La langue française

Pinacle

Sommaire

  • Définitions du mot pinacle
  • Étymologie de « pinacle »
  • Phonétique de « pinacle »
  • Citations contenant le mot « pinacle »
  • Images d'illustration du mot « pinacle »
  • Traductions du mot « pinacle »
  • Synonymes de « pinacle »
  • Antonymes de « pinacle »

Définitions du mot pinacle

Trésor de la Langue Française informatisé

PINACLE, subst. masc.

A. − ARCHIT. Partie la plus élevée d'un édifice. Synon. faîte.C'était toujours à lui [le clocher] qu'il fallait revenir, toujours lui qui dominait tout, sommant les maisons d'un pinacle inattendu, levé devant moi comme le doigt de Dieu (Proust, Swann,1913, p.66).
Pinacle du temple. Partie la plus élevée du temple de Jérusalem. La seconde phase de la tentation de Jésus transporté sur le pinacle du temple serait, donc −le vertige! (Bloy, Journal,1895, p.198).
ARCHIT. GOTHIQUE. Couronnement ouvragé, en forme de cône ou de pyramide, décorant le sommet des toits, des contreforts, des pignons. Les pyramides dentelées, appelées pinacles, qui surmontent les piliers et les contre-forts, ne sont autre chose que les poids dont il faut charger ces contre-forts et ces piliers, pour les maintenir dans la verticale (Ch. Blanc, Gramm. arts dessin,1876, p.299):
. Puis, elle quittait le sol, ravie, toute droite, avec les contreforts et les arcs-boutants du choeur, repris et ornementés deux siècles après, en plein flamboiement du gothique, chargés de clochetons, d'aiguilles et de pinacles. Zola, Rêve,1888, p.59.
P. anal. Ornement de même apparence que l'on retrouve, sur des pièces d'ébénisterie ou d'orfèvrerie du Moyen Âge. Le meuble à son tour s'habille au goût du jour. Il est envahi par un décor flamboyant plaqué sur des structures usuelles. Rosaces, quadrilobes, fenestrages à claire-voie ou à orbe-voie décorent les dossiers des sièges, les vantaux des meubles. Des pinacles, et même des créneaux, des mâchicoulis, des gargouilles complètent et alourdissent ces extraordinaires compositions ogivales et donnent à ce mobilier conventionnel un aspect à la fois fantastique et théâtral (Viaux, Meuble Fr.,1962, p.156).
B. − Au fig.
1. Expr. [En parlant d'une pers.]
Être, monter au pinacle. Parvenir à la situation la plus élevée. En somme, sans pouvoir dire encore qu'il soit au pinacle, il a conquis de haute lutte une fort jolie position et le succès qui ne va pas toujours qu'aux agités et aux brouillons (...) a récompensé son effort (Proust, J. filles en fleurs,1918, p.453).
Mettre, porter au pinacle. Porter aux nues. C'est la pire des maladresses, pour un artiste, en plus d'un manque de politesse, que de sembler douter de la sincérité d'une maîtresse de maison qui vous donne ce que vous appelez dans vos articles sur la peinture des coups d'encensoir, ou qui vous met au pinacle (Blanche, Modèles,1928, p.130).Pour exprimer ma pensée, il faut une idée personnelle. Je me trahis de cette façon: l'idée importe peu, je veux porter ma personne au pinacle (G. Bataille, Exp. int.,1943, p.107).
2. [En parlant d'une abstraction] Sommet. Le reste, −d'effrayantes chromolithographies achetées aux foires ou délivrées dans les bazars populaires, −sans s'élever jusqu'à ce pinacle esthétique, ne manquait pas non plus d'un certain ragoût (Bloy, Femme pauvre,1897, p.19).Tout homme ignore le pinacle où il vit juché (G. Bataille, Exp. int.,1943p.104).
REM.
Pinaculaire, adj.,hapax [En parlant d'une pers.] Semblable à un pinacle. Par l'effet de mouvements intérieurs difficilement explicables, le sourcilleux et pinaculaire Chaumontel s'était incliné vers sa fille (Bloy, Hist. désobl.,1894, p.226).
Prononc. et Orth.: [pinakḽ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Début du xiiies. «faîte d'un édifice, spécialement du Temple de Jérusalem» (Guillaume de Tyr, II, 49 ds Gdf. Compl.); 1680 mettre qqn sur le pinacle (Rich.). Empr. au lat. chrét. pinnaculum «pinacle, faîte», dér. de pinna «plume; créneau». Fréq. abs. littér.: 59.

Wiktionnaire

Nom commun

pinacle \pi.nakl\ masculin

  1. (Antiquité) Partie la plus élevée d’un édifice.
  2. (Architecture) Amortissement élancé couronné par un cône ou par une pyramide effilés. — Note : Le pinacle est ordinairement placé au sommet des culées d’arc-boutant dans l’architecture gothique.
    • De style ogival flamboyant, à ornementation très fouillée, surtout dans la façade et les tours, ses arcs-boutants, ses clochetons, ses pinacles gothiques sont remarquables. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1923)
    • C’était toujours à lui [le clocher] qu’il fallait revenir, toujours lui qui dominait tout, sommant les maisons d’un pinacle inattendu, levé devant moi comme le doigt de Dieu. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 66)
  3. (Figuré) (Dans certaines locutions) Position la plus élevée, la plus enviable ou la plus estimée, s’opposant au pilori.
    • Tu es jeune et jolie, je me charge de ta fortune à Bruxelles si tu veux ; j’y vais, c’est ma patrie ; en deux ans je te mets au pinacle, mais je t’avertis que ce ne sera point par les étroits sentiers de la vertu que je te conduirai à la fortune ; il faut à ton âge entreprendre plus d’un métier, et servir à plus d’une intrigue quand on veut faire promptement son chemin… — (Marquis de Sade, Les Infortunes de la vertu, 1787)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PINACLE. n. m.
La partie la plus élevée d'un édifice. Il se dit surtout en parlant de l'Endroit du temple où Notre-Seigneur fut transporté lorsqu'il fut tenté par le démon. Fig., Mettre quelqu'un sur le pinacle, élever quelqu'un au pinacle, Le louer extrêmement, le mettre au-dessus de tous les autres par des louanges. Fig., Être sur le pinacle, Être dans une grande élévation, dans une grande faveur.

Littré (1872-1877)

PINACLE (pi-na-kl') s. m.
  • Le pinacle du temple, et, absolument, le pinacle, la partie la plus élevée du temple de Jérusalem, celle où Jésus-Christ fut transporté quand il fut tenté par le démon (usité au propre seulement en cette locution). Il [Satan] transporte le Fils de Dieu sur le pinacle du temple, Bossuet, 1er serm. Démons, 2.

    Fig. et familièrement. Être sur le pinacle, être dans une position très élevée. La consolation de Maulevrier fut de trouver la princesse des Ursins de plus en plus au pinacle, Saint-Simon, 147, 147.

    Fig. Mettre quelqu'un sur le pinacle, le mettre, l'élever au-dessus de tous les autres. M. de Lauzun, qu'elle [la comtesse de Fiesque] voulait mettre sur le pinacle, Sévigné, 17 janv. 1689.

HISTORIQUE

XVIe s. Tant y estoit venu grande multitude …que toutes les fenestres, les arceaus et les gaileries, voire tous les pinacles et faistes des murailles estoient chargez de gens, Alector, roman, p. 136.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PINACLE. - HIST. XVIe s. Ajoutez : Adoncques le diable le transporta en la saincte cité, et le mist sur le pinacle du temple, Matthieu IX, 5, Nouv. Test. éd. Lefebvre d'Étaples, Paris, 1525.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PINACLE, s. m. se dit en Architecture, du haut ou du comble d’une maison qui se termine en pointe. Voyez Comble.

Ce mot vient du latin pinna, pinnaculum : les anciens ne donnoient guere qu’aux temples cette espece de comble ; leurs combles ordinaires étoient tout plats ou en maniere de plate-forme. Voyez Comble.

C’est du pinacle que le fronton a pris son origine. Voyez Fronton.

