La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « ruelle »

Ruelle

Variantes Singulier Pluriel
Féminin ruelle ruelles

Définitions de « ruelle »

Trésor de la Langue Française informatisé

RUELLE, subst. fém.

A. − Petite rue. Synon. traboule (région.), venelle.Ruelle boueuse, étroite, noire, sale, sombre, tortueuse; dédale, labyrinthe de ruelles. Des ruelles sinueuses longeaient les murs découronnés des façades (Psichari, Voy. centur., 1914, p. 45).Capevirade prit le chemin des écoliers (...) flânochant par les ruelles encaissées (Arnoux, Double chance, 1958, p. 173).
B. − Ruelle (du lit). Espace laissé entre un côté du lit et le mur ou entre deux lits. Je ne savais rien de tout ceci, répondit-elle en se tournant du côté de la ruelle du lit pour ne pas subir les regards étincelants de son mari (Balzac, E. Grandet, 1834, p. 199).
P. méton. Alcôve, chambre à coucher. Tu mettrais l'univers entier dans ta ruelle, Femme impure! (Baudel., Fl. du Mal, 1857, p. 44).
HIST. LITTÉR. [Au xviieet au xviiies.] Alcôve attenante au lit, chambre à coucher de certaines dames de qualité, qui tenaient lieu de salon littéraire et mondain. Esprit, goût, style, termes de ruelles; tenir ruelle; briller dans les ruelles. À la cour, quelques salons, quelques ruelles de beaux-esprits étaient déjà de mode (Sainte-Beuve, Portr. femmes, 1844, p. 4).V. bas2ex. 5.
REM.
Rueller, verbe trans.,agric., vitic. ,,Ouvrir une rigole entre deux rangées de ceps en les chaussant avec la terre ainsi remuée; creuser un sillon assez profond pour évacuer l'eau dans un labour trop humide`` (Fén. 1970).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɥ εl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1140 rüele « petite rue étroite » (Geffrei Gaimar, Hist. des Angl., 539 ds T.-L.); 2. a) 1408 ruelle du lit (doc. ds Choix des pièces inéd. rel. au règne de Charles VI, éd. L. Douët d'Arcq, t. 2, p. 210); b) 1614 hist. littér. (D'Urfé, L'Astrée, t. 2, p. 481 ds Livet Molière). Dér. de rue1*; suff. -elle*. Fréq. abs. littér.: 952. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 328, b) 2 135; xxes.: a) 1 540, b) 1 697. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 258.

ruelle. « Petite rue »

