La langue française

Attente

Définitions du mot « attente »

Trésor de la Langue Française informatisé

ATTENTE, subst. fém.

I.− Action d'attendre*.
A.− [L'accent est mis sur le (simple) écart temporel qui sépare le moment actuel de quelqu'un se trouvant en tel lieu, et le moment où quelqu'un ou quelque chose doit arriver] Action de demeurer en un lieu jusqu'à ce que quelqu'un ou quelque chose arrive (cf. attendre I A) :
1. Enfin, à quatre heures et demie, après d'innombrables stationnements, de faux départs, d'attentes sous des tunnels, le train, sifflant et stoppant à tous les signaux, traversa lentement la banlieue parisienne, et vint s'arrêter sur une voie sans quai, à trois cents mètres de la gare P.-L.-M. R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 626.
B.− [L'idée de comportement hum. actif domine, l'accent étant mis sur la relation du suj. avec l'obj. de l'attente] Attente de qqn ou qqc.
1. Action de compter sur quelque chose ou quelqu'un.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. à partir de Ac. 1798.
a) [L'obj. désigne une pers. ou une chose connue dont la venue est probable] Espoir, prévisions. Répondre à l'attente, être dans l'attente de qqc., décevoir l'attente :
2. Cette maison, me dit-elle [MmeG...], son père l'avait bâtie après un examen minutieux du plan du Passy futur, et elle semblait à l'abri des démolisseurs. Puis, contre toute attente, la rue qui se fait en ce moment a changé de direction et chasse la pauvre femme de chez elle. Green, Journal,1931, p. 65.
3. Il faut dire aussi que la maison de Stephenson s'était transformée. Son fils Robert, né le 16 octobre 1803, qu'il avait fait instruire avec tant de conscience et de dévouement, avait pleinement répondu à son attente. P. Rousseau, Hist. des techniques et des inventions,1967, p. 260.
Proverbial. « Si vous prêtez de l'argent à cet homme, vous y perdrez et l'argent et l'attente » (attesté ds la plupart des dict. gén. à partir de Ac. 1798).
Au fig. « Une bonne fuite vaut mieux qu'une mauvaise attente ». Synon. il vaut mieux abandonner une entreprise que d'en attendre inutilement le succès(cf. Ac. Compl. 1842; attesté ds la plupart des dict. gén. à partir de cette date).
SYNT. Combler, dépasser l'attente; passer, surpasser l'attente (de qqn); tromper l'attente.
Spéc. [L'obj. de l'attente est connu et ressenti comme irrémédiable] Attente de la mort.
b) [L'obj. désigne un nom de pers. ou de chose, dont la venue est souhaitée, mais incertaine] Espoir (mêlé d'appréhension). Attente du Messie, d'un miracle. c) Emploi abs., PHILOS., LITT. [L'obj. est vague, non défini, éventuellement inexistant] Attente active, passive :
4. Une attente passive, contraire à la raison, contraire à elle-même, qui n'était plus désespérée mais encore moins touchée d'espoir, une simple attente, comme un sentiment durable, permanent, l'habitait. G. Roy, Bonheur d'occasion,1945, p. 331.
5. L'arrêt de conscience est un acte supérieur, acte difficile, que tous ne savent pas appeler et maintenir : l'acte de l'attente. La pensée y reste en rapport avec l'action, elle travaille sur ses messages, elle lui prépare les voies. L'arrêt de conscience est un intermédiaire actif entre deux actions. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 666.
2. [L'accent est mis sur le sentiment d'impatience ou l'état d'inquiétude qui accompagne l'attente] :
6. ... le battement régulier de l'horloge de fer emplissaient son âme de visions glorieuses et mélancoliques, l'épuisaient d'une attente impérieuse qui le consumait tout entier, ... Gracq, Au Château d'Argol,1938, p. 109.
SYNT. a) Attente abominable, angoissée, anxieuse, cruelle, désespérée, dévorante, ennuyeuse, énervante, exaspérante, extatique, fébrile, fiévreuse, horrible, inlassable, irritante, merveilleuse, nostalgique, obsédante, obstinée, oisive, paisible, passionnée, paresseuse, recueillie, résignée. b) Être en proie aux émotions de l'attente (en partic. dans la litt. amoureuse); tourments, transes de l'attente; anxiété, sœur de l'attente; état d'attente.
Rem. Ce n'est qu'à partir de Lar. 19eque cette nuance apparaît, les autres dict. n'ayant pas jusque là distingué « action d'attendre » et « état d'âme de celui qui attend ».
C.− [L'accent est mis sur le laps de temps plus ou moins grand pendant lequel toute action ou décision est suspendue] Attente longue, interminable, vaine; heures, délai, file d'attente.
SYNT. Prolonger, remplir l'attente; l'attente dure, se prolonge; réduire les délais d'attente.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. à partir de Ac. 1798.
Spéc., dans le domaine des affaires. En attente. Placer, ranger une commande, un dossier en attente. Synon. en instance.
II.− Emplois techn.
A.− P. méton. Attente (de qqc.)
1. Temps concret pendant lequel une chose est attendue.
a) MAR. Attente de chargement. ,,Position d'un navire qui a terminé le débarquement de sa cargaison et qui a prévenu les chargeurs qu'il était prêt à charger`` (Le Clère 1960).
b) MAR. DE COMM., domaine des relations entre armateurs et marins.Attente d'embarquement. ,,Temps pendant lequel un marin stabilisé dans son emploi attend une désignation pour un nouvel embarquement après expiration de ses congés`` (Le Clère 1960).
2. Objet destiné à recevoir un complément de traitement.
a) COST. MILIT. (uniquement cost. d'officiers). Attentes d'épaulettes. Brides en drap, tissus brodé de cuivre, d'argent ou d'or servant à retenir les épaulettes :
7. Toutes les fois que l'officier paraît avec ses attentes d'épaulettes et sans sabre dans l'après-midi, il n'est pas habillé. Le Gaulois,5 oct. 1871(Littré).
Rem. Attesté ds Lar. 19e, Littré, Nouv. Lar. ill., Quillet 1965, Gruss 1952, Le Clère 1960.
b) PHARMACOL. Attentes en flèches. Filaments rougeâtres accompagnés de petites languettes couleur d'or, sortant du calice de la fleur de safran, utilisés en pharmacie (d'apr. Guérin 1892).
3. TÉLÉCOMM. ,,signal donné sur les lignes télégraphiques pour indiquer qu'on n'est pas prêt à recevoir une transmission`` (Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop.).
B.− D'attente. [Expr. de valeur adj.]
1. [En parlant d'un lieu] Où l'on se tient en attendant.
a) CH. DE FER. Salle d'attente. Salle où les voyageurs attendent le départ des trains.
b) Plus gén., dans le domaine admin., communautaire, hospitalier.Local où l'on attend d'être reçu à une audience, une consultation ou visite (cf. également antichambre, parloir). Cabinet, pièce, salon d'attente.
Rem. Attesté de manière continue ds la plupart des dict. gén. à partir de Lar. 19e.
2. [En parlant d'un espace de temps] Pendant lequel a lieu une opération qui en précède une autre.
a) CAVALERIE MILIT. Phase d'attente et position d'attente. ,,Phase précédant ordinairement une action de cavalerie et pendant laquelle la troupe prend soit une position de rendez-vous (colonne par pelotons, masse), soit le dispositif de combat, et fait exécuter la reconnaissance de l'ennemi par ses patrouilles de combat et les éclaireurs du terrain`` (Guérin 1892) :
8. ... une artillerie en position d'attente (...) est une artillerie dont les unités sont (...) disposées à l'abri, les canons sur les avant-trains attelés, (...) à proximité immédiate d'une position... J. Paloque, L'Artillerie de campagne,1909, p. 378.
b) ÉLECTRON. Temps d'attente. Temps qui s'écoule entre le moment où une information est appelée et le moment où elle est lue (d'apr. Électron. 1959, Lhoste-Pèpe 1964, Tez. 1968).
c) ORGAN. ,,Temps pendant lequel le produit ou la matière est déposé ou pendant lequel le matériel de manutention est immobilisé ou pendant lequel la main-d'œuvre est inoccupée`` (Tez. 1968). Cf. également délai, retard.
Théorie ou problème des files d'attente. ,,Problèmes caractérisés par des éléments se présentant à des intervalles de temps et de durée aléatoires pour recevoir un service dont la durée peut être constante ou au contraire aléatoire`` (Tez. 1968 s.v. files) :
9. Une étude de A. K. Erlang (1908) devait, un tiers de siècle plus tard, déboucher dans la « théorie des files d'attente » dont les applications sont innombrables : atterrissage des avions, stationnement des voitures automobiles, délais d'attente au téléphone, pannes de machines, etc., et, d'une manière générale, toutes les activités qui peuvent comporter des goulots d'étranglement. Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 119.
♦ Dans le domaine de la gestion d'une usine.Période, phases d'attente (cf. V. Romanovsky, La Mer, source d'én., 1950, p. 104).
3. [En parlant d'une opération] Qui a lieu avant une autre.
a) AÉRON. Circuit d'attente. ,,Circuit que décrivent les avions à proximité d'un aérodrome avant d'atterrir lorsque plusieurs appareils se présentent en même temps`` (Lar. encyclop.).
b) CHIR. Ligature d'attente. Ligature provisoire. (Attesté ds Ac. à partir de 1835 et ds la plupart des dict. gén.).
4. [Avec un n. d'obj.] Qui doit recevoir plus tard un complément qui l'achève.
a) [Obj. concr.]
ARCHIT., MAÇONN. Pierres d'attente. Pierres laissées en saillie à l'extrémité d'un mur dans lesquelles peuvent s'imbriquer d'espace en espace, les pierres d'un mur à construire ultérieurement. Synon. pierres d'arrachement*, harpes*, amorces* :
10. ... et, carrée, pareille à un bloc de mortier gâché grossièrement, se pourrissant et s'émiettant sous la pluie, elle [la maison] profilait sur le ciel clair, au-dessus des toits voisins, son énorme cube brut, ses flancs non crépis, couleur de boue, d'une nudité interminable de murs de prison, où des rangées de pierres d'attente semblaient des mâchoires caduques, bâillant dans le vide. Zola, L'Assommoir,1877, p. 414.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. à partir de Ac. 1798.
Au fig. Personne ou groupe de personnes, chose, idée, événement qui est le commencement ou la base d'une action, d'entreprise ou d'une élaboration ultérieure :
11. De même encore que le rythme, qui se reproduit constamment dans chaque vers, est retenu avant les paroles, la forme du raisonnement peut aussi devenir d'abord une habitude de la mémoire, et s'y fixer, pour ainsi dire, comme une pierre d'attente à laquelle le fonds viendra se joindre ensuite, quand il pourra... Maine de Biran, De l'Influence de l'habitude sur la faculté de penser,1803, p. 185.
Rem. Ac. 1932 donne pour synon. position, situation d'attente attesté également ds la docum. (cf. J. Baradat, L'Organ. d'une préfecture, 1907, p. 128).
GRAV., MENUIS., PEINT., SCULPT. Table, pierre, feuille, écu d'attente. Plaque de métal, pierre, marbre, planche, toile de peintre, où il n'y a encore rien de gravé, de sculpté ou de peint.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. à partir de Ac. 1798; écu d'attente est uniquement attesté ds Lar. encyclop.
Au fig. Pour désigner un jeune homme à l'esprit non formé, disponible à toutes les impressions. ,,C'est (ce n'est qu') une table d'attente`` (Ac. 1798; attesté ds la plupart des dict. gén. à partir de cette date).
MENUIS. Table d'attente. ,,Panneau de menuiserie en saillie au-dessus des guichets des grandes portes, sur lequel on fait des ornements de sculpture`` (Lar. 19e).
Rem. Ce dernier emploi est manifestement différencié de l'emploi en grav. (supra) par les lexicographes.
PLOMB. Joint sur bride d'attente :
12. ... le joint sur bride d'attente [sert à raccorder] un tuyau de plomb avec un appareil muni d'une contre-bride. E. Robinot, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment,t. 4, 1928, p. 129.
b) [Obj. abstr.] Provisoire.
FIN. Compte d'attente. Compte représentant un avoir non transférable à l'étranger, ouvert à un non-résident sans autorisation préalable. Cf. également comptes intransférables, comptes intérieurs de non-résident (d'apr. Banque 1963, s.v. comptes intransférables) :
13. À la fin de chaque mois, les frais généraux réels non absorbés sont à reporter aux frais généraux de fabrication; si, au contraire, les frais réels sont inférieurs aux frais répartis, la différence vient en déduction des frais généraux de fabrication, à moins qu'un compte d'attente ne soit ouvert, où sont inscrits mensuellement ces écarts. R. Villemer, L'Organ. industr.,1947, p. 219.
PRONONC. ET ORTH. : [atɑ ̃:t]. Enq. /atãt/. Fér. Crit. t. 1 1787 propose la graph. atente avec un seul t.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1050 atente « action de compter sur l'arrivée de qqn, de qqc. » (Alexis, éd. G. Paris et L. Pannier, 89c ds T.-L. : Ma longe atente a grant dol est venue); xiies. id. « confiance, espoir » (B. de Ste Maure, Troie, éd. L. Constans, 16425, ibid.); 1568 tromper l'attente de qqn « décevoir » (Garnier, Porcies ds Tragédies, éd. Foerster, Heilbronn, 1882, t. 2, p. 531); av. 1662 « objet de l'attente » (Pascal, Pensées ds Œuvres complètes, éd. Brunschvicg, t. 14, p. 39); 2. 1567 archit. table d'attente « plaque ou pierre destinée à être gravée ou sculptée » (Ph. de l'Orme, Architecture, VIII 10 ds Dict. hist. Ac. fr., p. 298 : Au milieu j'érige une table d'attente, ou compartiment quarré, lequel deux enfants tiennent par les costez); 1676 archit. pierre d'attente « pierre prévue pour servir de raccord avec des parties futures de la construction » (A. Félibien, Des Principes de l'archit., de la sculpt., de la peint. et des autres arts qui en dépendent, Paris, J.-B. Coignard, p. 481); début xviiies. pièce d'attente (Saint-Simon, Mémoires ds Dict. hist. Ac. fr., p. 298 : De longue main l'usage établi de ces audiences étoit que les ministres étrangers étoient introduits l'un après l'autre, suivant qu'ils étoient arrivés dans la pièce d'attente, pour éviter toute dispute de rang entre eux). Empr. à un part. passé fém. lat. *attendita, pour attenta de attendere, v. attendre*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 2 997. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 416, b) 2 548; xxes. : a) 5 675, b) 5 905.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Barb.-Cad. 1963. − Bruant 1901. − Chabat t. 1 1875. − Électron. 1959. − Foulq.-St-Jean 1962. − Gruss 1952. − Hetman 1969. − Jossier 1881. − Lacr. 1963. − Lal. 1968. − Le Clère 1960. − Leloir 1961. − Le Roux 1752. − Lhoste-Pèpe 1964. − Littré-Robin 1865. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Mucch. Psychol. 1969. − Mucch. Sc. soc. 1969. − Noël 1968. − Regula (M.). Etymologica. In : [Mél. Gamillscheg (E.)]. München, 1968, p. 480. − Spr. 1967. − Tez. 1968.

Wiktionnaire

Nom commun

attente \a.tɑ̃t\ féminin

  1. État de celui qui attend, ou temps pendant lequel on attend.
    • Passer la nuit dans l’attente.
    • Il nous tient dans l’attente de ce qu’il veut faire.
    • L’attente d’une décision.
    • Être dans l’attente, être en attente de quelque chose.
    • Si vous prêtez à cet homme, vous y perdrez et l’argent et l’attente.
    • Vous n’y perdrez que l’attente.
    • Longue attente.
    • Ennuyeuse attente.
    • Attente pénible.
  2. Espérance, opinion qu’on a conçue de quelqu’un, de quelque chose.
    • Cet enfant a répondu à l’attente qu’on avait de lui.
    • Il a rempli notre attente.
    • Il a surpassé notre attente.
    • L’attente publique.
    • Cela est arrivé contre l’attente générale, contre l’attente de tout le monde.
    • Le succès n’a point trompé notre attente.
    • Son attente sera frustrée.
  3. (Figuré) Chose qu’on ne regarde que comme un commencement.
    • C’est un poste, c’est une situation d’attente.
  4. Action de compter sur quelqu'un, sur quelque chose, une espérance, une prévision (répondre à l'attente de ses amis, contre toute attente).
  5. État recherché par un individu qui entretient ainsi un plaisir qui va cesser au moment où l'objet de l'attente sera réalisé.
  6. (Marketing) (Au pluriel) Standards, besoins, désirs des clients d'une entreprise, des usagers d'une administration, etc, ; ce qu'ils attendent ; ce à quoi ils s'attendent.
    • Et si, en plus des efforts coûteux déployés pour satisfaire les attentes de nos clients, l’on travaillait ces attentes elles-mêmes, de sorte à les rendre plus facilement accessibles ? — (Colorado Conseil, « Et si en 2011 on pilotait les attentes de nos clients ? » mai 2011.)
    • Hier, les professionnels de santé membres de l'Alsas (association locale de santé), ont présenté le questionnaire que les usagers de santé sont invités à remplir avant le 15 août. L'association souhaite recueillir l'opinion et les attentes des habitants concernant les offres de soins de la commune. — (Ouest-France, « Santé : un questionnaire sur les attentes des usagers », jeudi 11 juillet 2013)
  7. (Construction) Ellipse de armature d’attente.
  8. (Militaire) Insigne porté sur la couture de l'épaule de la veste. [1] [2]
    • Les attentes brodées or portées sur les épaules des vestons bleus et des manteaux par les officiers subalternes sont différentes (14 mm de largeur) de celles des officiers supérieurs (16 mm de largeur),pour une longueur commune de 90 mm. [3]

Forme de verbe

attente \a.tɑ̃t\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe attenter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe attenter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe attenter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe attenter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe attenter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ATTENTE (a-tan-t') s. f.
  • 1Action d'attendre ou temps pendant lequel on est à attendre. Quel que soit le transport d'une âme impatiente, Ma parole m'engage à rester en attente, Molière, l'Étour. V, 5. Il n'y a plus qu'un peu de temps à attendre, et les temps destinés à cette attente sont dans leur dernier période, Bossuet, Hist. II, 4. La cour est en grande attente de ce qui arrivera, Bossuet, Lett. quiét. 126. Et Dieu, en les conservant [les Juifs], nous tient en attente de ce qu'il veut faire encore des malheureux restes d'un peuple autrefois si favorisé, Bossuet, Hist. II, 2. Le peuple était dans l'attente de la volonté du roi, Bossuet, Avert. 5.

    Salle d'attente, salle où l'on attend.

    Fig. Il y a une place d'attente dans leur cœurs, Pascal, dans COUS.

    Pierres d'attente, en maçonnerie, pierres qui avancent d'espace en espace, à l'extrémité d'un mur, pour en faire la liaison avec celui qu'on a dessein de bâtir auprès.

    Fig. Chose qui sert de commencement. Certaines répétitions, certains vers lâches et décousus qui sont des pierres d'attente, Voltaire, Lett. au roi de Prusse, 104. Les ducs de la Trémoille exigèrent deux bagatelles qu'ils donnèrent à leur sœur pour pierre d'attente, Saint-Simon, 188, 15.

    Table d'attente, plaque, pierre, etc., où il n'y a encore rien de gravé, de sculpté, de peint.

  • 2L'objet de l'attente. Les Juifs s'en remettent à des inconnus sur un sujet qui avait fait de tout temps l'attente et la passion de leurs pères, Fléchier, Serm. I, 215. Cet enfant de David, votre espoir, votre attente, Racine, Athal. II, 7. Le Messie devient l'attente des nations, et il règne sur un nouveau peuple, Bossuet, Hist. II. Les deux testaments regardent Jésus-Christ : l'ancien comme son attente, le nouveau comme son modèle, tous deux comme leur centre, Pascal, Pensées, part. II, art. 10.
  • 3Prévision, opinion, espérance. Répondre à l'attente. L'attente générale. Surpasser l'attente. L'événement trompa son attente. Contre l'attente générale, contre toute attente. On conçoit une si haute attente de ces maximes, Pascal, Prov. 11. Je romps tes attentes, Molière, l'Étour. III, 5. Mon bonheur surpassait mon attente, Racine, Baj. VI, 1. L'événement n'a point démenti mon attente, Racine, Mithr. V, 1. Qui te donne, tyran, une attente si vaine ? Corneille, Héracl. V, 3. Tout mon dessein n'était qu'une attente frivole, Corneille, Sertor. V, 4. C'est l'attente du ciel, il nous la faut remplir, Corneille, Poly. II, 6. Tout ce qui brille moins remplit mal son attente, Corneille, Hor. V, 2. Ainsi, trompé de mon attente, Je me consume vainement, Malherbe, V, 5.

HISTORIQUE

XIIe s. De ce [je] sui en bone atente, Que je son homage [amoureux] pris, Dame de Faiele dans Couci. La dame, ki fu en atente, Avoit le postic entrouvert, Lai d'Ignaurès.

XIIIe s. Quant la messe fut dite, [ils] n'i firent longue atente, Berte, X. [Je] Ne ferai pas trop lonc sejour ; Dedens huit jours revenrai ci ; Tenez dix livre que j'ai ci, Pour le domage de l'atente, Bl. et Jeh. 2443. Se aucuns plede, sans atente de loier, por aucun de son lignage…, Beaumanoir, V, 5. Excepté un seul cas, c'est li cas de tres grant famine sans attente de secours, Beaumanoir, 57.

XVe s. Le duc de Glocestre retourna en son hostel et chastel de Plaissy, et vit bien que, pour celle fois, il ne viendroit point à ses actentes, Froissart, III, IV, 56. Et lui avons assigné sur nos rentes Sa pension en joyeuses actentes, Orléans, Lectre de retenue. Tant avoit vaqué et donné son attente [attention] à l'estude, que…, Louis XI, Nouv. C.

XVIe s. Toute son attente [étude] n'estoit qu'à complaire à sa chere captive, Yver, p. 544. L'attente de ceste bataille les tenoit en grand soucy, Amyot, Démétr. 19. Tout ainsi qu'entente, Espoir et attente Nous avons en toy, Marot, IV, 274.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ATTENTE. Ajoutez :
4Attentes d'épaulettes, ou, simplement, attentes, les galons qui, placés sur l'épaule, sont destinés à recevoir l'épaulette. Toutes les fois que l'officier paraît avec ses attentes d'épaulettes et sans sabre dans l'après-midi, il n'est pas habillé, le Gaulois, 5 oct. 1871.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ATTENTE, (Architecture.) Voyez Pierre d’attente & Table d’attente.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « attente »

(Nom commun) De verbe attendre. (Vers 1050) atente.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Même radical que attendre ; provenç. atenda, atenta.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « attente »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
attente atɑ̃t

Évolution historique de l’usage du mot « attente »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « attente »

  • L'attente commence quand il n'y a plus rien à attendre, ni même la fin de l'attente. L'attente ignore et détruit ce qu'elle attend. L'attente n'attend rien. De Maurice Blanchot / L'Attente, l'oubli
  • Qui se nourrit d’attente risque de mourir de faim. De Proverbe français
  • Le pourrissement de l'attente, l'ennui. De Maurice Blanchot / L'Attente, l'oubli
  • La vie est l'attente de la mort. De Alcuin
  • En bon payeur on ne perd que l’attente. De Proverbe français
  • L’amour - et la poésie qui est sa conscience aérienne, sa plus humble figure, son visage au réveil - est profondeur de l’attente, douceur de l’attente. De Christian Bobin / Une petite robe de fête
  • L'attente est plus dure à supporter que le feu. De Proverbe arabe
  • Nous pouvons vivre seuls, pourvu que ce soit dans l'attente de quelqu'un. De Gilbert Cesbron / Journal sans date
  • Rien n'est plus délicieux que l'attente de ce qui paraît inéluctable. De Anne Bernard / Le Soleil sur la façade
  • L'attente est en proportion du bonheur qu'elle prépare. De Michel Dupuy / La Source et le feu
  • Tout bon livre doit savoir provoquer l'attente : lire, c'est attendre la suite ! De Frédéric Beigbeder
  • L’attente est l’état originel de l’écriture ; l’atermoiement, son état de naissance. De Marie Darrieussecq / Le Pays
  • L'amour n'est qu'une attente créée par un manque. De Emmanuel Aquin / Incarnations
  • La fidélité est une sorte de salle d’attente entre deux trains de plaisir. De Anonyme
  • La défaite de Manchester City, ce jeudi soir à Chelsea (2-1), a offert le titre de champion d'Angleterre à Liverpool. Un sacre qui, après 30 ans d'attente, marque l'apogée d'une trajectoire ascendante entamée il y a cinq ans à l'arrivée de Jürgen Klopp et servie par un recrutement parcimonieux mais collant parfaitement à sa philosophie. lindependant.fr, Angleterre : Liverpool champion, une si longue attente - lindependant.fr
  • Résultat : une file d’attente devra être organisée à l’extérieur du bureau de vote et un marquage au sol apposé, afin que les électeurs en attente soient espacés d’au moins un mètre. Une seconde file d’attente « prioritaire » devra être prévue à l’extérieur du bureau de vote pour les personnes âgées ou vulnérables, « afin que celles-ci puissent accéder au bureau de vote en priorité ». , Elections municipales | Masque obligatoire, file d'attente et stylo noir : les règles « sanitaires » du second tour des municipales

Images d'illustration du mot « attente »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « attente »

Langue Traduction
Anglais waiting
Espagnol esperando
Italien in attesa
Allemand warten
Chinois 等候
Arabe انتظار
Portugais esperando
Russe ожидания
Japonais 待っている
Basque itxarote
Corse aspittendu
Source : Google Translate API

Synonymes de « attente »

Source : synonymes de attente sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « attente »

Attente

Retour au sommaire ➦

Partager