Denrée : définition de denrée


Denrée : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DENRÉE, subst. fém.

A.− Vieilli ou p. anal. (du sens B). Marchandise. Le prix des denrées; bois et autres denrées. La valeur se forme au moment où le travail n'apparaît plus que sous la forme d'une denrée (J. Vuillemin, Être et trav.,1949, p. 50):
1. Il [Bottari] quitte Gênes au milieu de l'hiver 1847. Son intention est de gagner Reggio d'Emilia où quelque chose se trame... Il colporte des livres défendus... C'est une denrée facile à placer. Giono, Voyage en Italie,1953, p. 73.
P. compar. Sa femme et ses enfants, il [Maxime] les affichait comme des denrées neuves qu'il eût achetées Place Masséna (Colette, Entrave,1913, p. 4).
B.− Usuel
1. Gén. au plur. Marchandise destinée à la consommation, plus spécialement à l'alimentation. Denrées alimentaires, coloniales, périssables; le prix des denrées agricoles. Lacombe était très ennuyé. Il avait reçu plus d'une plainte sur la gestion déplorable des denrées du ravitaillement (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 54).En temps de guerre totale, rien ne peut faire que la production des denrées et des objets de consommation soit maintenue au niveau normal (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 118):
2. ... soit que ces gens eussent été victimes de l'habileté de Gobseck, soit que Gobseck voulût un trop grand prix de ses denrées ou de ses valeurs fabriquées, chaque marché se trouvait en suspens. Balzac, Gobseck,1830, p. 441.
Au sing. (rare). La langouste à la mongole, c'est une denrée délicate (Duhamel, Terre promise,1934, p. 129).
SYNT. Des denrées de première nécessité, de consommation courante; la taxation des denrées; une distribution de denrées et de charbon; ils portaient leurs denrées au marché de la ville; la bourse, le trafic des denrées.
2. Au fig., surtout au sing. Produit, objet considéré du point de vue de sa valeur. La femme n'est qu'une denrée, une nécessité (Zola, Mes haines,1866, p. 92).Le temps devient la denrée la plus précieuse de l'homme moderne (Bloch, Dest. S.,1931, p. 251):
3. Mais une fois née..., notre science devenue moyen de puissance, moyen de domination concrète (...) cesse d'être « une fin en soi » et une activité artistique. Le savoir, qui était une valeur de consommation, devient une valeur d'échange. L'utilité du savoir fait du savoir une denrée qui est désirable non plus par quelques amateurs très distingués, mais par tout le Monde. Valéry, Variété I,1924, p. 29.
Prononc. et Orth. : [dɑ ̃ ʀe]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1160 denerée « la valeur d'un denier » (Le Charroi de Nîmes, éd. D. Mac Millan, 911); ca 1260 danree « marchandise » (E. Boileau, Le Livre des métiers, 9 ds T.-L.). Dér. de denier*; suff. -ée* (v. FEW t. 3, p. 40 a, note 3); denerée, puis denrée par contraction. Fréq. abs. littér. : 540. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 584, b) 547; xxes. : a) 339, b) 446. Bbg. Pauli 1921, p. 20.

Denrée : définition du Wiktionnaire

Nom commun

denrée \dɑ̃.ʁe\ féminin

  1. (Au pluriel) Tout ce qui se vend pour la nourriture des hommes ou des animaux.
    • Nul n’oserait contester que, depuis 1918, les spéculations sur les denrées alimentaires ont été générales et sans frein. Le public se doute bien un peu qu’on l’affame et que les hauts prix maintenus malgré toutes les tentatives sont factices. Mais qui accuser ? — (Albert Noret, Les Féodaux du Blé, E. Figuière, 1930, p. 110)
    • […] à deux pas de la frontière, les douaniers tolèrent l’entrée en franchise de certaines denrées belges, meilleur marché qu’en-deçà. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • (Figuré)Après trois ans de crise, une des denrées qui avaient le plus baissé était la faculté d’enthousiasme du peuple américain. — (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
  2. (Désuet) Produit, marchandise.
    • Enfin, comme à dessein de le rendre plus complexe, des odeurs de caroube, de denrées coloniales, de goudron, d’air marin arrivaient puissamment du port et se mêlaient à celles qui montaient des pavés et des caves. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 42)
  3. (Figuré) (Argot) (Lyonnais) Personne sans intérêt, vaurien.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Denrée : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DENRÉE. n. f.
Tout ce qui se vend pour la nourriture des hommes ou des animaux. Acheter des denrées. Le prix des denrées. La cherté des denrées. Denrées alimentaires. Le transport des denrées. Il se prend aussi pour désigner, en termes d'Administration, Un certain nombre de produits des colonies. Denrées coloniales.

Denrée : définition du Littré (1872-1877)

DENRÉE (dan-rée) s. f.
  • 1Toute espèce de marchandise. Denrées alimentaires. Les denrées qui sont dans les magasins. Si l'on emploie des soins dispendieux ou pénibles pour conserver une denrée plus longtemps, c'est seulement parce que l'augmentation du prix de la denrée doit récompenser de ces soins, Condorcet, Duhamel. Les essences et autres menues denrées d'amour, Hamilton, Gramm. 6.

    Denrées coloniales, productions des colonies. Elles seraient mieux nommées marchandises ou denrées équinoxiales, parce qu'elles croissent dans la zone torride et dans le voisinage des tropiques, J. B. Say, Traité, 1841, p. 231.

    C'est une chère denrée, c'est-à-dire cela est mis à très haut prix ou à trop haut prix.

    Il vend bien sa denrée, c'est-à-dire il sait se faire valoir.

  • 2Mauvaise marchandise. Il n'y a que de la denrée dans cette boutique.

    Fig. et en parlant d'un vaurien : Voilà une belle denrée !

  • 3En un sens plus restreint, toute production de la terre destinée à la vente et employée pour la nourriture. Grosses, menues denrées. Tu ne vends pas Comme tu veux tes herbes, ta denrée, Tes choux, tes aulx, enfin tout ton tracas, La Fontaine, Jum. Je ne croyais pas que les denrées fussent si chères, Maintenon, Lett. à Mme de la Viefville, 23 fév. 1709. Du gland, un navet, ou quelque autre pareille denrée, Rousseau, Ém. II.
  • 4 Marchandise mise en vente, non pour être revendue, mais pour être consommée, soit qu'elle soit destinée à la subsistance, soit qu'il s'agisse de tout autre genre de consommation ; tant qu'elle est achetée pour être revendue, elle conserve le nom de marchandise, J. B. Say, Épitome, au mot Denrée.
  • 5Nom, dans quelques provinces, d'un petit pain blanc.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et s'est trop viez li marchiés [c'est se prendre trop tard pour faire un marché], Quant on acate denrée K'uns autres a adesée, Bibl. des Chartes, 4e série, t. V, p. 337. Onques de lui [sur elle] [ils] n'aprirent maillie ne denrée [la valeur d'une maille ou d'un denier], Berte, CIV. Onques mais en ma vie n'oi [je n'eus] de joie denrée, Qui ore ne me soit à cent doubles doublée, ib. CXXVI. Et li quens lor jura que jà, ne à mort ne à vie, n'averoit denrée de sa terre ; et d'iluec en avant ot il à non Jehan-sans-terre, Chron. de Rains, 84. Et s'ai bien mengié deus denrées De novel miel en fresches rées, Ren. 10235. Se li serjans a l'administration de vendre blés, aveines, ou autres denrées, il convient qu'il conte du pris, Beaumanoir, XXIX, 14. Cil qui sunt tenu por vilain cas en prison, lor vie est establie à avoir cascun jor denrée de pain et de l'yaue, Beaumanoir, LI, 7. Je vous di bien veraiement, Il font maint mauvès serement, Et si jurent que lor denrées Sont et bones et esmerées Tels foiz que c'est mençonge pure, Rutebeuf, 223. Les gens le roy leur loerent les estaus pour vendre leur danrées chier, si comme l'en disoit, comme il porent, Joinville, 217.

XIVe s. Et telle chose avient aucune foiz en tempestes à ceux qui pour lour neif alegier jettent lour denrées en la mer, Oresme, Eth. 48.

XVe s. Ne rencherirent les vivres qu'on n'eust la denrée pour un denier, aussi bien qu'on avoit par avant qu'ils vinssent, Froissart, I, I, 32. Jusques au marché des denrées, Froissart, II, II, 54.

XVIe s. S'il sanglouttoyt, c'estoyent denrées [botte valant un denier] de cresson, Rabelais, Pant. IV, 32.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Denrée : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

DENRÉE, (Hist. mod. & Jurisprud.) est une certaine mesure ou étendue de terre, usitée dans quelques pays, comme en Champagne. Ce terme vient du latin denarium, denier ; d’où on a fait denariatæ, denrées ; nom que l’on a donné à certaines marchandises, parce qu’on les achetoit au prix de quelques deniers. On a aussi donné ce nom, en quelques endroits, à une certaine quantité de terre, qui n’est ordinairement chargée que d’un ou deux deniers de cens ou redevance. La denrée de terre est une portion d’une plus grande mesure, qui contient plus ou moins de denrées selon l’usage du pays. Dans la prevôté de Vitry-le-François le journal ou journel de terre ne contient que six denrées : en d’autres endroits, comme dans le comté de Brienne, dans celui de Rosnay, & ailleurs, il en contient huit. La denrée est de 80 perches. Voyez le glossaire de Ducange, au mot Denariatæ. (A)

Denrées, esculenta, s. f. pl. (Comm.) est le nom qu’on donne aux plantes propres à notre nourriture, comme artichaux, carotes, navets, panets, choux.