Wiktionnaire

Nom commun - français

ruelle \ʁɥɛl\ ou \ry.ɛl\ féminin

  1. Petite rue étroite.
    • Cette nuit-là, donc, le vent s’engouffrait violemment dans les espèces de ruelles de ce lugubre quartier ; […]. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, §.1, 1842-1843)
    • Et puis voici un populeux village, un village compact, ramassé, aux ruelles étroites et tortueuses, sans jardins, sans courtils, un village serré autour de son antique clocher. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    1. (Québec) Voie de desserte parallèle aux rues sur laquelle donnent la cour arrière des maisons.
  2. (Figuré) Espace qu’on laisse entre un des côtés du lit et la muraille.
    • Alors le valet le prit par le bras et le secoua, doucement d’abord, plus fort ensuite ; pour tout mouvement, le vicomte se retourna du côté de la ruelle sans se réveiller. — (Hector Malot, Un mariage sous le Second Empire, 1873)
    • Elle tira le lit un peu en avant de l’alcôve, défit la couverture et, avec mon aide, disposa les trois matelas de manière à ménager, du côté de la ruelle, un espace entre le plus bas et le plus élevé. — (Anatole France, L’Étui de nacre, 1892, réédition Calmann-Lévy, 1923, page 205)
    • Les deux enfants avaient glissé dans la ruelle ; elle les sépara, se coucha entre eux et, passant ses bras sous les deux petits corps, elle s’immobilisa, les yeux ouverts, crucifiée. — (Ernest Pérochon, Nêne, 1920)
    • L’État règne. […]. Jusque dans la ruelle du lit, il faut qu’il exerce ou délègue son autorité stérilisante. — (Pierre Louÿs, Liberté pour l’amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • Il y avait fort grande presse de monde en cette chambre, et dans la ruelle et derrière les balustres, tant est que les remarques à voix basse des assistants produisaient à s’additionner un bourdonnement continu qui m’étonna par son volume. — (Robert Merle, Le Lys et la Pourpre (Fortune de France no 10), éditions de Fallois, chapitre III, page 95)
    • La victime, face contre terre, était coincée dans la ruelle du lit, fesses en l’air. Pas besoin d’être diplômé de la faculté Xavier-Bichat pour comprendre qu’il était raide mort. — (Patrick de Funès, Médecin malgré moi, 2008)
  3. (En particulier) (Désuet) Chambre à coucher, alcôve de certaines dames de qualité, qui servait de salon de conversation.
    • Un alcoviste qui se respecte offre à la souveraine de la ruelle qu’il fréquente des divertissements souvent assez coûteux. — (Félix Hémon, Cours de littérature à l’usage des divers examens: Parties 5 à 6, 1893)
    • Bernard de Montragoux était un très bel homme, grand, large d’épaules, de forte corpulence et de bonne mine ; quoique rustique et sentant plus les forêts que les ruelles et les salons. — (Anatole France, Les Sept Femmes de la Barbe-Bleue et autres contes merveilleux, 1909)
    • Las ! il arrive trop tard : celui-ci vient d'être octroyé à un bel esprit de la Cour, melliflue à souhait, et dont l'éloquence vive et légère fait l'admiration des ruelles. — (Jean-Michel Royer, François Mitterrand élu à L'Académie française : discours de réception et autres textes de circonstance, Paris : chez Balland, 1989)
    • Tu mettrais l’univers entier dans ta ruelle,
      Femme impure ! L’ennui rend ton âme cruelle.
      — (Charles Baudelaire, Les fleurs du mal)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RUELLE. n. f.
Petite rue. Une ruelle qui aboutit dans une grande rue. Fig., La ruelle du lit ou simplement La ruelle, L'espace qu'on laisse entre un des côtés du lit et la muraille. Mettez ce fauteuil dans la ruelle du lit, dans la ruelle. Les ruelles se disait particulièrement, sous Louis XIII et sous Louis XIV, des Chambres à coucher, des alcôves de certaines dames de qualité, qui servaient de salons de conversation. Un poète de ruelles. Fig. et fam., Cet homme passe sa vie dans les ruelles, il va de ruelle en ruelle, Il est souvent chez les dames, et il se plaît dans leur conversation. Il brille dans les ruelles, Il brille dans la conversation des dames. Ces phrases, et autres semblables, ont vieilli et ne s'emploient que par dénigrement.

Littré (1872-1877)

RUELLE (ru-è-l') s. f.
  • 1Petite rue. Je t'attendais du côté de la ruelle ; outre que c'est le plus court et le plus commode…, Dancourt, Fête du village, III, 5.

    Coureur de ruelles, celui qui fréquente les lieux de débauche (à cause que les mauvais lieux sont souvent dans les ruelles). Puis les Gascons et les trois péronnelles Y concertaient sur des tons de ruelles, Gresset, Ver-vert, III.

  • 2 Fig. Ruelle du lit, ou, simplement, la ruelle, espace laissé entre le lit et la muraille. La coutume d'Espagne est de recevoir les envoyés à la ruelle du lit ; et don Francisque avait témoigné désirer qu'on le traitât ainsi ; ce que l'on a déjà fait en France pour d'autres, Pellisson, Lett. hist. t. I, p. 35. La fantaisie présente de son mari [le prince de Guéméné] est de sonner du cor à la ruelle de son lit, Sévigné, 29 déc. 1679.
  • 3Se disait particulièrement des chambres à coucher sous Louis XIV, des alcôves de certaines dames de qualité, servant de salon de conversation et où régnait souvent le ton précieux. Vous verrez courir, de ma façon, dans les belles ruelles de Paris, deux cents chansons, autant de sonnets, Molière, Préc. 10. Moi, j'irais me charger d'une spirituelle Qui ne parlerait rien que cercle et que ruelle ! Molière, Éc. des f. I, 1. Le style du P. Maimbourg me déplaît fort, il a ramassé le délicat des mauvaises ruelles, Sévigné, 14 sept. 1675. Tes bons mots autrefois délices des ruelles, Boileau, Sat. XI. Qui saura comme lui chanter à table tout un dialogue de l'opéra, et les fureurs de Roland dans une ruelle ? La Bruyère, VII. Elle m'enviait bien quand on m'emmenait dans une ruelle pour me faire quelque confidence, Genlis, Mme de Maintenon, t. I, p. 167, dans POUGENS.

    Aujourd'hui, il ne se dit plus que figurément et pour caractériser ce qui est précieux et efféminé. Il leur enseigne de traiter galamment Les grands sujets en style de ruelle, Rousseau J.-B. Épigr. II, 15. Sans le secours d'un amour impertinent et d'une galanterie de ruelle, aussi déplacés dans l'Électre qu'ils le seraient dans Cornélie, Voltaire, Lett. Mlle Clairon, 7 août 1761. Un homme qui n'apprit à parler que dans les ruelles, Rousseau, Ém. I.

    Fig. et familièrement, par dénigrement. Passer sa vie dans les ruelles, aller de ruelle en ruelle, ne s'occuper que de la société des femmes. Plus content de sa journée que tous vos chasseurs de ruelle, Rousseau, Ém. IV.

    Briller dans les ruelles, briller dans la conversation des dames.

  • 4 Terme de marine. Bordage à double cambrure, qui relie l'étambot au flanc d'un bâtiment.

HISTORIQUE

XIIIe s. Abstinence, la suer Reson, Est presque seule en sa meson, Qui tant est delitable et bele ; Si n'est pas en orde ruele, Ainz la porrez veoir à plain, Rutebeuf, II, 52.

XVe s. André passa la ruelle ou venelle de la maison, Du Cange, venella.

XVIe s. Quand Antigonus fut alendroit d'une ruelle, par où il faut destourner pour monter contre-mont au chasteau, Amyot, Arat. 20. Il avoit en la ruelle de son lict un dard, duquel…, D'Aubigné, Faen. III, 24. Entre le four d'un boulenger et le mur moitoyen doit avoir deux pieds de ruelle d'espace, ou contre-mur qui le vaille, pour eschever la chaleur et le peril du feu d'iceluy four, Coust. gén. t. I, p. 370. [Chez les anciens] les femmes couchoient au lict du costé de la ruelle, Montaigne, I, 374.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ruelle »

Dimin. de rue ; bourguig. roulôtte ; Berry, ruette ; picard, ruelette.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(c. 1140)[1] Du moyen français ruelle, lui-même de l’ancien français ruele[1]. Diminutif de rue avec le suffixe -elle[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ruelle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ruelle rµɛl

Fréquence d'apparition du mot « ruelle » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « ruelle »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ruelle »

