La langue française

Alcôve

Sommaire

  • Définitions du mot alcôve
  • Étymologie de « alcôve »
  • Phonétique de « alcôve »
  • Évolution historique de l’usage du mot « alcôve »
  • Citations contenant le mot « alcôve »
  • Images d'illustration du mot « alcôve »
  • Traductions du mot « alcôve »
  • Synonymes de « alcôve »

Définitions du mot alcôve

Trésor de la Langue Française informatisé

ALCÔVE, subst. fém.

A.− Anc. Partie de la chambre où les Précieuses du xviiesiècle recevaient et tenaient salon. Tenir alcôve.
P. ext., littér. Lieu de discussions littéraires quelque peu confidentielles :
1. ... il était las de n'entendre parler que de littérature, − acteurs, auteurs, éditeurs, bavardages de coulisses ou d'alcôves littéraires ... R. Rolland, Jean-Christophe,La Foire sur la place, 1908, p. 675.
B.− Enfoncement pratiqué dans une chambre pour y mettre un ou plusieurs lits :
2. J'ai mis là un lit, dit Grindot en dépliant les portes d'une alcôve habilement cachée entre les deux bibliothèques. Vous ou Madame vous pouvez être malade, et alors chacun a sa chambre. H. de Balzac, César Birotteau,1837, p. 199.
3. Une alcôve pour mon lit, un large cabinet pour le travail, faisant face au cabinet des muses, une belle lumière, le silence du jardin, un pan plus large du ciel pour horizon, parce que je dominais un peu les toits du couvent, faisaient de cette chambre de ma jeunesse une solitude à la fois sereine et recueillie. A. de Lamartine, Nouvelles Confidences,1851, pp. 27-28.
4. Il faisait nuit lorsqu'il s'éveilla. Transi de froid, il se tourna et se retourna sur sa couche, fripant et roulant sous lui sa blouse noire. Une faible clarté glauque baignait les rideaux de l'alcôve. S'asseyant sur le lit, il glissa sa tête entre les rideaux. Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes,1913, p. 78.
5. L'Hôtel des Vagues (...) est très vieille France aussi par sa cave fort convenable et je ne sais quelle bonhomie provinciale dans l'arrangement des massifs du jardin, le charmant bric-à-brac des couloirs. Il m'est même échu en partage un délicieux appartement bas-breton avec panneaux de lit clos, alcôve, hautes tentures d'étoffes et lit à baldaquin... J. Gracq, Un Beau ténébreux,1945, p. 40.
P. ext. Lieu des rapports amoureux. Secrets d'alcôves, confessions d'alcôve :
6. Là où le journalisme n'éponge pas les petits faits, les grands mensonges, les événements de la rue, la chronique de la maison, les indiscrétions de l'alcôve, chacun est une ligne vivante du journal que l'arrondissement n'a pas encore. L. Gozlan, Le Notaire de Chantilly,1836, p. 236.
7. « ... Ni les satisfactions de l'amour-propre, ni celles que procure la fortune, ni les fiévreuses pamoisons étouffées sous les rideaux lourds des alcôves mystérieuses, rien ne vaut et n'égale cette joie honnête et calme, ce légitime contentement de soi-même que le travail donne aux laborieux comme un premier salaire. » H. Murger, Scènes de la vie de bohème,1851, p. 275.
8. Daniel Salomon, qui s'était joint à eux, leur soufflait à l'oreille, de sa voix chaste, des secrets d'alcôve. Et, à chaque révélation étrange sur Madame Raymond, sur Madame Berthier d'Eyzelles et sur la princesse Seniavine, il ajoutait négligemment : − tout le monde le sait. A. France, Le Lys Rouge,1894, p. 13.
9. La dernière Parisienne, qui s'appelait, je crois, Sarah, circulait entre les pétales et les porcelaines de son petit musée d'hôtel. Elle régnait. Je me pensais revenu aux temps où selon un oncle à moi, les rois se glissaient, déguisés, mal rasés et mal chaussés, dans les alcôves où les cocottes de 1900 les réduisaient à l'état de jouets. L.-P. Fargue, Le Piéton de Paris,1939, p. 186.
Rem. Épithètes le plus fréquemment rencontrées sombre, profonde, obscure, mystérieuse, tiède, géante.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [alko:v]. − Rem. Fér. 1768 et Fér. Crit. t. 1 1787, s.v. alcove (sans accent circonflexe), font observer que la 2esyllabe est brève. La durée longue est signalée à partir de Land. 1834. Littré : ,,Le dictionnaire grammatical de 1784 dit que l'o est bref : al-ko-ve. Aujourd'hui il est long.`` Fér. Crit. t. 1 1787 remarque que Rich. emploie parfois le mot au masc. (cf. aussi Littré : ,,quelques gens font mal à propos alcôve masculin``). Enq. : /alko2v, D/. 2. Dér. et composés : alcoviste.
Étymol. ET HIST. − 1646 (Boisrobert, Epitre à Mmede Motteville, 2, 235, v. 46, STFM ds Quem. t. 1 1959 : Quoi! Pourroit-elle, estant si bien en Cour, Perdre avec nous un seul moment du jour, Et nous chercher, apres s'estre trouvée Dedans l'Alcove en la chambre privée?). Empr. à l'esp. alcoba, d'abord attesté dep. 1202 au sens de « endroit où l'on fait le pesage public » (Fuero de Madrid, p. 52 ds Al. 1958, s.v.) dep. 1272-84 au sens de « coupole » (Alfonso X el Sabio, General Estoria, d'apr. Cor. t. 1 1954) et dep. le début xvies. au sens de « enfoncement pratiqué dans une chambre pour y placer un lit » (d'apr. Cor., loc. cit.; cf. en 1620, L. Franciosini, Vocabulario español e italiano ds Gili t. 1 1960 : alcoba o alcoua, camera che si fà dal trasmezzar una sala, e è per uso de tenerui il letto), de l'ar. al qubba, proprement « coupole », puis « petite chambre contiguë » dep. le xives. (d'apr. Cor.). Voir Brunot t. 3, 1, p. 223; Nyrop t. 1, p. 90; Schmidt 1914, pp. 50-51; Rupp. 1915, p. 236.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 549. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 478, b) 1 675; xxes. : a) 791, b) 553.
BBG. − Baulig 1956. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Chabat t. 1 1875. − Daire 1759. − Fér. 1768. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 94. − Lar. mén. 1926. − Prév. 1755. − Thomas 1956.

