La langue française

Baril

Définitions du mot « baril »

Trésor de la Langue Française informatisé

BARIL, subst. masc.

I.− Petit tonneau de contenance variable selon sa destination, utilisé pour le transport et la conservation de liquides, d'aliments ou de matières sèches :
1. Cadine adorait les salaisons, elle restait en admiration devant les paquets de harengs saurs, les barils d'anchois et de câpres, les tonneaux de cornichons et d'olives, où des cuillers de bois trempaient... Zola, Le Ventre de Paris,1873, p. 778.
2. ... c'est un bon et rude ouvrier spécialisé dans la fabrication des cercles pour vaisselle vinaire. Il fend, il « ripe », il « trempe » tous les cercles qui corsettent les fûts, bandes de bois brunes aux ligatures d'osier d'or. Et ceux de la cuve, du tonneau où le vin est foulé, logé, où il fermente et s'éclaircit; et ceux de la barrique où on le soutire pour l'affiner; et ceux de la « pièce » ou du baril où il est précieusement bondé, converti en armagnac, flot de feu parfumé et sucré. Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 145.
3. Les encres broyées sont mises en réserve dans des barils de 12,5, 25, 50 ou 100 kg ou dans des réservoirs d'une contenance de plusieurs milliers de kg. Leur mise en fûts, en barils, en boîtes, pour l'expédition est une opération trop connue pour qu'on y insiste. La Civilisation écrite,1939, pp. 610-611.
4. La tonnellerie, menacée par la construction des bateaux et des camions-citernes, n'allait pas fort. On faisait de moins en moins de barils et de bordelaises; on réparait surtout les grands foudres qui existaient déjà. Camus, L'Exil et le royaume,1957, p. 1596.
SYNT. Baril plein, vide (Ac. 1798); rouler et défoncer un baril; baril d'huile, de moutarde, d'olives (Ac. 1798); baril de riz, de sucre (Ac. 1835); baril de harengs, d'huîtres, de sel; baril d'eau douce (A. France, L'Île des pingouins, 1908, p. 22); baril d'eau-de-vie (Verne, Les Enfants du capitaine Grant, t. 3, 1868, p. 42); baril de vin (R. Bazin, Le Blé qui lève, 1907, p. 70).
P. anal. de forme. [En parlant d'un athlète] Le torse en baril (G. Guèvremont, Le Survenant,1945, p. 223).
Arg. et lang. fam.
a) [En parlant d'une pers. obèse] Baril de graisse (A. Le Breton, Du Rififi chez les hommes,1953, p. 157).
b) Baril de moutarde. ,,Culotte ou derrière, c'est-à-dire la partie de notre corps qui change de nom à la suite des reins`` (France 1907).
Au fig. [En parlant du baril de poudre] Faire sauter un baril, approcher la mèche du baril :
5. ... certes l'occasion met le feu aux poudres parce qu'il y a une volonté de guerre qui se cherche des prétextes et guette le moment favorable pour approcher la mèche du baril... Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 122.
II.− Emplois techn.
ANAT. Baril laryngé. ,,Saillie semi-cylindroïde de la face postérieure du larynx, au-dessous de l'orifice pharyngien du larynx, et qui constitue la paroi antérieure de l'hypopharynx. Elle est encadrée latéralement par les gouttières pharyngo-laryngées ou sinus piriforme`` (Méd. Biol. t. 1 1970).
CHIM. ,,Tonneau de bois ou de métal pour opérations chimiques`` (Duval 1959). Baril de cyanuration, de chloruration (Duval 1959).
COMM. ,,... réunion de 450 feuilles de fer-blanc`` (Chesn. 1857); même sens dans Lar. 19e, Lar. 20e.
MAR. Baril de galère. Baril renfermant la provision d'eau douce. ,,Les barils de galère contiennent de 25 à 30 litres; ils ont une forme longue et étroite, sont percées [sic], et ont un bondereau à un des fonds : on s'en sert à plusieurs usages, principalement à tirer l'eau de la cale pour la consommation journalière`` (Will.1831).
