la fange gluante. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Médecine) (Vieilli) Pus épaissi.
  3. Dépôt du vin, marc.
    • Les bourbes sont les déchets issus du pressurage du raisin non fermenté, elles contiennent des particules solides issues des peaux, des pépins, des rafles.

Nom commun 2

bourbe \buʁb\ féminin

  1. (Numismatique) Variante de borbe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOURBE. n. f.
Fange, boue. Il ne se dit guère que de la Fange de la campagne et désigne particulièrement le Fond des eaux croupissantes des étangs et des marais. Bourbe épaisse. Un fossé plein de bourbe. Une carpe qui sent la bourbe.

Littré (1872-1877)

BOURBE (bour-b') s. f.
  • Boue qui forme le fond des eaux croupissantes.

    La Bourbe, nom d'un hôpital de Paris destiné aux femmes en couches.

HISTORIQUE

XIIe s. Car en la boe et en l'ordure Et en la borbe de luxure L'avomes nos tot prové pris, Benoit de Sainte-Maure, t. III, p. 514.

XVe s. Et passoient aucuns [Anglois] sus les pavois, afin que la bourbe ne les engloutist, Froissart, II, II, 65.

XVIe s. On ne laisse pas de voir le jour à travers ; aussi apperçoit-on aisement la bourbe qui est au fond de l'eau, Lanoue, 510.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bourbe »

Wallon, borbou, porbou, fondrière ; bourguig. et Berry, borbe ; bas-bret. bourbou, bourbonnen, ampoule, ébullition ; kymri, berw, bouillonnement. Le radical est celtique ; car on le trouve dans la langue des Gaulois : Borvo ou Bormo, nom gaulois de Bourbon l'Archambaut, à cause des eaux qui y bouillonnent. La bourbe est donc, étymologiquement, une boue telle qu'on y fait bouillonner l'eau en la foulant. En regardant de près, on est porté à croire que le radical celtique berw ou borv est très voisin du radical latin bull-ire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du gaulois *borua[1] « bourbe, source bouillonnante (qui fait de la boue) », de *beruo « bouillonner » → voir birviñ en breton, to brew en anglais, ferveo en latin. Au mot se rattache le nom du dieu Boruo (en gaulois), Borvonis attesté dans les inscriptions de Bourbon-Lancy et de Bourbonne-les-Bains, lieux où se trouvaient des sources d'eau chaude.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bourbe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bourbe burb

Évolution historique de l’usage du mot « bourbe »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bourbe »

