La langue française

Ballottement

Définitions du mot « ballottement »

Trésor de la Langue Française informatisé

BALLOTTEMENT, subst. masc.

Action de ballotter, fait d'être secoué alternativement dans un sens et dans l'autre. Le ballottement d'une barque, d'un navire. Synon. vx ballottage :
1. Là-dessus il [Numa] finit par s'endormir, lui aussi, mais pas la bouche en arc, je vous jure, les traits tirés au contraire de dégoût, de fatigue, tout le corps secoué aux heurts, aux ballottements, aux sursauts métalliques d'un train rapide lancé à toute vapeur. A. Daudet, Numa Roumestan,1881, p. 323.
2. Heureusement, la lune s'était voilée. Mais, comme ils filaient le long du canal, elle reparut très claire : ce fut miracle si le poste ne les vit pas. Silencieux, ils se hâtaient, gênés par le ballottement du cadavre, obligés de le poser à terre tous les cent mètres. Zola, Germinal,1885, p. 1494.
3. Il a engraissé. Il est gras et blême; gras d'une graisse toute en blancheur et en ballotements. Il en a les yeux presque cachés, de cette graisse. Giono, Le Grand troupeau,1931, p. 224.
Au fig. Hésitation, indécision :
4. Et d'un monde anarchique, où les phénomènes se succéderaient au gré de leur caprice, je dirai encore que c'est le règne du hasard, entendant par là que je trouve devant moi des volontés, ou plutôt des décrets, quand c'est du mécanisme que j'attendais. Ainsi s'explique le singulier ballottement de l'esprit quand il tente de définir le hasard. Ni la cause efficiente ni la cause finale ne peuvent lui fournir la définition cherchée. Bergson, L'Évolution créatrice,1907, p. 235.
5. Ce déséquilibre, ce ballottement fiévreux qui le brisait, cette reconstitution forcenée de son âme autour d'une présence, ce passage incessant de l'extrême joie à l'extrême peine dans le minimum de temps, dans l'intervalle de quelques battements de cœur, dans la durée d'une même brûlure, tout ce chaos et ce ravage moral, il eût plutôt cru que ces choses venaient après de longues secousses passionnelles et la lassitude d'interminables mois. Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 142.
Spéc., MÉD. Ballottement direct. ,,Ballottement de la tête fœtale perçu à l'aide d'un doigt placé dans le vagin`` (Méd. Biol. t. 1 1970). Synon. ballottement vaginal (Méd. Biol. t. 1 1970).Ballottement indirect. ,,Ballottement de la tête fœtale perçu à travers la paroi de l'abdomen`` (Méd. Biol. t. 1 1970). Synon. ballottement abdominal(Méd. Biol. t. 1 1970).
Rem. ,,Plus rare ballottage`` (Lar. encyclop.).
PRONONC. : [balɔtmɑ ̃].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1586 balotement « élection par ballotte » (Taillepied, De l'Authorité de l'Eglise, 58 rodans Delb. Notes : L'aristocratie a le sénat, la démocratie le balotement qu'ilz font ou tous les citoyens sont appellez); 2. 1829 « action de faire aller dans un sens et dans l'autre » (Boiste). Dér. de ballotter1* et de ballotter2*; suff. -ment1*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 16.

Wiktionnaire

Nom commun

ballottement \ba.lɔt.mɑ̃\ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. Mouvement d’une chose qui, n’étant pas fixée, ballotte, va tantôt d’un côté, tantôt de l’autre.
  2. (Astronautique) (Mécanique des structures) Ensemble d’oscillations à basse fréquence d’un liquide dans un réservoir soumis à des fluctuations d'accélération.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BALLOTTEMENT. n. m.
Action de ballotter. Il se dit d'une Chose qui, n'étant pas fixée, ballotte, va tantôt d'un côté, tantôt de l'autre.

Littré (1872-1877)

BALLOTTEMENT (ba-lo-te-man) s. m.
  • Action de ballotter, mouvement communiqué au corps qui est ainsi poussé. Le ballottement du canot par la mer soulevée.

    Terme d'obstétrique. L'impulsion qui, communiquée au fœtus dans le ventre de la mère, se fait sentir au doigt, et qui est un des signes physiques de la grossesse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ballottement »

Dérivé de ballotter avec le suffixe nominal -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ballottement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ballottement balɔtmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « ballottement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ballottement »

  • « Après deux mois sans monte, le risque était de retrouver des chevaux nerveux. Mais ils ont pleinement profité de cette longue parenthèse. Habituellement, ils ont deux mois de repos sur toute l’année, à raison de périodes de quinze jours. Les chevaux sont revenus plus gras, plus reposés », souligne Thomas Toulliou. Les rondes dans l’aire sablonneuse égrènent à nouveau les journées de la soixantaine de chevaux du centre équestre. « J’étais frustrée de ne pas voir « nos filles » durant le confinement. Mais les retrouvailles se sont bien déroulées. J’avais un peu d’appréhension à les monter après cette pause, car ce sont des chevaux de sport, mais les retrouvailles se sont bien déroulées. Et leur programme de reprise n’est pas stressant, avec des promenades en forêt à la place des concours », témoigne Sylvie, propriétaire de deux juments en pension à Lothéa. L’odeur des écuries, le bruit des pas des chevaux, leur hennissement ont manqué à de nombreux habitués, tout heureux de remettre le pied à l’étrier et de renouer avec le ballottement du trot. « Je me faisais croire que cette activité ne me manquait pas. Mais j’ai été ravie de remonter. Mais cette reprise des cours ne signifie pas pour autant le retour à la vie normale. Attention au relâchement », confie Christelle, infirmière à Moëlan-sur-Mer, qui n’entend pas encore lâcher la bride. Le Telegramme, Au centre équestre de Lothéa, les cavaliers ont remis le pied à l’étrier - Quimperlé - Le Télégramme
  • HA : C’est une question qui me donne le vertige… Je crois que le monde est gravé. Comme la cire des cylindres de Thomas Edison. Et je crois que l’homme est une matière molle. Que l’homme est gravé lui aussi. De toutes les paroles, de tous les sons, de toutes les musiques qui l’entourent. Et que l’art est le saphir qui permet à l’homme de se lire, se relire, se déchiffrer, se faire entendre. Nous sommes mémoire. Par ailleurs, en tant que musicien, il m’a toujours semblé que le juste tempo d’une œuvre est celui du ballottement du remémoré. , Hélios Azoulay, jusqu’au bout de la mémoire « Artistes « ResMusica
  • J’ose espérer que, de par leur accointance au parti Action Gatineau, que le choix de ces trois personnes d’exclure cette candidate n’aura pas été motivé par le fait que cette personne combative aurait pu contester ouvertement les décisions de l’administration Pedneaud-Jobin, particulièrement celles reliées au projet de logements atypiques présentement en ballottement et en danger suite au refus de la ville d’accorder rapidement un terrain pour sa réalisation. Le Droit, Une démission crève-cœur | Opinions | Le Droit - Gatineau, Ottawa
  • Mais ce qui pousse Paul* hors de chez lui ce soir-là, ce n’est pas tout cela. Il n’est pas un de ces hommes féministes qui appellent à la révolution. Pas non plus l’un de ceux qui veulent préserver l’ordre ancien, à grand renfort de rassemblements et de discours belliqueux. Les « masculinistes », les appelle-t-on, qui fustigent la libération des femmes, coupables selon eux de leur triste situation d’hommes malmenés. Paul n’est rien de cela. Comme une majorité d’hommes, il vit entre ces deux pôles, plus à la recherche d’apaisement que de combat. Sans échapper toutefois à un certain sentiment de flottement, de ballottement et parfois de vertige. La Croix, Se délivrer du mâle ? Après #MeToo, des hommes se confient
  • Le corps féminin dans ses mutations, son ballottement au gré des représentations et injonctions qui pèsent sur lui, est aussi donné à voir dans « Metamorphosis », série sur la puberté des femmes. A mille lieux évidemment des clichetons sur les jeunes filles en fleurs. La référence à la botanique n’est là que pour souligner les bouleversements de l’adolescence et les sensations d’enfermement d’un corps trop étriqué pour tout ce qui s’y trame : pommes pleines de chardons, et utérus éparpillé façon pétales.  France Inter, Charlotte Abramow, corps et à cru
  • En général, les mousses ont des dynamiques complexes dues à leurs propriétés visco-élastiques. Les physiciens ont montré que dans le cas du ballottement, c’est le caractère visqueux qui est important : la mousse exerce un frottement visqueux sur les parois du récipient, ce qui amortit plus rapidement le mouvement du liquide et en réduit l’amplitude. L’effet augmente avec le nombre de couches de bulles de mousse, mais atteint une limite au bout d’environ cinq couches pour des petits récipients. L’ajout de mousse supplémentaire n’amortit pas plus le ballottement. Ainsi, recouvrir, dans les grands conteneurs industriels, les liquides d'une mousse visqueuse (aux petites bulles) suffisamment épaisse diminuerait leur ballottement et rendrait leur transport plus sûr. Et oui, même la Saint Patrick inspire les physiciens ! Pourlascience.fr, La mousse limite les risques de renverser sa bière | Pour la Science
  • Le ballottement d’un liquide dans son récipient en mouvement ne préoccupe pas seulement les garçons de café. Dans les réservoirs des tankers et les transports de fluides industriels, le mouvement de la surface du liquide peut créer des projections ou débordements, et même induire des forces qui peuvent endommager ou déstabiliser un container. Mais c’est en observant ce qui se passe dans une tasse de café et un verre de bière que des chercheurs de l’université de Princeton (États-Unis) et du laboratoire Surface du Verre et Interfaces (CNRS / Saint-Gobain) ont eu l’idée d’approfondir le sujet. usinenouvelle.com/, Pour transporter un liquide, faites-le mousser… - Entracte

Traductions du mot « ballottement »

Langue Traduction
Anglais sloshing
Portugais kachki
Source : Google Translate API

Synonymes de « ballottement »

Source : synonymes de ballottement sur lebonsynonyme.fr

Ballottement

Retour au sommaire ➦

Partager