La langue française

Autrement

Sommaire

  • Définitions du mot autrement
  • Étymologie de « autrement »
  • Phonétique de « autrement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « autrement »
  • Citations contenant le mot « autrement »
  • Traductions du mot « autrement »
  • Synonymes de « autrement »
  • Antonymes de « autrement »

Définitions du mot autrement

Trésor de la Langue Française informatisé

AUTREMENT, adv.

A.− D'une autre manière, d'une façon différente.
1. [Portant sur un verbe]
a) La comparaison est explicite :
1. Aujourd'hui, examen sur la littérature générale. J'interroge un de mes concurrents autrement que nous n'étions convenus dans le jardin; je l'embarrasse et lui réponds de manière à briller beaucoup. Michelet, Journal,1821, p. 162.
b) La comparaison est implicite :
2. − « Venez chez moi, père. Elles y seront aussi, mais un peu autrement. Elles n'y venaient guère, seulement en passant, et pas les jours de fête... Père, si vous saviez comme je vous plains et je n'ose pas vous le dire... » P. Bourget, Nos actes nous suivent,1926, p. 33.
3. Si j'étais calme, lucide, je te parlerais autrement, mieux... R. Martin du Gard, Un Taciturne,1932, III, 8, p. 1338.
4. − Parce que les communistes que vous fréquentez sont pour la plupart des étudiants qui ont adhéré au parti par « opinion », par choix d'une doctrine entre plusieurs autres; leur démarche comporte évidemment quelque chose de gratuit; c'est pourquoi vous avez parfois l'impression d'un jeu. Je voulais vous montrer qu'il en est tout autrement pour les travailleurs. Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 173.
2. Autrement dit ou vx, autrement reprend sous une nouvelle formulation quelque chose qui vient d'être dit :
5. − C'est des vers, clama-t-il, visiblement alarmé, autrement dit, celui qui te les envoie est un homme sans le sou. Un monsieur bien n'envoie pas de vers! Huysmans, Marthe,1876, p. 12.
Vx. [Autrement suivi d'un nom propre] Alias.
B.− Familier
1. [Portant sur un verbe négatif] Ne... pas autrement, sans (que)... autrement. Synon. ne... guère, fam. ne... pas plus que ça :
6. MmeDandillot pensait bien que sa fille était la maîtresse de l'écrivain et ne s'en émouvait pas autrement, étant de son époque et de son pays, sans parler de sa condition. Montherlant, Le Démon du bien,1937, p. 1247.
7. On m'apprendrait un soir que toutes les chambres du Palace viennent d'être retenues par un détachement de bibliophiles que je n'en serais pas autrement étonné. Fargue, Le Piéton de Paris,1939, p. 241.
2. [Portant sur un adj. de sens positif ou considéré comme tel (et qqf., modifié par plus)] :
8. Ajoutez à cela qu'une constitution sage doit fixer des époques où le peuple nommera des représentans, revêtus du pouvoir constituant, pour l'examiner et la revoir, et qu'elle trouvera, dans cette convention extraordinaire, une sauve-garde bien autrement utile que la protection ministérielle. Robespierre, Discours,Contre le Veto royal, t. 6, 1789, p. 94.
9. Je ne songeais même pas à tirer prestige de mon métier, car il est autrement audacieux de se hisser jusqu'aux dernières branches d'un platane et cela, simplement, pour contrôler si la nichée d'oiseaux prend bien ses plumes, pour dire bonjour aux amis. Saint-Exupéry, Terre des hommes,1939, p. 183.
10. L'oreille − et l'inspiration qu'elle conduit − est sensible à des combinaisons de chiffres, autrement plus complexes et plus « irrationnelles » que celles de ce petit graphique. P. Schaeffer, À la recherche d'une mus. concr.,1952, p. 35.
Autrement de. Plus de :
11. Mais aussi il avait bien autrement de sérieux et de moralité comme artiste; ... Sainte-Beuve, Pensées et maximes,1869, p. 123.
Autrement plus. Critiqué par certains, se rencontre parfois pour marquer une supériorité plus accusée (cf. supra ex. 10) :
12. Par contre (oui, je sais bien que l'on dénonce également l'emploi abusif du « par contre »), je ne me souviens pas d'avoir jamais vu relever l'usage, qui tend à s'introduire, de « autrement », suivi de « plus », qui me paraît « autrement plus » déplorable. Gide, Journal,1941, p. 79.
Rem. Entrant, de par sa signif., dans des compar., autrement a pu à l'occasion du discours prendre la valeur méliorative de « beaucoup », « bien plus », sans que le second terme de la compar. soit exprimé (l'ellipse est un caractère du lang. fam. qui comporte des réf. à la situation et peut donc ne pas exprimer tous les éléments de cette situation).
C.− [Portant sur la phrase] Dans le cas contraire. Synon. sinon :
13. ... et pour les combattre, il suffit d'exposer de plus en plus clairement les saines doctrines, et de s'en remettre au temps du soin de les répandre. On se jetterait autrement dans des controverses interminables qui n'apprendraient rien au public éclairé, ... Say, Traité d'écon. pol.,1832, p. 42.
14. Si je me trompe, comme je veux l'espérer, chassez aisément cette noire appréhension que vous porte ma lettre. Autrement, croyez que je sympathise avec tout chagrin qui peut vous atteindre. Mallarmé, Correspondance,1879, p. 190.
Rem. 1. La phrase qui précède celle qui contient l'adv. « exprime une idée d'obligation, de contrainte sans var. possible; il y a donc ellipse, autrement présentant sous la forme négative et hypothétique l'idée contenue dans la première phrase. » « Il faut les enfermer, autrement ils se sauvent » = « Il faut les enfermer car si on ne les enferme pas, ils se sauvent » ou « car si l'on agit différemment, ils se sauvent ». 2. Autrement peut être modifié par tout (ex. 4), un peu (ex. 2), bien (ex. 8 et 11) hormis les cas où l'adv. est synon. de sinon. (cf. supra C) ou lorsqu'il est employé avec sans et ne... pas (cf. supra B 1).
PRONONC. ET ORTH. : [otʀ əmɑ ̃]. Fér. Crit. t. 1 1787 écrit aûtrement pour marquer la durée de la 1resyllabe.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1100 « sinon » (Roland, 494, éd. Bédier, p. 42 : Duc li envei mun uncle l'algalife; Altrement ne m'amerat il mie); 2. mil. xiies. « d'une autre manière » (Wace, Brut, 1244, éd. I. Arnold, I, p. 70 : Sunt les viles e les contrees Tutes or altrement nomees Que li anceisor nes nomerent Ki premierement les fonderent); 3. 1690 (ne pas) autrement « pas plus, guère » (Fur. : Jusqu'ici pour obtenir des Licences il ne falloit pas être autrement sçavant en droit). Dér. de autre*; suff. -ment2*; le sens 3 est peut-être dû à l'attraction paronymique de outrément « exagérément, absolument » dér. de outrer (v. outré) attesté dep. le xiies. (Chr. de Troyes, Erec et Enide, éd. W. Fœrster ds T.-L. : Erec respont : « Quant tu me prïes, outreemant vuel que tu dïes, Se tu es outrez et conquis »), est encore ds Ac. 1878 qui le qualifie de ,,peu usité``.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 5 188. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 6 911, b) 6 946; xxes. : a) 6 679, b) 8 427.
BBG. − Cohen 1946, p. 56. − Darm. Vie 1932, p. 103. − Marshall (F. W.). Les Poésies de Blondel de Nesle. Une ét. du lex. d'après l'examen des mss, p. 37 (Thèse Univ. Paris, 1968). − Pierreh. 1926. − Pierreh. Suppl. 1926.

Wiktionnaire

Adverbe

autrement \o.tʁə.mɑ̃\

  1. D’une façon autre.
    • À peu près en même temps que Bonnet faisait ses curieuses observations, les naturalistes découvraient d’autres phénomènes bien autrement inconciliables avec les idées qu’on regardait alors comme les fondemens de la science. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
    • Avant, il était impossible d’accéder aux textes autrement qu'en ouvrant mécaniquement le papyrus. Là, avec la tomographie X en contraste de phase (XPCT), on arrive à reconstituer des lettres, un alphabet. — (Iegor Gran, Entretien avec Daniel Delattre, papyrologue : « Avec la technologie, on a l'impression de comprimer le temps », dans Charlie hebdo n°1240 du 27 avril 2016, page 15)
    • Si la réussite d'un pétanquiste chevronné est imputable à sa capacité technique, il en va autrement de l'échec. Celui-ci est attribué à des causes extérieures au joueur, qui pour l'expliquer invoque la « déveine ». — (Hélène Vouhé, « Le métal, ça s'travaille : La pétanque, ou comment la technique transforme un monde régi par la chance », dans Jeux rituels: dédiés à la mémoire d'Éric de Dampierre et en hommage à sa vision de la recherche, Paris : Centre d'études mongoles & sibériennes/ Librairie C. Klincksieck, 2000, p. 358)
  2. Sinon ; sans quoi.
    • L’exécution des condamnés a lieu l'hiver, à 7 heures du matin ; mais il fallait être rendu avant minuit : autrement on ne pourrait plus fendre la foule. — (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Dites- lui qu’il soit plus sage, qu’autrement on le châtiera, qu’autrement il s’en trouvera mal.
  3. Beaucoup plus.
    • Cette affaire est bien autrement importante.

Adverbe

autrement \Prononciation ?\

  1. Autrement.
    • Il ne puet estre autrement fait — (L’âtre périlleux, anonyme, manuscrit 1433 français de la BnF)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AUTREMENT. adv.
D'une façon autre. Faisons autrement. Il faut vivre autrement. Je ne le veux pas comme cela, je le veux autrement. La chose s'est passée tout autrement. Il pense tout autrement que nous. Il n'agit pas autrement qu'il parle. Cet historien rapporte le fait bien autrement, tout autrement. Ceci est tout autrement important, Est bien plus important. Il agit autrement qu'il parle ou qu'il ne parle. Il est fait tout autrement que vous croyez, que vous ne croyez, que vous ne le croyez. Il signifie encore Sinon, sans quoi. Dites-lui qu'il soit plus sage, qu'autrement on le châtiera, qu'autrement il s'en trouvera mal. Obéissez, autrement!... Il vous a vendu sa propriété à telle condition, autrement il n'eût pas voulu s'en défaire. Précédé de la particule négative pas, il signifie Guère. C'est un homme qui n'est pas autrement riche. Il n'est pas autrement disposé à faire ce que vous lui demandez. Vos menaces ne m'effraient pas autrement. Est-il malade? Pas autrement, mais il est chagrin. Ce sens est familier.

Littré (1872-1877)

AUTREMENT (ô-tre-man) adv.
  • 1D'une autre façon. Je pense autrement. Il en est bien autrement. Il écrit autrement qu'il ne parle. Les choses allèrent autrement qu'on ne croyait. Puis-je autrement marcher que ne fait ma famille ? Veut-on que j'aille droit quand on y va tortu ? La Fontaine, Fab. XII, 10. Incapable de s'imaginer que les grands pensent autrement de sa personne qu'il fait lui-même, La Bruyère, 2. Et qu'à nos yeux Camille agit bien autrement, Corneille, Hor. I, 1. Je ne sais point répondre autrement pour un roi à qui dessus son trône on veut faire la loi, Corneille, Nicom. II, 3. Je vous dirais, seigneur (car ce n'est plus à moi à nommer autrement et mon juge et mon roi), Corneille, Rodog. V, 4.

    Tout autrement, d'une façon toute différente. Il agit tout autrement que vous.

  • 2Sinon, sans quoi. S'il en est ainsi, tout ira de soi-même ; autrement, que d'embarras ! Proportionnez vos vœux à vos mérites, Autrement, au mépris et du trône et du jour, Dans votre infâme sang j'éteindrai votre amour, Rotrou, Vencesl. I, 4. Autrement vos États à ce prince livrés Ne seront en ses mains qu'autant que vous vivrez, Corneille, Nicom. IV, 3.
  • 3Ne… pas autrement ; Sans… autrement ; peu, pas beaucoup. Je ne m'en inquiète pas autrement. Les oracles ne m'effrayent pas autrement. Notre fumeur ne fut pas autrement ému de cette apparition, Lesage, Diable boit. ch. 7. J'exterminerais de tout mon pouvoir ce pouvoir prochain qui fait tant de bruit pour rien et sans savoir autrement ce qu'il demande, Pascal, Rép. aux deux premières lett. prov. Ce n'est pas que nous ayons autrement l'intention de nous en servir, mais c'est qu'en effet nous pensons qu'il sera utile que le monde en soit bien informé, Pascal, Prov. 8. Sans se contraindre autrement dans leurs passions, Fléchier, I, 19.

    Tout autrement, beaucoup plus. On ne peut nier que cette méthode de traiter la dévotion n'agrée tout autrement au monde que celle dont on se servait avant nous, Pascal, Prov. 9.

REMARQUE

Après autrement, on met le ne explétif : il agit autrement qu'il ne parle. Cependant quelques écrivains l'ont omis.

HISTORIQUE

XIe s. Car altrement ne m'amerat il mie, Ch. de Rol. XXXVI.

XIIe s. Oïl, par Dieu, ne puet estre autrement, Couci, XXII. [Je] Ne me vueil autrement de leur mez [repas] deviser, Sax. XII.

XIIIe s. Cent fois le jour [je] vous regart [regarde] en pensant ; Je n'ai pouvoir qu'autrement [je] le vous die, Le Roi Jean de Brienne, Romancero, p. 142. Puis la ferma [fortifia] dus [le duc] Naymes autrement Qu'ele n'estoit, Berte, IX. Autrement ne voi pas que eschaper puissons, ib. LXXVII. [Si je vous avais connu] Autrement honorés en ma maison fussiez, ib. CXX.

XVe s. Il me suffit, dit Ernauton, puisqu'il ne peut autrement estre, Froissart, II, III, 25. Estre souloit tout autrement, Ou temps qu'ay congneu en ma vie, Orléans, Bal. 52. Ha ! vaillant chevalier, il va tout autrement, Bouciq. IV, ch. 13.

XVIe s. Toutefois l'ame n'a jamais perdu sa vie, laquelle, estant recommandée au Pere, ne pouvoit autrement qu'elle ne fust sauvée, Calvin, 51. Dieu lui a fait merci, en adoucissant à humanité les cœurs des peuples autrement cruels, Calvin, Instit. 228. Les ceremonies ne sont point autrement exercices de pieté, sinon qu'elles conduisent le peuple comme par la main à Jesus Christ, Calvin, ib. 967. Il retenoit neantmoins tousjours le naturel de son regard et de son visage qui estoit plus effroyable et terrible qu'autrement [que toute autre chose], Amyot, Marius, 76.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « autrement »

De autre, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

 Dérivé de autre avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Autre, et le suffixe ment ; provenç. autrament ; ital. altramente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « autrement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
autrement otrǝmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « autrement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « autrement »

  • J'aime qui m'aime, autrement non. De Charles d'Orléans
  • Il faut secouer la vie ; autrement elle nous ronge. De Stendhal / Lettres
  • Prend-on la vie autrement que par les épines ? De René Char / Retour amont
  • L'amour doit être lucide, autrement il fausse tout. De Madeleine Ferron / Le chemin des dames
  • J'écris autrement que je ne parle, je parle autrement que je ne pense, je pense autrement que je ne devrais penser, et ainsi jusqu'au plus profond de l'obscurité. De Franz Kafka
  • On n’est pas homme ou femme autrement que par rapport à l’autre sexe. De Michel Schneider / Elle - 19 Février 2007
  • Cherchons nos biens nous-mêmes, autrement nous ne les trouverons pas. De Epictète
  • Cherchons nos biens en nous-même, autrement, nous ne les trouverons pas. De Epictète
  • On aime d'amour ceux qu'on ne peut pas aimer autrement. De Natalie Clifford Barney
  • Les gens ne sont des héros que quand ils ne peuvent pas faire autrement. De Paul Claudel
  • Il s'agit moins de penser davantage que de penser autrement. De Jean-Marie Domenach
  • Le bonheur ne doit jamais être justifié, autrement, il cache quelque chose ! De Anonyme
  • Nos idées est-ce qu’elles sont jamais nôtres autrement que par adoption? De Alexandra David-Néel
  • Contacts : 07 49 22 42 42 / glepouliguenautrement@gmail.com / www.lepouliguenautrement.fr , Le Pouliguen Autrement - Partageons Demain : le 28 juin, un tournant décisif pour notre commune.
  • Minuit sonne toujours autrement qu'une autre heure. De Xavier Forneret / Sans titre
  • "L’équipe a pour ambition de redynamiser la commune et d’améliorer le quotidien des habitants, pour un avenir plus solidaire. Pour y parvenir, nous proposons, en plus des actions citées précédemment. Retour à une gestion saine et rigoureuse du budget, comme l’avait mis en œuvre en 2014 Christian Herbin, élu 1er adjoint par l’ensemble des conseillers, y compris d’opposition (Bernard Miquel et Gérard Cabada-Martinez). Le seul budget voté à l’unanimité. Nous réduirons les indemnités du maire et des adjoints : de 58 000 à 10 000 € par an. Les 48 000 € de différence participeront au financement des aides aux familles et entreprises et aux aides permanentes qui seront votées en début de mandat, dont : soutien aux pompiers, aide à la formation des jeunes sapeurs, comité des fêtes, Croix-rouge et toutes associations d’aide aux personnes. Nous serons particulièrement vigilants sur ces points : maintien des services publics (notamment la Poste) ; renforcement des liens avec le camp militaire ; propreté du village. Gestion des ressources humaines. Depuis quelques années, de nombreux arrêts maladie de longue durée ainsi que les demandes de mutation de nos personnels mettent en évidence la brutalité à laquelle ils sont confrontés. Des rapports humains respectueux généreront de meilleurs résultats. Pour que concertation et solidarité soient les maîtres-mots de cette mandature, dimanche 28 juin, nous vous appelons à voter pour la liste Ensemble autrement pour Caylus." ladepeche.fr, "Ensemble autrement pour Caylus" communique - ladepeche.fr
  • Alors que Maroc assouplit le confinement de ses plus grandes villes et que la reprise progressive de l’activité touristique et du transport aérien domestique se confirme, des professionnels des médias et du secteur touristique ont créé le site MyMaroc à destination de ceux et celles qui désirent découvrir le pays autrement. Atlasinfo, MyMaroc: une nouvelle plateforme digitale pour voyager autrement - Atlasinfo

Traductions du mot « autrement »

Langue Traduction
Anglais other
Espagnol otro
Italien altro
Allemand andere
Chinois 其他
Arabe آخر
Portugais de outros
Russe другой
Japonais その他の
Basque beste
Corse altru
Source : Google Translate API

Synonymes de « autrement »

Source : synonymes de autrement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « autrement »

Partager