  • Critique  : Roberto Saviano, connu pour ses enquêtes et récits affûtés et intenses sur la mafia – que ce soit la ‘Ndrangheta calabraise ou la Camorra napolitaine – s’attaque ici aux racines du mal dans un roman. À la naissance de l’ambition chez les Camorristes. Il plonge le lecteur dans la mer rouge du sang des trahis et des repentis, l’immerge dans un monde fait de bourbe et d’hémoglobine, d’avidité et de pouvoir, mais aussi teinté d’une adoration partagée pour la Madone. Modernité et tradition se côtoient, flirtent ensemble, jeux-vidéos et WhatsApp, jamais loin de l’ombre des églises et de l’influence des rites religieux. Et de réalité, puisque son livre tire ses origines de faits réels… L’auteur confie n’avoir jamais oublié cette phrase : "Pour devenir un enfant j’ai mis dix ans. Pour te mettre une balle dans la tronche, je mettrai pas plus d’une seconde", d’ailleurs citée dans ce roman. Ses héros ont dix, quatorze, dix-huit ans. Et ils sont plus assoiffés de pouvoir que n’importe lequel des Don qui les entourent. Ils sont nombreux, les maîtres mafieux, les surnoms qui en imposent malgré leur ridicule – Copacabana, l’Archange, Rohypnol. Alors pourquoi Maharaja et les siens ne pourraient-ils pas se faire une place au soleil ? Nicolas dirige sa bande d’une main de fer, donne ses ordres et infuse dans les veines de ses disciples son appétit infini, distille son poison. Il aura ses places de deal, ses billets, sa planque. Il fera peur. Et eux aussi. À coups de feu, d’accélérations sur leurs scooters, de chantage, ils obtiendront leur part du butin. En jeu ? Forcella et, plus loin, les rues napolitaines. Un système complexe d’alliances ancestrales et de lutte intestine s’épanouit dans les pages. Les noms se multiplient, comme si l’encre se répandait, proliférant jusqu’à ce que le pseudonyme de Nicolas émerge et les fasse taire. Maharaja, soutenu par ses disciples, s’impose. Il négocie, tue, noue des alliances et crée ainsi des inimités inévitables, mais aussi ineffaçables. De larbins dans un mariage, Dentino, Briato, Biscottino, Lollypop et les autres deviennent des anges aux ailes d’encre, qui se déploient sur leurs épaules. Ils deviennent « la paranza des gamins ». Tels des piranhas, carnassiers et affamés, ils dévorent ceux qu’ils croisent, écrasent les uns pour mieux s’affilier aux autres, quitte à renier les leurs : frère de sang prime sur frère de pêché. Sa vraie famille, c’est celle que l’on se choisit, pas celle qui naît d’un pêché commis entre le père et la mère… Voilà comment la ‘Ndrangheta, mafia calabraise, voit cette union indéfectible, ici commémorée entre les membres de cette société miniature, lors d’un rite qui signe leur pacte avec la mort. Le rythme est étonnamment indolent, malgré l’impatience et la fougue de Nicolas et de ses amis. Les mitraillettes font feu, les pneus crissent, les pleurs résonnent, la douleur pulse – mais la réputation est faite. Avoir Alire - Critiques de films, Livres, BD, musique, séries TV, Spectacles, Piranhas - Roberto Saviano - critique
  • à Sarnaille je réponds : "fin"? vous voulez dire hypocrite? Il s'est caché de toute la campagne, il ne voulait même pas être en position éligible, ce bourbe. Il a bien profité du travail des autres et il vient tirer les marrons du feu. Quant à l'avocat, il est autrement plus subtil, élégant et cultivé et aurait ramené plus de voix que celui que ses colistières du conseil municipal n'ont pas du tout apprécié tant il est personnel... non, ce n'est pas un rassembleur, juste un marionnettiste. Oui, erreur de casting. Mais son ego n'en pouvait plus, il fallait bien qu'il sorte se montrer. L ladepeche.fr, Municipales. Collectif Vert Albi : "Albi a besoin de changer, car le monde change" - ladepeche.fr
  • Hermione Granger est une « sang de bourbe » , Ron Weasley est issu d’une famille pauvre, et Neville Longbottom est extrêmement maladroit. Hagrid est un demi-géant. Il travaille comme gardien à Poudlard, mais il n’est pas autorisé à utiliser sa magie dans l’enceinte de l’école. Et malgré toutes leurs différences, le groupe d’amis restent soudés, même dans l’adversité.  Le Tribunal Du Net, Lire les Harry Potter ferait de vous une meilleure personne !
  • Débourbage : Action d’enlever la bourbe. Clarification du jus de raisin non fermenté, séparé de la bourbe (particules solides issues des peaux, des pépins, des rafles…).Délicat : vin fin et fondu, très peu tanniqueDépouillé : vin qui manque de matière, soit dans sa conception, soit par les traitements qu’il a subi (collage, filtration…)Déséquilibré : vin à qui il manque quelque chose ou vin dominé par un élément, que ce soit au nez ou en bouche. Se traduit souvent par l’accentuation d’une sensation ou d’un arômeDesséché : vin manquant de fruit et/ou de gras. Fait ressortir un trop plein d’acidité ou de tanins.Douceâtre : vin sucré de manière inappropriée. Ce goût peut provenir de sucre résiduel d’une fermentation inachevée, de l’effet sucrant de l’alcool ou de l’apport de bois.Dur : vin très astringent et acide, souvent dû à une récolte des raisins avant maturité VinSocialClub, VinSocialClub

Images d'illustration du mot « bourbe »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « bourbe »

Traductions du mot « bourbe »

Langue Traduction
Anglais mire
Espagnol cieno
Italien feccia
Allemand morast
Portugais lama
Source : Google Translate API

Synonymes de « bourbe »

Source : synonymes de bourbe sur lebonsynonyme.fr

Bourbe

Retour au sommaire ➦

Partager