Pinacle, (Antiq. rom.) le pinacle étoit une sorte d’ornement parmi les Romains, que l’on mettoit au haut des temples. Les Grecs l’appelloient ἀετὸς, ἀέτωμα, & les Romains fastigium ; on en voit sur les médailles anciennes. Il ne dépendoit pas des particuliers de poser à leur volonté de pareils ornemens sur leurs maisons. C’étoit une faveur précieuse qu’il falloit obtenir du sénat, comme tout ce qui se prenoit sur le public. C’est ainsi que pour honorer Publicola, on lui donna la permission de faire que la porte de sa maison s’ouvrît dans la rue, au lieu de s’ouvrir en-dedans. César jouissoit de l’honneur du pinacle, que le sénat n’osa pas lui refuser, & qui distinguoit sa maison de toutes les autres. Au reste, le pinacle étoit décoré de quelques statues des dieux, ou de quelques figures de la Victoire, ou d’autres ornemens, selon le rang, ou la qualité de ceux à qui ce privilége rare étoit accordé ; car les maisons à pinacles, étoient regardées comme des temples. (D. J.)

Pinacle du temple, (Critique sacrée.) pinnaculum templi, en grec τὸ πτερύγιον τοῦ ἰεροῦ, Luc. iv. 9. C’étoit la galerie qui regnoit autour du toît plat de Jérusalem, ou la tourelle bâtie sur le vestibule du temple. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pinacle »

Espagn. pinaculo ; ital. pinacolo ; bas-latin, pinnaculum ; du lat. pinna, sommet ; comparez PIGNON 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin pinnaculum (« faîte »), de pinna (« créneau »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pinacle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pinacle pinakl

Citations contenant le mot « pinacle »

  • La bonne humeur et la santé seraient le pinacle de la condition humaine ! La communication, le nec plus ultra de nos relations ! Quelle niaiserie ! De Pascale Roze / Ferraille
  • La télévision ne produit pas de stars. Elle porte momentanément au pinacle de la notoriété, des journalistes et des animateurs. Que ces vedettes quittent leur emploi, elles sont vite oubliées. De Bernard Pivot / Le Métier de lire
  • Faute d’organiser son annuel G1 Climax durant la période estivale, New Japan Pro-Wrestling organise la tournée Summer Struggle dont le pinacle aura lieu le 29 août prochain en plein air au sein du Jingu Stadium, une première depuis 1999. Pour cet événement, la New Japan compte bien mettre les petits plats dans les grands et aligner une carte digne de ce nom malgré l’absence de quelques unes de ses têtes d’affiches, coincées à l’étranger à cause de la crise sanitaire liée au COVID-19. VoxCatch, NJPW Summer Struggle in Jingu : Deux matchs de championnats annoncés
  • Selon le grand architecte français et spécialiste des restaurations, Viollet-Le-Duc (1814-1879), qui fut le dernier restaurateur de Notre-Dame de Paris et qui a conçu le pinacle, la logique de la conception d’un projet doit être comprise, épuisée. L’architecte a cherché à reconstituer ce qui aurait été fait si, au moment de la construction, ils avaient la connaissance et l’expérience de l’époque elle-même; ce serait la refonte idéale d’un projet. Conserver le même style et la même pureté, mais en utilisant la technologie actuelle de chaque période. Pour bien comprendre l’histoire du monument, le système de conception et sa construction sont des étapes fondamentales pour concevoir un modèle idéal. Le HuffPost, Pourquoi la décision d'Emmanuel Macron pour la restauration de Notre-Dame de Paris n'est pas la bonne | Le HuffPost
  • Si la démocratie se mesurait au nombre de partis politiques, le Cameroun et bien d’autres pays en Afrique remporteraient assurément la palme d’or. Portée au pinacle dans les années 90, à la faveur de l’ouverture démocratique, le pluralisme politique s’est traduit par une floraison de partis politiques qui sont supposés concourir à l’expression du suffrage universel. Le dernier pointage au ministère de l’Administration territoriale fait état de 318 partis politiques légalisés pour un pays d’environ 25 millions d’habitants. Ce chiffre est une illustration parfaite de ce que le Cameroun, comme bien d’autres Etats démocratiques en Afrique, a cru bien faire en simplifiant les conditions de création des partis politiques à travers l’adoption et la promulgation de la loi du 19 décembre 1990. L’article 5 de ce texte se limite à énumérer les pièces qui rentrent dans la composition du dossier à déposer auprès des services du gouverneur territorialement compétent (demande timbrée indiquant les noms, adresse ainsi que l’identité complète, profession et domicile de ceux qui sont chargés de la direction et/ou de l’administration du parti ; bulletin N° 3 du casier judiciaire des dirigeants ; procès-verbal de l’assemblée constitutive en triple exemplaire ; statuts en triple exemplaire ; engagement écrit avec signature légalisée de respecter les principes énumérés à l'article 9; mémorandum sur le projet de société ou le programme politique du parti ; indication du siège). Quant aux critères pour être dirigeant d’un parti politique (article 11), ils ne sont nullement prohibitifs (être de nationalité camerounaise d'origine ou d'acquisition depuis au moins dix (10) ans ; être âgé de 21 ans au moins;  jouir de ses droits civiques, ne pas appartenir à un autre parti politique;  résider sur le territoire national). Trente ans après le retour du multipartisme, il est aujourd’hui loisible de constater que cette grande ouverture, avec un nombre de partis foisonnants, dissimule mal une grande faiblesse programmatique, structurelle, numérique, avec comme conséquence : l’incapacité à peser réellement sur la vie politique. Cela d’autant que, le plus souvent, la motivation de leur création obéit notamment à des considérations liées à des ambitions personnelles, ethniques et souvent matérielles. Aux dernières élections législatives, seules huit formations politiques ont obtenu leurs tickets d’entrée à l’Assemblée nationale. Sept sont présentes au Sénat et 18 seulement disposent des conseillers municipaux dans les communes du pays.  Si on passe en revue les performances des partis politiques ces vingt dernières années, seule une dizaine a un ancrage et un maillage territorial, avec un programme et des projets de société dignes de ce nom.  A contrario, la vacuité des discours politiques, l’absence d’une vision programmatique et d’une idéologie clairement définie sont les principaux marqueurs de la plupart des formations politiques qui ont pignon sur rue. L’on assiste, de plus en plus, à la création des partis « saisonniers » qui voient le jour à la veille d’une consultation électorale. Ils constituent de laboratoires où sont expérimentées toutes sortes de pratiques : clientélisme, retournements de veste, alliances « contre-nature », transhumance politique. Si pour certains, il est difficile de repérer leurs bureaux, pour d’autres, le parti se résume au président-fondateur et aux membres de sa famille. D’autres ne se rappellent plus de la date de la dernière réunion de leurs instances statutaires.  Ainsi à l’épreuve des faits, l’on se rend compte que l’espoir suscité par la multiplication des partis politiques a tourné à l’inflation sans pour autant faire avancer le débat démocratique. La noble démarche de créer une formation politique pour concourir à l’expression du suffrage, participer au débat démocratique et contribuer à la formation civique et politique des citoyens a été dévoyée. Cette pléthore de partis politiques parasite le jeu et la vitalité démocratique. N’est-il pas temps d’opérer un filtrage en revisitant la loi aux fins de limiter la prolifération des partis politiques et donc d’assainir la démocratie camerounaise ?   , Une inflation qui interroge
  • Dédiée à Notre-Dame Joie des affligés et à Saint-Nicolas le Thaumaturge, l’église fut édifiée en 1892 à l’initiative de la grande-duchesse Anastasia, petite-fille du Tsar Nicolas 1er, grâce à des fonds provenant de dons de riches familles russes. Avec son pinacle néoclassique culminant à 22 mètres, l’édifice a été restauré en 2016. Nice-Matin, On vous explique en 3 photos pourquoi Menton est l'une des villes les plus dépaysantes de France - Nice-Matin

Images d'illustration du mot « pinacle »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pinacle »

Langue Traduction
Anglais pinnacle
Espagnol pináculo
Italien pinnacolo
Allemand höhepunkt
Chinois 巅峰
Arabe قمة
Portugais pináculo
Russe вершина
Japonais 頂点
Basque pinnacle
Corse pinnacle
Source : Google Translate API

Synonymes de « pinacle »

Source : synonymes de pinacle sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pinacle »

Partager