  • En conséquence, quand nous fûmes rentrés à la maison, et que nous eûmes pris notre thé, j’attirai Biddy dans notre petit jardin qui longe la ruelle
    Charles Dickens — Les grandes Espérances
  • En témoigne la fameuse « ruelle du cul-de-lampe » bordée de buis taillés en boule. Et elle grimpe tout droit à l'abbaye. « Les moines bénédictins l'empruntaient pour rejoindre la pitance », détaille Mégane Perlot, guide touristique. Mais aujourd'hui plus question de visiter cette ancienne abbaye. Rachetée en 1823 par la maison Moët & Chandon (filiale de LVMH, propriétaire du « Parisien » - « Aujourd'hui en France », NDLR), c'est devenu un lieu privé et réservé à des réceptions VIP. Car Dom Pérignon s'est mué en une marque de prestige connue dans le monde entier.
    leparisien.fr — Le village où dom Pérignon a inventé le champagne - Le Parisien
  • Il y a des villes qui donnent le sourire. Crécy-la-Chapelle (Seine-et-Marne) en fait partie. Un pont surplombant une rivière, une ruelle du Moyen Age où l'on se perd jusqu'à un ruisseau, des demeures qui nous enivrent avec leurs fleurs et cette plaque : « Le peintre Corot habita dans cette maison en 1873. » Qu'on les comprend ces peintres qui ont puisé leur inspiration dans cette vallée.
    leparisien.fr — Tour du Grand Paris à pied, étape 17 : de Crécy-la-Chapelle à La Houssaye-en-Brie, en passant par la forêt - Le Parisien
  • Jardin de la Jeunette,45140,Saint jean de la Ruelle rue de la jeunette, 45140, Saint Jean de la ruelle Saint-Jean-de-la-Ruelle Loiret
    Unidivers — Pilates Jardin de la Jeunette,45140,Saint jean de la Ruelle Saint-Jean-de-la-Ruelle lundi 6 juillet 2020
  • Aussi, l'encadrement des loyers tel qu'il est appliqué aujourd'hui est acté par quartier. Or, à Paris plus qu'ailleurs, dans un même quartier ou d'une ruelle à une autre, la valeur des biens varie beaucoup.
    Encadrement des loyers à Paris : les bailleurs hors-la-loi ? - Éditions Francis Lefebvre
  • Située sur le Plateau Mont-Royal, entre les rues De Brébeuf et Chambord, juste au nord de Gilford, cette ruelle est simplement magnifique à visiter, car elle offre de jolies murales colorées à admirer. On la surnomme d’ailleurs affectueusement la ruelle d’artistes!
    Noovo — Les plus belles ruelles de Montréal! | Noovo | Noovo
  • La nuit ne tombe pas à Rome ; elle s’élève du coeur de la ville, des sombres petites ruelles et des cours où le soleil ne pénètre que d’un rayon, puis, comme la brume du Tibre, elle glisse sur les toits et se déploie sur les collines.
    Caroline Llewellyn — The Masks of Rome
  • Il y a six mois, Gosselies culbutait dans l’effroi. Patrick Nakars, 47 ans, figure très connue et très appréciée dans l’entité, était retrouvé mort dans une ruelle tout près de chez lui. Il avait une balle dans le cœur et une autre dans la tête. Ces deux coups de feu ont été tirés le 1er février vers 16 h 30.
    DH Les Sports + — Patrick, tué de deux balles au coeur et à la tête en février: "Je ne peux pas croire au suicide de mon mari !” - DH Les Sports+
  • Alignées sur le trottoir, les tables et les chaises forment un entrelacs tellement étroit que le serveur peut à peine s’y faufiler pour apporter leurs boissons aux clients. Comment s’étonner que sur la terrasse d’Aux Folies, rue de Belleville, le barman Tarik Kaouri, 23 ans, ait quelque peu perdu la vision d’ensemble. Quand on lui demande combien de tables il a ajoutées, il répond par un sourire gêné. Sa terrasse déborde à présent sur la rue, là où se garent généralement les voitures. Même la petite ruelle au coin du bar a été en partie annexée.
    Courrier international — Tout Paris n’est plus qu’une terrasse
  • À Turin, en Italie, un conducteur s’est retrouvé coincé avec sa Porsche 911 dans une ruelle étroite typique. La faute de… son GPS ! (photo : AIB Meana/Facebook)
    Gocar.be — Une Porsche se retrouve coincée dans une ruelle
Voir toutes les citations du mot « ruelle » →

Traductions du mot « ruelle »

Langue Traduction
Anglais alley
Espagnol callejón
Italien vicolo
Allemand gasse
Chinois 胡同
Arabe زقاق
Portugais beco
Russe аллея
Japonais 路地
Basque kalezulo
Corse chjassu
Source : Google Translate API

Synonymes de « ruelle »

Source : synonymes de ruelle sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot ruelle au Scrabble ?

Nombre de points du mot ruelle au scrabble : 6 points

Ruelle

Retour au sommaire ➦