La langue française

Allégoriser

Sommaire

  • Définitions du mot allégoriser
  • Étymologie de « allégoriser »
  • Phonétique de « allégoriser »
  • Évolution historique de l’usage du mot « allégoriser »
  • Citations contenant le mot « allégoriser »
  • Traductions du mot « allégoriser »
  • Synonymes de « allégoriser »

Définitions du mot allégoriser

Trésor de la Langue Française informatisé

ALLÉGORISER, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− Exprimer, représenter allégoriquement (des hommes, des choses ou des not. abstr.) :
1. Le Sauvage personnifie les arbres, les fleurs, les rochers, mais il n'allégorise pas les temps. F.-R. de Chateaubriand, Études historiques,1831, p. LIX.
2. Alors, le saphir représente les aspirations élevées de l'âme, la calcédoine, la charité; la sarde et l'onyx, la candeur; le béryl allégorise la science théologique; l'hyacinthe, l'humilité, tandis que le rubis apaise la colère, que l'émeraude lapidifie l'incorruptible foi. J.-K. Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 215.
B. THÉOL. Expliquer par allégorie. Les Pères de l'Église ont allégorisé presque tout l'Ancien Testament (Ac.1798-1932).
Emploi abs. :
3. ... il est toujours obligé d'expliquer à ses disciples le sens interne de ses paroles. Les Esséniens avaient au plus haut degré l'habitude d'allégoriser : Jésus allégorise; mais ses disciples, qui ne sont pas formés à ce langage, entendent difficilement la métaphysique de leur maître. P. Leroux, De l'Humanité,t. 2, 1840, pp. 775-776.
II.− Emploi pronom. (avec valeur passive), rare. Être représenté allégoriquement :
4. L'Amour avec la Mort en sa fleur rose ou noire, S'allégorise aussi de romarin ou d'if. H. de Régnier, Poèmes anciens et romanesques,1890, p. 265 (1031).
Prononc. ET ORTH. : [alegɔ ʀize] ou [all-], j'allégorise [ʒal(l)egɔ ʀi:z]. Le verbe est transcrit avec [l] simple ds Passy 1914, avec [ll] double ds Harrap's 1963 (pour [l] et [ll] ds les dict. du xixes., cf. allégorie). − Rem. Fér. 1768 écrit, s.v. allégoriser : ,,Rousseau, le poète, dans la préface de ses œuvres, se sert d'allégoriser au lieu d'allégoriser.``
Étymol. ET HIST. − 1. 1404 « expliquer dans un sens allégorique, interpréter en tant qu'allégorie » part. passé adj. (Chr. de Pisan, Charles V, iii, ch. 12 ds Littré : Si comme la Bible, en trois manieres, c'est assavoir le texte, et puis le texte et les gloses ensemble, et puis d'une autre maniere allégorisée); 2. 1578 « parler par allégories » (H. Estienne, Deux Dialogues du nouv. lang. françois italianizé, i, 137 ds DG : Vous triomphez d'allégoriser). Empr. au lat. chrét. allegorizare, attesté à l'emploi 1 dep. Tertullien (Adv. Marc., 4, 17, 201 ds TLL s.v., 1672, 35 : quae Christus in homines allegorizavit).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 10.
BBG. − Bél. 1957. − Lav. Diffic. 1846.

Wiktionnaire

Verbe

allégoriser transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Expliquer selon le sens allégorique.
    • Les pères de l’église ont allégorisé presque tout l’Ancien Testament.
  2. Donner un sens allégorique.
  3. Se servir d'allégories.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALLÉGORISER. v. tr.
Expliquer selon le sens allégorique. Les Pères de l'Église ont allégorisé presque tout l'Ancien Testament.

Littré (1872-1877)

ALLÉGORISER (al-lé-go-ri-zé) v. a.
  • Expliquer selon le sens allégorique. Plusieurs philosophes allégorisaient les récits de la mythologie. Comme on allégorisait tout, on avait dit que…, Voltaire, Phil. V, 364.

HISTORIQUE

XVe s. Si comme la Bible, en trois manieres, c'est assavoir le texte, et puis le texte et les gloses ensemble, et puis d'une autre maniere allegorisée, Christine de Pisan, Charles V, III, ch. 12.

