Puceau : définition de puceau


Puceau : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PUCEAU, subst. masc. et adj. masc.

[Empl. fam. avec un jugement dépréc. ou p. iron.]
I. − Subst. masc. Garçon, homme vierge. Un jeune homme qui a longtemps vécu avec une femme, n'est pas aussi inexpérimenté que le puceau pour qui celle qu'il épouse est la première (Proust,Fugit., 1922, p. 685).La classe de Math-Élem. du lycée Condorcet comptait 37 élèves. Huit de ces élèves disaient qu'ils étaient dessalés, et traitaient les autres de puceaux (Sartre,Mur, 1939, p. 154).
II. − Adj. masc.
A. − Vierge. Une servante mafflue (...) et avec laquelle le garçon prétend coucher. Une hâblerie; il est puceau (Arnoux,Solde, 1958, p. 79).
B. − Au fig., pop. Qui est inexpérimenté, naïf (dans la vie) ou novice (dans une activité particulière). Synon. bleu.Dans ce temps-là il était encore un peu puceau (Péguy,Argent, 1913, p. 1177).On voit bien qu'il est nouveau! qu'il est puceau dans la région! un provincial! (Céline,Mort à crédit, 1936, p. 477).
Prononc. et Orth.: [pyso]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. ca 1240 pucel « vierge » (Edouard le Confesseur, éd. H. R. Luard, 3982). B. Subst. 1530 puceau « homme vierge » (Palsgr., p. 241b). Masc. de pucelle*. Fréq. abs. littér.: 31. Bbg. Jordan (L.). Zur Wortgeschichte. Z. rom. Philol. 1923, t. 43, pp. 708-709.

Puceau : définition du Wiktionnaire

Nom commun

puceau \py.so\ masculin (pour une femme on dit : pucelle)

  1. (Familier) Homme n’ayant jamais eu de relation sexuelle.
    • J'avais en tout cas réussi à 18 ans à en connaître une (plus âgée que moi) avec qui j'ai pu « conclure » : je n'étais plus un puceau.
      Cela s'est passé à la fin d'une année scolaire et en profitant de l'absence de ses parents, nous avions pu faire l'amour à trois reprises.
      — (Wendy Braxton, Un petit puceau très prometteur, février 2016)
    • Nous avons tous les âges, me dit M. Uozu. La tranche la plus représentative est celle des cinquante-soixante ans, mais on a de tout, de jeunes puceaux qui veulent se faire la main, si j'ose dire, avant de coucher avec leur petite amie, […]. — (Pierre Hel, Yôko, éd. Bouquineo, 2010, p.77)
  2. (Par plaisanterie) Jeune garçon.
  3. (Argot) Novice dans un art.
    • Il faut être prudent dans ce métier. Au fond, j’ai agi comme un novice, un puceau pour parler la langue du milieu. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 243)
    • Ils sont enfin rentrés chez eux aux quatre coins de la France, obligés de se faire d'autres copains qui n'étaient pas allés dans le bled, [...] qui étaient des puceaux de la guerre. — (Annie Ernaux, Mémoire de fille, Gallimard, 2016, page 15)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Puceau : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PUCEAU. n. et adj. m.
Garçon qui n'a point connu de femme. Il est grossier.

Puceau : définition du Littré (1872-1877)

PUCEAU (pu-sô) s. m.

Terme libre.

  • 1Jeune garçon vierge.
  • 2 Adj. Puceau, pucelle. Je la tiens pucelle sans faute, Et si pucelle qu'il n'est rien De plus puceau que cette belle, La Fontaine, Joc. Elle affermit de ses pucelles mains Des fleurs de lis la tige gallicane, Voltaire, Puc. I.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li cors de li, ki puceus fu, Ne puet [peut] mort estre corrompu, Édouard le Conf. v. 3982. Li uns est tout nouviaus Ameres [amant] et tout puciaus, Anc. poés. fr. Vat. n° 1499, f° 170, dans LACURNE.

XVIe s. Par maniere de gausserie on appelle puceaux ceux qui au souffle de leur haleine rallument une chandelle esteinte, Pasquier, Rech. liv. VIII, p. 692, dans LACURNE. Garder soigneusement son ame pucelle et nette de la contagion et corruption du monde, Charron, Sagesse, p. 522, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « puceau »

Étymologie de puceau - Littré

Voy. PUCELLE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de puceau - Wiktionnaire

(XIIIe siècle) Masculinisation de pucelle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « puceau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
puceau pyso play_arrow

Citations contenant le mot « puceau »

  • Je ne sais pas les circonstances du jeune D., quand une femme d'expérience vint lui solliciter une faveur politique qu'il échangea contre du sexe. Était-il, bambin cravaté, un heureux séducteur, ou un demi-puceau attardé et d'autant plus anxieux de goûter à la chair? Était-il collectionneur de bonnes fortunes ou bien confiné en misère sexuelle et y échappant d'une occasion bienvenue? Quel garçon fut cet homme dont des militantes féministes exigent la démission? Slate.fr, Gérald D. et les garçons impatients | Slate.fr
  • On vient tous au monde puceau. Puis, on grandit et la nature fait son œuvre… ou pas. Ce que je veux dire, c’est que le fait d’être puceau à 20, 25 ou 30 ans n’est qu’un état. Masculin.com, Puceau à 30 ans ? Et alors ?
  • On est puceau de l’horreur comme on l’est de la volupté. De Louis-Ferdinand Céline
  • Même puceau, un homme est un homme, même puceau, même tout seul. Mais une femme n'est entière qu'autant qu'elle est une moitié. De Jacques Audiberti / Le Mal court
  • On est puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté. Louis Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, Gallimard

Images d'illustration du mot « puceau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « puceau »

Langue Traduction
Corse vèrgine
Basque birjina
Japonais バージン
Russe девственница
Portugais virgem
Arabe عذراء
Chinois 处女
Allemand jungfrau
Italien vergine
Espagnol virgen
Anglais virgin
Source : Google Translate API

Synonymes de « puceau »

Source : synonymes de puceau sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « puceau »



mots du mois

Mots similaires