La langue française

Biner

Définitions du mot « biner »

Trésor de la Langue Française informatisé

BINER, verbe.

I.− Emploi trans.
A.− AGRIC. Labourer la terre pour la deuxième fois; la soumettre à une seconde façon. Plus loin des hommes réunis deux à deux binent la terre avec des hoyaux (Du Camp, Le Nil,1854, p. 200).
P. méton. Biner la vigne, biner les betteraves.
B.− En partic., HORTIC. ,,Ouvrir la surface d'un sol avec une binette, soit pour le nettoyer, c'est-à-dire pour en extirper les mauvaises herbes, soit seulement pour l'aérer et donner plus de vigueur aux végétaux qui l'occupent`` (É.-A. Carrière, Encyclop. hortic., 1862, p. 56).
II.− Emploi intrans., DR. CANON. Célébrer deux messes le même jour, généralement dans deux églises différentes (Attesté dans la plupart des dict. gén.).Ce prêtre a la permission de biner (Ac.1835-1878).
Rem. On rencontre en fr. région. biner « embrasser sur les deux joues » :
Bine-moi, Claudine, ma Claudine. Et elle [Luce] se musait sous mon capuchon et m'embrassait. Colette, Claudine à Paris,1901, p. 74.
Prononc. : [bine]. Étymol. et Hist. I. 1. 1269 agric. (Cart. de Silly, B.N. 1. 11059, fo87 rodans Gdf. Compl.); 1697 spéc. hortic. (La Quintinye, Instructions pour les jardins fruitiers et potagers, Amsterdam, t. 1, p. 23); 2. 1598 « embrasser » (Guy de Tours, Souspirs Amoureux, L. I − I, 18 − dans Hug.); subsiste comme régionalisme (Rougé, Le Folklore de la Touraine; v. aussi FEW, s.v. binare). II. 1680 intrans. relig. (Rich.). I 1 mot commun aux lang. hisp. et gallo-rom. (REW3) du lat. vulg. *binare « retourner la terre une seconde fois » attesté en lat. médiév. la plupart du temps à l'emploie fig. (av. 1141, Hugues de St Victor dans Du Cange, s.v. binare); peut-être par l'intermédiaire de l'a. prov. binar « id. » (Pt Levy), formé sur le lat. bini qui semble avoir perdu à basse époque sa valeur de distributif et son acception de « paire, couple » pour ne plus être qu'adj. numéral « deux » (Mittelat. W. s.v., 1480, 71-1481, 14); 2 peut-être par emploi métaphorique de 1, ou directement rattaché au sens « deux » de bini (embrasser sur les deux joues) avec infl. possible de biser* « baiser »; II directement dér. du rad. du lat. bini; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 21.

Wiktionnaire

Verbe 1

biner \bi.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Agriculture) Soumettre une terre à une seconde façon, un second labour. À la suite d'une jachère, on procédait à cette opération après celle du versage.
    • Biner un champ.
  2. Travailler une terre de façon superficielle avec une binette pour l’aérer ou pour détruire les mauvaises herbes.
    • Ils arrivent par vagues successives à partir de mai pour démarier, puis biner deux fois les betteraves, certains repartent dans leur pays et reviendront au moment de l’arrachage, […]. — (Françoise Bourquelot, La main-d’œuvre saisonnière, à cent ans d’intervalle, dans deux secteurs de pointe de l’agriculture française, dans La moisson des autres: les salariés agricoles aux xixe et XXe siècles, sous la direction de Ronald H. Hubscher & ‎Jean Claude Farcy, Créaphis éditions, 1996, p.146)
    • J’aimais ça biner les betteraves, c’était mon dada, ma vie. C’était un plaisir pour moi de démarier les betteraves. On commençait le 15 avril. — (Catherine Vigor, Maurice : garde-chasse en Picardie, 2000, page 24)
    • Avec un camarade et un cousin, il s’est fait engager à Ozoir-la-Ferrière, où il s’en va biner, pendant six semaines, la betterave. — (Rosa Moussaoui, Zéphyrin Camélinat (1840-1932) Un long chemin, de la commune au communisme, dans L’Humanité, 7 septembre 2011)

Verbe 2

biner \bi.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Religion) Célébrer deux messes, le même jour, dans deux endroits différents ou au même autel pour un prêtre, lorsque la nécessité l’exige → voir triner.
    • Dans sa correspondance avec son évêque, Sigogne demande la permission de biner dans la même église. — (Gérald C. Boudreau, Le père Sigogne et les Acadiens du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, 1992)
    • 10 En dehors de la fête de Noël le prêtre qui bine (ou trine), s’il applique une messe en justice (p. ex., pro populo), ne peut toucher d’honoraires pour sa seconde messe (ni pour la troisième) (C. 824, § 2). — (Émile Jombart, Manuel de droit canon)

Verbe

biner \Prononciation ?\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Embrasser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BINER. v. tr.
T. d'Agriculture. Soumettre une terre à une seconde façon. Biner un champ. Il signifie encore Soumettre une terre à une façon superficielle pour l'empêcher de durcir ou pour détruire les mauvaises herbes. Il s'emploie aussi intransitivement et se dit, en termes de Liturgie, d'un Prêtre qui, lorsque la nécessité l'exige, célèbre deux messes, le même jour, dans deux endroits différents ou au même autel.

Littré (1872-1877)

BINER (bi-né) v. a.
  • 1 Terme d'agriculture. Donner une seconde façon aux terres, aux vignes. Labourer, biner, tenir la charrue, Rousseau, Ém. II.
  • 2 Terme de jardinage. Briser dans une plantation de légumes la superficie de la terre à six ou huit centimètres de profondeur avec une bêche ou une binette pour qu'elle ne durcisse pas, et pour détruire les mauvaises herbes qui commencent à pousser.
  • 3 V. n. Dire deux messes le même jour dans deux églises différentes.

HISTORIQUE

XVe s. Après ce que Bertaut eust aré et re-biné la caneviere, Du Cange, canaveria. La seconde œuvre, dite bisner : sera bon, en mesme temps qu'on bisne la vigne, qu'en certains endroits de Languedoc on appelle reclorre, de la faire espamprer et esbourgeonner, De Serres, 174. On la laboure ou houe au mois de mars : à la mi-mai, on la bisne : et on la tierce à la Saint-jan, De Serres, 182.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « biner »

Du latin bini (« deux ») qui donne le latin vulgaire *binare (« retourner la terre une seconde fois », « faire deux messes »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. binare, de binus, double, de bis, deux (voy. BIS).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « biner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
biner bine

Évolution historique de l’usage du mot « biner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « biner »

