La langue française

Cavillation

Sommaire

  • Définitions du mot cavillation
  • Étymologie de « cavillation »
  • Phonétique de « cavillation »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cavillation »
  • Citations contenant le mot « cavillation »
  • Traductions du mot « cavillation »
  • Synonymes de « cavillation »

Définitions du mot cavillation

Trésor de la Langue Française informatisé

CAVILLATION, subst. fém.

Rare. Argument ou raisonnement subtil et spécieux. Il y a beaucoup de cavillation dans ce raisonnement (Ac.1798-1878) :
On a objecté à cette définition l'existence de désirs sans aucun pouvoir correspondant, et Kant n'a répondu que par une cavillation littéraire. Renouvier, Psychol. rationnelle,2eéd., I, 320 ds Lal.1968.
Rem. Ac. 1798-1878 observent : ,,Il signifie aussi dérision, moquerie. On ne l'emploie guère que dans les écrits du barreau, et dans ceux de controverse.``
Prononc. et Orth. Dernière transcr. ds DG : kà-vĭl'-là-syon. Tous les dict. transcrivent [ll] géminées. Ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1253 kavillation « subtilité de mauvaise foi » (A.N. S 5061, pièce 7 ds Gdf. Compl.); xvies. (Deroziers, trad. de Dion Cassius, Hist. Rom., L. LVII, ch. 122 ds Hug.). Empr. au lat. cavillatio « badinage, plaisanterie » et « sophisme ». Bbg. Françon (M.). Notes sur le vocab. : poète, poésie, humaniste, traduire, cavillation. Bibl. d'Human. et Renaissance. 1967, t. 29, pp. 159-161.

Wiktionnaire

Nom commun

cavillation \ka.vi.ja.sjɔ̃\ féminin

  1. (Désuet) Cavillement, sophisme, subtilité, dérision.
    • …depuis, dis-je, que par là j'ai surpris l'auteur de ces thèses dans une cavillation très manifeste, et tout-à-fait inexcusable, pour ne rien dire de plus… — (René Descartes; « Lettre au R.P. Mersenne »)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CAVILLATION (ka-vil-la-sion) s. f.
  • Terme de barreau et de controverse. Mauvaise chicane, dérision, moquerie. Pour ne rien retenir qui puisse laisser la plus petite couleur aux cavillations les plus destituées même d'apparence, il faut dire que…, Saint-Simon, 372, 191. J'admirai les cavillations de ses réponses, Saint-Simon, 340, 209.

HISTORIQUE

XIIIe s. Bien eüst excusacions Par quiexque cavillacions, la Rose, 18314. Les renonciations qui sunt mises es lettres sunt bones ; car s'eles n'estoient, on porroit moult de cavillations metre avant contre les lettres, Beaumanoir, XXXV, 29.

XIVe s. Et se aucun par cavillacion disoit que la decretale parle de celui qui…, Oresme, Eth. 162.

XVe s. Son frere le duc de Glocestre y estoit plus froid que lui, et ressoignoit [craignait] les cavillacions et deceptions des paroles colorées des François, Froissart, III, IV, 35.

XVIe s. C'est une cavillation trop imprudente de dire que…, Calvin, 123. Et n'y a subtilité ne cavillation qui les puissent excuser que cette façon ne soit perverse, Calvin, Préf. des Ps. de Marot. Paix jurée tant solennellement par personnes sacrées et de si haute extraction, en termes non sujets à cavillation, D'Aubigné, Hist. II, 252.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cavillation »

Provenç. cavilhatio ; espagn. cavilacion ; de cavillationem.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin cavillatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cavillation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cavillation kavilasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « cavillation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cavillation »

  • "L'œuvre et la vie d'Apulée méritent d'être revisitées et d'y poser un regard pour dégager une réflexion profonde sur l'apport de cet illustre personnage à la littérature, en particulier, et à la cavillation universelle en général", ajoute-t-on, tout en relevant les questionnements l'entourant s'agissant du contexte multidimensionnel dans lequel il a évolué, du substrat culturel de son œuvre, de ses rapports avec ses pairs, etc. , "Apulée de Madaure": publication des actes du colloque international

Traductions du mot « cavillation »

Langue Traduction
Anglais cavillation
Espagnol cavillation
Italien cavillation
Allemand kavillation
Chinois 空洞化
Arabe التكهف
Portugais cavilação
Russe cavillation
Japonais キャビテーション
Basque cavillation
Corse cavillazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « cavillation »

Source : synonymes de cavillation sur lebonsynonyme.fr
Partager