Applaudir : définition de applaudir


Applaudir : définition du Wiktionnaire

Verbe

applaudir \a.plo.diʁ\ 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’applaudir)

  1. (Intransitif) Battre des mains en signe d’approbation.
    • Dans les spectacles du cirque et du théâtre, le peuple romain marquait sa joie en applaudissant, en battant des mains. J’étais hier au spectacle, on applaudit beaucoup.
  2. (Transitif) Donner son complet assentiment à une chose, en ce sens, il est le plus souvent suivi de la préposition « à ».
    • […] et, si elles ont été portées à applaudir à la sagacité du philosophe, elles ont été sur le point de condamner la philosophie. — (Journal de médecine, chirurgie, pharmacie, etc., vol. 35, p. 376, 1816)
    • En cette fin d'année 1937, des ateliers de flottage sont en projet ou en cours d'installation dans plusieurs charbonnages français. On doit y applaudir puisqu'il n'y a pas moyen meilleur d'épurer les schlamms et les poussiers. — (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, p. 8)
  3. (Pronominal) Se vanter, se glorifier.
    • C’est un homme vain qui s’applaudit sans cesse.
  4. (Pronominal) Se féliciter de quelque chose.
    • Au moment où elle s’applaudissait du bonheur négatif qu’elle avait su conquérir, elle entrevit d’effroyables abîmes. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Le duc et la duchesse mouraient de rire à tous ces propos , comme gens qui avaient fabriqué l'aventure, s’applaudissant de la finesse et de la dissimulation que montrait la Trifaldi. — (Miguel de Cervantes Saavedra, L'ingénieux hidalgo don Quichotte de la Manche, traduction L. Viardot, 1836, tome 2, p.402)
    • Je m’en applaudissais, il est vrai, dans mon for intérieur. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Applaudir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APPLAUDIR. v. intr.
Battre des mains en signe d'approbation. Dans les spectacles du cirque et du théâtre, le peuple romain marquait sa joie en applaudissant, en battant des mains. J'étais hier au spectacle, on applaudit beaucoup. Il est aussi transitif dans ce sens, Applaudir une pièce. Applaudir les acteurs, les comédiens. Il signifie aussi donner son complet assentiment à une chose, et, en ce sens, il est le plus souvent précédé de la préposition à. Applaudir à un projet. Applaudir à une proposition.

S'APPLAUDIR signifie Se vanter, se glorifier. C'est un homme vain qui s'applaudit sans cesse. Il signifie plus ordinairement Se féliciter de quelque chose. S'applaudir d'un événement heureux. S'applaudir des bontés de quelqu'un, de son accueil. On s'applaudit du bon choix qu'a fait le gouvernement. Loin de me reprocher ces sentiments, je m'en applaudis. Il s'applaudit beaucoup de ce qu'il a dit, de ce qu'il a fait.

Applaudir : définition du Littré (1872-1877)

APPLAUDIR (a-plô-dir)
  • 1 V. n. Se conjugue avec l'auxiliaire avoir. Battre des mains en signe d'approbation. À son entrée tout le monde applaudit Tel vous semble applaudir, qui vous raille et vous joue, Boileau, Art p. I. On ne le vit pas briguer des auditeurs pour lui applaudir, Fléchier, II, 68. Ainsi dit le renard, et flatteurs d'applaudir, La Fontaine, Fabl. VII, 1.
  • 2Donner approbation. Pourvu qu'on n'applaudisse pas à leurs crimes, Massillon, Prosp. Il s'anéantit lui-même tandis que tout l'univers lui applaudit, Fléchier, II, 115. Va chercher des amis dont l'estime funeste Honore l'adultère, applaudisse à l'inceste, Racine, Phèd. IV, 2. Et lorsqu'à mes désirs elle a feint d'applaudir, Corneille, Nicom. IV, 5.
  • 3 V. a. Accueillir par des applaudissements. Applaudir un orateur. Cette tirade fut applaudie. Le public dédaigneux hait ce vain artifice ; Il siffle la coquette, il applaudit l'actrice, Dorat, la Déclamation, ch. I. Tout le peuple à grands cris applaudit sa victoire, Saurin, Spartac. II, 1. Son armée à grands cris applaudit son courage, Delille, Én. X.
  • 4 Fig. Je dois de votre cœur me montrer satisfait, Et l'applaudir ici du beau choix qu'il a fait, Molière, Sganar. 21. Ce sénat… Qui vient vous applaudir de votre cruauté, Racine, Bérén. V, 5. Combien Bossuet n'eût-il pas applaudi l'instruction si sage et si touchante que notre jeune monarque adressa aux curés de son royaume ! D'Alembert, II, 291.
  • 5S'applaudir, v. réfl. Se vanter, se glorifier. Il est seul à s'estimer et à s'applaudir. Un cœur noble est content de ce qu'il trouve en lui Et ne s'applaudit point des qualités d'autrui, Boileau, Épît. IX.
  • 6Se féliciter. Je m'applaudis du parti que j'ai pris. Il s'applaudissait d'avoir si bien deviné. …Je m'applaudissais de retrouver en vous, Ainsi que les vertus, le cœur de mon époux, Voltaire, Œdipe, IV, 4. Son grand cœur s'applaudit d'avoir au champ d'honneur Trouvé des ennemis dignes de sa valeur, Voltaire, Henr. ch. VIII. Ma fille… Peut-être s'applaudit des bontés de son père, Racine, Iphig. I, 1. Laissez-le s'applaudir d'un triomphe frivole, Racine, Esth. III, 2. Je m'en applaudissais quand soudain Polyclète…, Corneille, Cinna, IV, 5. Tandis que de leur rang l'inutile fierté S'applaudit d'une vaine et fausse égalité, Corneille, Sertor. II, 1. Vis-tu ces temps d'innocence, Où, quand rien n'était maudit, Dieu, content de sa puissance, Fit le monde et s'applaudit ? Hugo, Odes, IV, 9.

REMARQUE

1. Faut-il dire : Ils se sont applaudi ou ils se sont applaudis de cette action ? Sans doute, on pourrait écrire, applaudir étant aussi verbe neutre, ils se sont applaudi, c'est-à-dire ils ont applaudi à eux, comme on écrit, ils se sont succédé. Mais une observation décide la question. L'usage ne permet pas : applaudir à quelqu'un d'une action ; mais il permet : applaudir quelqu'un d'une action. Par conséquent on écrira : ils se sont applaudis de cette action, c'est-à-dire qu'on accordera le participe avec le sujet.

2. Les auteurs de synonymes ont essayé de trouver une différence entre applaudir, v. a. et applaudir v. n. disant qu'avec le premier c'est faire effectivement l'action propre, physique, marquée par le verbe ; et qu'avec le second, c'est, dans un sens étendu, moral, idéalisé, y adhérer, y donner assentiment. Les exemples qui sont ici rapportés montrent que cette distinction n'est pas réelle.

HISTORIQUE

XIVe s. Thomas dist qu'il l'avoit frappé d'une fourche, combien que en verité il n'en feust riens ; mais le dist pour aplaudir et colourer son fait, Du Cange, applausivus.

XVIe s. Ceulx qui la laissent faire et qui lui applaudissent, Montaigne, I, 91.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Applaudir : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « applaudir » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « applaudir »

Étymologie de applaudir - Littré

Espagn. aplaudir ; ital. applaudire et applaudere ; du latin applaudere, de ad (voy. À) et plaudere (voy. PLAUSIBLE). La 3e conjugaison latine a été changée en 4e dans les langues romanes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de applaudir - Wiktionnaire

Du latin applaudere (sens identique) composé de ad- et plaudere (« battre, frapper ») dont est issu plausible (étymologiquement : « louable, digne d’être applaudi »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « applaudir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
applaudir aplodir play_arrow

Conjugaison du verbe « applaudir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe applaudir

Évolution historique de l’usage du mot « applaudir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « applaudir »

  • Les soignants, en première ligne face au Covid-19, réclament un « plan de recrutement » et une « revalorisation générale des salaires », de l’ordre de 300 à 400 euros selon les syndicats. Ils souhaitent « l’arrêt de toutes les fermetures d’établissements, de services et de lits ». « Après quatorze mois de mobilisation et une crise sanitaire, un retour à “l’anormal” est inenvisageable. Pour les usagers, ce n’est plus le temps d’applaudir les soignants mais de soutenir nos revendications », insiste le Collectif inter-hôpitaux, fer de lance d’un mouvement engagé voilà un an. , Hôpital : Ce n’est « plus le temps d’applaudir mais de soutenir », les soignants de retour dans la rue
  • Certains viennent même déposer leur blouse devant les casques de CRS déposés au sol, comme pour mieux illustrer cette convergence, alors que la foule continue d’applaudir et finit par chanter « Tous ensemble, tous ensemble ! » , Oui, forces de l’ordre et personnel soignant se sont bien applaudis mutuellement à Nîmes
  • C’est ainsi que du côté de Nîmes, dans le Gard, un joli moment de communion entre forces de l’ordre et soignants a été capté par un policier. Comme le montre la vidéo ci-dessous, des CRS ont déposé leur casque au sol à l’approche du cortège avant de commencer à applaudir. Et les soignants de leur rendre la pareille en lançant des “Tous ensemble! Tous ensemble!”  Le HuffPost, À Nîmes et Lille, les policiers ont applaudi les soignants | Le HuffPost
  • Partisan d'une reprise de la Ligue 1, Jean-Michel Aulas n'est pas parvenu à avoir gain de cause. Une déception pour le président de l'Olympique Lyonnais, qui n'a pas hésité à applaudir le patron de la Liga, Javier Tebas, qu'il considère comme un modèle. , Lyon : Aulas applaudit Tebas - Football MAXIFOOT
  • moi je préfère applaudir Aliot demain soir,il aidera les infirmières,vive Aliot lindependant.fr, P.-O. : le personnel de la santé appelle à un rassemblement mardi : "Applaudir c'est bien, venir c'est mieux" - lindependant.fr
  • L'homme doit s'applaudir d'être frivole ; s'il ne l'était pas, il sécherait de douleur en pensant qu'il est né pour un jour, entre deux éternités, et pour souffrir onze heures au moins sur douze. De Voltaire
  • Nous ne pouvons pas être tous des héros. Il faut bien qu'il y ait des gens pour attendre sur le trottoir et applaudir à leur passage. De Will Rogers
  • Qui n’est pas capable d’applaudir des deux mains à l’effondrement de son bien n’est pas totalement mûr pour le vagabondage. De Sylvain Tesson / Petit traité sur l’immensité du monde
  • C'est une manie, chez ceux qui louangent les grands disparus, de semer des références à leur propre talent et de s'applaudir eux-mêmes. De François Chalais / Une année pas comme les autres
  • Le talent d'un auteur consiste moins à faire applaudir ses pièces qu'à empêcher le public de tousser. De Marcel Achard
  • S’applaudir, c’est se rappeler qu’on existe en dehors du moule, en dehors d’un collectif en putréfaction. De Gary Victor / Je sais quand Dieu vient de promener dans mon jardin
  • C’est une lacheté que d’applaudir à toutes les idioties que l’on nous montre sous prétexte de modernité. De Francis Picabia
  • Je déteste l’assurance méprisante de ceux qui savent à quel moment applaudir pendant les concerts. De Grégoire Lacroix / Les euphorismes de Grégoire - 2
  • Même pour applaudir à quelque chose, il faut avoir le sens de la mesure. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Un artiste de cirque qui se laisse applaudir, c'est déjà un bourgeois. De Jean Genet
  • Réfléchis longuement avant de te faire applaudir par tes ennemis. De Victor Hugo
  • On ne peut applaudir d'une seule main. De Morgan Sportès / Solitudes
  • Citoyens, applaudissez ! Anonyme,

Traductions du mot « applaudir »

Langue Traduction
Espagnol aplaudir
Source : Google Translate API

Synonymes de « applaudir »

Source : synonymes de applaudir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « applaudir »


Mots similaires