La langue française

Buriner

Définitions du mot « buriner »

Trésor de la Langue Française informatisé

BURINER, verbe.

A.− GRAV. Graver au moyen d'un burin :
1. (...) J'ai voulu montrer que la semence De ces fiers capitans que Callot burina Et que le bon Régnier dans sa verve oublia, N'est pas toute perdue, et qu'il nous reste encore Quelques échantillons du genre matamore. Barbier, Satires,Nos raffinés, 1865, p. 110.
P. métaph. (concr. ou abstr.) :
2. Le mouvement de relèvement se produisit d'une façon assez graduelle, pour que la rivière n'eût pas à abandonner son lit; mais elle dut l'approfondir. Elle a buriné de plus en plus profondément sa vallée, dans son effort pour rétablir le profil de pente que la surrection avait dérangé. Vidal de la Blache, Tabl. de la géogr. de la France,1908, p. 66.
3. Donc, par impulsion romanesque, − sans doute que j'avais lu des livres où le personnage intéressant, à un moment bien choisi, se mettait à buriner ses mémoires, − je résolus d'écrire le journal de ma vie à l'école, le journal de ma vie rapportée à l'observation passionnée des enfants. Frapié, La Maternelle,1904, p. 7.
B.− TECHNOL. Enlever les bavures d'une pièce de métal au moyen d'un burin (cf. P. Gorgeu, Machines-outils, 1928, p. 271).
Buriner les dents d'un cheval. Creuser les cornets de ses incisives afin de le faire paraître plus jeune :
4. ... M. Bricart, hôtelier, maquignon expert à buriner les dents des vieux chevaux, et ami de tous ces messieurs. Châteaubriant, M. des Lourdines,1911, p. 83.
C.− P. ext., pop., emploi intrans. Travailler durement.
Prononc. : [byʀine], (je) burine [byʀin]. Étymol. et Hist. 1. [1549, Bl.-W.5]; 1554 « graver » (P. Rons., Bocage, Œuv., p. 520 dans Gdf. Compl.); 1798 fig. « en parlant d'un écrivain » (Ac.); 1835 p. anal. « écrire avec une grande perfection » (Ac.); 1888 arg. « travailler ferme » (C. Villatte, Parisismen, Berlin); 2. technol. a) 1706 art dent. (Rich.); b) 1820 mar. (Will.). Dénominatif de burin*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 13.
DÉR. 1.
Burinage, subst. masc.a) Grav. Travail au burin. Cf. buriniste, infra.Une vingtaine d'eaux-fortes (...) conservent les délicatesses du dessin presque toujours alourdi par le burinage définitif (E. de Goncourt, La Maison d'un artiste,1881, p. 128).b) Technol. Action de buriner (les métaux). Cf. buriner B et burineur, infra.Travaux de burinage. [byʀina:ʒ]. 1reattest. 1881 id.; dér. de buriner suff. -age*.
2.
Burineur, subst. masc.,technol. a) Ouvrier chargé d'enlever au burin, les bavures de métal sur une pièce. P. ext., pop. Celui qui travaille durement. b) Outil, instrument utilisé pour buriner. Emploi adj. Marteau burineur. [byʀinœ:ʀ]. 1resattest. 1. a) 1599 « graveur » (Ph. de Marnix, Differ. de la Relig., I, iii, 15 dans Hug.); b) 1877 « ouvrier qui enlève au moyen d'un burin les bavures de métal sur une pièce » (Littré); 2. av. 1867 désigne l'outil (Poncelet, Travaux de la commission française sur l'industrie des nations, t. 3, p. 64 dans Littré); 3. 1907 pop. « celui qui travaille ferme » (Lar. pour tous); dér. de buriner suff. -eur2*.
3.
Buriniste, subst. masc.,grav., peu us. Graveur au burin. Attesté dans Guérin 1892 et Lar. 3.Il aurait l'idée (...) de faire graver en double et bourgeoisement par un buriniste les dessins de Jeanniot qui auraient servi à ses eaux-fortes (E. et J. de Goncourt, Journal,1893, p. 484). 1reattest. 1876 « graveur au burin » (Ch. Blanc, Gramm. des arts du dessin, 1876, p. 631); dér. de buriner suff. -iste* [l'indication de FEW t. 15, 1, p. 192a, note 2, selon laquelle l'angl. burinist attesté dep. 1796 serait à la source du fr., est erronée, l'attest. de 1796 fournie par NED, s.v. burinist, ne portant pas ce mot mais burining et burinator]. Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. − Sain. Lang. par. 1920, p. 362.

