Baderne : définition de baderne

chevron_left
chevron_right

Baderne : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BADERNE, subst. fém.

A.− MAR. Tresse épaisse à plusieurs torons, faite avec des fils provenant de vieux cordages, dont on recouvre les mâts, les vergues et le cabestan pour les protéger de l'usure et de l'humidité ou que l'on cloue sur le pont des bâtiments qui transportent des animaux pour les empêcher de glisser sous l'effet du roulis :
1. ... à sept heures le vent ayant augmenté, je fis amener un peu des huniers, et j'ordonnai de passer une baderne en croix en avant de la misaine pour la soutenir... Kerguelen, Voyage dans les mers australes,1782, p. 46.
Rem. ,,Ce terme est vieux, on dit maintenant plutôt un paillet`` (Soé-Dup. 1906); Le Clère 1960 observe que ,,ce mot n'est plus employé actuellement, sauf en argot, où il a le sens de bon à rien, d'abruti en parlant d'un individu`` (cf. infra B).
B.− P. ext., fam.
1. Vieille chose incapable de servir.
2. Personne que son âge ou sa santé mettent hors d'état de rendre des services. Vieille baderne :
2. Dans ce moment-ci séjourne avec moi à Jean-D'Heurs une famille toute militaire, les Morlaincourt, famille représentée par un vieux colonel de cavalerie, une antique baderne bon enfant et dont la fille est mariée en second mariage à un M. de Saint-Laurent, capitaine d'artillerie, qui a le silence et le dédain particuliers aux officiers de cette arme. E. et J. de Goncourt, Journal,1889, p. 1032.
3. Tu me prends déjà pour un vieillard? ... pour une baderne? ... Queneau, Loin de Rueil,1944, p. 80.
4. La Chambre dite bleu horizon, malgré sa majorité conservatrice et les efforts de trente royalistes, se laisse imposer les badernes politiciennes de l'Avant-Guerre, un Millerand, un Briand, un Poincaré. L. Daudet, La Police politique,1934, p. 13.
Rem. S'emploie surtout en parlant de vieux militaires. Éd. 1967 observe que ,,vieille baderne semble toutefois être devenu une sorte de titre honoraire − sinon honorifique − conféré à tout officier sur le point de prendre (ou ayant déjà pris) sa retraite``.
Arg. étudiant. ,,Président de la cagne (tout bizuth présume son président hors d'âge)`` (Esn. 1966).
PRONONC. : [badε ʀn].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1773 mar. badernes (Bourdé, Manuel des marins, Lorient, I, 43, d'apr. R. Arveiller, Fr. mod., t. 25, p. 306 : Badernes. On appelle ainsi une grosse Tresse faite de mauvais fil de Caret); d'où 2. 1845 fig. (Besch. : Les marins donnent le nom de baderne à toute chose ou à tout individu hors d'état de servir); av. 1857 adj. « considéré comme inutile » (E. Sue ds Lar. 19e: baderne comme un épicier); 1889 subst. « homme usé, gâteux », supra ex. 2. Orig. incert. Peut-être empr. au prov. baderno « grosse tresse faite avec de vieilles cordes » (Mistral t. 1), lui-même d'orig. obsc., mais plutôt empr. au gr. π τ ε ́ ρ ν α « pied d'un mât » (Bailly) que dér. de badar « être ouvert » qui ne convient ni du point de vue sém. ni du point de vue phonét. en raison du suff. inexplicable (EWFS2et Cor. t. 1 s.v. baderna). L'ital. baderna, proposé comme étymon par Dauzat68, est également, selon DEI, empr. au prov. Il en est de même pour le cat. baderna (cf. Alc.-Moll) proposé comme étymon par FEW t. 1 s.v. batare, et pour l'esp. baderna, proposé par Dauzat68.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 11.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Bouillet 1859. − Éd. 1967. − Esn. 1966. − France 1907. − Gruss 1952. − Jal. 1848. − Larch. 1880. − La Rue 1954. − Le Clère 1960. − Mots rares 1965. − Sain. Lang. par. 1920, p. 172. − Soé-Dup. 1906. − Will. 1831.