Wiktionnaire

Nom commun

alcôve \al.kov\ féminin

  1. Enfoncement pratiqué dans une chambre, initialement pour y placer un lit.
    • […] en face de l’entrée du salon s’ouvrait la principale chambre à coucher avec une alcôve à l’extrémité d’une estrade sur laquelle était placé un lit de parade. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Dans une sorte d’alcôve, sur un divan pisseux, trois filles se tenaient enlacées […]. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
  2. (Par analogie) (Lyonnais) Pièce de petites dimensions située dans le prolongement d'une autre, dans l'habitat traditionnel, qui ne reçoit d'éclairage que par cette dernière et sert habituellement de chambre à coucher.
    • Deux larges alcôves pouvaient contenir chacune un lit de milieu, portes fermées. — (Marius Bailly, Le Piosou, Action Graphique, 1980)
  3. (Vieilli) Partie de la chambre où certaines femmes tenaient salon.
    • L’alcôve des Précieuses.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALCÔVE. n. f.
Enfoncement pratiqué dans une chambre pour y placer un lit. Alcôve carrée. Alcôve cintrée. Une chambre à alcôve. Il s'est dit autrefois de la Partie de la chambre où certaines femmes du bel air tenaient salon. L'alcôve des Précieuses.

Littré (1872-1877)

ALCÔVE (al-kô-v'. Le dictionnaire grammatical de 1784 dit que l'o est bref : al-ko-ve. Aujourd'hui il est long) s. f.
  • Enfoncement pratiqué dans une chambre pour y placer un lit. Dans le réduit obscur d'une alcôve enfoncée, Boileau, Lutr. I. Son lit de velours rouge est dans son alcôve, Sévigné, 443. Là, sous l'alcôve sombre… Une jeune beauté dort sur un lit d'ébène, Lamartine, Harold, VI. Le Caveau avait un lit dans une alcôve où Monseigneur couchait souvent l'hiver, Saint-Simon, 91, 195.