On peut distinguer de grosses & de menues denrées : les grosses, comme le blé, le vin, le foin, le bois ; les menues, comme les fruits, les légumes, &c. Ce sont ordinairement les Regrattiers qui vendent les menues denrées. Les grosses ont des marchands considérables qui en font le négoce. Voyez le dictionn. du Comm. & Chambers. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « denrée »

Étymologie de denrée - Littré

Berry, darrée ; provenç. denairada ; espagn. dinerada ; ital. derrata ; du bas-latin denariata, la valeur d'un denier, du latin denarius, denier (voy. DENIER). Denrée a signifié primitivement ce qui vaut un denier, ce qui s'acquiert par denier, parargent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de denrée - Wiktionnaire

Dérivé de denier avec le suffixe -ée.
(Vers 1160) denerée (« valeur d’un denier ») ; (Vers 1260) danree (« marchandise ») ; denerée est devenu denrée par contraction.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « denrée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
denrée dɑ̃re play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « denrée »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « denrée »

  • Vous les avez peut-être dans vos placards. Vous les utilisez peut-être encore. Attention : ils sont dangereux, illégaux, toxiques… et font l’objet de mesures d’interdiction et de rappel par les autorités sanitaires européennes. Voici les produits cosmétiques ciblés cette semaine par le dispositif RAPEX : une huile pour la barbe, une crème éclaircissante et une teinture capillaire contenant des ingrédients dont la concentration est trop élevée et/ou dangereuse, ainsi qu’un savon qui peut être confondu avec une denrée alimentaire. , Produits au rappel - 3 juillet 2020 - Produits au rappel (RAPEX)
  • Malgré les multiples remous qui ont émaillé la commune urbaine de Kankan à cause du délestage du courant électrique, la population de Nabaya peine jusqu’à présent à avoir cette denrée nécessaire dans ce monde du 21ème siècle. Les citoyens de Kankan ne lâchent pas prise et se disent prêts à redescendre dans les rues pour réclamer une meilleure desserte en courant électrique dans la ville de Kankan. kalenews, Kankan/Manque du courant électrique: « nous femmes on est prête à descendre dans les rues » dixit une citoyenne – kalenews
  • Il est en effet important de placer chaque denrée au bon endroit. Pourquoi ? Parce que chaque produit a sa température de conservation idéale, or, celle-ci n’est pas constante à l’intérieur de votre réfrigérateur et peut varier, selon les zones, de 0 à 10 °C. Vous retrouvez des infos à ce sujet dans le manuel d’utilisation de votre frigo. , Profitez des vacances pour réduire vos déchets: Voici quelques conseils ! - DH Les Sports+
  • La situation est semblable sur l’ensemble du territoire québécois, ce qui fait en sorte que le foin sera une denrée rare cette saison. Et qui dit denrée rare, dit hausse des prix. Le Lac-St-Jean, Une autre année de misère pour les foins - Le Lac-St-Jean
  • C'est vrai que le gel antibactien est devenu une denrée rare, mais il peut être une bonne solution de dépannage pour allumer un feu. Il suffit d'en mettre que quelques gouttes sur un bout de bois. Salut Bonjour, 10 trucs qui vont vous simplifier la vie en camping | Salut Bonjour
  • Les âmes charitables comme lui demeurent une denrée rare. Radio-Canada.ca, Conducteurs bénévoles auprès des aînés : une denrée rare | Radio-Canada.ca
  • La parole est une denrée périssable, éphémère. Elle se teinte de toutes les circonstances de son apparition. Les mêmes mots, prononcés dans des lieux différents, ne sont pas les mêmes mots. De Christian Bobin / L’Inespérée
  • Ah ! La gloire, triste denrée. Elle se paye cher et ne se garde pas. Ne serait-elle point l'égoïsme des grands hommes, comme le bonheur est celui des sots. De Honoré de Balzac
  • La gloire n'est plus qu'une denrée coloniale. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Le Gouvernement a plafonné les prix des denrées de première nécessité. Il a mis le bon sens à combien ? De Quino / Mafalda
  • Définir, c'est savoir. Aussi la définition juste est-elle la plus rare des denrées. De Auguste Blanqui / Critique sociale
  • Le bonheur est une denrée merveilleuse : plus on en donne, plus on en a. De Vanessa Colle / Lettres Anonymes
  • Il y a inflation quand la monnaie devient plus encombrante que les denrées. De Jean Mistler
  • Fou est le marchand qui déprise sa denrée. De Proverbe français

Images d'illustration du mot « denrée »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « denrée »

Langue Traduction
Corse commodità
Basque salgaien
Japonais 商品
Russe товар
Portugais mercadoria
Arabe سلعة
Chinois 商品
Allemand ware
Italien merce
Espagnol mercancía
Anglais commodity
Source : Google Translate API

Synonymes de « denrée »

Source : synonymes de denrée sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires