Acclamer : définition de acclamer


Acclamer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ACCLAMER, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− [Le compl. obj. désigne une personnalité ou une pers. le devenant par l'acte d'acclamation] Saluer par des cris collectifs d'enthousiasme et d'approbation :
1. S'il leur arrive par hasard d'avoir, non point un amour, pas même un caprice, mais un désir vulgaire, c'est au bénéfice de quelque bourgeois saltimbanque que la foule absurde entoure et acclame dans les bals publics, et que les journaux, courtisans de tous les ridicules, célèbrent par leurs réclames. H. Murger, Scènes de la vie de bohème,1851, p. 235.
2. Pas un nom dans l'assistance qui ne fût notoire à quelque titre, et quant à celui de l'auteur, acclamé et fêté par nous, rappelez-vous-le pour l'applaudir un jour sur la dernière scène fidèle à la poésie : M. Léon Dierx. S. Mallarmé, La Dernière mode,1874, p. 820.
3. Et, comme des plaintes s'élevaient, le garçon Charles allait d'une fenêtre à l'autre, tirait des stores de grosse toile; ensuite, il passa de l'autre côté, du côté de l'ombre, et ouvrit des vasistas. On l'acclamait, on battait des mains; une gaieté formidable roulait. É. Zola, L'Assommoir,préf., 1877, p. 391.
4. Les mêmes, Fondreton, entouré de tout le monde, qui lui parle, le presse, l'acclame. E. Pailleron, L'Âge ingrat,1879, II, 7, p. 66.
5. Mais voilà qu'on découvre qu'il a fait condamner un officier français, en violation des lois. Tout aussitôt revirement complet. On le considère, on le félicite, on l'acclame. À la Cour d'assises, s'il avait voulu dire, comme Billot, que Dreyfus avait été condamné légalement, je crois qu'on l'eût porté en triomphe. G. Clemenceau, Vers la réparation,1899, p. 298.
6. Aussi, lorsque Christophe remonta au pupitre pour le dernier morceau, le public était houleux. Mais ce morceau n'était pas de lui : c'était la festmarsch de Ochs. Le public, qui se trouvait à son aise dans cette plate musique, eut un moyen tout simple de manifester sa désapprobation pour Christophe, sans aller jusqu'à l'audace de le siffler : il acclama Ochs avec ostentation, redemandant deux ou trois fois l'auteur, qui ne manqua point de paraître. Et ce fut la fin du concert. R. Rolland, Jean-Christophe,La Révolte, 1907, p. 408.
7. Il était depuis huit jours sous l'obsession du condamné innocent quand, au sortir de sa gargote, il vit une foule de citoyens s'engouffrer dans un bastringue où se tenait une réunion publique. Il entra; la réunion était contradictoire; on hurlait, on s'invectivait, on s'assommait dans la salle fumeuse. Les pyrots et les antipyrots parlaient, tour à tour acclamés et conspués. Un enthousiasme obscur et confus soulevait les assistants. A. France, L'Île des pingouins,1908, p. 288.
8. Il avait vu Peel émanciper les catholiques après avoir ruiné Canning; Disraëli abandonner la protection après avoir renversé Peel; il était en train de voir Gladstone menacer la Russie, après avoir maudit Beaconsfield. Il avait vu la foule acclamer, puis huer Wellington; acclamer, huer, puis adorer de nouveau Gladstone. A. Maurois, La Vie de Disraëli,1927, p. 323.
9. Lorsque, après une péroraison pathétique, il quitta enfin la tribune, contracté, écumant, tordu par le délire sacré, toute la salle, debout, l'acclama. Les battements de mains, les trépignements, faisaient un vacarme assourdissant, qui, pendant plusieurs minutes, roula d'un mur à l'autre du cirque, comme l'écho du tonnerre dans une gorge de montagne. R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 448.
P. méton. [Le compl. désigne un obj. concr. ou abstr. symb. d'une personnalité] :
10. S'ils n'avaient pas tremblé devant les bandes des « patriotes » professionnels enrégimentés par le lieutenant-colonel du Paty de Clam et le général Gonse pour acclamer l'uniforme d'Esterhazy et siffler celui de Picquart, ils n'auraient point laissé prostituer la justice et la loi au mensonge de la raison d'État. G. Clemenceau, L'Iniquité,1899, p. 229.
11. « Je crois, lui dis-je, que le citoyen raisonne très bien. Tous ces mouvements de foule sont menés par les ambitieux, grands et petits. Ce qu'ils honorent, eux, ce n'est point le courage, c'est le pouvoir. Ce qu'ils admirent maintenant, ce qu'ils acclament, ce qui les jette hors d'eux-mêmes, c'est le plus haut pouvoir, cela même qu'ils espèrent depuis leurs quinze ans. Alain, Propos,1929, p. 847.
En constr. absolue [L'obj. reste implicite parce que généralisé] :
12. − Ne te moque pas. Je ne puis supporter que sous prétexte de sauver ceux que j'aime, on commence par les rendre bêtes, on compte surtout sur leur sottise. Vous les dressez à applaudir, à acclamer. Bientôt l'acclamation devient habitude et besoin. Cela m'attriste qu'ils jurent par un homme, par Staline, autant que s'ils juraient par Hitler ou par Mussolini. J. Guéhenno, Journal d'une« révolution », 1938, p. 178.
Rem. 1. Syntagmes fréq. Acclamer est souvent caractérisé par des expr. adv. marquant l'intens. ou l'exubérance : acclamer avec transport, avec frénésie, avec ferveur, avec ostentation; acclamer vigoureusement, chaudement, follement. 2. Acclamer est fréquemment associé (paradigmatiquement) à des termes qui marquent l'enthousiasme fêter (ex. 2), entourer (ex. 1), applaudir (ex. 12), et ses manifestations concr. (ex. 3, 9). Il couronne fréquemment des séries indiquant l'intérêt croissant témoigné pour qqn (ex. 4, 5). Il est mis en oppos. avec siffler (ex. 10), conspuer (ex. 7), huer (ex. 8).
Spéc. LITURG. Prononcer ou chanter la formule rituelle dite acclamation (voir ce mot, sous A) :
13. Évangile − Le Seigneur va nous parler. Nous nous levons pour acclamer sa Parole par le chant de l'Alléluia. Nouveau Missel des dimanches 1971, Paris, éd. liturgique collective, 1970, p. 186.
B.− DR. PUBL., DR. CANONIQUE
1. [L'obj. désigne une pers.] Vx. Nommer par acclamation :
14. Un certain Tychelaër, moitié barbier et moitié apothicaire, accusa Cornélis d'avoir cherché à le séduire par des offres considérables d'argent pour qu'il consentît à empoisonner Guillaume d'Orange, qui venait d'être acclamé Stathouder. M. Du Camp, En Hollande,1859, p. 57.
15. « Rien n'était plus ordinaire et ne semblait plus légitime. Un homme se levait au milieu d'une assemblée; il annonçait qu'il allait faire une expédition en tel lieu, contre tel ennemi; ceux qui avaient confiance en lui et qui désiraient du butin, l'acclamaient pour chef et le suivaient... Le lien social était trop faible pour retenir les hommes malgré eux contre les tentations de la vie errante et du gain. » É. Durkheim, De la Division du travail social,1893. p. 121.
P. anal. :
16. C'était lui en effet. Le retour était étrange. Pilorié sur cette même place où la veille il avait été salué, acclamé et conclamé pape et prince des fous, en cortège du duc d'Égypte, du roi de Thunes et de l'empereur de Galilée. V. Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 265.
2. [L'obj. désigne une prop. de loi, de décret, etc.] Rare et vx :
17. Cher Meurice, auditoire unanime. Cet acte est acclamé, et déclaré unanimement nécessaire. Je vous l'envoie. Mettez-le à son rang dans le manuscrit. Lisez, et remettez le tout à notre cher Auguste. V. Hugo, Correspondance,1869, p. 222.
18. L'orateur, en terminant, demandait, pour la cité nouvelle, comme un juste hommage à son fondateur, le nom de « Sarrasina ». Sa motion était déjà acclamée, lorsqu'il fallut revenir sur le vote, à la requête du docteur Sarrasin lui-même. « Non, dit-il, mon nom n'a rien à faire en ceci. » J. Verne, Les Cinq cents millions de la Bégum,1879, p. 41.
II.− Emploi intrans. Acclamer à, acclamer pour.Vx.
1. Domaine du dr.Acclamer à[Le compl. désigne une pers. ou une prop. de loi, etc.] ,,Nommer par des acclamations, approuver.`` (Boiste 1834).
Rem. Land. 1834 note que l'emploi ,,neutre`` ne se trouve que ds Boiste 1834; Littré connaît encore la constr. avec un compl. de chose : Ils acclamèrent à cette proposition.
2. Acclamer pour :
19. Dans ses [de l'Angleterre] immenses meetings ou réunions populaires, les assistants acclament pour tel personnage ou telle mesure par des bravos, ou blâment par une sorte de grognement (Altaroche). Besch.1845.
Rem. gén. Acclamer, quoique attesté ds Saint-Simon, n'a été admis que tard par Ac. Après avoir fait une apparition ds Ac. Suppl. 1835 avec la constr. indir. à et au sens gén., il n'apparaît dans sa constr. dir. et dans les 2 sens que ds Ac. Compl. 1842, avec la mention néol. Besch. 1845 le signale comme ,,universellement adopté [dans sa constr. trans. dir. et dans les 2 sens], en dépit de l'exclusion académique``. Ac. 1878 le consacre officiellement, mais seulement au sens gén. avec un obj. pers. : La foule acclama le vainqueur. C'est dans ce sens qu'il reste vivant.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [aklame], j'acclame [ʒaklam]. Barbeau-Rodhe 1930 transcrit la 2esyllabe avec [ɑ] post. : aklɑ ˑme, ʒaklɑ:m. Harrap's 1963 donne pour cette syllabe la possibilité d'une prononc. avec [a] ant. et [ɑ] post. Enq. : /aklam/. Conjug. parler. 2. Dér. et composés : acclamant, acclamateur, acclamation. Cf. clamer. 3. Forme graph. − Pour le redoublement de c, cf. accabler.
Étymol. ET HIST. − 1. 1509 « saluer par des cris de joie » (Jean Lemaire de Belges, Illustrations de Gaule, I, 6, éd. 1549 : Et certes on congnoit bien que ce nom de Cam sonne en mal et est dissonant du nom du bon pere Noé, lequel iusques auiourd'huy en toutes ioyes publiques (si comme a la nativité de nostre seigneur et aux entrees des Princes et à la publication d'une paix, comme elle fut dernierement à Cambray) est acclamé et vociferé par la tourbe des enfans, Noë, Noë, Noë); 2. xviiies. dr. « approuver par des acclamations » (Saint-Simon, 397, 151 ds Littré : Je recommandai au duc d'Orléans d'en saisir les premiers élans d'amour et de reconnaissance [des états généraux] pour se faire acclamer en conséquence des renonciations, et en tirer brusquement un acte solennel en forme de certificat du vœu unanime); qualifié à tort de néol. par Ac. Compl. 1842. (Cf. sup. sém. II, rem.). Empr. au lat. acclamare « pousser des cris à l'adresse de qqn ou qqc. » a) pour protester ou blâmer, Cicéron, Verr. 3, 48 ds TLL, 325, 40; b) pour louer, Tite-Live, 40, 40, 4 ibid., 325, 82; en lat. médiév. 1157/58 en rapport avec 2, Otto Frising., Gest., 2, 29, p. 136, 13 ds Mittellat. W. : a quibus [officialibus] tibi in Capitolio adclamandum erit.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 342. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) néant, b) 222; xxes. : a) 756, b) 450.
BBG. − Bar 1960. − Bénac 1956.

Acclamer : définition du Wiktionnaire

Verbe

acclamer \a.kla.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Saluer par des acclamations.
    • Si on l’acclame, si on l’embrasse, si le préfet la montre au peuple, si on lui joue la Marseillaise, c’est parce que, belle, robuste et saine, elle s’opiniâtre contre tous dans la stérilité volontaire. — (Pierre Louÿs, Liberté pour l’amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • Un gros concierge, un secrétaire rose, nous acclament avec la joie d’un poitrinaire devenu cent kilos, d’un bilieux devenu poupin. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Acclamer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACCLAMER. v. tr.
Saluer par des acclamations. La foule acclama le vainqueur.

Acclamer : définition du Littré (1872-1877)

ACCLAMER (a-kkla-mé)
  • 1 V. n. Pousser des cris marquant la joie ou l'approbation. Ils acclamèrent à cette proposition.

    Se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

  • 2 V. a. La foule acclama le triomphateur. Je recommandai au duc d'Orléans d'en saisir les premiers élans d'amour et de reconnaissance [des états généraux] pour se faire acclamer en conséquence des renonciations, et en tirer brusquement un acte solennel en forme de certificat du vœu unanime, Saint-Simon, 397, 151.

REMARQUE

Ce mot n'est pas un néologisme, puisque Saint-Simon l'emploie ; dans tous les cas il est bon, et on ne doit pas se faire scrupule de l'employer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « acclamer »

Étymologie de acclamer - Littré

Acclamare, de ad, à, et clamare, crier (voy. CLAMEUR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de acclamer - Wiktionnaire

(XVIe siècle) Du latin acclamare (« saluer par des cris »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « acclamer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
acclamer aklame play_arrow

Conjugaison du verbe « acclamer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe acclamer

Évolution historique de l’usage du mot « acclamer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « acclamer »

  • Ce sera sans spectacle avec la participation du public mais à la place, une déambulation dans les rues de la ville. Au programme : une bande de musiciens transportera le public sur les pistes de danse des années 70. Le départ se fera de la place Saint-Jean avec un convoi du nord au sud, en passant par le centre-ville et l'île. La municipalité invite tous les Melunais à acclamer le groupe depuis leurs fenêtres, leurs balcons et devant leur maison. Des points d'arrêts sont prévus sur le parcours afin de partager un moment convivial avec les musiciens. Retrouvez le programme complet et détaillé sur le site internet www.ville-melun.fr. , Il y aura bien une fête de la musique à Melun, le 21 juin prochain - EVASION
  • C’est poussées par leurs mécaniciens que les voitures qui participent à la course viennent se positionner, en épi, sur la grille de départ. L’occasion pour les spectateurs présents dans les tribunes de la ligne droite des stands de les acclamer. Lors de la procédure de départ, symboliquement, le vainqueur en titre rapporte le trophée et le remet en jeu. Autre image forte, celle des équipes alignées devant leur voiture au moment où La Marseillaise résonne sur le circuit. Quelques instants plus tard, un hélicoptère de l’armée française dépose des parachutistes sur la piste. Ils sont chargés de remettre au starter (S.A.S La Princesse Charlène de Monaco en 2019, ndlr) le drapeau tricolore que ce dernier agitera au moment du départ. Enfin, la Patrouille de France survole la ligne droite des stands et colore le ciel des couleurs bleu, blanc et rouge. « Au même titre que le Pesage ou la Parade des pilotes, la procédure de départ est un moment magique des 24 Heures du Mans. J’y prends du plaisir et c’est un moment que j’aime vivre », confiait récemment Kevin Estre, pilote de Porsche GT Team, lors d’un live Instagram 24 Heures du Mans proposé par l’Automobile Club de l’Ouest. lemans.org, La procédure de départ des 24 Heures du Mans et des 24 Heures du Mans
  • Sa belle allure n’est pas un gage de compétence diplomatique, sa séduction qui l’a fait acclamer comme une rock-star au début de sa carrière a fait long feu. Et les contradictions de ses engagements verbaux ont fini par le mettre K.-O. Le Journal de Montréal, Trudeau fait un four | Le Journal de Montréal
  • C’était dans les tuyaux depuis l’an dernier : l’édition 2020 du Trophée Martigues étang de Berre devait mener les participants dans les canaux de la Venise provençale, une première qui a fait pschitt (ou plutôt « plouf ») mardi soir, quand le comité d’organisation a décidé de ne pas proposer la manifestation cette année. Initialement prévue les 12 et 13 septembre, elle aurait dû se repositionner deux semaines plus tard, les 26 et 27 septembre. Ce changement de dates était bien évidemment dû à la crise sanitaire. Dans l’impossibilité de se tenir à la fin du mois de juin, le célèbre Défi de Monte-Cristo de Marseille, qui est à la nage en eau libre ce que Marseille-Cassis est à la course à pied, s’est (un peu) sauvagement reporté à la mi-septembre. « Je comprends la problématique du Monte-Cristo, qui est un événement d’envergure. Mais ils ont pris cette décision sans concertation, et nous ne sommes qu’à 50 km de distance », remarque Dominique Coutant, président de Martigues Natation. De plus, ces épreuves font toutes deux partie de l’EDF Aqua Challenge, le circuit fédéral de nage en eau libre. La Venise provençale s’est vue proposer un nouveau créneau « mais à ces dates, certains partenaires ne pouvaient plus nous apporter leur aide ». Sans compter qu’à cette époque de l’année, « les statistiques météorologiques de l’étang de Berre n’incitent pas à l’optimisme », poursuit M. Coutant. Même si les contraintes sanitaires devraient s’assouplir, elles restaient pour l’heure trop draconiennes et la peur de la crise économique aurait douché les ardeurs de certains sponsors. Alors, « à l’unanimité, le bureau d’organisation a décidé d’annuler l’édition 2020 ». Le 1er septembre 2019, quelque 350 nageuses et nageurs s’étaient jetés à l’eau depuis la plage de Ferrières pour les épreuves-reines, les 2,5 km et 5 km. Le Trophée propose aussi des courses de courte distance (500m) et en format relais au cours d’un week-end où grand public et spécialistes de la discipline se côtoient. « Il faut qu’un tel événement soit populaire, festif, sinon je ne vois pas l’intérêt », poursuit Dominique Coutant, qui rêvait de voir les spectateurs acclamer les participants depuis les ponts bleus de la ville. Une nouvelle piscine très attendue Né en 1974, Martigues Natation compte environ 500 licenciés à ce jour : 250 en natation compétition et 250 en aquagym. Le fait de pérenniser le Trophée Martigues étang de Berre lui donne l’idée, dans un avenir proche, de créer une section de nage en eau libre. Mais pour l’heure, ce n’est pas le cas, et la problématique principale du club reste l’utilisation de la piscine municipale. Elle devrait rouvrir le 22 juin, mais avec des règles sanitaires tellement draconiennes que toutes les sections ne reprendront pas. Il se pose en premier lieu le problème du nombre de nageurs pouvant accéder aux installations en même temps. Puis les conditions d’hygiène : « Je plains les femmes de ménage qui devront nettoyer les vestiaires après chaque passage ». En tout état de cause, « seul l’élite pourra reprendre », prévient le président de Martigues Natation, qui espère que les autres retrouveront les bassins à la rentrée. D’ordinaire, les activités reprennent mi-septembre. Cette année, ce sera peut-être dès fin août, début septembre. Malgré tout, le club martégal envisage l’avenir avec optimisme. La construction du bassin extérieur de 50 mètres avance et sa date de livraison est prévue pour la rentrée scolaire 2021. Un écrin dont peu de villes de France disposent, et qui devrait permettre à Martigues Natation d’attirer des nageurs en devenir. « Notre ambition, c’est de former les jeunes. Nous ne sommes pas une ville universitaire et nous sommes conscients que tôt ou tard, ils partiront », dit humblement Dominique Coutant. Il n’empêche que le club avance. Sans faire de vagues. www.lamarseillaise.fr, Martigues Natation reprend ses activités sans faire de vagues
  • Cette fois, c’est donc au tour de Bob l’éponge : Bataille pour Bikini Bottom d’avoir droit à son remaster, 17 ans après sa sortie. Alors forcément, la formule a vieilli, mais techniquement, il faut acclamer le travail des développeurs qui ont tout repris à zéro. Il ne s’agit en effet pas d’un bête remaster puisque l’intégralité des visuels ont été retravaillés. Techniquement, ce n’est pas une claque, mais ce remaster donne clairement l’impression d’être sorti sur cette génération de consoles. Pour un titre à 29,99€, c’est plutôt joli et très fidèle à l’univers de Bob l’éponge. Geeko, Test - Bob l’éponge Bataille pour Bikini Bottom Réhydraté : un remake réussi - Geeko
  • Matt Richie, d'une belle frappe de 23 mètres (2-0, 69e), et le Brésilien Joelinton (3-0, 79e), pour son premier but à Saint-James Park, malheureusement sans ses fans pour l'acclamer, ont donné une belle ampleur à ce succès mérité pour ce qui n'était pas loin d'être la meilleure prestation des noirs et blancs depuis le début de la saison. Les Echos, Premier League: Newcastle coule Sheffield United | Les Echos
  • Ce sacre gardera un goût doux-amer car il n'y avait personne dans les tribunes pour y assister, et personne dans les rues pour acclamer les héros. Mais si la fête attendra, ce titre a permis de renvoyer certains souvenirs douloureux au rang de péripéties de l'Histoire. BeSoccer, La fin de la malédiction des Reds - BeSoccer
  • “J’ai entendu les fans l’acclamer, avait alors raconté l’entraîneur Lloyd Pierce à Associated Press. J’étais toujours en train d’essayer de gagner un match, mais c’était un moment irréel. Merci à eux de m’y avoir fait penser.” Grand bien leur en a donc pris… Premier basketteur à jouer sur quatre décennies, Vince Carter est aussi le troisième meilleur marqueur de NBA en activité avec 25 728 points, derrière LeBron James (34 087) et Carmelo Anthony (26 314). Symbole de la naissance des Raptors, où il est resté de 1998 à 2005 avant de poursuivre aux Nets (2005-2009), à Orlando (2009-2011), Phoenix (2011), Dallas (2011-2014), Memphis (2014-2017), Sacramento (2017-2018) et Atlanta (2018-2020), il est presque unanimement considéré comme le meilleur dunkeur de l’histoire de la NBA. 24matins.fr, NBA : Carter officialise sa retraite

Traductions du mot « acclamer »

Langue Traduction
Portugais aclamar
Allemand anerkennen
Italien acclamare
Espagnol aclamar
Anglais cheer
Source : Google Translate API

Synonymes de « acclamer »

Source : synonymes de acclamer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « acclamer »


Mots similaires