Baderne : définition du Wiktionnaire

Nom commun

baderne \ba.dɛʁn\ féminin

  1. (Marine) Grosse tresse à trois, quatre et même cinq torons, qui sert principalement à garnir les endroits qu’on veut préserver du frottement ou de l’humidité.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Familier) (Militaire) Officier, homme âgé à l’esprit raide, borné.
    • — De quoi ? Qu’est-ce qu’il me demande ?
      — Du quibus…
      — Du quibus ! Écoute, baderne, ton argot est aussi démodé qu’un pater noster… Voilà l’artiche, mon pote…
      — Moi je dis l’osier.
      — (Boris Vian, Le Goûter des généraux, 1951. Le Livre de Poche, 2008, p. 135)
    • On avait comme prof de maths un ancien colonel, une vieille baderne qui s’est fait traiter de crâne d’obus, vous imaginez le scandale !
    • Et tout ça pour quoi ? Pour lui. Et pour une fille — d’accord, elle est belle, je te l’accorde, Giac-Giac, jolie comme tous les cœurs des fleurs du fourbi de cette vieille baderne. Mais tu vas devoir te trouver quelqu’un d’autre. — (Daniel Nayeri, Coco et Cloclo, dans Brigade des crimes imaginaires et autres histoires fantastiques et déglinguées, traduit de l’anglais par Valérie Le Plouhinec, Hélium, 2008, page 322)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Baderne : définition du Littré (1872-1877)

BADERNE (ba-dèr-n') s. f.
  • Terme de marine.

    Tresse plus ou moins large, faite de fils de caret et employée à recouvrir les mâts, les vergues, les câbles, dans les parties que des frottements pourraient détériorer.

    Grosse tresse en vieilles cordes pour empêcher des bestiaux de glisser par l'effet du roulis.

    Fig. Toute chose ou tout individu hors d'état de servir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « baderne »

Étymologie de baderne - Littré

Origine inconnue. Espagn. et ital. baderna ; bas-breton, badern.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de baderne - Wiktionnaire

(1773) Peut-être de l’occitan badèrna (« grosse tresse ») faite avec de vieilles cordes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « baderne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
baderne badɛrn play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « baderne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « baderne »

  • Elle a des heures de vol cette vieille baderne, toujours camoufflee avec des horribles lunettes de soleil qui la saccagent encore plus , toujours planquee derriere des cheveux bien trop longs comme une vieille attardee des annees soixante, tout ca pour cacher botox et silicone , la gueule ne laisse voir que le dentier, ce n'est pas tres attirant Closermag.fr, Carla Bruni fait monter la température sur Instagram avec un c... - Closer
  • Nous pourrions encore prendre cette triste vessie pour une baderne : cette tresse qui met le navire à l’abri des chocs. Hélas, le pauvre garçon ne nous a en rien préservé du risque frontiste mais en prime, il a encore amplifié celui de la lourde menace. Capitaine de pédalo, il sera bon qu’il profite de la quille pour prendre enfin le large, loin des suffrages tourmentés. Club de Mediapart, Prendre des vessies pour des lanternes. | Le Club de Mediapart
  • On aurait rajouté « la praline » pour ne laisser aucun doute sur l’objet évoqué. (Ou pour être sûr que la paternité de ce fruit grotesque viendrait entacher la réputation d’une vieille baderne colonialiste.) Culture générale, D’où vient l’expression « Cucul La Praline » ? - Culture générale
  • – Mon détracteur semble en avoir marre d’entendre ce qu’il considère comme une antienne rabâchée par une vieille baderne (j’ai à peine 76 ans !). Toutefois, en ricanant, il concède que je mériterais tout au plus un titre de « Réunionnais honoris causa », c’est-à-dire un titre honorifique qui est en fait un titre de Réunionnais au rabais, alors que je prétends à une égalité réelle avec les natifs de La Réunion. Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, Alor ! Moin lé pa Rényoné ? - Sciences politiques - Infos La Réunion
  • L’argument : En 1943, des soldats britanniques participant à un exercice de défense de Londres transgressent les règles et ridiculisent le major-général Wynne-Candy, une vieille baderne de l’armée. Scandalisé, ce dernier hurle qu’un tel outrage n’aurait pas été toléré à son époque. En 1902, Clive Candy est alors un jeune officier fougueux, décoré pour ses hauts faits en Afrique du Sud. De retour à Londres, il apprend qu’un Allemand est en train de répandre des rumeurs calomnieuses au sujet de l’armée britannique. Indigné, Candy décide malgré l’interdiction de ses supérieurs de se rendre à Berlin pour défendre l’honneur de la Couronne. Il y rencontre Edith Hunter, une institutrice britannique, et par une série de mésaventures se trouve forcé de participer à un duel. Blessé, il se lie d’amitié avec son rival allemand, l’officier Theo Kretschmar-Schuldorff, également blessé et soigné dans le même hôpital. Ce dernier tombe amoureux de Miss Hunter et très vite se fiance avec elle. Mais Candy, en retournant à Londres, se rend compte qu’il aime cette femme lui aussi… Avoir Alire - Critiques de films, Livres, BD, musique, séries TV, Spectacles, Colonel Blimp - la critique
  • Macron plus tard l’attaque à son tour : « Le nationalisme c’est la guerre ». Elle rétorque : « On ne se présente pas comme la nouveauté quand on ressort des vieilles badernes qui ont au moins 50 ans ». Badernes, hum… lapsus ? Plus ou moins. Wikipédia, help ! « C’est à partir du milieu du XIXe siècle, que le mot, venu de l’argot des marins, a désigné péjorativement un individu bon à rien ou hors d’état de faire quoi que ce soit (« hors d’usage », comme les cordages servant à tresser une baderne). » Macron sera offensif peut-être seulement dans ces mots ciblés : «  Vous ressortez, pardon de vous le dire, les mensonges qu’on entend depuis 40 ans et qu’on entendait dans la bouche de votre père, j’ai le regret de vous le dire ». Pardon, regret, mais c’est dit ! Vous avez dit vieilles badernes ? La Règle du Jeu, La Rédaction, 10 contre 1 - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts
  • L’arrivée du père, baderne bedonnante aux costumes défraîchis et aux manières débonnaires, crée un sérieux malaise chez Ines, saisie d’une suée honteuse sous son tailleur du meilleur faiseur. Remettant son visiteur entre les mains d’une assistante roumaine, elle ne peut toutefois éviter de l’inviter à la réception donnée par l’ambassade des Etats-Unis, où les choses commencent publiquement à se gâter pour elle, en même temps qu’elles deviennent particulièrement savoureuses pour les spectateurs. Le Monde.fr, Au cinéma, l’onde de choc de la comédie allemande « Toni Erdmann »
  • J’étais devenu une vielle baderne, un gars bon à mettre au clou - même si cette expression devenue obsolète échappait à leur compréhension. Pire que tout, le portable avait détrôné les discussions interminables durant lesquelles chacun refaisait le match. Même s’ils s’encanaillaient et bien plus encore que nous pouvions le faire jadis, les joueurs ne quittaient jamais leurs chères copines, leurs épouses ou bien leurs compagnes de l’heure. Même dans le vestiaire, à quelques minutes du coup d’envoi, certains préféraient leur écrire discrètement plutôt que d’écouter le discours du vieux con. Oui, vraiment il était temps de raccrocher les crampons, ce que je fis sans regrets. Cet univers m’étant devenu totalement étranger. AgoraVox, La déconfiture du Rugby français - AgoraVox le média citoyen
  • Il y aurait beaucoup à dire sur ce texte qui est un parti pris, et qui tente de noyer la légitimité de la lutte contre la catastrophe en cours. Oui, cette gamine est atypique. Mais que vient faire la dedans cette vieille baderne fascisante de Gustave Le Bon, un type qui a inspiré les nazis ?... AgoraVox, Greta Thunberg, « La psychologie des foules » appliquée à l'écologie - AgoraVox le média citoyen
  • Comme avant la guerre de 70 où une baderne avait déclaré qu'il ne manquait pas un bouton de guêtre à l'armée. On connait la suite. Le Point, Amiral Lanxade : "Notre capacité opérationnelle est au top niveau" - Le Point
  • Le pays midinet et ses foules sentimentales ont fini par s’apitoyer sur le sort du pauvre Chirac, vieille baderne couturée des coups donnés et reçus. La France ricaneuse s’est émue du cœur d’artichaut de Sarko, de ses foucades à gifler, de ses passades à pleurer. Et l’humour dévasté avec lequel Hollande affrontait les avanies en escadrille a fini par vaniller une perception exagérément méprisante. Je ne sais si, quinquennat effectué, Macron aura droit à son revenez-y, à son heure de compassion, s’il sortira sous les hourras, un peu à la manière de Hulot quand il a mis le hola. En attendant, après un an de grâce libéral pendant lequel il a mené à bien tout ce qu’il a tenté (code du travail, suppression de l’ISF, réforme de la SNCF…), le Macron de l’été 2018 atteint ses limites. L’opinion versatile découvre qu’elle s’est jetée à la tête d’un séducteur de vieux qui a le cœur sec et l’âme tranchante, et dont la bienveillance autoproclamée n’est que jactance. Libération.fr, Macron : pourquoi personne ne l’aime déjà plus… - Libération
  • Jean-Pierre Marielle campe un Perrochon bouleversant de «simple» humanité. Ticky Holgado maîtrise à la perfection son rôle de capitaine râleur et obéissant. Philippe Noiret joue une baderne cinq étoiles d'une balourdise tellement banale qu'on aurait envie de lui pardonner si l'on ne connaissait pas la noirceur des années à venir et les complicités «banales» dont elle se nourrira. On pense à ceux qui trouvèrent sur leur route de tourments un Charles Perrochon, à ceux dont le destin fut massacré de n'en avoir pas rencontré. L'Humanité, LES MILLES | L'Humanité
  • Je ne suis pas assez idiot pour ignorer qu’attaquer Jean d’Ormesson littérairement n’a aucun intérêt : aucun enjeu à critiquer cette vieille baderne narquoise qui promenait son look de plaisancier de La Baule dans tous les casinos du spectacle, de l’Académie au moindre talk-show. Il y a une vulgarité bourgeoise que personne n’attaque jamais : non celle du parvenu (style Sulitzer), mais celle du «bon goût français» qui aime le vin et les femmes en bavardant sur tout et sur rien dans le plus parfait mépris de la pensée. Mais arrêtons de tirer sur un mort (notez d’ailleurs ma mesure, comme si j’étais contaminé par ma cible : le Bourgeois, décidément, amortit toutes les flèches). En outre, je n’ai plus l’âge des surréalistes, plus virulents à cracher sur le «cadavre» Anatole France. Libération.fr, Jean dort - Libération
  • Les jambes arquées, le buste penché vers l’avant, l’œil gauche écarquillé par un monocle invisible, le général Glen McMahon fait une belle baderne. Cet être disgracieux et fascinant est au centre d’un film auquel ces adjectifs s’appliquent aussi bien. Produit et interprété par Brad Pitt, War Machine permet à l’acteur de céder une fois de plus (Inglourious Basterds, Fury) à son goût pour l’uniforme, tout en se laissant aller à son penchant pour la caricature (Burn after Reading). Le Monde.fr, « War machine » : Brad Pitt reprend du service sous pavillon Netflix
  • Et les femmes ? Il y a bien une discrète rue Amélie : c’était le prénom de la fille d’un sieur Pihan de Laforest, qui fut là propriétaire. On se sent presque soulagé de la présence d’une anonyme au milieu de tous ces galonnés. Je ne peux terminer cette chronique sans citer un nom qui était jusqu’à hier parfaitement inconnu de moi : Daniel Lesueur. Quelque baderne à médailles ? Non : une femme à qui l’on imposa de prendre un pseudonyme viril pour signer ses romans. Je renvoie les curieux à l’article fouillé de Wikipédia qui lui est consacré, et dans lequel on devine la ou les mains de l’association des Amis de Daniel-Lesueur, fondée par des « riverains de l’avenue » et des « passionnés de littérature ». Quant à l’avenue elle-même, je suis passé mille fois devant sans y entrer : c’est une impasse qui forme, non loin de la station de métro nommée d’après le général Duroc, un discret îlot de paix bourgeoise et odonymique. La Croix, La guerre à Paris
  • Fait circuler . Merci aux "premiers de cordée". Salut vieux chibani, porte-toi bien vieille baderne AgoraVox, Charivari à Paris, marche sur l'Elysée .. Macron sera-t-il là ? - AgoraVox le média citoyen
  • Et sinon, t’es vraiment un con, je relève mm pas le reste, soit t’es un gamin mal mouché, sois une vieille baderne aigrie,même pas j’aurais envie de te filer le bon coup de ..hummmm ..dans le derche, que tu mérites, histoire de te décoincer l’anus et te faire respirer les neurones. ! AgoraVox, Putain, réveillez-vous ! - AgoraVox le média citoyen
  • D'accord avec Rabolion. Ce ne peut être que cette grosse baderne de Boris Johnson. ladepeche.fr, VIDÉO : deux plongeurs croisent une méduse géante dans la Manche - ladepeche.fr
  • En vérité, il nous est venu un improbable trio sorti d’un broc de coin : un vieux hibou à prébendes, un valet-de-pisse, et une baderne cérémonieuse, sortie du fourbi de «ces messieurs». L’approbation et le soutien du grand Eunuque lui ont été vite accordés, mais sans la traditionnelle danse du ventre. De semblables dispositions ont été attendues de contrées asiates. Le désaveu retourné a été insondable et subtil. La conduite de cette fournée décourage jusqu’à la pitié. Même après son départ, elle continuera longtemps à remuer sur le grill. El Watan, Les Algériens… | El Watan
  • Le Monde et ses qua­tre chercheurs (dont les titres ne sont pas indiqués) pren­nent des extraits et en font une « analyse » aux pré­ten­tions sci­en­tifiques. Bien des élé­ments sont traités à la légère, trop nom­breux pour être tous cités. Par exem­ple, la référence à Gram­sci n’est indiquée qu’en tant que vieille baderne présente à l’extrême droite depuis les années 70… C’est un factuel men­songer. Une autre analyse était pos­si­ble : fonder un Insti­tut de sci­ences poli­tiques à Lyon n’est-ce pas met­tre en pra­tique la métapoli­tique chère à Gram­sci ? Autre traite­ment léger : la ques­tion de « l’union des droites ». Ce n’est pas la posi­tion de Mar­i­on Maréchal : regarder son entre­tien sur LCI en juin 2019 où elle évo­quait plutôt une « alliance des droites », les mots ont un sens. Ojim.fr, Marion Maréchal en cible, analyse sémantique | Ojim.fr
  • Du trône au sabre, il n’y a souvent qu’un pas. On ne s’étonnera donc pas que l’incarnation militaire de l’autorité en prenne elle aussi pour son grade, et pas qu’un peu. Ainsi, le général Boum est la figure archétypale du militaire d’opérette, vieille baderne, jugulaire en avant, ras de képi, obsédé par son panache (et l’effet de ce dernier sur la gent féminine), et dont les saillies tactiques ne peuvent provoquer que la plus franche hilarité, tant elles sont stupides. Toujours dans La Grande Duchesse de Gérolstein, le sabre ancestral, objet quasi sacré, symbole par excellence de la puissance militaire, finit transformé en… tire-bouchon. En bonne place juste derrière le général Boum, on retrouve les carabiniers des Brigands « qui par un malheureux hasard, au secours des particuliers, [arrivent] toujours trop tard ». Leurs couplets, bissés lors de la création, sont plus efficaces pour saper l’autorité de l’uniforme que tous les pamphlets antimilitaristes. , Offenbach et l'autorité, ou je t'aime, moi non plus | Forum Opéra
  • Il va de mieux en mieux, la baderne. ladepeche.fr, Dans un tweet, Donald Trump promet de ne pas construire de gratte-ciel au Groenland  - ladepeche.fr
  • «On ne fera jamais gagner une chèvre à Longchamp.» Une expression de l’univers sportif pour exprimer que le dopage, même le plus sophistiqué, ne transformera jamais un tocard en champion. C’est valable pour les humains. Mais pour les bêtes ? Peut-on transformer une baderne en pur-sang capable de s’imposer au bout de la ligne droite de l’hippodrome ? Certains n’ont pas résisté comme le rappelait le site Equidia en 2018. Le dopage est aussi vieux que le sport et le hippisme n’y échappe pas. Dès 1903, la France titre en une «Scandales sportifs : le doping» : «Le monde des courses est sous le coup d’une émotion légitime provoquée par un bruit qui court sur le droguage des chevaux qui leur permet de gagner illicitement.» L’Angleterre a été touchée et le Jockey Club a modifié son règlement et prévoit désormais l’exclusion des champs de courses de «toute personne convaincue d’avoir administré, dans le but d’influer sur la vitesse d’un cheval, des drogues ou des stimulants, soit par absorption soit par des injections hypodermiques, soit par toute autre méthode». Libération.fr, Au début du XXe siècle, des chevaux chargés comme des mules - Libération
  • La ‘‘manifestation’’ du FNDC de ce lundi a tout de même eu l’avantage de démontrer que le mouvement est animé par des leaders d’opinion (très actifs sur les réseaux sociaux) mais loin de représenter la majorité. Celle-ci silencieuse est préoccupée par la gestion du quotidien rendu difficile par la vieille baderne de la politique. Guinee7.com, Manifs du lundi/ Tout ça pour ça ? (Par Ibrahima S. Traoré) - Guinee7.com
  • -Achat/vente :  à cheval donné on ne regarde pas les dents. Soit, aucune carte grise, donc, mais menace de vieux cheval de retour ou de baderne sur les bras. Mieux vaut l’acheter. Ni leasing, ni reprise. Choisir un cheval de selle français robe alezan ou bais si l’on aspire à se mesurer aux 1er et 2ème escadrons de la Garde Républicaine. Plus modestement, préférer un cheval de selle pour se déplacer en le montant. Le cheval de trait, réservé aux attelages, est beaucoup plus large et plus lourd, ce qui peut handicaper le déplacement dans la circulation. Vanity Fair, La chronique du Concierge masqué : Et si on remontait à cheval dans Paris ?
  • Ne pas confondre les héros et les soldats d'élite. Il va falloir un certain temps avant que Fabio entre dans le premier cercle, même si, j'en suis persuadé, s'il ya des GP cette année, il va gagner. Qui est entré dans Paris le premier en 44? Le capitaine Dronne (parent de Jean Louis, ex du groupe "Il était une fois",  qui organise les 24 Heures TT de France), avec un équipage de républicains espagnols.  On a seulement retenu cette vieille baderne de Hauteclocque, dit Leclerc. C'est comme ça l'histoire est écrite par les héros, pas seulement par ceux qui la font. Honnêtement des héros de la vitesse, aujourd'hui il y en a peu, Ago, Hailwood, Surtees, Read, Rossi, et il y a Marquez qui entrera peut-être fin 2020 dans le premier cercle. Pour le reste les autres doivent encore écrire leur histoire. En revanche, Fabio peut devenir une vedette cette année en Extrême Orient, qui est un très gros marché.      , MotoGP 2021/ Rossi et Petronas se parlent enfin !
  • Parce qu’il est temps que Pierrot embrasse Colombine, que les poignards assassinent pour de faux et que les larmes coulent pour de vrai, que les violons s’accordent dans la fosse, que les figurants et les acteurs claquent des dents dans la nuit froide ou crèvent de chaud en plein cagnard en attendant « Moteur », que les guitares et les pianos nous en mettent plein les oreilles et nous arrachent des sourires, que les spectateurs applaudissent à tout rompre et rient et toussent au début du spectacle, que les électros et les roadies chargent les camions et tirent les câbles, que les décorateurs cassent les décors qu’ils ont monté la veille, que le règne de l’éphémère, de la machine à rêves, de l’illusion, du grand spectacle dans les grands et les petits lieux revive, que les enfants trébuchent sur Molière, cette vieille baderne, dans les cours de théâtre. Club de Mediapart, Parce qu'il faudra bien | Le Club de Mediapart
  • Deux tuniques bleues montent la garde. L’un demande du feu à l’autre. Il n’a pas le temps de terminer sa phrase qu’une flèche, venue de nulle part, lui traverse la tête. Une autre nettoie la gorge de son compagnon, dans un «krotch» sonore. Blueberry dort. Trois autres hommes glandent… Bam, ils meurent. Jimmy McClure, la vieille baderne alcoolique fidèle du lieutenant, roupille tout autant. Il faut un coup de pistolet pour enfin réveiller les deux héros. Quand ils se saisissent de leurs armes, c’est déjà trop tard, l’ennemi est reparti. En quelques jolies cases cinématographiques, voilà Amertume Apache, le Blueberry de Christophe Blain et Joann Sfar résumé. La mort frappe et le personnage principal qui doit empêcher le drame et qui est pourtant là, passe à côté. Peut-être est-ce ainsi l’éternelle histoire de Blueberry : vouloir bien faire mais toujours en décalé. Libération.fr, «Blueberry», double détente - Culture / Next
  • Cette vieille baderne médicale à la triste figure ferait mieux d apporter des solutions, plutôt que de proférer des imprécations à tout va et de servir de caution morale au pouvoir. Pourrait-on lui conseiller à notre tour de se confiner chez lui pour une "durée indéfinie", vu son grand âge (78 ans) et de s'appliquer ainsi à lui même, à titre d'exemple, les mesures liberticides, qu'il préconise pour les personnes "âgées" de 65 ans (!) et plus. Le Figaro.fr, Jean-François Delfraissy: «Le bilan risque d’être très lourd chez les personnes fragiles et âgées»
  • Que cette vieille baderne dégueulasse de Matzneff aille goûter les amours penitentiaires. On verra s'il en tire un journal. L'Obs, Ce que nous a dit Christian Giudicelli, l’éternel complice de Gabriel Matzneff
  • Il faut aussi évaluer la nuée ardente d'épithètes satellisés autour de « vieux con »: outre réac, on recense en vrac, facho, relou, crétin, demeuré, macho, omnivore, chefaillon, trouduc', radiologue, peine-à-jouir, misonéiste (difficile à placer), rené-chauffeur-de-taxi, bitajnou, carbone 14, pisse-froid, sinon pauvre cloche ou vieille baderne, histoire de souscrire au vocabulaire macronien. Devenu intouchable pour raison de hype intense, schnock, l'insulte préférée de Catherine Deneuve, échappe à la rafle pour de pures et louables raisons éditoriales. Quant à l'attelage « réac-facho-macho », il est automatiquement brandi par celles qui pensent être du bon bord et avoir toujours raison contre ceux qui ne sont pas d'accord, qui leur opposent une critique. Comme Anne Hidalgo. Et tant de bobos convaincus d'être nés et de vivre du bon côté d'une existence impliquée, consciente et verte, au mépris de tout ce et tous ceux qui ne leur ressemblent pas. Y a pas que le gluten dans la vie : être vieux con, c'est aussi affronter une forme sournoise d'intolérance. Vanity Fair, Est-il chic d'être vieux con ?
  • Entre les deux guerres, le caricaturiste David Low avait donné le nom de Blimp (en français, dirigeable) à une baderne impérialiste, afin de dénoncer l'impréparation de l'armée britannique face à l'Allemagne nazie. Le Monde.fr, La reprise est au coin de la rue : "Colonel Blimp", chère vieille baderne
  • Ce roman repose sur l’épaisseur de deux mystères : la source inconnue de ce passage à l’acte, suivi du mutisme absolu de son auteur et les raisons mystérieuses de l’internement de sa femme, quelques mois avant les faits. Au centre du livre, changement de décor. John Grisham nous projette loin du Mississippi dans l’enfer de la guerre aux Philippines. Il s’enfonce longuement parmi les prisonniers auxquels les Japonais font subir une multitude de supplices. Le sadisme de la soldatesque déchaînée s’abat sur des cadavres ambulants, privés de boire et de manger, exposés à une chaleur de plomb. Recours forcené à la torture, exécutions sommaires, brutalités de toutes sortes, marches de la mort et enfermement dans des camps de concentration, antichambres d’une agonie sans dignité. Au passage, John Grisham s’attarde sur le cas du général MacArthur, opportuniste et piètre stratège, baderne sans discernement… Pete Banning est un des rescapés traumatisés de cette géhenne. Mais cela suffit-il à expliquer son geste définitif ? La Croix, « La Sentence » ou le silence du meurtrier
  • Ranee Lee en est à sa deuxième prestation au PAPJAZZ. Nous gardons un assez bon souvenir de son premier passage en Haïti. Curieusement, cette fois-ci, elle s’est dépassée en allant vers les limites de ses capacités vocales et physiques, de ses aptitudes à l’improvisation. Oui, ce show et ce programme étaient nettement supérieurs aux précédents. La présence de Dee Dee Bridgewater, aurait-elle provoqué un sentiment de saine émulation chez son aînée âgée de plus de soixante ans ? Possible, si l'on veut démontrer qu’on en a de la graine, du métier et qu’on n’est pas une vieille baderne mûre pour la retraite. Virtuosité dans le chant, le scat, le style «Vocalese» mettant des phrases sur des improvisations folles et ultrarapides d’instrumentistes célèbres ; solos appris par cœur. Pas de complaisance dans ses choix. Pas de mièvrerie. Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - PAPJAZZ : un beau lever de soleil et de rideau
  • ce n’est pas cette baderne de Pétain qui a inspiré les Nazis puisque lui n’a jamais rien écrit sur la Guerre et ses stratégies !!alors et hop, tu devrais réétudier l’Histoire urgemment !!! AgoraVox, Juin 1940 : Ar Zenith, premier bateau civil de la France Libre - AgoraVox le média citoyen
  • J’écris ces lignes peu avant de monter dans l’avion qui m’emmènera au Chili, en éprouvant une sensation de dégoût partagée avec les amis et les camarades qui m’offrent l’hospitalité. Quelque part dans Santiago, illégalement protégé par des centaines de soldats en tenue de combat, le plus grand criminel de l’histoire du Chili reçoit les visites de ses inconditionnels, vieilles badernes couvertes de médailles qu’elles n’ont jamais gagnées, racaille en uniforme, élevée, aliénée et nourrie dans les casernes de l’armée – un Etat dans l’Etat –, bourgeoises hystériques, catholiques et anticommunistes, chefs d’entreprise qui se sont enrichis grâce à l’impunité que la dictature leur garantissait, ex-miss Univers sur le point de se marier avec d’ex-dirigeants argentins, et avocats qui n’ont jamais cru ni à la loi ni à la justice. L’un d’entre eux est Pablo Rodríguez, un fasciste, chef d’un mouvement terroriste appelé Patrie et Liberté qui, en 1970, a assassiné le général René Schneider, militaire constitutionnaliste, commandant en chef de l’armée chilienne. L'Obs, Pas de pardon pour Pinochet, par Luis Sepulveda
  • Qu’on ne me fasse pas le grief d’être une vieille baderne qui se délecte de découvrir chez Bolaño des récits presque ratés ; mais la prétention à la justesse analytique oblige à analyser précisément, distinctement, toute la production d’un auteur, pour mieux y circonscrire ses originalités, singularités, forces. Ne pas réussir son premier livre ne condamne pas à être un écrivain médiocre, c’est même le contraire que prouve magistralement l’œuvre de Bolaño. DIACRITIK, Bolaño : de la Batrachomyomachie à l’envers noir de la poésie (Œuvres complètes II)
  • Les vieilles badernes font les beaux personnages de théâtre. De Danielle Dumas / Petit dictionnaire du théâtre

Traductions du mot « baderne »

Langue Traduction
Corse baderne
Basque baderne
Japonais baderne
Russe baderne
Portugais baderne
Arabe بادرن
Chinois 巴德恩
Allemand baderne
Italien baderne
Espagnol baderne
Anglais baderne
Source : Google Translate API

Synonymes de « baderne »

Source : synonymes de baderne sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires