La langue française

Affût

Sommaire

  • Définitions du mot affût
  • Étymologie de « affût »
  • Phonétique de « affût »
  • Évolution historique de l’usage du mot « affût »
  • Citations contenant le mot « affût »
  • Images d'illustration du mot « affût »
  • Traductions du mot « affût »
  • Synonymes de « affût »

Définitions du mot affût

Trésor de la Langue Française informatisé

AFFÛT1, subst. masc.

ARTILL. Pièce ou assemblage de pièces, en bois ou en métal, servant de support, dans les manœuvres et dans le tir, à une pièce d'artillerie :
1. Une pièce de canon apparut. Les artilleurs poussaient la pièce; elle était dans son encastrement de tir; l'avant-train avait été détaché; deux soutenaient l'affût, quatre étaient aux roues, d'autres suivaient avec le caisson. On voyait la mèche allumée. V. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 437.
2. On appelle affût le système qui porte la bouche à feu. L'artillerie française compte six espèce[s] d'affût : L'affût de campagne; L'affût d'obusier de montagne; L'affût de siège; L'affût de place et de côte; L'affût de mortier; L'affût de marine. Les quatre premières espèces constituent une classe d'affût que l'on munit de deux roues à l'aide desquelles on les traîne, en accrochant leur queue en crosse à une autre voiture à deux roues. Dans l'obusier de montagne cette voiture est remplacée par une limonière. Quand ces affûts sont en batterie, c'est-à-dire dirigés sur le but à battre, ils reposent sur le sol par trois points : leurs deux roues et la crosse. Les affûts de mortiers n'ont pas de roues et reposent directement sur le sol. Les affûts marins sont portés par quatre roulettes. Privat-Foc.1870.
Rem. Autres syntagmes affûts-plateformes; affûts à échantignolles; affûts à glissement; affûts-trucs; affûts roulants, à flèche, à éclipses; affûts à berceau, à flèches ouvrantes, monoflèches, biflèches, triflèches, automoteurs chenillés (cf. Lar. encyclop.).
P. ext. Support de divers appareils :
3. Pour le travail dans les galeries de mine, les perforateurs sont portés par des affûts... J.-N. Haton de La Goupillière, Cours d'exploitation des mines,1905, p. 535.

AFFÛT2, subst. masc.

CHASSE
A.− Endroit où l'on se poste pour guetter le gibier; en partic., petite loge de feuillage où se cache le chasseur :
1. Nous devions partir à trois heures et demie du matin, afin d'arriver vers quatre heures et demie au point choisi pour notre affût. On avait construit à cet endroit une hutte avec des morceaux de glace pour nous abriter un peu contre le vent terrible qui précède le jour, ... G. de Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Amour, 1886, p. 738.
P. compar. :
2. L'araignée dépasse de loin tout insecte solitaire. Elle n'a pas seulement le nid; elle n'a pas seulement l'affût, la station passagère de chasse, elle a (dans certaines espèces du moins) une maison régulière, une vraie maison très-compliquée... J. Michelet, L'Insecte,1857, p. 215.
P. ext. Endroit dissimulé d'où l'on peut guetter un adversaire :
3. − La ville a ses nerfs, dit-il. Un aveugle jouait l'Internationale, sa sébile devant lui. Dans leurs maisons éteintes, les fascistes attendaient le lendemain en un affût de cent mille hommes. − On n'entend rien, dit Guernico. Les pas seulement. La rue frémissait comme une veine. Les Maures étaient aux portes du Sud et de l'Ouest, mais le vent venait de la ville. Pas un coup de fusil, pas même le canon. A. Malraux, L'Espoir,1937, p. 690.
B.− Chasse, ou moment de la chasse où l'on guette le passage du gibier :
4. Il va sans dire qu'il ne s'agit point de la chasse à courre avec les slougui; notre homme n'a jamais pratiqué que la chasse à pied, autrement dit l'affût. E. Fromentin, Un Été dans le Sahara,1857, p. 170.
5. Cependant le Tarasconnais ne se décourageait pas. S'enfonçant bravement dans le sud, il passait ses journées à battre le maquis, fouillant les palmiers nains du bout de sa carabine, et faisant « frrt! frrt! » à chaque buisson. Puis, tous les soirs avant de se coucher, un petit affût de deux ou trois heures... Peine perdue! le lion ne se montrait pas. A. Daudet, Tartarin de Tarascon,1872, pp. 120-121.
6. Pas un mot durant le parcours. Pas un mot durant l'affût. (...) En silence, nous abattîmes tour à tour quelques-unes des misérables tourterelles qui venaient (...) étancher leur soif à la lourde eau verte. P. Benoit, L'Atlantide,1919, pp. 19-20.
C.− Locutions
1. (Être) à l'affût. (Être) en train de guetter :
7. La révolution de 1848 trouva donc tous les Rougon sur le qui-vive, exaspérés par leur mauvaise chance et disposés à violer la fortune, s'ils la rencontraient jamais au détour d'un sentier. C'était une famille de bandits à l'affût, prêts à détrousser les événements. É. Zola, La Fortune des Rougon,1871, p. 72.
Rem. Être à l'affût/être aux aguets. On est aux aguets pour surprendre ou éviter d'être surpris. On est à l'affût, comme le chasseur, pour saisir le moment favorable à la prise.
Au fig. :
8. Les provinciaux, en France, se font un modèle ridicule de ce que doit être dans le monde la considération d'un galant homme, et puis ils se mettent à l'affût, et sont là toute leur vie à observer si personne ne saute le fossé. Stendhal, De l'Amour,1822, pp. 117-118.
2. Arg. (Être) d'affût, homme d'affût. ,,Être rusé, malin, sur le qui-vive, avoir l'œil au guet.`` (France 1907).
Rem. Cf. affûter2I C rem. 2.
3. Région. Être d'affût : ,,(Être) solide, bien portant`` (Verr.-On. t. 1, 1908, p. 19). ,,(Être) disposé à`` (Verr.-On. t. 1, 1908, p. 19).
Rem. Ces 2 emplois se rattachent au sens gén. de affûter1« disposer, ajuster ».

AFFÛT3, subst. masc.

TECHNOL., rare. ,,Fil, tranchant d'un outil.`` (Littré) :
La matière est tellement dure qu'elle émousserait trop rapidement l'affût des outils ordinaires. Journal officiel,20 juill. 1877, p. 5326, 2ecol. (Littré).
Rem. Attesté également ds Quillet 1965; cf. Verr.-On. t. 1, 1908, p. 20, affût2. Littré est seul à mentionner : ,,scie à découper``.
Prononc. ET ORTH. : [afy]. Pour la finale -ût, Fouché Prononc. 1959, p. 406 fait la rem. suiv. : ,,En dehors des formes verbales, ce groupe ne se rencontre que dans affût, fût. Le t est muet``. − Rem. Ac. Compl. 1842 réserve encore une vedette à l'anc. forme affust; Littré : ,,L'accent circonflexe est mis à ce mot et aux suivants à cause de fût; mais pourquoi ne le met-on pas à futaie, futaille, futé qui ont aussi fût pour radical?`` Les dict. techn. du xixes. (Baudr. Chasses 1934, Chesn. 1857, etc.) l'écrivent gén. sans accent. Enq. /afy/.
Étymol. ET HIST. − 1. 1445 artill. affeul « pièce de bois servant de support à un canon » (Invent. de l'artill., A. mun. Dijon, H. Aff. milit. ds Gdf. Compl. : Ung veuglaire de fondue, assis sur ung affeul de bois); 1458 affut « id. » (Invent. de l'artill. du duc de Bourg. ds Gay t. 2 1928, s.v. Serpentine : Une serpentine de fondue... avec ung chariot de boys pour la mener et l'affut y servant); 2. 1638 vén. tirer à l'affust (Sully, Oeconomies royales, c. 39 ds Dict. hist. Ac. fr. t. 2 1884, p. 310 : Quelques soldats commençans à les tirer comme à l'affust, il en fut tué cinq ou six); 1668-1671 id. affût (La Fontaine, Fables, X, 15, ibid., p. 311 : A l'heure de l'affût, soit lorsque la lumière Précipite ses traits dans l'humide séjour, Soit lorsque le soleil rentre dans sa carrière Et que n'étant plus nuit, il n'est pas encor jour). Déverbal de affûter artill. et vén. [l'attest. de 1437, artill. dont le texte se trouve ds Gay s.v. affût ne porte pas ce mot].
STAT. − Fréq. abs. litt. : 326. Fréq. rel. litt. : xixes. a) 254, b) 619; xxes. : a) 473, b) 553.
BBG. − Barb.-Cad. 1963. − Baudr. Chasses 1834. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Boiss.8. − Bouillet 1859. − Canada 1930. − Chesn. 1857. − Fér. 1768. − Gay t. 1 1967 [1887]. − Gottsch. Redens. 1930, p. 284. − Gruss 1952. − Jal 1848. − Jossier 1881. − Larch. 1880. − La Rue 1954. − Le Roux 1752. − Prév. 1755. − Privat-Foc. 1870. − Thomas 1956. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Nom commun 1

affût \a.fy\ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. (Armement) Machine de bois ou de métal servant à supporter ou à transporter une pièce d’artillerie.
    • Une découverte militaire importante révolutionne la conception des villes et surtout des remparts : les frères Bureau inventent, aux alentours de 1450, l’affût à roues, ce qui assure la mobilité de l’artillerie. — (Bogdan Andrei Fezi, Bucarest et l’'influence française, Éditions L’Harmattan, 2005)
    • Par ailleurs, pour des raisons budgétaires, le même canon est monté sur un affût tracté pour équiper les divisions d'infanterie. — (Bernard Schnetzler, Quelle armée de Terre pour demain ?, Éditions Economica, 2003)
  2. (Technique) (Papeterie) Châssis de bois qui formait le moule pour puiser les feuilles de papier.
  3. (Héraldique) Meuble représentant un support de canon dans les armoiries. Il n’est quasiment jamais séparé du fût de canon. Il est généralement représenté sous une forme ancienne dont la couleur peut différer de celle du fût du canon, on dit alors que le canon est affûté d’une certaine couleur.
    • D’or à la pièce de canon de sable tournée à senestre, montée sur un affût de gueules et posée sur une montagne d’azur mouvant de la pointe, qui est de Montfort-sur-Argens → voir illustration « armoiries avec un canon sur son affût »

Nom commun 2

affût \a.fy\ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. (Chasse) Endroit où on se poste pour attendre le gibier à la sortie du bois ou à la rentrée.
    • Le Chasseur français, édité par la Manufacture française d’Armes et Cycles de Saint-Étienne, était pour moi tout parfumé d’affûts au cœur des fourrés. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 35)
    • Un affût au sol - fait de branchages ou recouvert d’un filet de camouflage - vous permettra d'attendre discrètement et confortablement les oiseaux. — (Serge Lardos, La palombe et ses chasses, Éditions Artemis, 2007)
  2. (Par métonymie) Chasse à l’affût, type de chasse où l’on se poste dans un affût pour attendre le gibier.
    • L’affût est la chasse individuelle la plus pratiquée. — (Laurent Cabanau, Chasse du sanglier, Éditions Artemis, 2007)
    • L’affût ne se déroulait qu’en période de lune cachée, bien sûr, lors de ces nuits farouches où le moindre vent peuple les frondaisons d'une chiée de gnomes hideux et venimeux …— (Gérard Boutet, Les Forestiers, Éditions de Borée, 2004)
  3. (Par extension) Période d’attente vigilante permettant d’observer un événement, un objet, un être vivant.
    • Cet affût que je dois maintenir pour capter ce qui se murmure à l’intime du magma. — (Charles Juliet, L’autre faim, éditeur P.O.L., 2003)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AFFÛT. n. m.
Machine de bois ou de métal servant à supporter ou à transporter une pièce d'artillerie. Il y a des affûts non mobiles, des affûts roulants, des affûts glissants. Affût de canon. Affût de campagne. Affût de place. Affût de batterie de côte. Mettre une pièce de canon sur son affût.

AFFÛT, en termes de Chasse, signifie l'Endroit où l'on se poste pour attendre le gibier à la sortie du bois ou à la rentrée. Tirer un lièvre à l'affût. Attendre un loup, un sanglier à l'affût. Sortir de son affût. Choisir un bon affût. Prov. et fig., Être à l'affût de quelque chose, ou absolument Être à l'affût, Épier l'occasion de faire quelque chose, être aux aguets. Il y a longtemps que je suis à l'affût de cette place, que je suis ici à l'affût. Il est toujours à l'affût des nouvelles.

Littré (1872-1877)

AFFÛT (a-fu. Le t ne se lie pas : l'affût est brisé, dites l'afu est brisé) s. m.
  • 1Endroit où l'on se poste pour attendre le gibier. Le chasseur qui est à l'affût. La chasse à l'affût. Tirer un lièvre à l'affût.

    Par extension. Ceux qui devaient se mettre à l'affût aux environs de Péronne, Hamilton, Gramm. 5.

  • 2 Fig. Être à l'affût, épier le moment favorable pour faire une chose. Être à l'affût des occasions. Il est à l'affût de ce qui se dit sur son compte. Cupidité toujours à l'affût.
  • 3Pièce ou assemblage de diverses pièces de bois ou de métal qui supporte une bouche à feu. Je dormis sur l'affût des canons meurtriers, Hugo, Odes, V, 9.

    Par extension. L'affût d'un télescope.

  • 4Scie à découper.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « affût »

(Nom commun 1) (1445) De l’ancien français affeul, aful « support à canon »
(Nom commun 2) Francisation d’une expression vénitienne « tirer à l’affust ».
(Nom commun 3) Déverbal de affûter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

À et fût. L'accent circonflexe est mis à ce mot et aux suivants, à cause de fût ; mais pourquoi ne le met-on pas à futaie, futaille, futé, qui ont aussi fût pour radical ? Af-fût, c'est au bois.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « affût »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affût afy

Évolution historique de l’usage du mot « affût »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « affût »

  • L’ouverture de la chasse individuelle à l’affût ou à l’approche, dès le 4 juin, lance la saison cynégétique. Journal L'Union abonné, Aisne, Ardennes et Marne. Les chasseurs à l’affût des sangliers dès jeudi
  • Tout homme a dans sa vie un Dieu à l'affût. De François Mauriac
  • L’homme s’exerce dans le monde comme le couteau s’affûte sur la pierre. De Proverbe chinois
  • La parole est plus tranchante qu'un sabre affûté. De Hakim Meysari / Les Premiers Poètes persans
  • Ne passez pas tout votre temps à couper du bois au point d’en oublier d’affûter votre hache. De Anonyme
  • Les grands auteurs arrivent parmi nous tels de nouveaux fléaux - menaçants, puissants, à l’affût de celui qui ne pourra pas résister à leur contamination. De Craig Raine
  • L'âge est une question de foi, d'espérance, d'amour, une question de disponibilité ; le temps ne marque pas les êtres constamment à l'affût de la vie. De André Giroux / Malgré tout, la joie
  • Le chasseur à l'affût, de temps en temps, interrompt la poursuite pour chiquer son tabac. De Ahmadou Kourouma / En Attendant le vote des bêtes sauvages
  • Le chasseur à l'affût, s'immobilise parfois pour s'orienter. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages
  • L'esprit est une tour de guet d'où l'on est à l'affût de tout incident susceptible d'exciter l'imagination. De Charlie Chaplin / Ma vie
  • En plus de Benfica, la Roma serait aussi à l’affût sur Paulo Sousa , En plus de Benfica, la Roma serait aussi à l’affût sur Paulo Sousa
  • Le club catalan, en manque de liquidités, aurait même déjà entamé des discussions avec Tottenham autour d'un prêt de deux ans assorti d'une option d'achat automatique. Daniel Levy, conscient de la relation houleuse entre son joueur et son entraîneur, serait prêt à trouver une solution. Mais le PSG serait également à l'affût. TF1 avait révélé il y a quelques semaines que Nasser Al-Khelaïfi appréciait beaucoup Ndombélé. , Le Barça négocie pour Ndombélé, le PSG à l'affût
  • La véritable levée du confinement pour les chasseurs de chevreuils, sangliers et renards à l’affût ou à l’approche a eu lieu ce lundi matin. Une chasse particulière, solitaire, silencieuse, qui se pratique sous certaines conditions, à l’aube ou en soirée jusqu’au crépuscule.  SudOuest.fr, Gironde: la chasse à l’approche ou à l’affût a ouvert
  • Dans Les émotions démocratiques, Martha Nussbaum précise un fait souvent relayé comme une évidence par le discours social : si l’éducation est le lieu par excellence de la formation des esprits, il ne faut pas exclure le rôle prépondérant que doivent jouer la famille et le milieu social. Vous avez compris, en ce qui vous concerne, l’importance de la famille dans l’équation, en choisissant l’école à la maison. Cela dit, il ne faut pas condamner pour autant tout le système éducatif. Ni, par la même occasion, ceux qui en demeurent les principaux piliers, c’est-à-dire enseignant.e.s et professeur.e.s. La foi dans les connaissances, la créativité et le développement de la pensée critique demeure vivace. Et leurs efforts soutenus pour susciter l’enthousiasme et ne pas étouffer la « curiosité naturelle » des jeunes demeurent tout aussi présents. En cherchant notamment à renouveler les stratégies d’apprentissage, en misant sur la technopédagogie, en restant à l’affût des transformations du monde. Mais sans pour autant mettre de côté l’essence même de « l’école traditionnelle » : transmettre des savoirs. Et, pour suivre la pensée d’un grand philosophe et humaniste de notre temps, George Steiner, en misant notamment sur le par coeur. Au risque de faire de nos jeunes des « machines à apprendre ». Le Quotidien, Rester à l’affût, sans négliger l’essence de l’éducation | Carrefour des lecteurs | Opinions | Le Quotidien - Chicoutimi

Images d'illustration du mot « affût »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « affût »

Langue Traduction
Anglais lookout
Espagnol estar atento
Italien attenzione
Allemand achtung
Chinois 小心
Arabe انتبه احذر خذ بالك
Portugais tenha cuidado
Russe быть осторожным
Japonais 外を見る
Basque begiratoki
Corse feghja
Source : Google Translate API

Synonymes de « affût »

Source : synonymes de affût sur lebonsynonyme.fr
Partager