Barrique : définition de barrique


Barrique : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BARRIQUE, subst. fém.

A.− Gros tonneau de capacité variant selon les régions (entre 136 et 400 litres) qui sert à expédier les vins, les huiles, les eaux-de-vie et des marchandises solides (morue, etc.); p. ext. en métrol.,contenu d'une barrique, mesure de ce contenu. Barrique de vin, de sucre, d'huile (Ac. 1798-1932) :
1. Au chai, on aborde le foudre. C'est un vaste fût de 30 barriques de 320 litres, prêté par le maître. Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 224.
2. Petit à petit le quai s'animait et à travers la vitre je suivais le manège sur la berge d'hommes qui chargeaient et déchargeaient des barriques, les entassaient, faisaient stopper, pivoter, rouler de champ, se mettre debout des tonneaux de vin avec une adresse et une aisance prodigieuses. Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 53.
3. Le fût d'un quart de tonneau, dit barrique en Bordelais, est connu sous les noms de bussart ou rondelle en Bas Poitou, buse en Anjou, poinçon dans les pays de la Loire moyenne et en Ile-de-France. R. Dion, Hist. de la vigne/du vin en France des orig. au XIXes.,Paris, R. Dion, 1959, p. 652.
SYNT. Barriques d'eau; petite barrique cerclée de fer; le flanc des barriques, la bonde d'une barrique; les barriques sont en perce (Pesquidoux, Chez nous, 1921, p. 70).
Rem. ,,La contenance d'une barrique, sorte de tonneau qui sert surtout au transport des liquides, varie suivant les régions. Celles de Bordeaux et du Midi sont de 225 litres environ; celle de Cognac, de 205 litres; celle de Mâcon, de 213 litres; celle de Nantes, de 210 litres`` (Mont. 1967).
MAR. Barrique à feu. ,,Futaille remplie de matières combustibles que l'on destinait autrefois à incendier les vaisseaux ennemis`` (Besch. 1845). V. aussi baril à feu.
P. anal., PÊCHE ,,Sorte de filet pour la pêche`` (Ac. Compl. 1842), [Sorte de filet] ,,pour la pêche des lamproies`` (Besch. 1845, Lar. 19e, Littré, Nouv. Lar. ill.).
B.− P. métaph. et fam.
1. [En parlant de l'aspect extérieur d'une pers.] Être en forme de barrique, être gros comme une barrique. ,,Être très corpulent`` (Ac. 1798-1932). C'est une barrique; il ne peut non plus se remuer qu'une barrique (Ac.1798).Mod. Tourner à la barrique :
4. Je lui ai dit ce soir [à Vanderpyl] : « Méfiez-vous. Vous tournez à la barrique. C'est très mauvais pour la santé. » Léautaud, Journal littér.,t. 4, 1922-24, p. 397.
5. ... le cadet était bossu d'une manière complexe et, si j'ose dire, selon tous les méridiens. Son torse, monstrueux, en forme de barrique, semblait posé de guingois sur les jambes, et la tête elle-même s'implantait de guingois sur le torse. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Le Notaire du Havre, 1933, p. 98.
2. [En parlant d'une pers. qui a trop mangé ou trop bu] Être plein comme une barrique :
6. De temps en temps, un convive plein comme une barrique, sortait jusqu'aux arbres prochains, se soulageait, puis rentrait avec une faim nouvelle aux dents. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Farce normande, 1882, p. 65.
3. Arg. et fam.
a) Le ventre :
7. ... ceux des truands qui avaient la barrique proéminente la rentraient en retenant leur respiration, de peur qu'elle ne dépassât la ligne. T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 320.
b) Arg. des francs-maçons ,,Bouteille; argot des francs-maçons`` (France 1907).
Rem. Sens noté dans Lar. 19equi précise : ,,nom que les francs-maçons donnent à une bouteille ou à une carafe, lorsqu'ils sont à table``.
c) ,,Nom donné familièrement aux navires ronds`` (Nouv. Lar. ill.).
Prononc. ET ORTH. : [baʀik]. Ac. Compl. 1842 écrit barique.
Étymol. ET HIST. − 1455 « sorte de gros fût » (Argenterie de la reine, 1erCpte de J. Bochetel, fo107 dans Gay t. 1, p. 369 : Pour avoir mené de Montpellier à Bourges, sur 5 muletz, 6 chèvres d'huile d'olive, 4 barriques hanchoyes etc... pour la provision de la royne en ce présent karesme). Empr. au mérid. (Sud-Ouest) barriqua, qui n'est cependant attesté en a. prov. qu'en 1498 (Tit. de 1498, Doat, t. CXXVII, fo270 dans Rayn. : Barriqua di vi blanc), d'un type gallo-roman *barrica, dans lequel la conservation du suff. -ica s'expliquerait seulement en gascon (Cor. t. 1), cf. également le lat. médiév. barriqua attesté en 1476 prob. dans le Sud-Ouest (Inventar. ex Tabul. Flamar. [prob. Flamarens, Gers] dans Du Cange : Item plus quinque Barriquas vino rubeo plenas. Item plus unam Barriquam vino albo plenam). Barrique est encore enregistré en 1549 comme un mot d'Aquitaine (Est.), cf. barrica en occitan mod. (Alib.) et aussi barrique en gascon et béarnais (Palay).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 183.
DÉR.
Barriquette, subst. fém.Petite barrique. Mettre en perce une barriquette de muscat (A. Daudet, L'Arlésienne,1872, I, tabl. 1, 7, p. 379).Peut-être formé, étant donné la localisation du terme, d'apr. le subst. fém. prov. barriqueto « petite barrique ». (Attesté dans Mistral). 1reattest., ibid.; dér. de barrique, suff. -ette*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, p. 270. − Nigra (C.). Metatesi. Z. rom. Philol. 1904, t. 28, p. 7. − Pope 1961 [1952], § 54.