  • Aussi, depuis une quinzaine de jours, on peut assister à une recrudescence d’activité maraîchère près des carrés potagers. Cette frénésie fait plaisir à voir car, de l’avis de beaucoup, elle va dans le bon sens : cultiver son petit lopin de terre, surtout en jardinage biologique, c’est l’avenir. Circuits courts, écologie, nourriture saine, autosuffisance maraîchère, exercice physique permettent aux hommes et à la terre de mieux se porter. Comme beaucoup de Montlaurais, Jacques Gavalda, André et Marie Albouy passent actuellement beaucoup d’heures en contrebas du pont de Montlaur, à piocher, semer, planter, biner, sarcler, éclaircir, arroser, suer, ainsi qu’à regarder pousser leurs légumes car, c’est bien connu, les jardiniers sont un brin contemplatifs ! midilibre.fr, La ruée vers "l’hort" pour entretenir les plate-bandes, planter et biner - midilibre.fr
  • « Libéré, désherbé, je ne binerai jamais assez ! » Qui ne connait pas cet air musical bien connu ? Naïo l'a parodié pour en faire son entrée en matière et promouvoir sa gamme de robots de désherbage mécanique. Ted se charge de la stratégie de Grands Chais de France, Dino fait son nid en Amérique et Oz gagne en précision grâce au signal RTK. Terre-net, La robotique agricole pourrait résoudre les problématiques de désherbage
  • La croissance de surface à biner l’amène à investir dans une bineuse Carré Econet autoguidée par caméra et dans un semoir Horsch Pronto de 6 mètres. « Le guidage par roue-trace n’offre pas un débit de chantier suffisant, si l’on souhaite conserver la précision », assure l’agriculteur qui estime par ailleurs que la précision du binage se joue dès l’implantation de la culture. « Nous avons opté pour un semoir traîné à double trémie permettant de fertiliser ou d’implanter des cultures associées. Nous l’avons également choisi pour sa barre de semis à double disque, dont les éléments très stables créent une ligne de semis propre et rectiligne. » Malgré l’autoguidage RTK sur le tracteur, ce long semoir a du mal à rester en ligne par rapport à la trajectoire du tracteur. « Cette dérive ne permet pas d’utiliser uniquement le guidage RTK au binage. Ce serait envisageable seulement avec un dispositif à double antenne GPS pour corriger la position de l’outil. » La bineuse de 6 mètres dispose de 20 éléments avec un écartement de 30 centimètres. « Il est important d’avoir un élément par interrang pour bien suivre les dénivellations du terrain », note Vincent Seyeux. La caméra de guidage analyse trois lignes de semis, assurant un fonctionnement moins sensible aux manques et aux zones très sales. Réussir machinisme, « La précision du binage se raisonne dès le semis » | Réussir machinisme
  • « En 2019, je n'ai pas pu biner aussi souvent que souhaité et j'ai été un peu dépassé », précise Romain Lhopiteau, qui a, du coup, eu recours à l'écimeuse. « Je n'ai pas fait du tout de désherbage manuel la campagne passée, mais cela aurait peut-être contribué à un meilleur rendement  » L'agriculteur a donc engagé 10 jeunes de la région pour désherber sur le rang. Selon les équipes Tereos, il faut viser « entre 50 et 100 h/ha de désherbage manuel pour assurer la rentabilité de la culture ». « La technique du faux-semis est aussi un levier important et il convient de varier les outils de désherbage mécanique utilisés (herse étrille, houe rotative, bineuse). Des essais sont en cours pour le repiquage de betteraves et le semis en carré, mais ces techniques ne sont pas encore vraiment opérationnelles à ce jour », précisent les équipes Tereos. Terre-net, Développement de la filière bio chez Tereos
  • Avec la démocratisation des systèmes de guidage par satellites, notamment avec la correction RTK, un certain nombre d’agriculteurs équipés ont tenté de semer puis de biner uniquement avec cette solution de géolocalisation, capitalisant sur la répétabilité du signal de correction dans le temps. Ils se sont confrontés à un certain nombre de freins. Même si le nombre de rangs et les interrangs sont scrupuleusement identiques et bien réglés sur le semoir et la bineuse, ce n’est pas pour autant que la bineuse aura le même comportement que le semoir, notamment si l’antenne est placée sur le toit du tracteur. Une différence significative de la distance entre l’antenne et les pièces travaillantes (éléments semeurs pour le semoir, lames pour la bineuse) pourra engendrer un décalage dans leur placement, par exemple dans les courbes, d’autant plus si l’un des outils est traîné et l’autre porté. Il est préférable de placer l’antenne de réception à la verticale des pièces travaillantes. Mais, pour un bon positionnement de la bineuse, ce choix peut amener le tracteur à rouler sur la culture en place dans certaines situations. L’une des solutions peut être alors d’équiper le tracteur et l’outil d’une antenne chacun, avec une interface entre les deux. Si cette solution permet de réaliser un binage entre rang avant même la levée de la culture, le coût grimpe significativement : compter au minimum 12 000 euros pour l’interface et l’équipement de guidage de l’outil. Réussir machinisme, Quel guidage de bineuse choisir ? | Réussir machinisme

Traductions du mot « biner »

Langue Traduction
Anglais hoe
Espagnol segar
Italien zappare
Allemand hacken
Portugais sachar
Source : Google Translate API

Synonymes de « biner »

Source : synonymes de biner sur lebonsynonyme.fr

Biner

Retour au sommaire ➦

Partager