La langue française

Feuillette

Sommaire

  • Définitions du mot feuillette
  • Étymologie de « feuillette »
  • Phonétique de « feuillette »
  • Évolution historique de l’usage du mot « feuillette »
  • Citations contenant le mot « feuillette »
  • Images d'illustration du mot « feuillette »
  • Vidéos relatives au mot « feuillette »
  • Traductions du mot « feuillette »
  • Synonymes de « feuillette »

Définitions du mot « feuillette »

Trésor de la Langue Française informatisé

FEUILLETTE1, subst. fém.

Rare. Petite feuille. Soleil tamisé par les grisâtres feuillettes des oliviers (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Champ d'oliv., 1890, p. 79).Tu n'as jamais entendu chuinter comme un vent sur la feuille, la feuillette, la petite feuille et le pommier tout pommelé (Giono, Colline,1929, p. 116).
Prononc. et Orth. : [fœjεt]. Ds Ac. 1694. Étymol. et Hist. 1275-80 feullete « petite feuille » (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 18955). Diminutif de feuille*; suff. -ette*. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 32.

FEUILLETTE2, subst. fém.

A.− Vx et région. Petite mesure, valant 0,466 litre, utilisée pour les liqueurs. Dans quelques provinces de France (...) la feuillette était aussi une petite mesure de liqueur (Comm.t. 11837).
B.− Tonneau dont la contenance varie, selon les régions, de 114 à 140 litres; p. méton. contenu correspondant. Six feuillettes de bordeaux. Un ménage de vignerons (...) avait bu dans l'année vingt-sept feuillettes de vin et quatre feuillettes d'eau-de-vie. Le mari était mort, mais la femme avait résisté! (Goncourt, Journal,1893, p. 416).
Prononc. et Orth. : [fœjεt]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. I. a) 1396 Dijon feulete « petite mesure » (Invent. de meubles de la mairie de Dijon, Arch. Côte-d'Or ds Gdf., s.v. fillette 2); b) xves. Berry feullete « id. » (Vente des biens de Jacques Cœur, Arch. KK 228, fo223 vo, ibid.). II. 1678 feuillette « tonneau » (La Fontaine, Fables, VII, 11, 24). I terme attesté en Bourgogne, dans le Berry et en fr.-prov. (Lyon, 1370 foliette ds Du Puitsp.) qui paraît être l'altération, d'apr. feuille* de l'a. prov. folheta (Levy, Prov.; 1375 ds Pansier t. 3) prob. dér d'un lat. vulg. *follia (cf. lat. médiév. folia « mesure de liquide », début ixes. diocèse de Thérouanne ds Nierm.), issu du class. follis « outre » (cf. FEW t. 3, p. 687a). II mot prob. différent du précédent, dont l'aire occupe le nord du Lyonnais (cf. Atlas Linguistique du Lyonnais, V, 158-159), la Bourgogne, la Franche-Comté, le sud de la Champagne et la Brie : il pourrait s'agir d'une altération d'apr. feuillette « petite mesure » de fillette2* (étymol. I) plutôt que d'un dér. du m. fr. foeiller « entailler [pour jauger] », v. feuiller. Fréq. abs. littér. : 15. Bbg. Salmon (G.). Que reste-t-il du lex. rég. de la vigne? In : Colloque sur le Fr. Parlé ds les Villages de Vignerons. 1976. 18-20 nov. Dijon. Paris, 1977, p. 177, 181.

Wiktionnaire

Nom commun

feuillette \fø.jɛt\ féminin

  1. Fût contenant environ 225 litres de vin.
    • Faut fêter ça ! clamait, en écho l’oncle Meulenot. J’ai justement apporté une feuillette que mon futur gendre va nous décharger en un tournemain. — (Henri Vincenot, Le Pape des escargots, 1972, page 352)
    • Cette vigne a produit tant de feuillettes de vin.

Forme de verbe

feuillette \fœ.jɛt\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de feuilleter.
    • Je fais une dernière tentative en entrant dans une librairie. Je feuillette rapidement deux bouquins, je fais semblant de chercher un titre, je me débrouille pour zieuter la porte d'entrée, le flic y pénètre aussi. — (Amheliie & ‎Maryrhage, Jäger, 2017, page 35)
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de feuilleter.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de feuilleter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de feuilleter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de feuilleter.

Note :

On utilise aussi la forme alternative feuillète qui est recommandée par les rectifications orthographiques de 1990.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FEUILLETER. (Je feuillette; nous feuilletons.) v. tr.
Parcourir un livre, un manuscrit en tournant les feuillets. Je n'ai pas lu ce livre, je n'ai fait que le feuilleter. Après avoir lu attentivement cet ouvrage, nous le feuilletterons encore de temps en temps. Livre souvent feuilleté. Il signifie aussi Diviser en lames minces comme des feuilles. Roche feuilletée. Il se dit particulièrement en termes de Pâtisserie. Feuilleter de la pâte, La préparer de manière qu'elle se lève comme par feuillets. Un gâteau feuilleté. Substantivement, Un feuilleté.

Littré (1872-1877)

FEUILLETTE (feu-llè-t', ll mouillées, et non feu-yè-t') s. f.
  • Tonneau contenant environ 135 litres et qui est surtout employé pour mettre du vin. Il fondait là-dessus l'achat d'une feuillette Du meilleur vin des environs, La Fontaine, Fabl. VII, 11. Bons vivants que met en goguette Le vin d'une vieille feuillette, Béranger, Av. de Bagnolet.

HISTORIQUE

XVe s. Icellui Guillaume dist au dit Jehan, s'il vouloit mettre la fliche de lart avec une fillette de harenc qu'il avoit emblé, Du Cange, folietta.

XVIe s. Aiés demi-setier (mesure de Paris, estant un peu moindre que la feuillette d'Avignon) d'eau roze, et la moitié d'eau de vie, un quarteron de sucre…, De Serres, 919. La queue de vin, mesure et jauge de Dijon, contient deux muids ou poissons, le muid deux fillettes, la fillette neuf stiers, le stier huit pintes, Coustum. génér. t. I, p. 860.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FEUILLETTE, s. f. (Comm.) que l’on écrit aussi Feillette, & que quelques-uns appellent fillette ; sorte de futaille ou moyen tonneau, servant à mettre du vin ou d’autres liqueurs. La feuillette est la moitié du muid de Paris, aussi l’appelle-t-on le plus souvent demi-muid. Ce terme est particulierement en usage en Bourgogne. Voyez Muid.

En quelques provinces de France, sur-tout vers Lyon, la feuillette est aussi une petite mesure de liqueurs qui revient à une chopine de Paris.

On prétend que nous avons emprunté ce terme des Italiens, qui nomment foglietta une petite mesure ; d’autres au contraire soûtiennent que c’est de notre mot feuillette, que les Italiens ont fait leur foglietta. Dict. de Comm. de Trév. & de Chamb. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « feuillette »

Ital. foglietta ; bas-lat. folietta. Du Cange conjecture que c'est une altération pour fialette ou fiolette, diminutif du latin phiala, vase (voy. FIOLE). Cela est d'autant plus probable que feuillette ou fillette a aussi le sens de petite mesure de liquides. Fillette s'est dit aussi pour clocheton : Deux fillettes de la pyramide du côté du midi de l'abbaye royale de Saint-Étienne ont été renversées, Journal d'un bourg. de Caen, dans LE HÉRICHER, Hist. et Gloss. t. II, p. 336.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Vient du feuillet de la jauge indiquant le bon remplissage du fût.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « feuillette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
feuillette fœjɛt

Évolution historique de l’usage du mot « feuillette »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « feuillette »

  • On ne feuillette pas le temps, c'est lui qui effeuille nos vies. De Hubert Aquin / Neige noire
  • On voit que le vent ne sait pas lire quand il feuillette les pages d'un livre à l'envers. De Ramon Gomez de la Serna / Greguerias
  • Lire un livre sous un arbre en double le plaisir. On ne sait plus si on tourne les pages ou si on feuillette l'arbre. De Jean Chalon / Journal d'Espagne
  • Qu’il est long, cet été 1984 ! Alex, 10 ans, tourne en rond dans son village isolé du nord de la France. Il feuillette des livres où il admire les uniformes nazis et « leurs bottes brillantes ». Il écoute ses parents pérorer « à l’apéro » sur « les bougnoules ». Un jour, il rencontre deux gamins, tout aussi désœuvrés que lui, et avec les mêmes obsessions. Ils traînent, dessinent des croix gammées un peu partout, deviennent de plus en plus violents et veulent « ratonner » comme les grands. Quand une famille – et la petite fille noire qu’ils viennent d’adopter – s’installe au village, ces apprentis nazillons sont bien décidés à empêcher qu’« une bougnoule » vive à leurs côtés. Dans ce roman court et dérangeant, Léon Cornec observe le racisme par les yeux et la voix d’un enfant. Son narrateur est une sorte de Petit Nicolas au pays des fachos. On pense aussi au film de Bruno Dumont La Vie de Jésus (1997), qui mettait en scène Freddy, un chômeur raciste bouffi de jalousie. Un été nazi raconte la haine naïve, inculte et totale d’un petit qui rêve d’échapper à son quotidien. La bêtise (tellement profonde qu’elle en devient parfois drôle) et la violence des protagonistes empêchent toute compassion à leur égard. A. M. Le Monde.fr, Markus Lüpertz, Antonella Moscati, Eugène Plon, Patricia Reznikov… Les brèves critiques du « Monde des livres »
  • Il s’est avancé sans hâte vers la terrasse où l’on s’est donné rendez-vous. Il a contemplé les rides de la façade du rade longuement comme on le fait quand on feuillette un album souvenir de photos de famille. Le fils du taulier qui nous servait des grenadines puis des Jupiler a pris la relève. A vrai dire, pas grand-chose n’a changé. Sauf le bar en formica qui a disparu. Mais c’en est déjà trop pour nous. On s’est levé quand il s’est planté devant la table. On savait tous les deux qu’on hés Libération.fr, Une bonne cerise dans le beignet - Culture / Next
  • "Le métier de buraliste a beaucoup évolué en 30 ans". À l’heure de quitter le bureau de tabac, place de la République, pour entrer dans sa nouvelle vie de retraitée, Evelyne Nicolas feuillette les chapitres de sa vie professionnelle. Bien sûr, les pages marquantes du passage d’un millénaire à un autre avec ses technologies dont l’informatique entrée dans son quotidien et celui de la clientèle, transformant et élargissant la gamme des services et prestations. Et tout autant, souvenirs et expressions du lien social et humain, de la fidélité et même amitié développées depuis ce jour du 7 juin 1987 où après quatre ans dans le métier auprès de Gisèle et André Guizard en "apprentie" comme elle le décrit elle-même, Évelyne s’installait en buraliste. De la fondamentale vente des cigarettes à l’espace presse, du guichet de la Française des Jeux informatisant le PMU et le Loto à l’ouverture Relais colis avec le développement du e-commerce… Une activité qui a passionné Evelyne y associant avec une pointe d’émotion des collaboratrices comme Bernadette pendant 28 ans jusqu’à Myriam ces derniers temps. nrpyrenees.fr, Evelyne Nicolas à la retraite - nrpyrenees.fr

Images d'illustration du mot « feuillette »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « feuillette »

Traductions du mot « feuillette »

Langue Traduction
Anglais leaflet
Espagnol folleto
Italien volantino
Allemand flugblatt
Chinois 传单
Arabe منشور
Portugais folheto
Russe листовка
Japonais リーフレット
Basque liburuxka
Corse leaflet
Source : Google Translate API

Synonymes de « feuillette »

Source : synonymes de feuillette sur lebonsynonyme.fr
Partager