La langue française

Baquet

Sommaire

  • Définitions du mot baquet
  • Étymologie de « baquet »
  • Phonétique de « baquet »
  • Évolution historique de l’usage du mot « baquet »
  • Citations contenant le mot « baquet »
  • Traductions du mot « baquet »
  • Synonymes de « baquet »

Définitions du mot « baquet »

Trésor de la Langue Française informatisé

BAQUET, subst. masc.

A.− Récipient à bords bas, généralement de bois, servant à divers usages domestiques, artisanaux et industriels :
1. ... ce baquet l'intriguant, il s'approcha, il reconnut un baquet de la cave, qu'on avait laissé plein de vin de pressoir, pour achever de remplir les tonneaux. Zola, La Terre,1887, p. 356.
2. J'oubliais sa toilette, faite à grande eau, le torse nu, dans le baquet de la lessive, où il se savonne comme on se frictionne. Pesquidoux, Le Livre de raison,1925, p. 66.
3. La scène, surmontée d'un balcon, avançait au-dessus du parterre où les places étaient beaucoup plus chères qu'à l'orchestre; (...). Au beau milieu du parterre un baquet servait aux spectateurs impatients de se soulager. Morand, Londres,1933, p. 243.
P. métaph. :
4. On pourrait dire de Zola que l'érotisme que donnent mes livres à dose homéopathique, par gouttes infinitésimales, ses romans à lui l'administrent au public par baquets, par cuveaux. E. et J. de Goncourt, Journal,1882, p. 150.
5. L'argent, elle aurait voulu en avoir des baquets pour les lui apporter, et il aurait été bien bête de faire le délicat, puisqu'elle l'aimait et qu'elle lui devait tout. Zola, L'Argent,1891, p. 190.
1. ARTISANAT
a) CÉRAM. (teinture). Récipient qui sert à contenir la barbotine, les matières colorantes, etc.
b) DORURE. Auge remplie de cendre chaude, que l'on utilise pour faire sécher la dorure.
c) GRAV. Caisse servant à verser et à faire mordre l'eau-forte sur les planches de cuivre.
d) PAPET. (et CART.). ,,Boîte carrée, pleine d'une eau gommée sur laquelle les marbreurs de papier font surnager les couleurs dont ils se servent`` (Ac. Compl. 1842).
2. ARTS MÉT.
a) HORTIC. ,,Sorte de cuve que l'on emplit, soit d'eau, soit de terre particulière, et dans lequel on cultive diverses espèces de plantes et notamment celles dites aquatiques. Dans le plus grand nombre de cas ce sont tout simplement des tonneaux qui ont été sciés par le milieu, de manière à fournir deux baquets. C'est probablement de ceux-ci qu'est venue l'idée de construire les bacs`` (É.-A. Carrière, Encyclop. horticole, 1862, p. 50).
b) IMPR. ,,Pierre creusée qui sert à laver les formes [d'imprimerie]`` (A.-F. Momoro, Traité élémentaire de l'impr., 1794, p. 65).
c) MÉTALL. Baquet de conservation. ,,Sorte de cuve qui reçoit les pièces décapées avant l'étamage électrochimique`` (Guérin 1892).
Rem. Attesté dans Nouv. Lar. ill.
3. JEUX. Jeu du baquet. ,,Jeu dans lequel le joueur monté dans un charreton que pousse son partenaire, s'efforce d'introduire le bout d'une gaule dans le trou d'une planchette fixée à un baquet [ou récipient] plein d'eau`` (Quillet 1965).
4. PARAPSYCHOL. Baquet mesmérien. Sorte de caisse circulaire de bois, pleine d'eau et surmontée de tiges de fer poli de différentes longueurs, terminées en pointes émoussées et que saisissait chacun des malades rangés autour de l'appareil (d'apr. Chesn. 1857) :
6. Il n'est pas sûr que Mesmer ait jamais observé, de manière certaine, la présence de facultés parapsychologiques chez les sujets qui se pressaient et se convulsaient autour de son fameux baquet, ... R. Amadou, La Parapsychologie,1954, p. 93.
5. Argot
a) ,,Cuve utilisée comme urinoir`` (Bagne, Rochefort, 1825 dans Esn. 1966) :
7. Quelques jours après, on m'a isolé dans une cellule où je couchais sur un bat-flanc de bois. J'avais un baquet d'aisances et une cuvette de fer. Camus, L'Étranger,1942, p. 1175.
Au fig. Avoir un baquet. ,,Avoir un duel aux poings dans la cour des lieux`` (Bagne, Rochefort, 1856 dans Esn. 1966Ibid., 1856 dans Esn. 1966).
b) ,,Cuveau où l'on sert la soupe, les haricots`` (Bagne, 1829 dans Esn. 1966) :
8. À l'instant de toucher les baquets à la porte des cuisines, il se produisait toujours une bousculade qui permettait aux réfractaires de se mêler aux autres prisonniers et d'en recevoir quelque provende... Ambrière, Les Grandes vacances,1946, p. 344.
c) Baquet de science. ,,Baquet où le cordonnier met sa poix et les autres ingrédients de son métier. Argot du peuple`` (A. Delvau, Dict. de la lang. verte, 1867, p. 30).
B.− P. anal.
1. AUTOMOB. Siège bas et enveloppant, ressemblant à un fauteuil, employé dans les voitures de course ou de sport :
9. Elle [Mireille] aimait bien les autos. Je lui avait fait découvrir les autos grand-sport. (...). Au début, elle se laissait emporter parce qu'elle m'aimait bien et que ça me fait plaisir d'aller vite; mais dans les voitures vites elle luttait. Elle avait le vertige (...). Un jour, elle s'évanouit dans son baquet. Cendrars, Les Confessions de Dan Yack,1929, p. 240.
2. Arg. Ventre, ,,bassin`` (Voy., 1953 dans Esn. 1966) :
10. ... ses boyaux se répandirent sur ses genoux (...). Pour empêcher que son baquet se vide complètement, il fourra son poing dans la blessure. A. Le Breton, Du Rififi chez les hommes,1953, p. 232.
P. méton. (arg. des Faubouriens) Blanchisseuse; (cf. France 1907).Ils nous appellent baquets, / Ces méchants freluquets. (La Colère des blanchisseuses, ch[anson], /18/ 53 dans L. Larchey, Dict. hist. d'arg.,1883, p. 11).
PRONONC. : [bakε]. Littré note : ,,Le t ne se lie pas dans le parler ordinaire; au pluriel, l's se lie.``
ÉTYMOL. ET HIST. − 1300 baqué « petit cuvier à bords bas, vase de bois fait de douves cerclées, servant à divers usages » (Fagniez, Industrie au 13eet 14e, 363 d'apr. Delb. dans Quem. : Pour 2 baqués por metre le mortier); 1328 baquet (Douet-D'Arcq, Nouv. recueil de comptes de l'argenterie des rois de France, Paris, 1884, p. 84). Dimin. de bac* « cuve »; suff. -et*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 238. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 124, b) 508; xxes. : a) 508, b) 327.
DÉR.
Baqueter, verbe,vx. ,,Retirer l'eau d'un vase, d'un baquet, avec une pelle ou une écope`` (Ac. Compl. 1842). Baqueter de l'eau (Lar. 19e). Rare dans Quillet 1965. [bakte], (je) baquette [bakεt]. Fait partie des verbes en -eter qui doublent la consonne t devant un e muet : je baquette. 1reattest. 1364 « épuiser l'eau [avec un baquet ou tout autre instrument] » (Compte de J. dou Four, A. N. KK 3b, fo34 vodans Gdf. Compl.); dér. de baquet*, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 1. Rem. On rencontre dans la docum. baquetage, subst. masc. Action de baqueter, de vider l'eau d'un baquet. Trav. publ. Épuisement, au moyen de baquets, écopes, etc., des eaux qui noient les travaux de terrassement, les fouilles, etc. [bakta:ʒ].
BBG. − Kemna 1901, pp. 148-149. − Sain. Lang. par. 1920, p. 199.

Wiktionnaire

Nom commun

baquet \ba.kɛ\ masculin

  1. Petit cuvier de bois qui a les bords assez bas.
    • Goodwin a plongé plusieurs fois des chats et des chiens dans des baquets d’encre pendant quelques secondes. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • Voici au bout de l’allée un baquet plein d’eau et un pot à côté, vous pourrez vous amuser à arroser les légumes et les fleurs. — (Comtesse de Ségur, L’Auberge de l’Ange-Gardien, 1888)
    • Exactement à gauche des marches qui montent vers la large allée conduisant à la place Médicis, sous la statue d’une reine de France, à côté de l’énorme baquet peint en vert où pousse un oranger… — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, pages 19-20)
    • Hermine sortit du baquet, s'installa sur un banc de bois molletonné et se laissa masser avec plaisir. — (Penny Watson-Webb, Le Guerrier et l'hermine, Éditions Harlequin, 2015)
  2. (Arts) Caisse où les graveurs versent et font mordre l’eau-forte sur des planches de cuivre.
  3. (Imprimerie) Pierre creuse remplie d’eau pour nettoyer les caractères d’imprimerie.
  4. (Jardinage) C'est un vaisseau de bois rond, quarré ou oblong dans lequel le jardinier sème quelques graines. Les plus communs sont ronds et font la moitié d'un muid ou un demi-muid scié en deux ou bien on en fait exprès chez le tonnelier pour être à peu près de la même figure et pour cet effet il emploie des douves des cerceaux et des osiers. (définition du dictionnaire économique de Noël Chomel édité à Lyon en 1709)
  5. (Automobile) Siège individuel en forme de fauteuil qui épouse bien le corps. On dit aussi siège-baquet.
  6. (Argot) Ventre.
    • Avant que je puisse balancer la purée, deux costauds m’atterrissent sur le dos et me clouent la frime et le baquet au sol. — (Leslie Huxon, Dix ans de frigo, éditions du Champ de Mars, 1957)
    • Qu’est-ce que ça peut me foutre que j’aie le ténia dans le baquet, hein ? Mes moyens me permettent de le nourrir. — (Frédéric Dard (San-Antonio), Le Secret de Polichinelle, Fleuve Noir, 1958, page 102)
  7. (Nord) Bateau à fond plat utilisé pour procéder au nettoyage des canaux du nord de la France.
    • Les dimensions sont en fonction de celles des canaux et des écluses à traverser . En voici des types : le baquet , la bateau de Tournai ( Waal ) ou Chaland , la bélandre , le pointu , le " Westerling " . — (Travaux de la Faculté de philosophie et lettres de l'Université catholique de Louvain, Numéros 30 à 31, page 110, Éd.Bibliothèque de l'Université., 1983)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BAQUET. n. m.
Petit cuvier de bois qui a les bords assez bas. Mettre de l'eau dans un baquet. Baquet magnétique, Voyez MAGNÉTIQUE. En termes d'Arts, il se dit de la Caisse où les graveurs versent et font mordre l'eau-forte sur des planches de cuivre. Il désigne aussi une Pierre creuse remplie d'eau pour nettoyer les caractères d'imprimerie.

Littré (1872-1877)

BAQUET (ba-kè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel l's se lie : des baquets emplis d'eau, dites : des ba-ke-z emplis ; baquets rime avec attraits, jamais, succès) s. m.
  • 1Sorte de petit cuvier.

    Baquet magnétique, baquet rempli d'eau que Mesmer employait pour les pratiques du magnétisme.

  • 2Vaisseau de bois qu'on remplit de terre pour y semer quelques graines.
  • 3 Terme de métiers. Caisse à l'usage du graveur pour faire mordre l'eau forte.

    Pierre creuse pour nettoyer les caractères d'imprimerie.

HISTORIQUE

XVe s. Et avoit tant fait le sire de Saint-Py, que sur un char il fit acharier un bacquet [petite barque], Froissart, II, II, 180. Si passerent trois varlets outre, et mirent le bacquet et la corde outre à l'autre rive ; et y attacherent l'autre coron de la corde, Froissart, ib.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BAQUET. Ajoutez :
4 Fig. Jeter dans le baquet, locution inusitée aujourd'hui, et qui paraît vouloir dire : faire rire à outrance. Il [M. du Coudray] me dit une chose qui me jeta dans mon baquet plus d'une heure ; il pâmait de rire, Sévigné, à Mme de Grignan, 19 avril 1694.

HISTORIQUE

Ajoutez :

XVIe s. Les bœufs qui servoient aux jardins royaux de Suse, pour les arrouser et tourner certaines grandes roues à puiser de l'eau ausquelles il y a des baquets attachés…, Montaigne, II, 173.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « baquet »

 Dérivé de bac avec le suffixe -et.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de bac (voy. ce mot), qui veut dire bateau ou auge.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « baquet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
baquet bakɛ

Évolution historique de l’usage du mot « baquet »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « baquet »

  • Une bonne parole éteint plus de feu qu’un baquet d’eau. De Proverbe portugais
  • On le sait déjà, Daniel Ricciardo ne sera pas pilote Renault la saison prochaine. Le septuple vainqueur en Grand Prix a profité du départ de Carlos Sainz chez Ferrari pour s'emparer de son baquet chez McLaren, en qui il voit manifestement davantage de potentiel qu'en Renault. Après tout, l'écurie britannique a devancé son fournisseur moteur au championnat 2019. myCANAL, Renault : "Pas de traitement préférentiel entre Ocon et Ricciardo"
  • Le pilote Paul-Loup Chatin participait ce week-end à la première édition virtuelle des 24 heures du Mans. Derrière son baquet de la Team Idec Sport Racing, il a pris avec ses coéquipiers, la 10e place après un départ à la 16e. Cinquante équipages de quatre pilotes se sont affrontés lors de cette épreuve. Radio Intensité, AUTOMOBILE - Paul-Loup Chatin dans un baquet virtuel | Radio Intensité

Traductions du mot « baquet »

Langue Traduction
Anglais tub
Espagnol tina
Italien vasca
Allemand wanne
Portugais balde
Source : Google Translate API

Synonymes de « baquet »

Source : synonymes de baquet sur lebonsynonyme.fr
Partager