    Quelques-uns font mal à propos alcôve masculin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « alcôve »

De l’espagnol alcoba, venant lui même de l'arabe القبة (alqobba), « enfoncement dans une chambre pour y mettre un lit », « coupole », puis « petite chambre contigüe ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Génev. alcovre ; espagn. alcoba ; portug. alcoba ou alcova ; ital. alcovo ; de l'arabe al, le, et koba, petite maison, ou kubbet, voûte, tente. D'autres ont cherché une étymologie allemande ; mais le mot est espagnol et, par conséquent, arabe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « alcôve »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
alcôve alkov

Évolution historique de l’usage du mot « alcôve »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « alcôve »

  • L’alcôve tue lentement. De Robert Rocca
  • Il existe des hôtels si vastes que marcher d’un bout à l’autre devient le fil conducteur du séjour. Moquette épaisse, parquet d’origine, marbre, alcôve ou verrière: les décors se suivent à travers des siècles d’histoire de l’hôtellerie de luxe. C’est le cas du Victoria-Jungfrau Grand Hotel & Spa, construit en 1865. Le Temps, Entre deux lacs, au luxueux Victoria-Jungfrau Hotel & Spa - Le Temps
  • Au sud du Portugal, le duo de décorateurs Oitoemponto a été fasciné par cette oasis architecturale aux lignes fluides et organiques, édifiée entre 1967 et 1971 par l’architecte, peintre et sculpteur portugais Almeida Araujo. Une construction aux formes libres dont les plans tout en courbes ne sont pas la seule singularité architecturale, à l’instar du mobilier intégré du salon, de la rampe d’escalier qui se poursuit en bar, du canapé qui se prolonge en alcôve… dans un glamour très seventies. AD Magazine, Le plâtre se prête à tout | AD Magazine
  • Frénésie de consommation ? Usure accélérée de l’alcôve ? Prenons cet indice, comme le fait que les paiements carte bleue ont été supérieurs depuis le 11 mai à la même période en 2019, comme une bonne nouvelle : les Français veulent consommer, produire, travailler, vivre ! Opinion Internationale, "Depuis le 11 mai, les Français renouvellent leur literie" : Pierre Elmalek, président de Maison de la Literie, invité d'Opinion Business - Opinion Internationale
  • "Je leur ai dit que c'était mon affaire, c'était mon immeuble, s'il vous plaît ne le faites pas", a-t-il dit tard samedi matin, pointant vers l'alcôve à l'avant de son immeuble où les empreintes de pas des pillards, qui étaient armés de accélérateur. News 24, Alors que les émeutiers de Minneapolis mettent le feu aux bâtiments, l'épicier plaide pour sauver ses magasins - News 24
  • - Parfois, des pièces techniques – garage, buanderie, palier, mezzanine, petite alcôve et même ancien placard – peuvent se transformer en espace cosy, moyennant quelques aménagements pour leur donner un peu de chaleur. En y ajoutant quelques objets que l’on affectionne particulièrement et qui sont à nous, rien qu’à nous. Maxi, Idéal pour se ressourcer : s'aménager un petit coin bien à soi - Bien-être/ minceur - maximag.fr
  • «J’aime l’idée des alcôves, où l’on est obligé d’entrer, de se rapprocher pour comprendre» Tribune de Genève, Amour et sexualité au XVIIIe – Le château de Prangins s’encanaille | Tribune de Genève
  • Le local de quelque 70 m² a été transformé en alcôve douillette et épurée, comprenant des cabines d’essayage spacieuses et un petit salon au milieu d’une splendide fresque de cactus réalisée par une amie graphiste. Sur les étagères et les portants, des robes à moins de 30 €, des T-shirts à 15 €, des blouses, des chemises, des shorts et des pantalons légers… « Ce sont des pièces de qualité à prix abordable. Il y a tous les styles : décontracté, chic, glamour ou cool, toujours très féminin avec des imprimés python, des tons lilas ou vert d’eau pour l’été. » Charline Martin choisit elle-même les modèles sur plusieurs sites réservés aux professionnels, afin, dit-elle, « de créer mon propre style ». Elle propose des bijoux et des sacs à main pour accessoiriser ses tenues. , Commerce et services | Hola Chicas : la boutique de Charline, accro du shopping
  • A l’intérieur, le village se développe sur 6 hectares. Dès l’accueil un bâtiment immense, plus loin encore des barrières, des remparts, des maisons, des chemins à s’y perdre pour relier le tout. Une bulle, une alcôve, un lieu serein empreint de mystère. Petite République.com, Volvestre : Le village gaulois rouvre ses portes le 6 juin | Petite République.com

Images d'illustration du mot « alcôve »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « alcôve »

Langue Traduction
Anglais alcove
Espagnol alcoba
Italien alcova
Allemand alkoven
Portugais alcova
Source : Google Translate API

Synonymes de « alcôve »

Source : synonymes de alcôve sur lebonsynonyme.fr
Partager