La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « lutiner »

Lutiner

Définitions de « lutiner »

Trésor de la Langue Française informatisé

LUTINER, verbe trans.

A. − Vieux
1. Tourmenter à la manière d'un lutin. Cette substance [le corps] (...) nous lutine d'une manière si étrange (X. de Maistre,Voy. autour chambre,1794, p. 14).En Bretagne, où des morts plaisantins lutinant des abbés... (Hourdicq,Hist. Art,Fr., 1914, p. 128).
2. Agacer avec espièglerie pour jouer. Synon. faire enrager; taquiner.Cerise lutinait son enfant et riait avec lui (Ponson du Terr.,Rocambole,t. 3, 1859, p. 546).La duchesse du Maine (...) lutinait tout le jour Santoul, qui entrait tête baissée dans la plaisanterie (Sainte-Beuve,Caus. lundi,t. 11, 1851-62, p. 46):
1. ... je l'ai vu (...) se coucher sur le tapis de la chambre de ma belle-soeur, et se laisser lutiner avec un tapage affreux par les enfants ameutés. Chateaubr., Mém.,t. 1, 1848, p. 187.
Emploi pronom. réciproque. Ils [les garçons] ne dormirent guère, car ils ne songèrent qu'à se lutiner les uns les autres (Sand,Mare au diable,1846, p. 194).
P. anal. Synon. titiller.Votre petit vin lutine aimablement le goût (Huysmans,Oblat,t. 1, 1903, p. 183).
B. − En partic. Taquiner (une femme) en prenant des privautés sous le couvert de la plaisanterie; p. ext. caresser sensuellement. Synon. pop. peloter.Un grand coquin de coureur, qui lutinait une femme de chambre, faillit à me renverser en voulant attraper la demoiselle qui s'était, sans façon, réfugiée derrière moi (Jouy,Hermite,t. 1, 1811, p. 232).Nous le voyons lutiner la bonne dans l'escalier, il la traite de brioche, etc... (G. Marcel,Heure théâtr.,1959, p. 119):
2. ... les autres s'assirent à côté des femmes et se mirent à les lutiner. Marthe devint froide comme un marbre dès que l'éphèbe, enhardi par le sans-gêne des couples, voulut l'embrasser. Huysmans, Marthe,1876, p. 107.
[P. méton., en parlant d'une partie du corps] Je lui donnai un baiser, lui caressai les cheveux. Pour la première fois peut-être, je lui lutinai la gorge, la taille (J. Romains, Le Dieu des corps,Paris, Gallimard, 1928, p. 200).
Emploi pronom. réciproque. De ce moment commença entre eux l'éternelle histoire de l'amour. Ils se lutinaient dans les coins (Maupass.,Contes et nouv.,t. 1, Hist. fille de ferme, 1881, p. 26).
REM.
Lutineur, subst. masc.,hapax. Un grand diable balafré, (...) lutineur de servantes (Arnoux,Contacts all.,1950, p. 34).
Prononc. et Orth.: [lytine], (il) lutine [lytin]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1585 «faire le lutin» (Noël du Fail, Contes et discours d'Eutrapel ds Œuvres, éd. J. Assézat, t. I, p. 216); 2. a) av. 1709 «taquiner une femme en prenant des privautés sous-couvert de plaisanterie» (Regnard ds Besch. 1845); cf. 1729 (Allainval, École bourgeoise, p. 93: je me promets bien de désoler des maris, et de lutiner bien des femmes); b) 1718 «taquiner avec espièglerie comme le ferait un lutin» (Ac.). Dér. de lutin*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 48.

Wiktionnaire

Verbe - français

lutiner \ly.ti.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Agacer, taquiner.
    • […] lorsque l’appétit des convives fut un peu calmé, la jeune fille qui se plaisait à lutiner le docteur lui adressa la parole. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  2. (En particulier) Provoquer, exciter par des taquineries galantes.
    • On entendait vaguement, de temps en temps, les petits cris de la grosse dame que lutinait sans doute l’autre canotier. — (Guy de Maupassant , Une partie de campagne, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 199.)
    • […] LE GARDE, derrière lui, lutinant toujours la femme : Un baiser ! — (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, 1897)
    • Au lieu de se rapprocher de Léonora, elle se perdit dans la cohue, ripostant aux jeunes seigneurs qui la lutinaient, buvant coup sur coup deux ou trois verres de vin mousseux de la Champagne, ayant l’air de s’amuser […]. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, collection « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Faut-il toujours te lutiner autant pour te faire exploser le corps et la tête ? Pâ ! Comme une boutanche de rouille ! J'en avais la langue aphteuse à tant cunnilinguer ! — (Alain Vial, Samba tristesse, Régine Deforges éditeur, 1990)
  3. (Intransitif) (Plus rare) Faire le lutin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LUTINER. v. tr.
Agacer, taquiner. Il est familier. Il se dit en particulier de Taquineries galantes. Il est quelquefois intransitif et signifie alors Faire le lutin.

Littré (1872-1877)

LUTINER (lu-ti-né) v. a.
  • 1Tourmenter en qualité de lutin. Bon, à me lutiner l'esprit s'est diverti, Hauteroche, Espr. foll. III, 9. L'âme, depuis ce temps, ne parla plus ; mais elle lutina tout le monde dans le couvent et dans l'église, Voltaire, Dict. phil. Vision.

    Tourmenter comme ferait un lutin. Lutiner une femme. Dans la même chambre où il travaillait aux problèmes les plus embarrassants, on jouait du clavecin, son fils courait et le lutinait, et les problèmes ne laissaient pas de se résoudre, Fontenelle, Montmort.

    Fig. J'ai été et je suis encore lutiné par les embarras que me donne ma pauvre province, Voltaire, Lett. d'Argental, 4 déc. 1776. En vain l'amour qui me lutine Pour m'arrêter tente un effort, Béranger, Mort subite.

  • 2 V. n. Faire le lutin. Il n'a fait que tempêter, que lutiner toute la nuit.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lutiner »

Lutin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIe siècle) → voir lutin et -er
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lutiner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lutiner lytine

Citations contenant le mot « lutiner »

  • Themroc, peintre en bâtiment, habite un petit appartement. Il entame sa routine quotidienne : petit-déjeuner dans la cuisine, sa mère lui montre la pendule affichant 6 heures. Il va devoir partir au boulot, mais pas sans être allé respirer le corps de sa jeune soeur, dormant nue dans la pièce voisine. Vite habillé, il enfourche son vélo, en même temps qu’un collègue habitant l’immeuble de l’autre côté de la rue. Les deux pédalent, épaule contre épaule, pour prendre le métro, puis un train de banlieue et rejoindre leur entreprise. Themroc, en dépit de trente ans d’ancienneté, est soudainement licencié pour avoir surpris, de son échafaudage, son patron en train de lutiner sa secrétaire. Enragé par cette injustice, Themroc abat la façade de sa chambre, en bouche l’entrée pour en faire une caverne, accessible de la cour par une échelle de corde. C’est là qu’il va mener une vie primitive, animale. Ce comportement fait réagir les autorités et donne des idées aux voisins… DVDFr, DVDFr - Themroc : le test complet du DVD
  • Ceux que Françoise Simpère appelle les « Lutins » – elle parle de lutinage en référence au verbe « lutiner » (faire la cour, provoquer le désir) – racontent leur parcours. L'Obs, « Comment avoir assez confiance en moi ? » 10 réponses sur le polyamour, par Françoise Simpère
  • « Lutinage » est un mot créé par Françoise Simpère (1) à partir du verbe « lutiner » qui, en ancien français, signifie « charmer », « faire la cour », mais aussi en référence au monde secret des lutins, à la fois souterrain, ludique, coquin, et qui peut inquiéter les gens qui vivent en surface. Le vocable « polyamour » a été, à mon sens, mal adapté du mot originel « polyamory », créé aux États-Unis à la fin des années 90 : si les Américains avaient voulu parler d’amour au sens de « être amoureux », ils auraient créé « polylove ».  C’est pourquoi je préfère franciser « polyamory » en « polyamorie ». Hétéroclite, Isabelle Broué explore le polyamour dans son film "Lutine" - Hétéroclite
  • Rio de Janeiro (Brésil), de notre correspondant.- Deux hommes occupés à lutiner une chèvre, deux autres qui s’affairent sur un garçon et un couple qui s’envoie en l’air dans un hamac. Immortalisée dans un tableau faisant partie de l’exposition « Queermuseu » à Porto Alegre, cette scène a déclenché la colère des mouvements conservateurs. Supposée faire la promotion de la zoophilie et de l’homosexualité auprès des enfants, l’exposition est annulée sous la pression de ces mouvements, après une mobilisation massive sur les réseaux sociaux. Mediapart, Au Brésil, la nouvelle droite conservatrice prospère grâce à la crise politique | Mediapart

Traductions du mot « lutiner »

Langue Traduction
Anglais sprite
Espagnol duende
Italien folletto
Allemand sprite
Chinois 精灵
Arabe شبح
Portugais sprite
Russe фея
Japonais スプライト
Basque sprite
Corse sprite
Source : Google Translate API

Synonymes de « lutiner »

Source : synonymes de lutiner sur lebonsynonyme.fr

Lutiner

Retour au sommaire ➦

Partager