La langue française

Mandorle

Définitions du mot « mandorle »

Trésor de la Langue Française informatisé

MANDORLE, subst. fém.

ICONOGR. Figure géométrique en forme d'amande; en partic., ovale dans lequel s'inscrivent le Christ ou la Vierge en majesté. La ligne qui incarne le mieux la vie, nous le savons, est la courbe. Rubens composera donc selon des courbes, non point courbes fixes, refermées en un cercle bien centré (...), mais courbes ouvertes, irrégulières, qui ne peuvent se construire, en géométrie, que par des progressions. Telle sera, en lieu du cercle ou de la mandorle, la spirale, type d'une forme croissant indéfiniment (Huyghe,Dialog. avec visible, 1955, p. 217).
Prononc.: [mɑ ̃dɔ ʀl̥]. Étymol. et Hist. [1949, Lar. d'apr. Lar. Lang. fr.] 1955 (Huyghe, loc. cit.). Empr. à l'ital. mandorla, att. comme terme de B.-A. dep. 1550 (Vasari ds Batt.), proprement «amande», forme altérée de (a)mandola (amande*).

Wiktionnaire

Nom commun

mandorle \mɑ̃.dɔʁl\ féminin

  1. (Ornement) Figure en amande, délimitée par la partie commune de deux cercles de même diamètre se chevauchant, dans laquelle sont représentés des personnages sacrés.
    • Nimbé, debout sur le fond bleu de sa mandorle comme pour signifier qu'il n'est plus dans le ciel terrestre, le Christ est plus petit que les personnages de la terre, pour suggérer l'éloignement de son élévation. — (Religion, société et politique, Jacques Ellul, 1983)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « mandorle »

(Date à préciser) De l’italien mandorla (« amande »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mandorle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mandorle mɑ̃dɔrl

Citations contenant le mot « mandorle »

  • Les quatre chapiteaux qui restent à analyser posent des problèmes difficiles à résoudre. Ils se composent de deux paires différentes, appartenant chacune à une ensemble homogène de trois chapiteaux, l’un à dominante végétale et l’autre orné de mandorles. Les deux premiers, dans l’ordre de présentation du cycle [2], reprennent d’assez près la formule du premier chapiteau « corinthien » à laquelle des personnages ont été ajoutés sous les volutes d’angle. Ils sont très déteriorés et offrent surtout une collection de pieds. C’était déjà le cas pour le huitième, mais les pieds des musiciens étaient accompagnés de textes qui en amorçaient la signification. Même sibyllins, la recherche trouvait en eux un appui, ce qui n’est plus le cas. Les deux chapiteaux à mandorles qui les suivent sont en meilleur état de conservation, et c’est pourquoi, quoique en quatrième et cinquième position, il est prudent de les examiner d’abord. Mais l’un ne possède plus que trois figures sur quatre, et le second, qui porte des inscriptions, semble incomplet ou remanié. Pour ces différentes raisons la recherche doit se contenter de collationner avec le maximum d’attention les informations que livrent encore ces figures énigmatiques, et d’envisager les possibilités d’interprétation qu’elles suggèrent à l’intérieur d’un programme dont le sens général s’est précisé au cours des précédentes études. « Quant à nous, dans la mesure de nos possibilités, nous aurons recours à des conjectures et à des hypothèses suggérant la vérité et nous ne présenterons pas ce qui nous vient à l’esprit comme une assertion définitive, mais nous la proposerons comme une sorte d’exercice à l’intention de nos auditeurs  [3]. » La Tribune de l'Art, Proposition de lecture des chapiteaux de Cluny 5. Des mandorles hexagonales - La Tribune de l'Art
  • Passant d’un bleu obscur à un blanc étincelant, la mandorle crée une ouverture dans le ciel. Cette aura lumineuse, qui entoure le Christ rayonnant de sa gloire, a un tel éclat que même l’or céleste paraît terne en comparaison. À la fois ombre et lumière, cette mandorle rappelle la nuée lumineuse de la Bible qui est l’un des signes de la présence du Dieu des Hébreux, à la fois proche et insaisissable. C’est cette nuée qui guide le peuple d’Israël au cours de l’Exode (Ex 13, 21). Moïse (à droite tenant le Livre) et Élie, les deux figures majeures de l’Ancienne Alliance, ont fait jadis l’expérience de cette présence divine. S’ils se tiennent aujourd’hui aux côtés du Christ, c’est pour lui rendre témoignage : en lui ils reconnaissent celui qui s’est manifesté à eux au sommet du Sinaï pour l’un (Ex 19), sur les hauteurs de l’Horeb pour l’autre (1 R 19). Ici réunis, ils symbolisent la Loi (Moïse) et les prophètes (Élie) : tout ce que Dieu a mis en œuvre dans l’Ancienne Alliance pour parler aux hommes. La Croix, La Transfiguration

Images d'illustration du mot « mandorle »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mandorle »

Langue Traduction
Anglais mandorla
Espagnol mandorla
Italien mandorla
Allemand mandorla
Chinois 曼陀罗
Arabe ماندورلا
Portugais mandorla
Russe mandorla
Japonais マンドルラ
Basque mandorla
Corse mandorla
Source : Google Translate API

Synonymes de « mandorle »

Source : synonymes de mandorle sur lebonsynonyme.fr

Mandorle

Retour au sommaire ➦

Partager