SYNT. Baril de farine. ,,Quart de farine`` (Nouv. Lar. ill.). Baril à bourse. ,,Ancienne poire à poudre du canonnier`` (Nouv. Lar. ill.). Baril de la mèche. ,,Petit baril en cuivre dans lequel on met la mèche à canon`` (Nouv. Lar. ill.).
MÉTROLOGIE
a) ,,Unité de volume utilisée pour le pétrole. Contenance : 42 gallons américains, soit 159 litres`` (Baudhuin 1968) :
6. Mésopotamie. − Le long du Tigre, dans le Lauristan, entre Mossoul et Bagdad, se rencontrent des gisements d'huile qui entrent actuellement en exploitation. Cette région semble très riche. Les quelques puits en exploitation ont donné, en 1929, 798 000 barils. J.-J. Chartrou, Pétroles naturel et artificiels,1931, p. 166.
b) Vieilli. ,,... mesure de capacité, mais qui est différente dans chaque espèce de commerce`` (Ac. Compl. 1842).
MILIT. (TECHN.). Baril foudroyant. ,,Baril plein d'artifices qu'on fait rouler sur les assiégeants`` (Ac. Compl. 1842). Baril à poudre, à feu. ,,Genre de projectile plein d'artifices`` (Lar. 19e). Baril de trompes. ,,Rond de bois sur lequel sont disposées et fixées plusieurs pompes qu'on remplit d'artifice, comme grenouillères, plongeons, fusées, étoiles, serpenteaux, etc.`` (Besch. 1845). Baril à éclairer. ,,Baril rempli de copeaux de bois bien secs enduits de poix-résine et lardés de lances à feu [servant à des assiégés]`` (Lar. 19e). Baril ardent. ,,[Baril] dont on se servait anciennement pour armer les brûlots`` (Lar. 19e).
SERR. ,,Tambour, appareil adapté à une porte pour la faire fermer`` (Lar. 19e; sens attesté dans tous les Lar. et dans DG.
TECHNOLOGIE
a) ,,Chevalet sur lequel les tonneliers travaillent les barriques`` (Lar. 19e).
b) Baril à ébarber. ,,Petit tonneau mobile sur son axe dans lequel on fait tourner les balles de plomb au sortir du moule, afin que le frottement en fasse disparaître les bavures qui restent après que le jet a été coupé`` (Lar. 19e).
c) ,,Partie creuse de l'arbre d'un vilebrequin, ayant généralement la forme d'un trou pyramidal quadrangulaire tronqué et dans lequel s'insère la soie des mèches`` (Lar. encyclop.).
d) Rare. Pièce d'un instrument de musique (cf. Catal. Couesnon, 1936, p. 58).
Rem. Sens absent des dictionnaires.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [baʀil]; également [baʀi] (Passy 1914, Dub., Pt Lar. 1968, Warn. 1968). L'hésitation est confirmée par Nyrop Phonét. 1951, Grammont Prononc. 1958, Fouché Prononc. 1959. 2. Homon. : barrit, barye. 3. Forme graph.Ac. Compl. 1842 cite une forme bareil, avec la mention ,,v. lang.``.
Étymol. ET HIST. − [Ca 800 lat. médiév. barriclus « petit tonneau » (Capitulare de Villis, M.G.H., leges regum Francorum, I, 89 dans Barb. Misc. 9, no5 : Volumus ut bonos barriclos ferro ligatos, quos in hostem et ad palatium mittere possint, judices singuli praeparatos habeant)]; ca 1170 barril (Chr. de Troyes, Erec et Enide, éd. M. Roques, Paris, 1955, 5109 : Vin a eve meslé bevroiz; J'en ai de boen set barrilz plains); début xiiies. baril (La Chastelaine de Saint Gille. Du Chevalier au barisel, éd. Schultz-Gora, Halle, 1899, II, 413 dans T.-L.). Issu d'un gallo-rom. barriculus, prob. dimin. de *barrica (barrique*; v. Cor., s.v. barril et barrica). Un rapprochement avec le lat. vulg. *barra (barre*; hyp. de Baist dans Rom. Forsch., t. 32, pp. 894-896, reprise par EWFS2) ne s'explique pas sémantiquement. Le frq. *bera « brancard » (FEW t. 1 s.v., hyp. non reprise dans FEW t. 15, Germanische Elemente; REW3, 1038) ne convient ni du point de vue phonét., ni du point de vue sémantique.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 155.
BBG. − Öhmann (E.). Kleine Beiträge zum deutschen Wörterbuch, VII : Mhd barel... Neuphilol. Mitt. 1958, t. 59, pp. 225-233.

Wiktionnaire

Nom commun

baril \ba.ʁil\, \ba.ʁi\ masculin

  1. Sorte de petit tonneau.
    • Joe s’y rendit seul avec un baril, qui pouvait contenir une dizaine de gallons. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • Un nouveau réservoir d’eau claire de 200 litres conservera l’eau, mieux que des barils de chêne. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. (Par extension) Baril, tonneau plein de quelque chose.
    • Baril d’huile, de moutarde, de sucre, de riz, d’anchois, de harengs, etc.
    • L’on roula sur le pont trois barils d’argent, cent cinquante mille livres environ. — (Eugène Sue, Kernok le pirate, 1830)
  3. Emballage cartonné résistant, de forme cylindrique, le plus souvent destiné à de la lessive en poudre.
    • Il a trouvé ce jouet dans un baril de lessive.
  4. (Métrologie) Unité de mesure surtout utilisée pour le pétrole brut et ses dérivés. Le symbole : bl ou bbl.
    • Un baril de pétrole équivaut à 42 gallons américains, soit environ 159 litres.
  5. (Par analogie) Pétrole, essence, carburant automobile.
    • Le baril flambe encore. — (Libération, 2006)
  6. (Héraldique) Meuble représentant le conteneur du même nom dans les armoiries. Il est généralement représenté comme le tonneau de vin. Théoriquement, ce nom s’applique au tonneau contenant de la poudre à canon, mais la règle ne semble pas particulièrement respectée par les auteurs. La distinction est donc difficile à faire puisque la taille des objets ne voit pas sur les armoiries. Seuls un rapprochement avec des éléments indiquant l’artillerie permet de faire la distinction. À rapprocher de barrique et tonneau.
    • De gueules à bandes d’or chargé d’une trainée de poudre, ondée et côtoyée de barils de sables, deux en chef et trois en pointe, qui est de Nicolas Brulart de Sillery → voir illustration « armoiries avec 5 barils »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BARIL. (L ne se prononce pas.) n. m.
Sorte de petit tonneau. Baril vide. Baril de chêne. Baril de châtaignier. Défoncer un baril. Par extension, Baril d'huile, de moutarde, de sucre, de riz, d'anchois, de harengs, etc., Baril plein d'huile, de moutarde, etc.

Littré (1872-1877)

BARIL (ba-ri ; l'l ne se prononce pas : un baril empli d'eau ; dites : un ba-ri empli ; au pluriel l's se lie : des ba-ri-z emplis ; dans le XVIIe siècle aussi, Chifflet recommande de ne pas prononcer l'l) s. m.
  • 1Petite barrique. Un baril d'huile, d'anchois.
  • 2Dans la serrurerie, petit appareil dit aussi tambour, qui fait qu'une porte se ferme.
  • 3Baril à feu, machine de guerre, qu'on remplit de grenades et de toutes sortes de matières combustibles, pour la faire rouler dans un siége sur les travaux des assiégeants.
  • 4Réunion de 450 feuilles de fer-blanc.

REMARQUE

L'Académie devrait écrire barril par deux r, comme elle écrit barrique, ou n'en mettre qu'une à ce dernier mot, afin de conserver les analogies, qui facilitent toujours l'orthographe.

HISTORIQUE

XIIe s. Dous [deux] barilz de vin, Rois, 137.

XIIIe s. Avoec lui un baril de vin (il) Aporta, qui crut sur le Rin, Bl. et Jeh. 3838. Nus barillier ne puet ovrer de nul fust se il n'est ses [sec] ; c'est à savoir après ce que li baris ait esté parés un mois avant que on meste la ferreure de sus, Liv. des mét. 103. Vins en pot ou en barix, Beaumanoir, 33.

XVe s. Vins en tonneaux et en barils…, Froissart, I, I, 278.

XVIe s. Pour ceste cause les magistrats leur enjoignirent [aux ladres] ne boire qu'en leur baril [écuelle], Paré, XXII, 8. Il fist renouveler l'assault de huict enseignes d'Allemans, avec force petits barils de poudre, lances, et autre artifice de feu, Du Bellay, M. 584. Des barrils bien cerclés, De Serres, 237. Lors le chou est mis dans une grande barille ou tonneau defoncé d'un bout, De Serres, 846.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BARIL. Ajoutez :
5 Baril de galère, nom, sur les côtes du Morbihan, d'un mollusque, muni d'une vessie de couleur bleue, servant de flotteur et de voile ; il passe pour être très venimeux, Gouezel, les Oiseaux de mer, Nantes, 1875, p. 21.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « baril »

Provenç. barril ; espagn. et portug. barril ; ital. barile ; bas-lat. barillus ; du celtique : kymri, baril ; gaél. baraille ; irland. bairile, baril ; bas-breton, baraz, baquet ; du celtique : kymri, bar, branche d'arbre (voy. BARRE). On a dit aussi barrot : ayant beu le vin qu'ilz avoient porté dedans des barrots, Amyot, les Gracques, 25. ; et barrau : six barraux de vin, Ronsard, t. I, p. 616.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du gallo-roman barriculus (« barrique ») puis du latin médiéval barriclus (« petit tonneau »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « baril »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
baril baril

Évolution historique de l’usage du mot « baril »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « baril »

  • A vaincre sans barils, on triomphe sans boire. De Carlos
  • Une poignée de bon sens vaut mieux qu'un baril de connaissances. De Anonyme / Revue québécoise
  • Un premier baril en vend un second et une soeur en marie une autre. De Proverbe serbe
  • Dans le régime des âmes, il faut une tasse de science, un baril de prudence et un océan de patience. De Saint François de Sales
  • Peu avant 12h, le baril de Brent pour livraison en juillet s'échange à 40,02 dollars, (+1,11% par rapport à la veille), un niveau que la référence européenne n'avait plus touché depuis le 6 mars dernier, avant que le conflit entre Russes et Saoudiens ne provoque le krach (-27% sur la séance du 9 mars) qui s'est terminé par des prix négatifs sur les barils de WTI et d'autres variétés de brut. BFM Bourse, Pétrole brent : Le baril de pétrole remonte à plus de 40 dollars, au plus haut depuis trois mois - BFM Bourse
  • À 15h45 mardi, le baril de Brent reprend encore 3,80% à 41,23 dollars. Le "light sweet crude" texan s'échange de son côté à 38,64 dollars, en hausse de 4,09% par rapport à la veille. BFM Bourse, Pétrole brent : La Fed et une demande meilleure que prévu poussent le baril de pétrole à 40 dollars - BFM Bourse
  • Un petit rappel est nécessaire pour mieux comprendre l’état du marché de l’offre et de la demande de pétrole. En début d’année, les États Unis produisaient plus de 13 millions de barils de pétrole. L’OPEP + (L’Opep et ses alliés, dont la Russie) maintenait une discipline de sa production et le prix du baril de pétrole évoluait à 60 dollars. Trois mois plus tard, la crise du coronavirus affecte sensiblement la demande à la baisse sans toutefois que l’on puisse dans un premier temps mesurer l’étendue des dégâts. Le prix du baril perd 30% de sa valeur et se traite à 40 dollars (début mars). Capital.fr, “Le rebond du pétrole est probablement fini !” - Capital.fr
  • Le marché pétrolier a commencé à rétablir son équilibre au cours du mois de mai 2020. Pour atteindre une moyenne de 29 dollars, le baril, contre 18,5 dollars le baril en moyenne pour le mois précédent. Et ce, suite à l’enregistrement d’indicateurs positifs. A savoir une augmentation et une maîtrise de la demande, d’une part. Ainsi qu’une réduction de l’offre, d’autre part. L'Economiste Maghrébin, Hausse légère mais continue des prix du baril de Brent à 38,78 dollars
  • A noter que le panier de l’Opep s’est établi à 39,85 dollars le baril, selon les données publiées mercredi par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole. , Pétrole : Sonatrach augmente le prix de vente de son baril - Algerie360
  • Le prix du baril de brent à l’international ne cesse d’augmenter, ces dernières semaines, pour atteindre les 42,76 dollars, vendredi 19 juin 2020, contre 41,5 dollars la veille, et 40,3 dollars mercredi, selon les indicateurs du site spécialisé prixdubaril.com. Webmanagercenter, Le prix du baril de brent atteint les 42,76 dollars, 19 juin 2020 | Webmanagercenter
  • Le baril de brent est remonté à son niveau d'avant l'arrivée de la pandémie en mars, même s'il reste encore loin des prix du début d'année. La consommation de carburants repart en flèche. Mais les gigantesques stocks accumulés partout dans le monde interdisent un nouveau rebond des cours dans l'immédiat. Les Echos, Pétrole : le regain d'optimisme est encore fragile | Les Echos
  • Woodside attend son premier baril de pétrole du champ de Sangomar profond en 2023, à la période où elle l’avait programmé avant la pandémie de coronavirus. La compagnie australienne a ainsi officiellement pris le contrepied des déclarations du Président Macky Sall au journal Financial Times le 22 juin dernier. Le chef de l’Etat sénégalais, citant les problèmes financiers rencontrés par les compagnies pétrolières engagées dans le offshore sénégalais, avait avancé que ces dernières ont été obligées de revoir leurs ambitions à la baisse et de repousser leurs projets d’un an ou deux environ. SenePlus, WOODSIDE ATTEND SON PREMIER BARIL EN 2023 | SenePlus
  • Le prix du baril de Brent devrait être bien orienté à court terme au-dessus d'un support graphique situé à 36,40 dollars. Le Revenu, Le prix du pétrole pourrait encore prendre 30% à court terme | Le Revenu
  • Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août a terminé à 42,63 dollars à Londres, en baisse de 1% ou 45 cents par rapport à la clôture de lundi. A New York, le baril américain de WTI pour le même mois, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a perdu 0,9% ou 36 cents, à 40,37 dollars. Brent et WTI avaient clôturé lundi à leurs plus hauts depuis début mars et poursuivi sur cette tendance pendant la séance européenne. Le Figaro.fr, Le pétrole recule à la veille des stocks américains

Images d'illustration du mot « baril »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « baril »

Langue Traduction
Anglais barrel
Espagnol barril
Italien barile
Allemand barrel
Portugais barril
Source : Google Translate API

Synonymes de « baril »

Source : synonymes de baril sur lebonsynonyme.fr

Baril

Retour au sommaire ➦

Partager