Asticoter : définition de asticoter


Asticoter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ASTICOTER, verbe trans.

Fam. Agacer, irriter physiquement ou moralement un homme ou un animal par des taquineries ou des tracasseries insignifiantes mais fréquentes :
1. ... bien que madame se force pour être aimable, elle n'est sûrement pas à la coule, comme des fois j'en ai vu... Je la crois très méchante, très moucharde, très ronchonneuse; un sale caractère et un méchant cœur... Elle doit être, sans cesse, sur le dos des gens, à les asticoter de toutes les manières... et des « Savez-vous faire ceci? » ... et des « Savez-vous faire cela? » ou bien encore : « Êtes-vous casseuse? ... Êtes-vous soigneuse? ... Avez-vous beaucoup de mémoire? Avez-vous beaucoup d'ordre » Ça n'en finit pas... Et aussi : « Êtes-vous très propre? » ... Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre,1900, p. 28.
2. Des ondes alternées d'honnêteté et de rouerie, de gravité et de rigolade passaient sur son visage, sans arrêt. Et c'était vrai qu'il se sentait plus mobile qu'elle, pareil à un chien canaille qui fait des sauts autour d'une brebis, avec un goût merveilleux pour l'asticoter. Montherlant, Les Jeunes filles,1936, p. 981.
P. ext. [Le compl. désigne une chose] Tripoter sans cesse :
3. Les hommes agités de passions passent leur temps à asticoter leurs boutonnières : ce rite forme le plus usité des dérivatifs... A. Arnoux, Rêveries d'un policier amateur,1945, p. 121.
4. Le conducteur asticotait le moteur pendant que les passagers impatientés descendaient... E. Triolet, Le Premier accroc coûte deux cents francs,1945, p. 27.
Rem. Une femme peut asticoter sa beauté (se refaire une « beauté » par touches successives) :
5. Il s'abstenait de l'engueuler lorsque, chaque fois qu'il tournait la tête, elle en profitait pour chercher ses engins dans son sac, et asticoter sa beauté. Montherlant, Les Lépreuses,1939, p. 1495.
Emploi pronom. S'asticoter.S'agacer, se harceler mutuellement sans raisons ni conséquences graves, se chamailler :
6. Il ne me déplaît pas de les voir s'asticoter ainsi... Je les divise pour régner... Là est le secret de ma grandeur. Meilhac, Halévy, Hélène,1865, II, 5, p. 226.
7. − En v'là des bêtises! ... On s'asticote, mais on s'aime tout de même, pas vrai? Ça serait propre, de ne pas être d'accord entre sœurs. Zola, La Terre,1887, p. 206.
PRONONC. : [astikɔte], j'asticote [ʒastikɔt].
ÉTYMOL. ET HIST. − Av. 1765 trans. « agacer, harceler, tourmenter » (Caylus, Œuvres badines, X, 77 Guillaume : l'abbé, qui se mit à asticoter le moine pendant le dîner, et il [le moine] lui répondoit bravement sur toutes les choses qu'il [l'abbé] mettoit en avant, pour disputer; d'autant plus que madame [la maîtresse de céans] étoit du côté du révérend); 1865 pronom., supra. Altération du m. fr. dasticoter « parler allemand » 1640 (Oudin, Curiositez françoises, Paris), devenu tasticoter 1718 (Ph.-J. Le Roux, Dict. comique, satyrique, critique, burlesque, libre et proverbial, Amsterdam ds Sain. Lang. par., p. 339), très attesté ds les dial. du Nord et de l'Est; pic. testicoter « contester, discuter » (Corblet), lorr. [Moselle] tasticotè « tergiverser » (Zeliqzon), v. aussi FEW t. 5, 2epart., p. 58. La perte de la consonne initiale s'explique peut-être par infl. de astiquer* apparu postérieurement en fr., mais dont la solide implantation dans les dial. du Nord atteste l'existence antérieure (FEW t. 17, p. 233b); cf. aussi la loc. d'asticot, D'Aubigné, infra. Dasticoter est dér. de dasticot espèce de juron 1574 (Des Autels, Mitistoire Barragouyne, ch. 5 ds Hug.), 1616 Aubigné, Hist. univ., I, 331, ibid. : Les lansquenets s'acharnent sur eux en criant d'asticot : Schelme Montcontour, souvenez-vous de la bataille de Montcontour [qui doit se comprendre « en criant : malédiction! infâme » ... plutôt qu' « en criant avec provocation » comme le suggère Hug.], empr. à l'all. Dass dich Gott... « Que Dieu te... » premiers mots de jurons all. prob. introduits par les lansquenets all. (cf. Rabelais, Gargantua, chap. 17, éd. antérieure à 1535 c.-à-d. éd. de 1534 ds Marty-Laveaux, Les Œuvres de Maistre François Rabelais, t. IV, 1881, p. 107 [énumération de jurons] Ie renye dieu, Frandiene vez tu ben, la merde, po cab de bious, das dich gots leyden schend [Que la Passion de Dieu te confonde!], pote de christo, ventre sainct Quenet...). [La date de 1747 fournie par la plupart des dict. étymol. à la suite de Esnault ds Fr. mod., t. 11, p. 206 ne semble pas sûre pour le texte de Caylus que Cioranesco, Bibliographie de la littérature française du XVIIIesiècle, I, 465a, date de 1785 (?), l'aut. étant mort en 1765].
STAT. − Fréq. abs. littér. : 38.
BBG. − Colomb. 1952/53, p. 89, 118; pp. 199-201. − France 1907. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 173.

Asticoter : définition du Wiktionnaire

Verbe

asticoter \as.ti.kɔ.te\ transitif (Familier) 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Contrarier, tracasser quelqu’un sur de petites choses, taquiner.
    • Il ne cesse d’asticoter ces enfants, cela les rebute.
    • Il est toujours à m’asticoter.
    • Ils ne cessent de s’asticoter.
    • Pour tout arranger, l’abbé semble prendre, dans le détail du développement, « un malin plaisir à asticoter » ses adversaires […] — (Emile Goichot,Henri Brémond, historien de la faim de Dieu, 2006)

Verbe

asticoter \Prononciation ?\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Exciter (un animal).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Asticoter : définition du Littré (1872-1877)

ASTICOTER (a-sti-ko-té) v. a.
  • Irriter légèrement, tourmenter pour de petites choses.

    Il est très familier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « asticoter »

Étymologie de asticoter - Littré

Wallon, asticote, indisposition légère, contrariété ; rouchi, astiquer, toucher avec les doigts à une partie malade ; sans doute de l'allemand stechen ; holl. steken (voy. ÉTIQUETTE). Asticot ne paraît pas pouvoir être séparé d'asticoter, l'asticot étant un ver qui se meut beaucoup et qui asticote.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de asticoter - Wiktionnaire

(1765) Altération[1] du moyen français dasticoter (« parler allemand ») perçu comme un dérivé de astiquer avec le suffixe -oter qui explique la déglutination de la consonne initiale. Dasticoter dérive de dasticot, juron introduit par les lansquenets allemand d’après le juron Dass dich Gott… ! « Que Dieu te… ! ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « asticoter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
asticoter astikɔte play_arrow

Conjugaison du verbe « asticoter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe asticoter

Évolution historique de l’usage du mot « asticoter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « asticoter »

  • Est-ce dire que la personnalité des candidats sera meilleure conseillère ? Démasquons-les bien. Celle ou celui qui préfère un travail de fourmi à un coup de pied dans la fourmilière. Qui montre un profil d'abeille industrieuse plutôt que de scorpion masqué. Qui ne croit pas indispensable pour faire mouche d'asticoter ses adversaires, en suggérant qu'ils ont une araignée au plafond ou que, trop pusillanimes, ils ne feraient pas de mal à une mouche. Celle ou celui qui ne voit les politiciens ni comme une nuée de criquets pèlerins s'abattant sur la richesse d'un pays ni comme une caste qui se réfugierait dans le cocon moelleux d'un carriérisme sans âme. Il y a des postures qui ne trompent pas. À approuver ou à sanctionner. Site-LeVif-FR, Le guêpier politique belge - Belgique - LeVif
  • Amour : Vous vous amuserez à asticoter gentiment votre partenaire. Célibataire évitez les remarques caustiques si vous voulez séduire, même ou surtout sur les réseaux sociaux : les paroles s'envolent les écrits restent… sudinfo.be, Amour, argent, travail, santé: votre horoscope de ce samedi 30 mai
  • Débat vain en effet tant tout le monde a des idées hypers arrêtées sur cet épineux dossier. Ce que je dis simplement pour résumer c'est que j'aimerai que l'on arrête d'être d'un côté ou de l'autre, de sortir de cette idée de "communautés", de clanisme, de cases. Ce n'est pas parce que l'Histoire humaine est bourrée des pires ignominies que l'on doit s'en servir comme d'une carte de visite du style: on a souffert donc vous allez payer parce qu'il n'y a pas de raison. Un artiste qui gerbe sur les blancs, j'aime pas. Un artiste qui gerbe sur les noirs, j'aime pas. Un artiste qui dans son art essaye de réunir les deux, je préfère quitte a asticoter les travers des uns et des autres. Le communautarisme et le sectarisme sont des plaies insidieuses de cette époque. La bonne méthode est donc d'arrêter de se qualifier de blancs ou de noirs mais d'humains. Utopiste? Certes, mais c'est ce que je pense sincèrement. EcranLarge.com, Lovecraft Country : une nouvelle bande-annonce plus effrayante pour la série d'horreur de Jordan Peele - Actualité Série - EcranLarge.com
  • Le lendemain, ça chambre devant le siège rouge et noir. "Oh Cardi, soulève ton tee-shirt!", entend-on. "Dans quatre kilos", esquive Yoan Cardinale, le gardien remplaçant à la ceinture abdominale suspecte d'après ceux qui aiment l'asticoter. Là, il a l'air affûté. Sur le parking, le milieu Hicham Boudaoui tâte son ventre et ses cuisses, minces. "Ça va, je n'ai pas pris", apprécie-t-il. Son colocataire, Youcef Atal, soupire : "On a un peu galéré devant le frigo mais il ne fallait pas faire n'importe quoi." La flèche algérienne n'a pas rejoué depuis sa grave blessure au genou en décembre. Ce qui le rend encore plus impatient que les autres : "Si on a peur, on ne fait plus rien." lejdd.fr, Bienvenue dans le foot d’après : les coulisses de la reprise à l'OGC Nice
  • Retard à l’allumage, choix du modèle, efficacité sanitaire inconnue, il y a de quoi faire. Mais ce bashing de StopCovid commence à sérieusement asticoter le secrétariat d’État au numérique, qui promet une grande opération de transparence dans les jours qui viennent, du nombre d’alertes remontées - Cédric O en a évoqué « une poignée » au Figaro - au coût de l’application elle-même. « Nous, on considère qu’on a une application qui est prête et qu’on pourra mobiliser en cas de départ de deuxième vague. Quand on voit qu’il y a 30 personnes testées positives par jour à Paris, 1,7 million d’utilisateurs, c’est bien. Après, on peut tout comparer. On nous parle de l’Allemagne, mais l’Allemagne, ça leur coûte 45 millions d’euros. ». , Coronavirus : « L’application n’a pas montré son intérêt », faut-il déjà enterrer StopCovid ?
  • Du côté de la santé, le stress disparaît lentement mais sûrement. Du côté de l'humeur, journée très tonique. En ce qui concerne l'argent et le travail, vous voudrez aller toujours plus loin, et aucun obstacle ne parviendra à interrompre votre progression. Du côté de l'amour, vous vous amuserez à asticoter gentiment votre partenaire. Célibataire évitez les remarques caustiques si vous voulez séduire, même ou surtout sur les réseaux sociaux : les paroles s'envolent les écrits restent… , Horoscope chinois du Mercredi 24 juin 2020
  • C'est une scène qui aurait pu inspirer Jean de La Fontaine. Au milieu de la route, un hérisson apeuré, prostré ressemble à une boule de poils bien fragile. L'automobiliste qui a filmé la scène roulait prudemment pour apercevoir et surtout éviter l'animal. Mais il ne se doutait pas qu'un volatile viendrait asticoter le petit hérisson pour le guider vers le côté. lindependant.fr, La vidéo d'un oiseau qui aide un hérisson à traverser la route - lindependant.fr
  • Ce qui veut dire qu’en surcroît des pénibles déclarations plurihebdomadaires du Premier ministre et du ministre de la Santé sur l’état des lieux de l’épidémie en France, en plus de leurs atermoiements sur les activités qu’il faut laisser reprendre et celles qu’on doit continuer à asticoter avec des contraintes plus ou moins loufoques, le citoyen français va aussi devoir se cogner le retour navrant de la politique politicienne locale, ses inévitables promesses de forain et les boniments habituels des candidats à la gamelle municipale. Contrepoints, LREM, le parti des tocards | Contrepoints

Images d'illustration du mot « asticoter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « asticoter »

Langue Traduction
Corse nibble
Basque nibble
Japonais ニブル
Russe клев
Portugais mordidela
Arabe عاب
Chinois 蚕食
Allemand knabbern
Italien sgranocchiare
Espagnol picar
Anglais nibble
Source : Google Translate API

Synonymes de « asticoter »

Source : synonymes de asticoter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « asticoter »



mots du mois

Mots similaires