La langue française

Boucaner

Définitions du mot « boucaner »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOUCANER1, verbe trans.

[Correspond à boucan1]
A.− Fumer de la viande, du poisson pour les conserver. Ces grands foyers et ces tuyaux multipliés servaient encore à conserver les viandes en les boucanant (Mérimée, Lettres à Viollet-le-Duc,1870, p. 290).
P. ext. Dessécher :
1. Sur le shimbec, un amoncellement de débris sanguinolents, des viscères, d'innombrables lambeaux empestés que le soleil a mission de boucaner; ... Gide, Le Retour du Tchad,1928, p. 905.
Emploi pronom. :
2. Il [Saladin] avait gravi la montagne, disposant sur son passage des morceaux de viande qu'il jetait sitôt putréfiés; au point où la viande au lieu de pourrir se boucana dans l'air pur, le sultan s'arrêta et bâtit sa forteresse. Morand, La Route des Indes,1936, p. 131.
PEAUSS. Préparer les peaux en les exposant à la fumée (ds Ac. 1798-1932, Besch. 1845, Guérin 1892); p. anal. noircir, brûler (ds Lar. 19e, Lar. encyclop.).
B.− Spéc. Aller à la chasse des bêtes sauvages pour en avoir la viande et les cuirs.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
P. ext. Mener la vie des boucaniers.
Rem. On rencontre dans la docum. le subst. fém. boucanerie. Lieu où l'on boucane la viande, le poisson. L'odeur épouvantable de nos baleinières transformées en boucaneries (Gide, Le Retour du Tchad, 1928, p. 919).
1reattest. 1575 (A. Thevet, La Cosmographie Universelle, fol. 1004a dans König, p. 33); dér. de boucan1*, dés. -er. [bukane]. Fréq. abs. littér. : 11.
DÉR. 1.
Boucanage, subst. masc.Opération consistant à fumer les viandes et les poissons pour les conserver en les séchant. La conserverie domestique (...) présente une grande variété de procédés : séchage au soleil (...), salage, boucanage, enfumage (L'Industr. des conserves en France,1950, p. 3). [bukana:ʒ]. 1reattest. 1845-46 (Besch. Suppl.); dér. de boucaner1, suff. -age*.
2.
Boucane, subst. fém.,région. (Canada). Fumée. Dans la maison de bois emplie de boucane âcre, un sortilège impérieux flottait aussi avec la fumée (Hémon, Maria Chapdelaine,1916, p. 88). 1reattest. 1916 id.; mot saint. (v. FEW t. 20, p. 72, s.v. mokaém) et can. (v. Canada 1930 et Bél. 1957), déverbal de boucaner1.

BOUCANER2, verbe trans.

[Correspond à boucan2] Pop., arg. Faire du boucan à propos de qqc. :
Boucaner la pièce, siffler une pièce de théâtre... « On m'assure que toutes vos pièces vont être désormais boucanées » (L'Étrille, 1879). L. Rigaud, Dict. de l'arg. mod.,1881, p. 52.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du xixes. ainsi que dans Lar. 20e.
1reattest. 1808 (D'Hautel, Dict. du bas-lang.); dér. de boucan2* étymol. 2, dés. -er. [bukane].
BBG. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 174.

Wiktionnaire

Verbe 1

boucaner \bu.ka.ne\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Exposer et faire sécher à la fumée, fumer.
    • Boucaner de la viande, du poisson. Boucaner des cuirs.
  2. Aller à la chasse des bœufs sauvages ou autres bêtes pour en avoir les cuirs.
  3. (Figuré) (Désuet) (France) Répandre beaucoup de fumée. [2]
  4. (Canada) Répandre beaucoup de fumée.
    • Pendant vingt ans sa femme avait refusé qu'il fume dans la maison. À présent le célibat l'autorisait à boucaner partout. — (Luc Baranger, Maria chape de haine, ch. I, Baleine, 2010)

