La langue française

Grison

Sommaire

  • Définitions du mot grison
  • Étymologie de « grison »
  • Phonétique de « grison »
  • Citations contenant le mot « grison »
  • Images d'illustration du mot « grison »
  • Traductions du mot « grison »
  • Synonymes de « grison »

Définitions du mot grison

Trésor de la Langue Française informatisé

GRISON1, -ONNE, adj. et subst. masc.

I. − Adj., vx
A. − [En parlant des cheveux, de la barbe, des poils] Qui grisonne, qui est un peu gris. D'opulents favoris au poil grison (Vogüé, Morts,1899, p. 346).Mèches grisonnes (Druon, Reine étranglée,1955, p. 170).
B. − P. méton.
1. [En parlant d'un animal] Qui a le poil gris. Le père et Anne-Marie partirent un matin sur le cheval grison (Pourrat, Gaspard,1925, p. 51).
2. [En parlant d'une pers.] Qui a les cheveux, la barbe gris(e). Le voilà vieux, grison, flageolant sur ses jambes marbrées (Goncourt, Journal,1860, p. 758).Jeune homme! Vous avez cinquante ans passés et vous êtes un peu grison (Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 107).
II. − Subst. masc.
A. − [En parlant d'une pers.]
1. Barbon, vieux. Amour d'enfant, d'adolescent et de grison (Milosz, Amour. initiation,1910, p. 118).
2. Domestique habillé de gris pour remplir son office avec discrétion. On l'a fait suivre par des grisons. On lui a détaché un grison (Ac. 1798-1878). Voici mon laquais. (Appelant) Venez ici, grison, et obéissez à monsieur (Dumas père, Trois entr'actes pour Amour médecin,1850, 2eentr'acte, 3, p. p. 347).
P. plaisant. Moine vêtu de gris. (Ds Littré, DG, Nouv. Lar. ill.-Lar. 20e, Quillet 1965).
B. − Fam., vx. [P. réf. à la couleur de son pelage] Âne, cheval gris. Être monté sur un grison (Ac. 1835-1932). J'avais trouvé pour notre couple une soupente et, pour le grison, un coin d'étable (Arnoux, Juif Errant,1931, p. 135) :
... j'arrêtai l'âne au bord du chemin, derrière un large buisson, et pendant que la jeune fille criait : « Charlot! Charlot! » je montai sur le grison, le chapeau de paille sur la tête, et, m'enfonçant dans un petit bois, j'allai au pas. Janin, Âne mort,1829, p. 30.
C. − Emplois spéc.
1. TECHNOL. Grès calcaire de l'ouest de la France. Synon. grisard. (Ds Littré, Lar. 19e-Nouv. Lar. ill., DG).
2. ZOOL., fam. Petit mammifère de l'Amérique du Sud, carnassier et glouton. Les 2 espèces de Grisons (...) répandues dans presque toute l'Amérique du Sud, ont le dos gris clair (L. Harrison Matthews, La Vie des mammifères, Paris, éd. Rencontre, 1972, p. 488).
Prononc. : [gʀizɔ ̃], fém. [-zɔn]. Étymol. et Hist. 1. a) 1449 « qui est un peu gris (en parlant d'un cheval) » (L. de Beauvau, Pas de la Bergiere, 308 ds Gdf. Compl.); b) ca 1470 grison subst. masc. « cheval de robe grise » (Trahison de France, 150, ibid.); 1644 « âne » (Scarron, Typhon, V ds Œuvres, éd. 1786, V, 472); 2. a) 1536 grison adj. « qui a la barbe ou les cheveux gris, grisonnants » (Rabelais, Lettres ds Œuvres, éd. Ch. Marty-Laveaux, III, 355); b) 1640 subst. masc. « filou vêtu de gris » (Oudin Curiositez); 1685 « domestique sans livrée, habillé de gris, pour commissions secrètes » (Mmede Sévigné, Lettre à Mmede Grignan, 7 février ds Lettres, éd. M. Monmerqué, VII, 357). Empr. de l'a. prov.grizon « gris (en parlant d'un cheval) » (La dépense journalière d'un château quercynois au 14es., III, 57 ds Levy (E.) Prov.), lui-même issu de gris* (sens A1); suff. -on*. Bbg. Quem. DDL t. 10.

GRISON2, -ONNE, adj. et subst. masc.

