La langue française

Artillerie

Définitions du mot « artillerie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARTILLERIE, subst. fém.

A.− MILITAIRE
1. Ensemble des matériels de guerre comprenant les canons, obusiers, etc., leurs munitions et les véhicules qui servent à leur transport ou à leur traction :
1. ... de toutes les maisons qu'on avoit construites, il ne reste plus que le grand magasin devenu arsenal, dans lequel on a déposé la grosse artillerie des fortifications, et celle qui fut prise à la capitulation de Saratoga. Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie,t. 1, 1801, p. 260.
2. L'interdiction totale ne pouvait être espérée que de l'artillerie lourde mobile et de l'artillerie de campagne, seules capables d'assurer et de maintenir des résultats permanents. Il fallait donc mettre ces artilleries à portée d'interdiction efficace. Foch, Mémoires,t. 2, 1929, p. 124.
SYNT. Artillerie terrestre, navale; artillerie de campagne, de montagne, de siège; batterie, pièce, train d'artillerie.
P. métaph. :
3. L'artillerie des plaisanteries vulgaires des petits journaux, la mitraille des pamphlets Cormenin tombaient alors sur la Cour. Balzac, Œuvres diverses,t. 3, 1850, p. 339.
4. Je suis, en face des vanités de ce monde, une sorte d'inspecteur aux revues. Je ne me mêle pas à l'escadron des passions, ni à l'infanterie des goûts, ni à l'artillerie des fantaisies, pour conduire les charges des unes, les attaques des autres, les évolutions des troisièmes. Gobineau, Les Pléiades,1874, p. 10.
2. P. méton. Corps d'armée affecté au service de ce matériel :
5. ... eux qui avaient vu un monde nouveau sortir, frais, resplendissant et sublime, du sépulcre des siècles défunts, une Europe s'écrouler, une autre s'élever, et un simple lieutenant d'artillerie réaliser les plus extravagantes chimères de l'ambition la plus effrénée par la seule vigueur de son génie et par l'énergie de ses rudes soldats? P. Bourget, Essais de psychol. contemp.,1883, p. 167.
6. Ce soir, à dîner, M. de Saint-Laurent, chef d'escadron d'artillerie, nous donnait quelques détails sur les grandes manœuvres qui viennent d'avoir lieu; ... E. et J. de Goncourt, Journal,1895, p. 847.
B.− Au fig.
1. Loc. fam., iron.
a) Faire donner l'artillerie. ,,Changer de ton, abandonner les accusations vagues et se faire plus précis en fournissant éventuellement des preuves à l'appui de ses dires. (...) Passer de la moquerie légère à l'injure percutante et grasse. (...) Solliciter l'assistance des sympathisants au cours d'une joute oratoire mal engagée`` (Éd. 1967).
b) Et voilà la grosse artillerie. ,,Se dit pour saluer l'arrivée d'un groupe de personnes de forte corpulence`` (Éd. 1967).
2. Arg. Artillerie. ,,Dés à jouer truqués`` (J. Lacassagne, L'Arg. du « milieu », 1928, p. 8). Coup d'artillerie. ,,Coït`` (Ch.-L. Carabelli, [Lang. pop.], p. 18). Demander l'artillerie ou envoyer des fusées. ,,Vomir ayant trop bu`` (G. Esnault, Notes complétant et rectifiant « Le Poilu tel qu'il se parle », 1956).
PRONONC. : [aʀtijʀi]. Les dict. indiquent ,,l mouillé`` jusqu'à Littré inclus.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1307 « ensemble des engins de guerre, arbalètes, lances, etc. » (G. Guiart, Royaux lignages, éd. Buchon, II, 11245 ds T.-L. : Artillerie est le charroi Qui par duc, par conte ou par roi Ou par aucun seigneur de terre Est charchie de quarriaus en guerre, D'arbalestes, de dars, de lances Et de targes d'unes semblances); xves. « matériel de guerre comprenant les canons, les mortiers, les bombes, etc. » (Ph. de Commynes, Mémoires ds Bartsch Chrestomathie de l'a. fr., 99, 70 : Poncet de Rivieres devant ledict Pont de Charanton, et monsr. du Lau et d'autres par devers le Boys de Vincennes, jusques a nostre artillerye et tüerent ung canonier); d'où fig. a) fin xves. « inventions subtiles » (Pronostication d'Habenragel ds Anc. poés. fr. éd. Montaiglon, t. 6, p. 36); b) 1585 « vivres » (N. du Fail, Contes d'Eutrapel, 8, [I, 144] ds Hug.); 2. 1692 « troupes employées au service de l'artillerie » (Ordonnance de Louis XIV, fév. 1692 ds Jal1: ... six capitaines, qui seront nommés Capitaines de galiotes et d'Artillerie, de neuf lieutenants, neuf sous-lieutenants et neuf aides d'Artillerie); cf. Ac. 1694. Dér. du rad. de artillier « équiper, pourvoir d'engins », début xiiies. (Chev. au Barizel, 5, Méon, Rec. I ds Gdf.), lui-même altération de l'a. fr. atillier « arranger, ajuster » sous l'influence de art* (Thomas, Essais de philol. fr., 1897, pp. 243-244); atiller (attesté dès 1665-70 au sens de « se parer », Chr. de Troyes, Erec et Enide, éd. W. Foerster, 360 ds T.-L., et en partic. « revêtir les diverses parties de l'armure », ca 1200, Perceval, ms. Montp. H 249, fo224ads Gdf.) est issu du lat. *aptĭculare, dér. de aptare « rendre capable » (REW3, O. Bloch ds R. Lang. rom., t. 11, pp. 314-316) de la même manière que appareiller* < lat. apparĭculare (apparare); l'-i- de atiller au lieu de -ei- attendu est dû soit à -ĭculare devenu -īculare (Fouché, p. 198) soit à l'influence du verbe a.fr. atirier (xiies. ds T.-L.) « arranger, disposer » (< a.fr. tire « rangée, série », a.b.frq. *têri « état de ce qui est en ordre »). Cette explication écarte l'objection d'ordre phonét. formulée par EWFS2contre l'étymon *apticulare; suff. -erie*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1 609. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 938, b) 1 341; xxes. : a) 1 759, b) 3 411.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Blanche 1857. − Bouillet 1859. − Brüch. (J.). Bemerkungen zum französischen etymologischen Wörterbuch E. Gamillschegs. Z. fr. Spr. Lit. 1927, t. 49, p. 293. − Éd. 1967. − Esn. 1966. − Esn. Poilu 1919. − Gay t. 1 1967 [1887]. − Gruss 1952. − Jal 1848. − Lacr. 1963. − Le Breton 1960. − Le Clère 1960. − Leloir 1961. − Privat-Foc. 1870. − Sandry-Carr. 1963. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Nom commun

artillerie \aʁ.tij.ʁi\ féminin

  1. (Militaire) Partie du matériel de guerre qui comprend les canons, les mortiers, les bombes, etc.
    • Des détonations retentissaient incessamment, comparables aux décharges continues d’une formidable artillerie. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Enfin la dernière nous paraît représenter le bosson, ou bélier des anciens, avec lequel on battait en brèche les murailles avant l’emploi de l’artillerie. — (Bulletin monumental, page 337, Société française d’archéologie, 1861)
    • Mais au lieu des secours attendus, ses habitants ne reçurent de Joseph I que l'ordre de l'évacuer. Ils obéirent malgré eux, mais non sans avoir encloué leur artillerie et mis le feu à leurs maisons et aux poudres. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 148)
    • Toute la troupe prend les armes ; les pièces d’artillerie se rebraquent de nouveau sur le pont, et tout présage les plus grands malheurs. — (Jean-Lambert-Alphonse Colin, La surprise des ponts de Vienne en 1805, p. 64, R. Chapelot, 1905)
    • Ce n’est qu’un répit. L’artillerie viet prend la relève. — (Erwan Bergot, Les 170 jours de Diên Biên Phu, 1979)
  2. (Militaire) Troupes employées au service de l’artillerie.
    • Je laisse à la garde d’un lieutenant d’artillerie quatre droguistes à bicyclette, d’allure allemande, qui prétendent aller à Mulhouse, leurs communes manquant d’aspirine. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ARTILLERIE (ar-ti-lle-rie, ll mouillées, et non ar-ti-ye-rie) s. f.
  • 1Partie du matériel de guerre consistant en canons, bombes, boulets, etc.

    Pièce d'artillerie, canon, mortier.

  • 2Troupes employées au service de l'artillerie. L'armée est divisée en infanterie, cavalerie, artillerie, génie et marine.
  • 3 Fig. Bains et parfums… Vin du coucher, toute artillerie De Cupidon…, La Fontaine, Orais.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et si tost comme il enforçoient, il getoient leur ars en l'artillerie [arsenal] au soudanc, et le mestre artillier leur bailloit ars si fors comme il le pooit teser [tendre], Joinville, 234.

XIVe s. Artillerie est le charroi Qui par duc, par comte ou par roi, Ou par aucun seigneur de terre, Est chargié de quarriaus en guerre, D'arbalestes, de dars, de lances Et de targes d'unes semblances, Guiart, dans DU CANGE, artillaria. Les diz complaignanz getterent pierres, garroz et arteilleries contre iceus nos ennemis, Guiart, ib. Le suppliant s'arma de haubergeon, chapeline, garde-bras, arc, artillerie et autres armures invasibles, Du Cange, ib. Lors fist Bertran venir la bonne artillerie : Archiers, arbalestriers commencent l'envaïe, Guesclin. 20009.

XVe s. Ainçois qu'il y parvint, il trouva un chastel que on appelle la Roche-Millon, qui estoit bien pourvu de bons soudoyers et d'artillerie, Froissart, I, I, 232.

XVIe s. Des machines d'artilleries pour ruiner et demollir les villes, Amyot, Démétr. 59. Si luy monstra incontinent le besoing la grande faute qu'il avoit faitte de laisser derriere son artillerie, Amyot, Anton. 47. Mustapha, par ce moyen avant foudroyé tout ce que l'artillerie pouvoit voir, mit la place hors de toute deffense, D'Aubigné, Hist. II, 245. On marcha au siege de Menerbe avec 15 pieces de toute artillerie, D'Aubigné, ib. II, 373. Ils capitulerent à la veuë du petard, aprehendans ceste artillerie peu congneuë vers eux en ce temps là, D'Aubigné, ib. III, 403.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ARTILLERIE, s. f. gros équipage de guerre, qui comprend toutes sortes de grandes armes-à-feu, comme canons, mortiers, bombes, petards, mousquets, carabines, &c. Voyez Canon, Mortier, Fusil, Pétard, &c. On n’a pû attaquer cette place, parce que l’on manquoit de grosse artillerie. Figueroa nous apprend dans son Ambassade, qu’en 1518 les Persans ne vouloient jamais se servir ni d’artillerie ni d’infanterie ; par la raison que cela pouvoit empêcher de charger l’ennemi, ou de faire retraite avec autant d’agilité, en quoi ils faisoient consister principalement leur adresse dans les combats, & leur gloire militaire.

Le mot artillerïe s’applique aussi quelquefois aux anciennes machines de guerre, comme aux catapultes, aux béliers, &c. Voyez Bélier, Machine, Catapulte, &c.

L’artillerie se prend aussi pour ce que l’on appelle autrement pyrotechnie, ou l’art des feux d’artifice, avec tous les instrumens & l’appareil qui lui sont propres. V. Pyrotechnie. Ceux qui ont écrit sur l’artillerie sont Casimir, Semionowitz, Polonois, Buchnerus, Braunius, Mieth ; & Saint-Remi, dans ses mémoires d’artillerie, qui contiennent une exacte description de toutes les machines & instrumens de guerre, dont on fait usage présentement, avec tout ce qui y rapport ; le Chevalier de Saint-Julien, qui a donné en 1710, la forge de Vulcain ou l’appareil des Machines de guerre ; M. Belidor, auteur du Bombardier François ; M. Dulacq, officier d’artillerie du roi de Sardaigne, qui a donné un livre intitulé, Théorie nouvelle sur le Méchanisme de l’artillerie, imprimé à Paris, chez Jombert, en 1741 ; M. le Blond, Professeur de Mathématique des Pages de la grande écurie du Roi, qui a donné en 1743 un traité de l’Artillerie ou des Armes & Machines en usage à la guerre depuis l’invention de la poudre. C’est un précis des connoissances les plus utiles aux officiers sur tout ce qui concerne l’artillerie & ses usages. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « artillerie »

(Date à préciser) Dérivé de artiller, issu de l’ancien français atillier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. ARTILLÉ. Provenç. artillaria, artilheria ; espagn. artilleria ; ital. artiglieria. Artillerie, avant la poudre à canon, a signifié l'ensemble des engins de guerre, soit pour l'attaque soit pour la défense.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « artillerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
artillerie artijri

Évolution historique de l’usage du mot « artillerie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « artillerie »

  • L'épopée disparaît avec l'âge de l'héroïsme individuel ; il n'y a pas d'épopée avec l'artillerie. Ernest Renan, Dialogues et fragments philosophiques, II, Probabilités , Lévy
  • Le prétendu dieu des armées est toujours pour la nation qui a la meilleure artillerie, les meilleurs généraux. Ernest Renan, Dialogues et fragments philosophiques, I, Certitudes , Lévy
  • L'imprimerie est l'artillerie de la pensée. De Antoine de Rivarol / Rivaroliana
  • La philosophie de l'artillerie : Cogito ergo boum. De Susan Sontag
  • La propagande est le contraire de l'artillerie : plus elle est lourde, moins elle porte. De Jean Giraudoux
  • Le prétendu Dieu des armées est toujours pour la nation qui a la meilleure artillerie, les meilleurs généraux. De Ernest Renan
  • Ce qui a perdu Napoléon, c’est l’ambition. S’il était resté simple officier d’artillerie, il serait encore sur le trône De Henry Monnier
  • L'armée s'adapte elle-aussi à la crise sanitaire: les militaires du 1er régiment d'artillerie de Bourogne ont été confrontés à la menace du coronavirus, avec plusieurs cas suspects dans les rangs. Le commandement a alors mis en place une stratégie pour éviter la contagion. France Bleu, Coronavirus : le 1er régiment d'artillerie de Bourogne s'adapte face à la crise sanitaire
  • Un jeune militaire du 40e régiment d’artillerie de Suippes a été tué par des tirs en pleine tête, mercredi, alorsqu’il était en faction à l’intérieur du palais du gouverneur à Metz. Les tirs seraient accidentels. Journal L'Union, Un jeune militaire du régiment de Suippes tué par un tir accidentel à Metz
  • Avance rapide jusqu'au printemps 2020 : les banques centrales sont terrifiées par la déflation et viennent de dégainer en un temps record la plus grosse artillerie financière et fiscale de l’histoire. Nous pensons que cette réponse coordonnée dont l’ampleur est totalement inédite va fortement bénéficier aux matières premières. , Matières premières : Quand la Fed sort l’artillerie lourde, ça sent le gaz !
  • L'Europe vient de se doter d'un consortium, baptisé Pilum, destiné à mettre au point un canon électromagnétique, une arme d'artillerie supersonique capable d'atteindre six fois la vitesse du son. Un graal technologique sur lesquels les Américains ont déjà investi des centaines de millions de dollars sans résultat probant. Malgré leur budget riquiqui, les Européens sont pourtant persuadés d'avoir une carte à jouer. Futura, Canon électromagnétique : l’Europe fera-t-elle mieux que les États-Unis ?
  • D’autre part, les évolutions du caractère de la guerre passent également par d’intéressants retournements de situation entre ce qui appuie et ce qui est appuyé. L’artillerie voit ainsi une mutation profonde de ses usages. Historiquement arme d’appui par excellence, ses usages la montrent aujourd’hui en première ligne, dans l’est de l’Ukraine mais plus généralement dans les conceptions russes contemporaines. Elle peut donc être… appuyée par l’infanterie et la cavalerie. Contre l’État islamique, s’il s’agissait d’appuyer Irakiens et FDS syriennes, la première ligne est diplomatique : la Task Force Wagram a été déployée comme on l’aurait fait d’appareils de combat, avec en prime les connotations politiques liées à l’engagement de forces au sol. Nous consacrons donc un large dossier à ces évolutions et vous souhaitons une bonne lecture. , DSI HS n°72 arrive en kiosque ! – Areion24.news
  • Pour les neuf partenaires du projet, il s’agira de poursuivre durant deux ans les travaux menés de longue date par l’ISL afin de renforcer l’autonomie stratégique de l’Europe et de résorber le retard accumulé vis-à-vis des concurrents chinois et américains. Le canon électromagnétique est en effet annonciateur d’une rupture nette en matière d’artillerie navale et terrestre. Cet intérêt repose principalement sur la capacité de l’arme à offrir une vitesse de bouche supérieure à 3 km/s suivant son calibre et la masse propulsée. Les avantages sont indéniables: une portée d’environ 200 km, la réduction du temps de vol, de meilleures performances de perforation par des vitesses d’impact plus élevées, l’élimination du risque pyrotechnique et la possibilité d’impacts multiples simultanés. , FOB – Forces Operations Blog » Nexter et le consortium PILUM plancheront sur l’artillerie européenne de demain

Traductions du mot « artillerie »

Langue Traduction
Anglais artillery
Espagnol artillería
Italien artiglieria
Allemand artillerie
Chinois 炮兵
Arabe سلاح المدفعية
Portugais artilharia
Russe артиллерия
Japonais 砲兵
Basque artilleria
Corse artilleria
Source : Google Translate API

Synonymes de « artillerie »

Source : synonymes de artillerie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « artillerie »

Artillerie

Retour au sommaire ➦

Partager