Wiktionnaire

Verbe

buriner \by.ʁi.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Travailler au burin.
    • Au printemps dernier, la fantaisie, cette autre forme de l’instinct, l’invitait à buriner le cuivre, et l'année n'est pas révolue que les iconophiles avertis le rangent dans leur estime à la suite de miss Mary Cassat, de Desboutin et d'Helleu... — (Gazette des beaux-arts, 1900, vol.23, page 322)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Hippologie) Arranger les incisives d’un cheval pour falsifier son âge apparent.
    • Le maquignon de bas étage […] travaille les oreilles, souffle les salières, burine les dents, place une queue postiche, taille les sabots, mastique les seimes, donne un coup de pinceau, refait une jeunesse, farde, corrige, embellit ; […]. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
  3. Il se dit quelquefois, au figuré, d’un écrivain énergique et profond.
    • Tacite n’écrit pas, il burine l’histoire.
  4. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • C’est pas tout ça, la ferme !… tâchons voir à buriner… V’la les pantes. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Le train perdu, 1912, chapitre II)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BURINER. v. tr.
Travailler au burin. Faire buriner des armes. Buriner une planche. Il se dit quelquefois, au figuré, d'un Écrivain énergique et profond. Tacite n'écrit pas, il burine l'histoire, ou absolument il burine.

Littré (1872-1877)

BURINER (bu-ri-né) v. a.
  • 1Travailler au burin, graver. Buriner une planche.

    Absolument et par extension, écrire avec perfection. Ce maître d'écriture burine.

    Fig. Écrire d'un style énergique et profond. Il nous manque ta main qui grave et qui burine Dans ce siècle où par l'or les sages sont distraits, Hugo, Crép 7.

  • 2 Terme de vétérinaire. Buriner les dents d'un cheval, y faire par fraude de fausses marques, afin qu'on croit qu'il est encore jeune.

HISTORIQUE

XVIe s. Là se voit l'image encor' De tes victoires futures, Par le feuvre Lemnien… Divinement burinées, Du Bellay, J. III, 42, recto.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « buriner »

Burin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dénominal de burin et -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « buriner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
buriner byrine

Évolution historique de l’usage du mot « buriner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « buriner »

  • C’est ce que les professionnels, venus avec leur grue et leur camion plateau, ont tenté de faire directement sur la statue, mais, rencontrant quelques difficultés, ils ont ensuite changé d’option pour commencer à retirer l’ensemble de la statue. Une fois celle-ci bien sanglée — et c’est tout un art de le faire, que les badauds ont découvert avec curiosité —, de premières tentatives de soulèvement ont été réalisées… sauf que rapidement, une résistance s’est fait sentir, la statue semblant bien accrochée sur son socle. Les intervenants se sont alors mis à buriner à certains points, afin de libérer la statue équestre. Cela n’a pas suffi, et en milieu d’après-midi, grue et camion s’en sont allés.  , La dépose de la statue de Napoléon, à Rouen, reportée : l'empereur trop bien accroché ! | 76actu
  • ♦ Faire buriner son vélo en se rendant dans un poste de police. David Poitras, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec, suggère aux propriétaires d’y faire buriner leur numéro de téléphone de façon à pouvoir les joindre facilement si leur bicyclette est retrouvée. Le Journal de Québec, 10 trucs pour prévenir le vol de vélo | JDQ
  • À Laguiole, il n’y a pas seulement veaux, vaches, couteaux mais aussi de l’artisanat d’art. En l’occurrence Céline Vigier qui a ouvert son atelier en 2013 dans la rue du Valat emblématique et historique du… couteau. Il faut dire qu’il n’y a pas de hasard dans la vie. Céline s’est mise à sculpter, polir et buriner suite à sa rencontre avec Jean-Michel Cayron, double Meilleur ouvrier de France en coutellerie. Elle a appris à son contact mais n’entend pas rester dans l’ombre. Elle le démontre dans son atelier où bracelets, colliers, bagues et boucles d’oreilles témoignent de son savoir-faire. Celle qui dessinait enfant au coin d’un bureau, poursuit sa quête de beauté. centrepresseaveyron.fr, A Laguiole, les bijoux de Céline Vigier prennent de la hauteur - centrepresseaveyron.fr
  • Des accusations ont été possibles grâce à l’identification des items volés. Le SPL rappelle l’importance de buriner ses biens de valeur (outils, vélos, téléviseurs, etc.) et de conserver ces numéros de série. L'Écho de Laval, Accusation pour vol d’outils : l’importance d'identifier ses biens | L'Écho de Laval
  • Comme plusieurs victimes de ce genre de larcin, Lennyg Tercero-Estrada n’a toutefois pas cru bon de déclarer la disparition de son vélo aux policiers. « Je n’avais pas le numéro de série, lâche-t-il. Je n’avais jamais pris le temps de le faire buriner. Tout ce que j’aurais pu leur fournir comme informations, ce sont les modifications que j’avais moi-même apportées à mon vélo au cours des dernières années. Je le reconnaîtrais sans doute dans la rue, mais ça me semble bien peu pour démarrer une enquête. » Résigné, le cycliste a plutôt décidé de passer à autre chose et de s’acheter une nouvelle bicyclette — cette fois-ci, usagée. Le Devoir, Vélo volé? Regardez du côté de l'encan municipal | Le Devoir

Images d'illustration du mot « buriner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « buriner »

Langue Traduction
Anglais chisel
Espagnol cincelar
Allemand meisselgeräte
Source : Google Translate API

Synonymes de « buriner »

Source : synonymes de buriner sur lebonsynonyme.fr

Buriner

Retour au sommaire ➦

Partager