Verbe 2

boucaner \bu.ka.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Populaire) (Désuet) Faire beaucoup de bruit dans une maison. [2]
  2. (Populaire) (Désuet) Fréquenter un lieu de débauche.
    • Je n’avais pas envie de faire le fou ; mais Rigerbos veut rire, il veut boucaner, elles veulent faire les réservées, il les met en ridicule, je suis son ton, elles prennent le parti de se conformer, et après les avoir mises en état de nature nous faisons d'elles en troquant souvent tout ce que la brutalité suggère à ceux qui ne vont dans ces endroits là que pour rire. — (Giacomo Casanova, Histoire de ma vie, Tome II, La Pléiade, 2015, page 220.)

boucaner transitif

  1. (Populaire) (Désuet) Se comporter en débauché avec des prostituées.
    • Un jour, elle échappa par là aux cruautés de nos princes, qui vinrent boucaner mes filles, et elle aurait été torturée, ou estropiée, comme quantité d’autres… — (Nicolas Rétif de la Bretonne, Monsieur Nicolas, 1796), bibliothèque de la Pléiade, Tome 1, p. 1067.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOUCANER. v. tr.
Exposer et faire sécher à la fumée. Boucaner de la viande, du poisson. On dit dans un sens analogue Boucaner des cuirs. Il signifie aussi, intransitivement, Aller à la chasse des bœufs sauvages ou autres bêtes pour en avoir les cuirs.

Littré (1872-1877)

BOUCANER (bou-ka-né) v. a.
  • 1Faire sécher de la viande ou du poisson à la fumée. Après l'avoir fait boucaner à la fumée [la chair de castor], les sauvages la mangent, lorsque les vivres viennent à leur manquer, Chateaubriand, Amér. 10.

    Fumer de la cassave.

  • 2 V. n. Aller à la chasse des bœufs sauvages ou autres bêtes pour en avoir les peaux.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BOUCANER (bou-ka-né), v. n. Terme populaire et bas. Faire du boucan, du tapage.

Activement. Gronder, tracasser. S'ils s'avisent de ne pas ramper, comme des lézards verts, devant les petits tyranneaux qui les boucanent à la journée, L. du P. Duchêne, l'Ami du soldat, p. 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « boucaner »

Boucan.

ÉTYMOLOGIE

Voy. BOUCAN 2 au Supplément.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « boucaner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boucaner bukane

Évolution historique de l’usage du mot « boucaner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boucaner »

  • Nous avons même des métropolitains, au moins l’une de vos ministres, Annick Giradin, venue de loin, de Saint-Pierre et Miquelon, fort capable rien qu’en lui causant sous le nez d’emboucaner le client, puis de l’ endormir...Je sais ce dont je parle nous en avons été victimes mais pas seulement... Les gilets jaunes locaux savent de quoi je cause, Didier Robert, le président de Région, d’autres élus, des patrons d’entreprises, des syndicats sont dans la liste des couillonnés. Ils devraient vous le faire savoir... Clicanoo.re, [Editorial] Monsieur le Président | Clicanoo.re
  • Vive les Bretons eux au moins ils ont le courage de dénoncer ces irresponsables qui ne veulent pas respecter les règles sanitaires imposées par le gouvernement et qui partent en vacances au bord de la mer et en amenant potentiellement avec eux le virus pour boucaner la région ! A l'AISE BREIZH ! ladepeche.fr, Coronavirus : un couple de Parisiens chassé d'une location saisonnière dans le Finistère - ladepeche.fr
  • Au lieu de décoller en trombe et de montrer véritablement à quell point elle peut être rapide, la GT500 a préféré faire boucaner ses pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 spécialement conçus selon les normes de Ford Performance et remplir les oreilles de décibels avec son V8 Predator de 760 chevaux. On l’a vu également faire quelques dérapages contrôlés lors des premières centaines de mètres. Journal Le Nord, En vidéo : la Ford Mustang Shelby GT500 s’amuse à Goodwood - Journal Le Nord

Traductions du mot « boucaner »

Langue Traduction
Anglais smoke
Espagnol acecinar
Source : Google Translate API

Synonymes de « boucaner »

Source : synonymes de boucaner sur lebonsynonyme.fr

Boucaner

Retour au sommaire ➦

Partager