La langue française

Aphorisme

Sommaire

  • Définitions du mot aphorisme
  • Étymologie de « aphorisme »
  • Phonétique de « aphorisme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aphorisme »
  • Citations contenant le mot « aphorisme »
  • Images d'illustration du mot « aphorisme »
  • Traductions du mot « aphorisme »
  • Synonymes de « aphorisme »

Définitions du mot aphorisme

Trésor de la Langue Française informatisé

APHORISME, subst. masc.

DIDACT. Proposition résumant à l'aide de mots peu nombreux, mais significatifs et faciles à mémoriser, l'essentiel d'une théorie, d'une doctrine, d'une question scientifique (en particulier médicale, politique, etc.) :
1. Nous allons démontrer, par les propres aphorismes de l'économie politique et du droit, c'est-à-dire par tout ce que la propriété peut objecter de plus spécieux : 1) que le travail n'a par lui-même, sur les choses de la nature, aucune puissance d'appropriation; ... Proudhon, Qu'est-ce que la propriété?1840, p. 205.
P. ext., lang. cour. Proposition concise formulant une vérité pratique couramment reçue :
2. ... ses préceptes [de Brillat-Savarin], ce sont des aphorismes : véritable décalogue des gourmands, irréfragable comme les lois de Kepler! Balzac, Œuvres diverses,t. 2, 1850, p. 675.
3. Puis, glissant à travers les rumeurs incertaines, Les propos se heurtaient avec les urnes pleines, Sentences, questions, aphorismes joyeux : − Qu'un nombre impair convient aux buveurs comme aux dieux; − Que le sage, à ses pieds, met les choses humaines; − Et que le lièvre pousse aux rêves amoureux. Bouilhet, Melaenis,Chant deuxième, 1857, p. 38.
4. Elle parla longtemps, dévidant l'écheveau interminable des aphorismes sentencieux, des réflexions banales et profondes, qui traînent dans la conversation des campagnards, où se résume leur dure expérience de la vie. Moselly, Terres lorraines,1907, p. 206.
PRONONC. : [afɔ ʀism̥]. Pour la prononc. par [f] du groupe ph, cf. aphasie.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1270 auforisme « proposition relative à une science, un art sous forme de maxime » domaine méd. (Introd. d'astron., B.N. 1353, fo7dds Gdf. Compl. : Cum dist Ypocris el commencement de ses auforismes); 1370 amphorisme (Oresme, Quadrip., B.N. 1349, fo22b, ibid.); 1490 aphorisme (Guidon en françois, y 7c ds Rom. Forsch., t. 32, p. 11); 1562 fém. (Rab., V, 30 ds Hug.); 2. 1850 p. ext., supra. ex. 2. Empr. au lat. aphorismus, au sens 1, St Jérôme, Adv. Iov., 2, 11 ds TLL s.v., 230, 10; lui-même empr. au gr. α ̓ φ ο ρ ι σ μ ο ́ ς au sens propre « délimitation » d'où « définition » en partic. « brève définition, sentence », Hippocrate, Galien ds Bailly.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 133.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Bouillet 1859. − Goblot 1920. − Lal. 1968. − Littré-Robin 1865. − Mont. 1967. − Noter-Léc. 1912. − Nysten 1824. − Stackelberg (J.-V.). Zur Bedeutungsgeschichte des Wortes aphorisme. Z. rom. Philol. 1959, t. 75, pp. 322-335.

Wiktionnaire

Nom commun

aphorisme \a.fɔ.ʁism\ masculin

  1. (Rhétorique) Courte phrase exprimant un principe ou un concept de pensée, souvent par un assemblage d'idées paradoxal, surprenant, voire comique.
    • Par où, en généralisant, nous arrivons à cette conclusion inattendue : « la société perd la valeur des objets inutilement détruits, » — et à cet aphorisme qui fera dresser les cheveux sur la tête des protectionnistes : « Casser, briser, dissiper, ce n’est pas encourager le travail national, » ou plus brièvement : « destruction n’est pas profit. » — (Frédéric Bastiat, Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, 1850)
    • Il émit quelques aphorismes indiscutables, tels que : « Il y a plus de goût à un grain de sel qu’à un muid de chaux, » ou : « Nécessité est de raison moitié. » — (Paul et Victor Margueritte, Les tronçons du glaive, 1900)
    • « Le mouvement perpétuel est impossible : il faut se tenir loin de ceux qui le trouvent. »
      Cet aphorisme incisif et précis est de Joseph Bertrand ; il devrait être écrit sur les murs des bureaux de brevets, car il détournerait peut-être certains inventeurs de la poursuite d’une vaine chimère.
      — (Aimé Witz, Le mouvement perpétuel de deuxième espèce, dans La Revue scientifique, 2e sem. 1910)
    • Un jour, en rentrant chez lui, il trouva sur la table une lettre, […]. Elle commençait d’un ton très décidé : […]. Suivaient quelques aphorismes d’une si frappante justesse que nous croyons devoir les reproduire : « Qu’est ce que la vie, Une vallée d’amertume. - Le monde, Un ramas d’êtres insensibles. » — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • Quelque citation latine banale de ci, de là, un aphorisme philosophique ou pédagogique, une ironie forcée mais acerbe, rehaussent son prestige. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Parfois, certes, un aphorisme se réduit à un cliché ou à une vérité générale facilement « retournable », ou d’une application si large qu’il ne résiste pas à l’analyse. — (Maurice Hambursin, Textes en archipels : anthologie, 2000, page 53)
    • L'aphorisme se rapproche de l'énigme et de l'oracle : à maints égard Apollon le patronne. — (Charles Le Blanc, Le complexe d'Hermès, Presses de l'Université d'Ottawa, 2009, p. 144)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APHORISME. n. m.
Sentence énoncée en peu de mots. Les aphorismes d'Hippocrate. Les aphorismes de Schopenhauer sur la sagesse dans la vie.

Littré (1872-1877)

APHORISME (a-fo-ri-sm') s. m.
  • Sentence renfermant un grand sens en peu de mots. Les aphorismes d'Hippocrate. On a de Mahomet quelques aphorismes de médecine, Voltaire, Mœurs, 6.

REMARQUE

Ce mot, qui était borné d'abord à la médecine, s'est étendu, et l'on dit maintenant des aphorismes politiques.

HISTORIQUE

XVIe s. Les propositions et verités y sont espesses, mais souvent toutes seches et crues, comme aphorismes, ouvertures et semences de discours, Charron, Sagesse. Préf. de la 2e édit.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aphorisme »

Emprunté au latin aphorismus, lui-même du grec ἀφορισμός, aphorismós (« séparation, définition »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀφορισμὸς, ἀφ' pour ἀπὸ, marquant séparation, et ὀρίζω, borner (voy. HORIZON) ; mot à mot, ce qui sépare du reste et détermine.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aphorisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aphorisme afɔrism

Évolution historique de l’usage du mot « aphorisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aphorisme »

  • L’homme pense par aphorismes. De Gustave Le Bon
  • Prononcer vingt-cinq aphorismes par jour et ajouter à chacun d'eux : "Tout est là." De Jules Renard / Journal
  • Il n’est pas de sentences, de maximes, d’aphorismes, dont on ne puisse écrire la contrepartie. De Paul Léautaud / Propos d’un jour
  • Ce n’est certes pas du grand cinéma, ni même du cinéma dont on se souviendra dans cinq minutes, mais c’est distrayant. Et, sans le savoir, le film remet à l’honneur l’aphorisme de Charles Dumercy : « Il est aussi impossible à l’avocat d’être sincère qu’à la courtisane d’être chaste. » L'Obs, « Michael Clayton », la justice à la peine
  • Il n'est pas de sentences, de maximes, d'aphorismes, dont on ne puisse écrire la contrepartie. Paul Léautaud, Propos d'un jour, Mercure de France
  • De l'aphorisme obscur retiens la possible étincelle. De Yves Broussard / Grand angle
  • On ne peut dicter un aphorisme à une machine à écrire. Cela prendrait trop de temps. De Karl Kraus / Aphorismes
  • Un aphorisme est soit une demi-vérité soit une vérité et demie. De Karl Kraus
  • Le dessin d'humour est un art très difficile, proche de l’aphorisme. De Frédéric Pajak / Libération Livres, 12 février 2015
  • L'aphorisme résume quelque chose tout en permettant d'autres développements. De Jean-Luc Godard / Entretien avec Pierre Assouline - Mai 1997
  • L'aphorisme ne coïncide jamais avec la vérité : il est soit une demi-vérité, soit une vérité et demie. De Karl Kraus / Aphorismes
  • L'aphorisme est un genre qui ne rétrécit pas, parce que sa brièveté ne le permet pas. De Ramon Gomez de la Serna
  • Plus encore que dans le poème, c'est dans l'aphorisme que le mot est dieu. De Emil Michel Cioran / Ecartèlement
  • L'aphorisme ? Un feu sans flamme. On comprend que personne ne veuille s'y réchauffer. De Emil Michel Cioran / De l'inconvénient d'être né
  • De temps à autre, la mode de l'aphorisme revient chez les philosophes. Les aphorismes sont les hirondelles de la dialectique. De Eugenio d’Ors Y Rovira / Au grand Saint-Christophe
  • Un aphorisme n'a pas besoin d'être vrai, mais il doit survoler la vérité. Il doit la dépasser d'un trait. De Karl Kraus / Aphorismes
  • Aucune philosophie, aucune analyse, aucun aphorisme, aussi profonds qu'ils soient ne peuvent se comparer en intensité, en plénitude de sens, avec une histoire bien racontée. De Hannah Arendt
  • Notre approche actuelle s’apparente au concept de "guerre sans mort", nouvel oxymore de la doctrine militaire occidentale. Ainsi la mise à l’arrêt qu'a connu notre économie découle-t-elle d’un véritable refus de toute disparition. Le coût de ces choix et leur affectation ne sont curieusement jamais explicités. Ce non-dit constitue une illustration extrême de l’aphorisme de Frédéric Bastiat : "l’Etat, c’est la grande fiction par laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde." Capital.fr, Le corona ou la guerre des générations - Capital.fr
  • La prévision est difficile surtout lorsqu'elle concerne un avenir régi par les banques centrales. Deux crises en dix ans, financière et sanitaire, amènent à revisiter l'aphorisme de Pierre Dac. Les politiques monétaires expansionnistes qu'elles ont suscitées ont créé durablement « un monde d'aléa de moralité où le prix des actifs est administré, et non plus déterminé par les marchés », constate Patrick Artus. Le chef économiste de Natixis estime que leur déconnexion par rapport aux fondamentaux, cumulée à des taux d'intérêts réels à long terme très bas voire négatifs, va généraliser des bulles sur les actions, l'immobilier, les infrastructures et le « private equity ». Elles transformeront à ses yeux la perte de 10 % du PIB de la zone euro cette année en une taxation équivalente sur les jeunes, qui devront payer plus cher pour se loger et épargner. Les Echos, Politique monétaire : Des bulles et une taxe | Les Echos
  • André Malraux l’avait bien dit : « Tout le monde a été, est ou sera gaulliste. » Plus le temps passe, et plus l’aphorisme se vérifie. Ses héritiers, ses anciens alliés, et même les héritiers de ses pires adversaires n’hésitent plus aujourd’hui à se réclamer du général de Gaulle. On l’avait déjà senti pendant la campagne présidentielle de 2017, où les principaux candidats, de Le Pen à Mélenchon en passant par Macron et Fillon, sans oublier… Jean Lassalle, tous avaient invoqué dans leurs discours le fondateur de la Ve République. SudOuest.fr, Commémorations de l’appel du 18 juin : de gauche à droite, tous gaullistes !
  • A l'origine de ce texte, il y a une conférence, donnée en octobre 2016 à Lagrasse, dans les Corbières. Là où la maison d'édition Verdier, repaire des derniers romans de David Bosc, anime chaque saison des rencontres littéraires. Invité à parler du travail de l'écrivain, David Bosc y développe un argumentaire qui démonte en quelques paragraphes et citations choisies le fameux aphorisme de Boileau: "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement". rts.ch, Pour David Bosc, l'écriture est un corps-à-corps avec le langage - rts.ch - Livres
  • Exhortation à la bienveillance affichée sur un tee-shirt, tirades grandiloquentes inondant les réseaux sociaux, aphorismes pleins d’humanisme dans les pubs… Stop ! On fait une poussée de mièvre ! Et si on s’oxygénait le cerveau, histoire de se remettre les idées en place ? Madame Figaro, #TakeCare, "body-positive", "croire en soi"… L'overdose des mantras à tout-va - Madame Figaro

Images d'illustration du mot « aphorisme »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « aphorisme »

Langue Traduction
Anglais aphorism
Espagnol aforismo
Italien aforisma
Allemand aphorismus
Chinois 格言
Arabe قول مأثور
Portugais aforismo
Russe афоризм
Japonais 格言
Basque aforismo
Corse aforisimu
Source : Google Translate API

Synonymes de « aphorisme »

Source : synonymes de aphorisme sur lebonsynonyme.fr
Partager