La langue française

Apogée

Sommaire

  • Définitions du mot apogée
  • Étymologie de « apogée »
  • Phonétique de « apogée »
  • Évolution historique de l’usage du mot « apogée »
  • Citations contenant le mot « apogée »
  • Traductions du mot « apogée »
  • Synonymes de « apogée »
  • Antonymes de « apogée »

Définitions du mot « apogée »

Trésor de la Langue Française informatisé

APOGÉE, subst. masc.

A.− Sens propre, ASTRON. et p. ext. ASTRONAUT. Point extrême de l'orbite elliptique d'un astre ou d'un corps céleste artificiel par rapport au centre de la terre. L'apogée du soleil, de la lune :
1. Supposons-nous donc dans le soleil, au centre du mouvement des planètes. Non seulement nous les verrions tourner autour de nous dans leurs périgées, c'est-à-dire quand elles sont du côté de la terre; mais encore dans leurs apogées, c'est-à-dire au-delà du soleil, parce que cet astre tourne sur lui-même en vingt-cinq jours et demi. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 348.
2. Dans le cas des satellites artificiels, il est particulièrement intéressant de connaître les distances minimale et maximale du satellite (apogée, périgée). V. Kourganoff, Astron. fondamentale élémentaire,1961, p. 98.
SYNT. Être, arriver à son apogée; atteindre (à) son apogée.
P. ext., rare. Apogée de la terre. Synon. de aphélie :
3. La terre ne décrit pas un cercle autour du soleil, mais bien une ellipse, ainsi que le veulent les lois de la mécanique rationnelle. La terre occupe un des foyers de l'ellipse, et, par conséquent, à une certaine époque de son parcours, elle est à son apogée, c'est-à-dire à son plus grand éloignement du soleil, et à une autre époque, à son périgée, c'est-à-dire à sa plus courte distance. Verne, L'Île mystérieuse,1874, p. 547.
B.− Au fig. [Gén. dans une tournure poss. ou suivi d'un compl. de nom; en parlant d'un sentiment, d'un état, de l'évolution d'un phénomène] Degré le plus élevé qu'on puisse atteindre. L'apogée de la gloire :
4. Toutes les langues ont eu leur naissance, leur apogée et leur déclin ... Brillat-Savarin, Physiol. du goût,1825, p. 27.
5. Vint enfin l'heure du départ, qui sonna indifférente pour les autres, mais qui fut, dans leur vie à tous deux, le point suprême, l'apogée pathétique. Flaubert, La 1reÉducation sentimentale,1845, p. 170.
6. La splendide félicité de Gwynplaine et de Déa était, pour l'instant, absolument sans ombre. Elle était peu à peu montée jusqu'à ce point où rien ne peut plus croître. Il y a un mot qui exprime ces situations-là, l'apogée. Le bonheur, comme la mer, arrive à faire son plein. Hugo, L'Homme qui rit,t. 2, 1869, p. 152.
7. En mars 1820, il épouse Mllede Roquelaure, fort belle et qui a dix-huit ans. M. de Rollebon en a soixante-dix; il est au faîte des honneurs, à l'apogée de sa vie. Sartre, La Nausée,1938, p. 27.
SYNT. L'apogée de la puissance, du romantisme, d'une carrière, de la douleur, de l'enthousiasme.
Emploi adj., rare. Le plus intense, le plus élevé, maximum :
8. Le squelette des morts, pourtant, ne grimace pas. Et plus lugubre que lui, le masque amplifie le bourdonnement des puissances de désolation. Une fécondante idée fixe détruit à jamais l'équilibre du visage humain, le délivre de la peur et de la tristesse apogées en les enfermant dans leur représentation extrême. Éluard, Donner à voir,1939, p. 63.
PRONONC. : [apɔ ʒe].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Subst. 1557 astron. (P. de Mesmes, Inst. Astron., 25 ds DG, sans attest.); d'où fig. 1652 « degré supérieur d'une chose » (Guez de Balzac, Dissert. crit. 8 ds Rob. : le zénith de la vertu, le solstice de l'honneur et l'apogée de la gloire); 2. adj. 1690 astron. (Fur.). Empr. au gr. α ̓ π ο ́ γ ε ι ο ν littéralement « qui part de la terre » d'où « éloigné de la terre ».
STAT. − Fréq. abs. littér. : 138.
BBG. − Bouillet 1859. − Galiana Astronaut. 1963. − Guilb. Aviat. 1965. − Guyot 1953. − Lacr. 1963. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Muller 1966. − Privat-Foc. 1870. − Sc. 1962. − Spr. 1967. − Uv.-Chapman 1956.

Wiktionnaire

Nom commun

apogée \a.pɔ.ʒe\ masculin

  1. (Astronomie) Point de l’orbite où un corps céleste se situe à sa plus grande distance de la Terre.
    • L’apogée de la Lune. — La Lune est à son apogée.
  2. (Figuré) Le plus haut point où une chose puisse arriver.
    • La viticulture auvergnate fut à son apogée vers le milieu du XIXe siècle. […]. Les bateaux qui descendaient l'Allier emportaient des vins d'Auvergne jusqu'à Paris, […]. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • À l’apogée de l'empire maritime athénien, un millier de cités lui versaient un tribut. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.163)
    • Mais que nous reste-t-il aujourd’hui du vaporwave, moins de dix ans après son apparition ? S’il est moins populaire qu’à son apogée de 2011-2012, le genre génère encore un buzz enviable sur les réseaux sociaux. — (Mathieu Aubré, « Petit guide d’introduction au vaporwave : Pour en connaître plus sur la véritable apothéose de la culture web ! », le 9 août 2018, sur le site Ubania Music (https:/musique.urbania.ca))
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APOGÉE. n. m.
T. d'Astronomie. Point où la lune se trouve à sa plus grande distance de la terre. L'apogée de la lune. La lune est à son apogée. Il signifie figurément Le plus haut point où une chose puisse arriver. Sa fortune, sa gloire, sa puissance est à son apogée. Être à l'apogée de sa gloire, de la gloire, etc.

Littré (1872-1877)

APOGÉE (a-po-jée) s. m.
  • 1 Terme d'astronomie. Point de l'orbite de la lune où elle se trouve à sa plus grande distance de la terre. La lune a son apogée et son périgée, Voltaire, Newt. II, 6.
  • 2 Adj. La lune est apogée.
  • 3 Fig. Le degré le plus élevé. Sa puissance est à son apogée. Ce grand capitaine [M. de Turenne] était dans l'apogée de sa faveur, Saint-Simon, 58, 218. Un corps sain, un esprit joyeux Et quelque prose mélangée De vers badins ou sérieux Me feront trouver l'apogée De la félicité des Dieux, Rousseau J.-B. Rép. à Chaulieu.

REMARQUE

Apogée ne se dit que de la lune, parce que seule elle tourne directement autour de la terre. En parlant des planètes, le point de leur orbite où elles sont le plus loin de la terre dépendant de leur position et de celle de la terre, on dit qu'elles sont en opposition.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

APOGÉE.
3Ajoutez : C'étaient les fleurs de rhétorique de cet heureux siècle [XVIe]… le zénith de la vertu, le solstice de l'honneur et l'apogée de la gloire, Guez de Balzac, Dissert. crit. 8.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

APOGÉE, s. m. c’est, en Astronomie, le point de l’orbite du soleil ou d’une planete le plus éloigné de la terre. Voyez Orbite & Terre.

Ce mot est composé de ἀπὸ, ab, & de γῆ ou γαῖα, terra, terre ; apogée signifie aussi grotte ou voûte soûterraine.

L’apogée est un point dans les cieux, placé à une des extrémités de la ligne des apsides. Lorsque le soleil ou une planete est à ce point, elle se trouve alors à la plus grande distance de la terre où elle puisse être pendant sa révolution entiere. Voyez Apside, Terre, Planete , &c.

Le point opposé à l’apogée s’appelle perigée. Voyez Périgée.

Les anciens Astronomes qui plaçoient la terre au centre du monde, considéroient particulierement l’apogée & le périgée. Quant aux modernes, qui font occuper au soleil le lieu que les anciens avoient accordé à la terre, il n’est plus question pour eux d’apogée & de périgée, mais d’aphélie & de périhélie. L’apogée du soleil est la même chose que l’aphélie de la terre, & le périgée du soleil est la même chose que le périhélie de la terre. Voyez Aphélie & Périhélie ; voyez aussi Système.

On peut déterminer la quantité du mouvement de l’apogée par deux observations faites en deux tems fort éloignés l’un de l’autre ; on réduira en minutes la différence donnée par les deux observations, & on divisera les minutes par le nombre d’années comprises entre les deux observations : le quotient de cette division sera le mouvement annuel de l’apogée. Ainsi Hipparque ayant observé, 140 ans avant Jesus-Christ, que l’apogée du soleil étoit au 5d 30′ des ♓ ; & Riccioli ayant observé en l’an de Jesus-Christ 1646, qu’il étoit au 7d 26′ du ♋, il s’ensuit que le mouvement annuel de l’apogée est de 1′ 2″, puisqu’en divisant la différence 31d 56′ 15″ réduite en secondes, par l’intervalle 1785 des années écoulées entre les deux observations, il vient pour quotient 1′ 2″, comme le portent les tables de M. de la Hire.

La seule de toutes les planetes qui ait un apogée & un périgée véritable, est la lune, parce que cette planete tourne véritablement autour de la terre ; cet apogée, aussi-bien que le périgée, a un mouvement très-sensible d’occident en orient, selon la suite des signes, de sorte que l’axe ou la ligne des apsides ne se retrouve au même point du ciel qu’après un intervalle d’environ neuf ans.

De plus, le mouvement de l’apogée de la Lune est sujet à une inégalité considérable ; car lorsque cet apogée se trouve dans la ligne des syzigies, il paroît se mouvoir de même que le Soleil, selon la suite des signes : mais dans les quadratures, il est au contraire rétrograde. Or les mouvemens de l’apogée, soit qu’il s’accélere ou qu’il rétrograde, ne sont pas toûjours égaux : car il doit arriver lorsque la Lune est dans l’un ou l’autre quartier, que la ligne de son apogée s’avancera bien plus lentement qu’à l’ordinaire, ou qu’il deviendra rétrograde ; au lieu que si la Lune est en conjonction, le mouvement de l’apogée sera le plus rapide qu’on pourra observer. Voyez Apside. Inst. Astr. de M. le Monnier. La cause du mouvement de l’apogée de la lune est le sujet d’une grande question qui n’est pas encore décidée au moment que j’écris ceci. Voyez Attraction & Lune. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « apogée »

Ἀπόγαιος, de ἀπὸ, indiquant éloignement, et de γαϊα, terre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin apogeus tiré du grec ancien ἀπόγειος, apogeios (« éloigné de la terre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « apogée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
apogée apɔʒe

Évolution historique de l’usage du mot « apogée »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « apogée »

  • La mort n'est finalement que l'apogée de notre déclin. De Vincent Guérin
  • Le bonheur repose sur le malheur, le malheur couve sous le bonheur. Qui connaît leur apogée respective ? De Lao-Tseu
  • Jamais une haute civilisation n'est si proche de son terme que lorsqu'elle a atteint son apogée. De Robert de Roquebrune / La seigneuresse
  • C'est lorsque la religion atteint son apogée, sa plus haute puissance, qu'elle fait commettre le plus de crimes. De Emile Leclercq / Maison tranquille
  • A mesure que le corps descend vers son déclin, vers son apogée l'âme s'élève. De Marcel Jouhandeau / Réflexions sur la vieillesse et sur la mort
  • Il y a la croissance et puis il y a la décrépitude ; entre les deux il n’y a rien. L’apogée, ça n’existe pas. De Amélie Nothomb / Métaphysique des tubes
  • Je ne considère pas du tout la maternité comme l’apogée de la vie d’une femme. De Camille Froidevaux-Metterie / Télérama, 25 février 2015
  • De nombreux pays des Amériques, dont l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale, souffrent toujours d’une transmission communautaire soutenue, a déclaré Mike Ryan, directeur exécutif du programme d’urgence de l’OMS, lors d’une conférence de presse au siège de l’agence à Genève. “Et en tant que tel, le voyage pour eux est, malheureusement, la pandémie pour de nombreux pays des Amériques n’a pas atteint son apogée.” News 24, L'OMS avertit que le coronavirus n'a toujours pas «atteint son apogée» en Amérique - News 24
  • eval(ez_write_tag([[728,90],'playerone_tv-box-3','ezslot_2',107,'0','0']));Connaissez-vous le phénomène du Review Bombing ? A chaque sortie majeure d'un jeu vidéo, le même scénario se reproduit, avec des vagues de haters qui allument gratuitement un jeu sur divers sites de notations où les joueurs peuvent exprimer un avis. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir ce phénomène, tout en vous démontrant également qu'il fait atteindre à la connerie humaine une sorte d'apogée sinistre. Playerone.tv, Review bombing - Quand la connerie humaine atteint son apogée - Playerone.tv
  • Webber estime également qu’Alonso n’est plus à son apogée en tant que pilote et qu’il aurait un peu plus de mal, par rapport à sa dernière course en F1. « C’est le dernier message que nous avons reçu, je pense, donc je ne vois pas d’opportunité de podium pour lui en termes d’équipe. Va-t-il être fidèle à une nouvelle équipe en signant un contrat de deux ou trois ans en F1 ou est-ce seulement pour un an ? » F1ACTU.COM, Mark Webber sur Alonso : « Il n'est plus à son apogée ». Alors qui pour remplacer Ricciardo ? | F1ACTU.COM
  • Après 10 ans de rap et quelques clips, Saverio Sentubery, alias SAV-R, rappeur marseillanais, a pensé que l’apogée de sa jeune carrière serait de sortir un projet pour pouvoir le réécouter dans quelques décennies. midilibre.fr, Le rappeur SAV-R dévoile sa "Face cachée" - midilibre.fr

Traductions du mot « apogée »

Langue Traduction
Anglais apogee
Espagnol apogeo
Italien apogeo
Allemand höhepunkt
Chinois 远地点
Arabe أوج
Portugais apogeu
Russe апогей
Japonais 黙示録
Basque apogeoa
Corse apogeo
Source : Google Translate API

Synonymes de « apogée »

Source : synonymes de apogée sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « apogée »

Partager