XVIe s. Ce n'est pas en ceste maniere qu'il faut allegoriser sur le huitieme jour de la circoncision, Calvin, Instit. 1076.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ALLÉGORISER. Ajoutez :

2Donner à un portrait un caractère allégorique. Mrs Stanhope représente la Contemplation ; Miss Gwatkin, la Simplicité ; cette manière d'allégoriser les personnages motive les mouvements et les physionomies, et ajoute beaucoup de charmes à la peinture, Bürger, Salons de 1861 à 1868, t. I, p. 250. Reynolds n'est donc qu'un portraitiste, malgré cette tendance à allégoriser.. Bürger, ib. p. 344.

REMARQUE

J. B. Rousseau a dit allégorier : Toute l'histoire fabuleuse n'est pas propre à être allégoriée, Œuv. Préf.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « allégoriser »

Verbe [modifier le wikicode]

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Allegorizare, de allegoria (voy. ALLÉGORIE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « allégoriser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
allégoriser alegɔrize

Évolution historique de l’usage du mot « allégoriser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « allégoriser »

  • Les historiens de l’Ouest ont souvent remarqué la coïncidence étrange – ou peut-être appropriée – que Turner a prononcé cette adresse à quelques pâtés de maisons de l’un des spectacles du Far West de Buffalo Bill, un spectacle exagéré, hootin et hollerin de tours de lasso et des escarmouches reconstituées entre des cow-boys et des Indiens. Ce fut une coïncidence fortuite car les Occidentaux eux-mêmes sont des expressions riches et souvent compliquées de la thèse de Turner. Parfois, ils célèbrent la frontière; parfois ils le pleurent. Parfois, ils célèbrent le «progrès»; parfois ils la rejettent. Dans les deux cas, ils ont tendance à assimiler le développement des États-Unis à la conquête du désert et à l’asservissement de la terre, qu’ils ont également tendance à allégoriser à travers les luttes individuelles de leurs protagonistes. Dans How the West Was Won, un épique western de 1962 projeté en super grand écran en utilisant le processus Cinerama (qui impliquait trois projecteurs travaillant en synchronisation pour créer une image énorme et incurvée), le voyage multigénérationnel d’une famille de New York à la Californie devient un allégorie de la croissance de l’Amérique elle-même d’un territoire frontalier difficile à atteindre à une superpuissance technologique. Une série de fondus à la fin du film montre le terrain rouge et martien du désert se transformant en civilisation. Les cratères arides deviennent des champs agricoles luxuriants. Un barrage remplit une vallée de mort d’eau vivifiante et artificielle. Le sable sans fin cède la place au sommet de l’illumination: un réseau d’autoroutes modernes et animées. Breakingnews.fr, La frontière indomptable de Red Dead Redemption en fait le jeu ultime en monde ouvert
  • Ce n’est pas la peine de rédiger des articles, d’analyser, d’allégoriser, de s’émouvoir, ni même de faire de l’humour au sujet du Liban. Car le Liban n’existe pas.Il y a des tribus qui y vivent, mais ce ne sont pas des citoyens du Liban. Ce sont les habitants d’un territoire géographique nommé Liban. Comment le Liban, en tant qu’État-nation, peut-il exister, alors qu’il y a autant de Liban qu’il y a de tribus ? Autant de cultures. Autant de frontières, artificiellement dessinées au fil des conflits. Autant de pays tuteurs. Autant de partis dirigeants. Autant d’identités autoproclamées. Autant de langues officielles. Autant de confessions, religieusement érigées en bannières.Généralement, chaque tribu considère que le vrai Liban est le sien, que les autres tribus sont des traîtres envers le « vrai » Liban. C’est ainsi que chaque tribu justifie, sans sourciller, son allégeance aveugle (et par conséquent suicidaire) envers son leader. Lequel leader est systématiquement un sombre individu, issu d’une branche consanguine d’une dynastie régnante. Le genre d’homme qu’on aurait bien du mal à respecter en d’autres circonstances.Pour bâtir une nation, il faut agir. On ne peut pas se contenter d’analyser, de critiquer, ou de s’anesthésier dans l’autodérision. L'Orient-Le Jour, Le Liban n’existe pas - L'Orient-Le Jour

Traductions du mot « allégoriser »

Langue Traduction
Anglais allegorize
Source : Google Translate API

Synonymes de « allégoriser »

Source : synonymes de allégoriser sur lebonsynonyme.fr
Partager