Barrique : définition du Wiktionnaire

Nom commun

barrique \ba.ʁik\ féminin

  1. Tonneau, fût ou foudre de bois, normalement en chêne servant spécialement à la conservation ou au transport des liquides et d’une contenance variable suivant les régions : environ 225 litres pour le type bordelais, ou 228 litres pour le type bourguignon [1].
    • Les picots sont des biberons qui vous pompent des barriques et revendent le contenu à des bistros. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Mettre du vin, de l’eau-de-vie en barrique.
    • Une barrique pleine d’eau, de vin, etc.
    • Barrique de vin, d’eau-de-vie, d’huile, barrique pleine de vin, etc.
    1. Tonneau contenant d’autres corps que des liquides, caque [1].
      • Barrique de sucre, de morue, de choux.
    2. (Par hyperbole) Personne très grosse [2].
      • Gros comme une barrique, très corpulent.
  2. (Pêche) (Désuet) Nasse conique pour les lamproies [2].
  3. (Héraldique) Meuble représentant le conteneur du même nom dans les armoiries. Elle est impossible à distinguer du tonneau. Seule la connaissance du lieu où les armoiries ont été faites peut aiguiller sur le choix terminologique. À rapprocher de baril et tonneau.
    • Tiercé en bande au 1° de gueules au R oncial d’or ; au 2° d’azur à la barrique d’or cerclée de pourpre, accostée de deux œufs d’argent le tout posé en bande ; au 3° d’or à une huppe fasciée de gueules, qui est de la commune d’Avrainville des Vosges → voir illustration « armoiries avec une huppe fasciée »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Barrique : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BARRIQUE. n. f.
Tonneau servant spécialement à la conservation ou au transport des liquides et d'une contenance variable suivant les régions. Remplir une barrique. Mettre du vin, de l'eau-de-vie en barrique. Une barrique pleine d'eau, de vin, etc. Barrique de vin, d'eau-de-vie, d'huile, Barrique pleine de vin, etc. Il désigne aussi un Tonneau contenant d'autres corps que des liquides. Barrique de sucre, de morue, de choux. Familièrement et par exagération, Être gros comme une barrique, Être très corpulent.

Barrique : définition du Littré (1872-1877)

BARRIQUE (ba-ri-k') s. f.
  • 1Sorte de futaille. Descendre une barrique à la cave. Une barrique de vin, d'eau-de-vie, barrique pleine de vin, d'eau-de-vie, etc.
  • 2Sorte de filet pour la pêche des lamproies.

HISTORIQUE

XVIe s. Les premieres barriques versées, la cavallerie se mesle dans les rues, D'Aubigné, Hist. I, 295.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Barrique : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

BARRIQUE, s. f. (Tonnellier.) tonneau ou futaille, fait de mairrain & cerclé de cerceaux de bois liés avec de l’osier, & propre à contenir plusieurs sortes de marchandises, & particulierement de l’eau-de-vie.

