La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « brisque »

Brisque

Définitions de « brisque »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRISQUE, subst. fém.

A.− JEUX. Jeu de cartes. Grande brisque :
1. En voyant revenir son compagnon, il lui proposa une partie de cartes; et ils s'assirent en face l'un de l'autre des deux côtés de la table. Ils jouèrent longtemps, un jeu simple qu'on nomme la brisque, puis, ayant soupé, ils se couchèrent. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, L'Auberge, 1886, p. 1076.
La carte à ce jeu qui est atout. L'as et le dix sont des brisques au bésigue.
B.− P. anal. Galon posé sur la manche qui indique les rengagements et les campagnes d'un soldat :
2. Tous ceux qui chez nous ne montent pas aux tranchées, ou ceux qui ne vont jamais en première ligne ou même ceux qui n'y vont que de temps en temps, c'est, si tu veux, des embusqués et tu verrais combien y en a, si on ne donnait des brisques qu'aux vrais combattants. Barbusse, Le Feu,1916, p. 137.
P. méton. Une vieille brisque. Synon. de briscard* :
3. ... affirmant au surplus que, si quelqu'un voulait soutenir le contraire, il était prêt, lui, « vieille brisque », à cadenasser le bec aux radoteurs, quels qu'ils fussent. L. Cladel, Ompdrailles,1879, p. 45.
Rem. On rencontre dans la docum. le néol. brisqué, adj. Qui porte une brisque. Son bras brisqué d'argent (Vercel, Capitaine Conan, 1934, p. 81).
PRONONC. : [bʀisk].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1752 « jeu de cartes » (Trév. Suppl.); 2. 1863 p. méton. (A. Camus, Les Bohèmes du drapeau, p. 119 : [Le zéphir] Dis donc la vieille brisque − chevron − Ne m'appelle pas « monsieur »!); 1872 sens propre (Larch., p. 64 : Brisque. Galon indiquant le grade ou l'ancienneté dans l'armée). Étymol. obsc.; peut-être formation régressive à partir de briscambille, bruscambille* (EWFS2; Cor., s.v. brisca). Un rapport avec l'a. fr. briche « piège » et « sorte de jeu » dans Gdf. (EWFS1) ne semble pas vraisemblable du point de vue phonét., le -s-restant inexpliqué.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 11.
BBG. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 51, 56, 69, 206.

Wiktionnaire

Nom commun - français

brisque \bʁisk\ féminin

  1. (Vieilli) Sorte de jeu de cartes.
  2. (En particulier) (Cartes à jouer) Carte d'atout, as et dix, de ce jeu.
    • J’avais trois brisques dans mon jeu.
  3. (Figuré) (Familier) Chevron d’ancienneté d’un soldat rengagé.
    • Avoir deux, trois brisques.
    • Ce sergent Hornus était une vieille bête à trois brisques, qui savait à peine signer son nom et avait mis vingt ans à gagner ses galons de sous- officier. — (Alphonse Daudet, Le porte-drapeau, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, réédition Le Livre de Poche, page 96)
    • Je n’ai pas déplu à ces collégiens, habitués à être surveillés par des novices à peine sortis des bancs, ou par de vieux pions à brisques, plus bêtes que des sergents de chambrée. — (Jules Vallès, L’Insurgé, G. Charpentier, 1908)
    • « Un insigne, qu’il a dit aux gosses, pourquoi faire ? Ceux du front ont tous la croix de guerre ou des brisques de blessures. Vous, vous avez la peau ! Ça vous fera reconnaître ! » — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, réédition Le Livre de Poche, page 31)
    • La brisque en argot de caserne est le chevron-galon en forme d’angle cousu sur la manche des soldats. — (Odile Roynette, Les mots des soldats, 2004)
    • Je dessinais son visage de mémoire. Je tâchai de le doter de ses fossettes. Mais la réalité me fuyait. Je les plaçais trop haut, ou trop bas. Sous la tempe, comme des blessures. Au bas des joues, comme des brisques. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 175)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRISQUE. n. f.
Carte qui est atout. J'avais trois brisques dans mon jeu. Jeu de brisque, ou elliptiquement Le brisque. Jeu de cartes où on compte les brisques. Il s'emploie figurément et familièrement comme nom féminin pour désigner les Chevrons d'un soldat rengagé. Avoir deux, trois brisques.

Littré (1872-1877)

BRISQUE (bri-sk') s. f.
  • 1Jeu de cartes.

    À ce jeu, une carte qui est atout.

  • 2Au mariage, au bési et à la quarante, on appelle brisques les dix et les as, qui comptent pour 10 et qui enlèvent les autres cartes. Le coup fini, chacun additionne ses brisques. Combien avez-vous de brisques ? J'ai trente, j'ai cent de brisques. Vous faites toujours toutes les brisques. Je ne veux pas jouer mes brisques, vous les couperiez.

REMARQUE

Ce mot ne se trouve ni dans les anciennes éditions du Dictionnaire de l'Académie, ni dans Furetière, ni dans Richelet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brisque »

(1752) Étymologie obscure ; probable abréviation de briscambille plutôt que dérivé, avec un \s\ inexpliqué de l’ancien français briche (« piège » et « sorte de jeu »). A rapprocher de l'allemand brechen (casser, briser), compte tenu de la forme du chevron.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brisque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brisque s

Évolution historique de l’usage du mot « brisque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brisque »

  • L’expression est ensuite réutilisée pour désigner les Poilus à qui l’Armée française attribuait des brisques selon le temps passé sur la ligne de front. Sur la manche gauche, le premier chevron correspondait à une année passée au front. Les chevrons suivants correspondaient chacun à six mois de plus. Quant aux chevrons cousus sur la manche droite, ils indiquaient le nombre de blessures de guerre. Les brisques prouvaient donc l’expérience du feu d’un soldat. Plus il y avait de brisques, plus le soldat était expérimenté, il était alors un vieux briscard. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, L’expression « vieux briscard » provient en réalité d’un bout de tissu
  • Le choc a été violent sur l’avenue Georges Clémenceau, entre Gambetta et l’avenue de Toulouse, au moment où une conductrice -négative à l’alcool- s’engageait dans une rue, en faisant une brisque manoeuvre, inévitable toutefois pour le conducteur du véhicule de la BAC. , Accident à Montpellier : trois policiers en intervention ont été désincarcérés | Métropolitain
  • Pour tout savoir des gendarmes, y compris leurs expressions, comme « vieux briscard » ou « soldat chevronn?, précipitez-vous au musée national de la Gendarmerie à Melun. En attendant, ces deux expressions proviennent de la brisque arborée par les militaires sur leur manche gauche pendant le premier conflit mondial. Le nombre de brisques augmente avec le temps passé dans la zone des armées. Un « vieux briscard » désigne donc un homme de longue expérience ! leparisien.fr, Découvrez l'argot des gendarmes - Le Parisien

Traductions du mot « brisque »

Langue Traduction
Anglais brisk
Italien spiccio
Portugais vivo
Source : Google Translate API

Synonymes de « brisque »

Source : synonymes de brisque sur lebonsynonyme.fr

Brisque

Retour au sommaire ➦

Partager