I. − Adj. Relatif au pays des Grisons en Suisse. Les coutumes grisonnes.
II. − Subst. masc.
A. − Habitant ou originaire du pays des Grisons. Il fallait (...) bien armer le fort de Fuentes, pour tenir en respect les Suisses et les Grisons (Hugo, Rhin,1842, p. 430).
B. − Le grison. ,,Langue parlée par les Grisons`` (Guérin 1892); (v. aussi Lar. Lang. fr., Lexis 1975).Synon. langue rhétique.
Prononc. : [gʀizɔ ̃], fém. [-zɔn]. Étymol. et Hist. 1564 (Thierry). Du romanche Grischun, var. dial. de grison*, d'apr. le nom de Ligue grise donné à l'association créée en 1395 par les habitants de la vallée supérieure du Rhin pour lutter contre les Habsbourg, lequel nom est sans doute dû à l'anc. nom lat. des habitants autochtones de l'actuel canton des Grisons, c'est-à-dire Cani, proprement « ceux qui ont des cheveux gris, les anciens », p. oppos. aux nouveaux venus (v. Monet 1636).
STAT. − Grison1 et 2. Fréq. abs. littér. : 23.

Wiktionnaire

Adjectif 1

grison \ɡʁi.zɔ̃\

  1. Relatif à Grisy-sur-Seine, commune française située dans le département de la Seine-et-Marne.
  2. Relatif aux Grisons, canton suisse situé à l'est du pays.
    • samedi 25 janvier: il parait que les CFF, sur ordre de la police grisonne, n'ont pas assez de wagons pour faire des trains spéciaux pour monter a Davos. — (Qui a peur du grand méchant loup? , dans L'Usine : Renseignements généreux (www.usine.ch/vox/decembre-2002), de décembre 2002)

Adjectif 2

grison \ɡʁi.zɔ̃\

  1. Qui est assez gris, en parlant de la barbe et des cheveux.
    • Le voilà devenu grison.

Nom commun 1

grison \ɡʁi.zɔ̃\ masculin (pour une femme on dit : grisonne)

  1. Personne qui grisonne.
    • C’est un vieux grison.

Nom commun 2

grison \ɡʁi.zɔ̃\ masculin

  1. (Vieilli) (Familier) Âne.
    • Être monté sur un grison.
    • L’âne castillan a la mine plus philosophique et plus délibérée ; il comprend qu’on ne peut se passer de lui ; il est de la maison, il a lu Don Quichotte, et se flatte de descendre en droite ligne du célèbre grison de Sancho Pança. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • A la queue du pauvre grison on a attaché un crucifix et la Bible ; ainsi à la pleine lumière du jour, pour l’ébaudissement d’une populace hurlante, l’évangile se balance à la queue d’un âne et traîne dans la boue du ruisseau. — (Stefan Zweig, Joseph Fouché, Grasset, 1969, page 57)

Nom commun 3

grison \ɡʁi.zɔ̃\ masculin

  1. Mammifère de la famille des Mustelidés vivant en Amérique centrale et au nord de l’Amérique du Sud, de nom scientifique Galictis vittata.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRISON, ONNE. adj.
Qui est assez gris, en parlant de la Barbe et des cheveux. Le voilà devenu grison. Substantivement, C'est un vieux grison. Dans le langage familier, GRISON se dit d'un âne. Être monté sur un grison.

Littré (1872-1877)

GRISON (gri-zon, zo-n') adj.
  • 1Qui grisonne, qui est gris. Barbe, chevelure grisonne. Les amours m'ont rendu grison avant le temps, Régnier, Sat. V. Qu'heureux est le folâtre à la tête grisonne ! Régnier, Sat. VIII. J'enflamme un campagnard grison, Je suis cruelle et celui-là m'épouse, Béranger, Cartes.

    Substantivement. La teinte grisonne. Un homme entre les deux âges Et tirant sur le grison, La Fontaine, Fabl. I, 17.

  • 2 S. m. Terme familier. Un grison, un homme qui grisonne, qui vieillit.
  • 3Homme de livrée que l'on faisait habiller de gris pour l'employer à quelque mission secrète ; c'étaient des valets qui ne portaient pas de couleurs. Que de grisons en campagne pour la d'Olonne ! Hamilton, Gramm. 6. Je suis le garçon de France le plus employé : valet de chambre de l'un, laquais de l'autre, grison de celle-ci, espion de celle-là, Dancourt, Bourg. à la mode, I, 3. Son grison va venir pour prendre la réponse, Baron, l'Homme à bonnes fortunes, I, 6. Maulevrier mettait pied à terre, s'avançait seul, sifflait ; un grison sortant d'un coin lui remettait des paquets, Saint-Simon, 157, 58.
  • 4 Par plaisanterie, grison s'est dit d'un moine vêtu de gris. …Suivaient de loin deux grisons bien dispos, Non des grisons de l'espèce indolente De celui-là qui porta sur son dos Le palfrenier du fameux Rossinante ; C'étaient vraiment bien d'autres animaux… deux cordeliers, Piron, Le Moine bridé, conte.
  • 5 Familièrement. Un âne, un baudet. Et le grison se rue Au travers de l'herbe menue, La Fontaine, Fabl. VI, 8. Surtout quand le grison, cet âne sans pareil, D'où descendront un jour les mulets du soleil, Vous fut volé sous vous à la montagne noire, Dancourt, Sancho Pança, I, 12.

    Se dit vulgairement d'un cheval gris.

  • 6Mammifère d'Amérique.
  • 7Nom, à Genève, de l'hirondelle de rivage.
  • 8Espèce de gros grès qui sert à faire des auges et d'autres ouvrages.

HISTORIQUE

XVIe s. Vray est, que yver foible, froid et grison Nuit à nature, et sa vertu reprime, Marot, III, 47. Voilà un laquais tout grison en un temps où nous voïons tant de conseillers sans barbe, D'Aubigné, Faen. I, 6. Le bay, le fauve, le grison, le moreau, sont les chevaux les plus prisés, De Serres, 301. Grison et maladif, rentrer dessous la loi D'amour, o quelle erreur ! Dieux, merci je vous crie, Ronsard, Sonnets, II, 26.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

GRISON. Ajoutez :
9 Nom, dans l'Yonne, d'un tuf ou poudingue ferrugineux, qu'on y trouve en sous-sol, les Primes d'honneur, Paris, 1873, p. 316.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « grison »

 Dérivé de gris avec le suffixe -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « grison »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grison grisɔ̃

Citations contenant le mot « grison »

  • La femme devient folle deux fois : quand elle est amoureuse et quand elle grisonne. De Proverbe polonais
  • Ce n’est pas un mince bonheur qu’une condition médiocre : le superflu grisonne plus vite, le simple nécessaire vit plus longtemps. De William Shakespeare / Le marchand de Venise
  • Les autorités grisonnes recommandent aussi aux établissements de restauration de revoir leurs mesures de protection contre le virus en vue de la haute saison d’été qui commence. Il s’agit d’éviter ainsi de nouvelles mesures contraignantes qui auraient un lourd impact sur le tourisme et l’économie. , Coronavirus: la médecin cantonale des Grisons met en...
  • Le retour des loups en meutes est un sujet qui n'est pas pris à la légère par les autorités grisonnes: "On voit en effet que la présence du loup a des conséquences, notamment sur le bétail, sur les troupeaux, avec des bêtes qui se mettent à paniquer. Cela peut être à cause d'un loup, mais aussi d'un cycliste ou d'un chien", souligne Adrian Arquint, directeur de l'Office de chasse et pêche des Grisons. rts.ch, Une recrudescence d'attaques de loups inquiète les paysans grisons - rts.ch - Régions
  • Le producteur de polymères grison présente un chiffre d'affaires net en déclin de 26,4% par rapport au premier semestre 2019, à 849 millions de francs, d'après un communiqué publié vendredi. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a diminué de 25,7% à 256 millions de francs, mais la marge correspondante est en hausse de 30 points de base à 30,2%. Le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) a lui aussi plongé de 27,6% à 229 millions, avec une marge afférente de 26,9%, en repli d'un demi-point de pourcentage. Le chiffre d'affaire s'inscrit dans le haut des prévisions des analystes consultés par AWP. EMS-Chemie a même dépassé les attentes les plus optimistes au niveau de l'Ebitda et de l'Ebit. Comme annoncé début février, le conseil d'administration a l'intention de proposer un dividende de 20,00 (19,75) francs par action, qui sera distribué lors de l'assemblée générale annuelle du 8 août prochain. En raison de l'effondrement du marché, EMS-Chemie prévoit toujours que l'Ebit pour 2020 sera inférieur à celui de l'année précédente. (awp) , EMS-Chemie voit ses ventes reculer au premier semestre | Agefi.com

Images d'illustration du mot « grison »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « grison »

Langue Traduction
Anglais gray
Espagnol gris
Italien grigio
Allemand grau
Chinois 灰色
Arabe اللون الرمادي
Portugais cinzento
Russe серый
Japonais グレー
Basque grisa
Corse grisgiu
Source : Google Translate API

Synonymes de « grison »

Source : synonymes de grison sur lebonsynonyme.fr
Partager