Les barriques n’ont pas de grandeur reglée partout : à Paris il faut quatre barriques pour faire trois muids.

Ce sont les Tonnelliers qui fabriquent & relient les barriques.

Les quatre barriques de vin font à Paris trois muids, à Bordeaux un tonneau six tiersons, en Anjou deux pipes. La barrique contient 210 pintes de Paris, ou vingt-six septiers un quart de septier ; ce qui revient à 360 pintes de Hollande.

La barrique se mesure encore par verges ou vettes, & varie pour le nombre de ces verges ou vettes dans presque tous les endroits.

En Angleterre la barrique de vin ou d’eau-de-vie est de soixante & trois gallons, ce qui revient à 252 pintes de Paris ; quatre de ces pintes faisant le gallon. Voy. Gallon. On met les sardines & leur huile aussi bien que celle de morue en barrique. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « barrique »

Étymologie de barrique - Littré

Bas-lat. barrica ; provenç. barriqua, portug. barrica ; de même radical que baril (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de barrique - Wiktionnaire

(XVe siècle) De l’occitan barrica encore attesté comme mot aquitain en 1549 → voir barre et -ique : « objet fermé ou consolidé avec une ou plusieurs barres ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « barrique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
barrique barik play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « barrique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « barrique »

  • Rouler des barriques était une pratique et un sport courant dans les milieux viticoles, aujourd'hui cette activité traditionnelle est proposée par un seul club en Europe : les Rouleurs de Barriques de Lussac Saint-Emilion (33). France Bleu, Jeu traditionnel : savez-vous rouler des barriques ?
  • De quoi se dégager un petit pécule de 2.800 euros, déclarer la marque Jewoak et commercialiser 3 premiers modèles de bracelets, tous fabriqués à partir de barriques de chêne ayant servi aux opérations de vinification de diverses propriétés. PresseLib, Dans son petit atelier près de Libourne, Steve Marchesnay fabrique bracelets et accessoires à partir de barriques de chêne issues de propriétés viticoles bordelaises... - PresseLib
  • Leur gamme de vin est très complète : des Bordeaux Supérieurs rouges traditionnels ou élevés en barrique, ou sur lie, du Bordeaux rosé, le « cuvée claire », un rosé un peu sucré et un cœur de rosé qui se situe entre les deux, du Bordeaux blanc, de l’Entre-Deux-Mers traditionnels ou élevé en fût, le tout dernier Entre-Deux-Mers élevé sur lie, un moelleux… , Gironde. Le Château La Haute Brande organise ses portes ouvertes début juillet à Rimons | Le Républicain Sud-Gironde
  • Après onze années de recherche et développement (R&D) en collaboration avec l’Institut de la vigne et du vin de Bordeaux (ISVV), Seguin Moreau lance la barrique QTT. « Véritable révolution pour l’élevage en barrique, ce nouveau fût magnifie l’expression des grands vins tout en préservant l’expression du fruit et l’identité du cru dont il provient », déclare le tonnelier, filiale du groupe Oeneo. emballagesmagazine.com, La barrique QTT de Seguin Moreau préserve la fraîcheur du fruit
  • Seguin Moreau vient de lancer un nouveau produit totalement innovant. Cette barrique est le fruit de dix ans de recherche avec l’Institut du vin et de la vigne de Bordeaux. SudOuest.fr, Charente : une nouvelle barrique "révolutionnaire" à Merpins
  • Pour l’instant, la tonnellerie a testé la barrique sur 12 mois d’élevage avec un vin rouge bordelais. « L’apport de sucrosité en milieu de bouche réhausse l’ensemble. Nous sommes très satisfaits du résultat et sommes certains que cela va intéresser les maitres de chai soucieux d’avoir des élevages variés et différents » soutient la responsable. Vitisphere.com, Viticulture / oenologie -Oenologie- : Une sucrosité garantie pour le vin élevé dans cette nouvelle barrique
  • Tout a été dit et fait, et aucune littérature ne peut dépasser le cynisme de la réalité. On ne soûle pas avec un verre celui qui a déjà bu une barrique. De Anton Tchekhov
  • Une barrique de vin peut réaliser plus de miracles qu'une église pleine de saints. De Proverbe italien

Traductions du mot « barrique »

Langue Traduction
Portugais barril
Allemand fass
Italien barrique
Espagnol barrica
Anglais barrel
Source : Google Translate API

Synonymes de « barrique »

Source : synonymes de barrique sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires