La langue française

Atout

Sommaire

  • Définitions du mot atout
  • Étymologie de « atout »
  • Phonétique de « atout »
  • Évolution historique de l’usage du mot « atout »
  • Citations contenant le mot « atout »
  • Images d'illustration du mot « atout »
  • Traductions du mot « atout »
  • Synonymes de « atout »

Définitions du mot atout

Trésor de la Langue Française informatisé

ATOUT, subst. masc.

A.− JEUX
1. Au sing.
a) Couleur maîtresse qui l'emporte en valeur sur les autres couleurs. As d'atout.
b) Ensemble des cartes de cette couleur. Avoir de l'atout :
1. Mr Fogg et ses partenaires avaient repris leur jeu. Aucun d'eux ne se plaignait de la longueur de la route, − pas même le mort. Fix avait commencé par gagner quelques guinées, qu'il était en train de reperdre, mais il ne se montrait pas moins passionné que Mr Fogg. Pendant cette matinée, la chance favorisa singulièrement ce gentleman. Les atouts et les honneurs pleuvaient dans ses mains. À un certain moment, après avoir combiné un coup audacieux, il se préparait à jouer pique, quand, derrière la banquette, une voix se fit entendre, qui disait : « Moi, je jouerais carreau... » Verne, Le Tour du monde en 80 jours,1873, p. 170.
2. Au sing. et au plur. Carte de cette couleur. Avoir tous les atouts, jouer (un) atout, abattre les atouts.
SYNT. 1. As, roi, dame, dix d'atout; atout trèfle, carreau. 2. Deux atouts maîtres; être sans atout.
P. méton. Jeu envisagé sous le rapport des atouts. Un sans atout; faire un grand schlem à sans atout.
B.− P. métaph. ou au fig. Moyen, possibilité dont on dispose, qui permet de gagner, de réussir :
2. La France a reculé devant de trop beaux atouts. Elle a eu peur de ses chances, de son bonheur. Barrès, Mes cahiers,t. 5, 1906-07, p. 185.
3. Ô Costals, de quoi les hommes souffrent-ils? Il n'y a qu'une souffrance, c'est la solitude du cœur. J'ai fait une liste des atouts de ma vie : liberté, santé, loisir, mon pain (mon pain sec, mais enfin), jeunesse encore, que sais-je. Montherlant, Les Jeunes filles,1936, p. 996.
Pop. Courage. Avoir de l'atout. Être courageux. Perdre l'atout. Perdre courage :
4. Atout, courage, aplomb, assurance. Quand on a les atouts dans son jeu, on va hardiment. « Tu m'as donné la bonne mesure, tu es un cadet qui a de l'atout. » (Eugène Sue). France1907.
PRONONC. ET ORTH. : [atu]. Littré rappelle que ,,la première édition du Dictionnaire de l'Académie écrit à tout, ce qui donne l'étymologie``. Cf. aussi Lar. 19e, Nouv. Lar. ill. et DG.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1440 au fig. jouer atout « prendre des risques, jouer son va-tout » (Journal d'un Bourgeois de Paris 1405-49, éd. Tuetey, Paris, 1881, p. 352 : Et tantost ceulx de la ville, quant ilz virent qu'il [Jean Foucault] s'enfferma ou chastel, l'assegerent; et quant ilz se virent ainsi assegez, si jouerent atout, car ilz avoient assez cannons et artillerie, dont ilz dommaigerent moult ceulx de la ville); 1680 jeux faire atout, jetter un atout (Rich.). Composé de à* et de tout, littéralement, soit parce que les cartes d'atout suppléent ,,à toutes les autres``; soit, plus prob. dans la loc. jouer atout « jouer pour tout, jouer pour prendre tout l'enjeu », d'où « jouer les cartes permettant de gagner le tout »; de là, par une nouvelle interprétation morphol. du syntagme, est tiré le subst. atout « carte permettant de gagner le tout »; atout évincera dans cette accept. le fr. class. triomphe (v. FEW t. 132s.v. triumphus, p. 311b et s.v. totus, p. 123a et 128b).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 147.
BBG. − Bél. 1957. − Canada 1930. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 44. − Esn. 1966. − France 1907. − Gottsch. Redens. 1930, p. 293. − Goug. Lang. pop. 1929, p. VI, 90. − Larch. 1880. − Larch. Suppl. 1880. − La Rue 1954. − Michel 1856. − Pope 1961 [1952], § 606. − Rog. 1965, p. 91. − Sain. Lang. par. 1920, pp. 388-389. − Wexler (P.-J.). Pour l'ét. du vocab. des vaudevilles. In : [Mél. Cohen (M.)]. The Hague-Paris, 1970, p. 210.

Wiktionnaire

Nom commun

atout \a.tu\ masculin

  1. (Cartes à jouer) Carte de la même couleur que celle qui retourne, ou qui, suivant une convention, l’emporte sur les autres.
    • Si, à la seconde levée, A avait joué son 7 de cœur au lieu de son roi d’atout, cette manière inattendue de jouer aurait dû mettre votre défiance en éveil, […]. — (« Les jeux de cartes », dans la Grande encyclopédie méthodique, universelle, illustrée des jeux et des divertissements de l'esprit et du corps, Librairie illustrée, 1888, page 545)
    • Cette fois, le gentilhomme n’avait pas tourné un roi, mais le sept de trèfle. J’avais deux cœurs et trois atouts : le roi et l’as de cœur, l’as, le dix, et le neuf de trèfle. — (Gaston Leroux, L’Homme qui a vu le diable, 1908)
    • Un jeu de cartes sortit d’une poche et les cris montèrent. Trois petites filles sur six ne savaient-elles pas déjà tricher, mouiller le pouce comme au cabaret, asséner l’atout sur la table : « Et ratatout ! Et t’as biché le cul de la bouteille ; t’as pas marqué un point ! » — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, p. 20.)
  2. Avantage de quelqu'un ou de quelque chose ; élément de succès.
    • C’est la mort dans l’âme que je repris le chemin du retour, repassant la ligne de démarcation exactement comme à l’aller, mais sous une pluie battante…, ce qui était malgré tout un bon atout pour ne pas se faire prendre par les patrouilles schleuhes. — (André Courvoisier, Le Réseau Heckler : De Lyon à Londres, France-Empire, Paris, 1984, page 164)
  3. (Argot) (Vieilli) (Rare) Coup grave.
    • Voilà mon dernier atout… Vous m’avez donné le coup de la mort. — (Balzac)
  4. (Argot) (Vieilli) (Rare) Courage.
    • Je ne me plains pas. Tu es un cadet qui a de l’atout. — (Eugène Sue)

Nom commun

atout \Prononciation ?\ masculin

  1. Coup, tape, pochade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ATOUT. n. m.
T. de Jeu de Cartes. Carte de la même couleur que celle qui retourne, ou qui, suivant une convention, l'emporte sur les autres. Jouer un atout. Jouer atout. Donner, fournir de l'atout. Jeter un atout. J'ai trois atouts. Je coupe et je fais atout, Et je joue atout. Fig., Avoir tous les atouts dans son jeu, Avoir de son côté tous les moyens de réussir.

Littré (1872-1877)

ATOUT (a-tou) s. m.
  • 1 Terme de jeu de cartes. Carte de la couleur qui l'emporte sur les autres et qui est ordinairement la couleur de la retourne Jeter ses atouts. Jouer atout.
  • 2Dans le langage tout à fait populaire, un coup, un malheur. Il a reçu un fameux atout.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « atout »

 Composé de à et de tout.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

La première édition du Dictionnaire de l'Académie écrit à tout, ce qui donne l'étymologie. L'ancienne langue avait la préposition atout (à tout) qui voulait dire avec : il partit atout l'ost [avec l'armée].

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « atout »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
atout atu

Évolution historique de l’usage du mot « atout »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « atout »

  • La femme a un atout d’importance : le coeur. De Grégoire Lacroix / Les euphorismes de Grégoire - 2
  • La vie est un jeu de cartes dont le coeur n'est jamais l'atout. De Marcel Achard
  • Les femmes sont extraordinaires. Elles savent se servir de leur moindre atout : l'une, c'est sa démarche, l'autre, son décolleté, une troisième, ses jambes... Il y en a même qui se servent de leur intelligence ! De Tristan Bernard / Ce que l’on dit aux femmes
  • Les gens ayant du succès commencent dans la vie avec les mêmes désavantages que nous. Ils ont juste trouvé un moyen de les transformer en atouts. De Sidney A. Friedman
  • L’angoisse, l’alcool, la solitude, les traumatismes sont d’immenses atouts pour forger un écrivain. De Frédéric Beigbeder / Oona & Salinger - 2014
  • Taipei (AFP) - La ministre taïwanaise Audrey Tang est la première membre d'un gouvernement au monde à se déclarer ouvertement transgenre, une identité sexuelle qui, à ses yeux, est un atout. L'Obs, Taïwan: une ministre transgenre fait de son identité sexuelle un atout
  • Cyril Féraud et l'esthétique : a-t-il refait son atout beauté ? Il répond ! Public.fr, Cyril Féraud et l'esthétique : a-t-il refait son atout beauté ? Il répond !

Images d'illustration du mot « atout »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « atout »

Langue Traduction
Anglais asset
Espagnol activo
Italien risorsa
Allemand anlagegut
Chinois 资产
Arabe الأصول
Portugais de ativos
Russe актив
Japonais 資産
Basque aktibo
Corse asset
Source : Google Translate API

Synonymes de « atout »

Source : synonymes de atout sur lebonsynonyme.fr
Partager