La langue française

Coupole

Définitions du mot « coupole »

Trésor de la Langue Française informatisé

COUPOLE1, subst. fém.

Petite tasse pour la dégustation des vins. Synon. tâte-vin.[À Bercy] On ne voit que des gens armés d'un poinçon et d'une tasse d'argent; ils font un trou à la pièce, reçoivent le vin dans leur coupole, le hument en pinçant les lèvres (Journal officiel,9 nov. 1875, p. 9142, col. 1 ds Littré Suppl. 1877).
Prononc. : [kupɔl]. Étymol. et Hist. 1875 (Journal officiel, loc. cit.). Prob. altération de coupelle* sous l'infl. de coupole2*.

COUPOLE2, subst. fém.

A.− Voûte hémisphérique ou ovoïde, en forme de coupe renversée couronnant une base circulaire ou inscrite dans un polygone et qui constitue la partie intérieure du dôme. Coupole bulbeuse; coupole de bronze; base circulaire de la coupole. Dans le Périgord (...) un système de coupoles avait prévalu, qui offrait aux édifices une couverture solide et durable (Mérimée, Lettres Viollet-le-Duc,1870, p. 227).Un ami nous fait visiter le Sénat. Je voulais voir surtout la coupole de la bibliothèque qui m'a paru d'une beauté merveilleuse (Green, Journal,1946, p. 37):
1. Les premiers dômes [byzantins] ne présentaient, au-dessus des constructions qu'ils dominaient, qu'une calotte sphérique (...) : la coupole était pour ainsi dire tout à l'intérieur, ne montrant en dehors que ce qui suffisait pour indiquer sa présence. A. Lenoir, Archit. monastique,1852, p. 291.
SYNT. Coupole allongée, aplatie, nervée, ornée, peinte, sphérique; coupole byzantine, italienne, musulmane, russe; coupole de cuivre, de l'Institut, du Panthéon, en brique, en encorbellement, sur pendentifs, sur trompes; double coupole; ailes, maçonnerie, ossature, piliers d'une coupole.
P. métaph. Avoir inscrit son nom, en langue de feu, parmi les plus hauts, sur la coupole idéale de l'art (Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 6, 1863-69, p. 451).Un homme dont les aventures les plus dramatiques se jouaient sous la coupole de son cerveau (Baudel., Art romant.,1867, p. 457).Sous cette coupole de bon sens qui fait que les lois éternelles de la cité et de la famille (...) sont toujours (...) respectées (L. Daudet, Ét. et mil. litt.,1927, p. 46).
P. ext. Le dôme entier (extérieur et coupole proprement dite). Coupole dorée, illuminée, d'or. L'espace compris entre la colonne de la place Vendôme et la coupole d'or des Invalides (Balzac, Ferragus,1833, p. 143):
2. De Cahors à Angoulême, les églises [romanes] aquitaines à coupoles dessinent sur le ciel des Gaules un profil oriental. Les volumes intérieurs, sous ces vastes calottes de pierre, entre des parois décorées d'arcatures, sont interprétés avec une puissance et une sobriété remarquables. H. Focillon, Art d'occident,Paris, A. Colin, 1938, p. 79.
B.− P. méton. Institution abritée par un édifice à coupole, essentiellement l'Institut de France à Paris et en particulier l'Académie française. « Et lui, qui était en si bon chemin pour l'Institut! » dit un troisième. « Ça ne lui vaudra pas une fameuse presse sous la Coupole, ce mariage-là » (Bourget, Tapin,Une Fille-mère, 1928, p. 232).
Entrer sous la Coupole. Être élu à l'Académie française. Être reçu sous la Coupole. Devenir académicien.
Rem. On rencontre l'adj. substantivé coupolé au sens d'« académicien ». Elle [l'institution académique] est nocive, comme visant à créer artificiellement des écrivains de seconde zone, les non-coupolés, auxquels les coupolés imposeraient, s'ils avaient le courage, des règles absurdes et une mauvaise syntaxe (L. Daudet, Stup. XIXes., 1922, p. 188).
C.− Emplois spéc. [P. anal. de forme]
1. ASTRON. Calotte métallique rotative surmontant un observatoire.
2. ART MILIT. Épaisse calotte de métal qui abrite des canons de fort calibre et permet de tirer dans toutes les directions. Coupole tournante.
Coupole à éclipse. ,,Qui émerge au-dessus de la plongée au moment où les pièces doivent faire feu et disparaît aussitôt dans une sorte de puits`` (Lar. 19eSuppl. 1890, Nouv. Lar. ill., Lar 20e).
3. ANAT Coupole diaphragmatique. Concavité de la face inférieure (abdominale) du diaphragme.
Prononc. et Orth. : [kupɔl]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1666 archit. (Thévenot, Divers voy. curieux, t. III, p. 146 ds Boulan, p. 28 : ils virent plusieurs coupoles de pierres). Empr. à l'ital. cupola, terme d'archit. attesté dep. 1348-63 (M. Villani ds Batt.) et empr. avec transposition de sens au b. lat. cupula « petite cuve, tonnelet », dimin. de cupa (cuve*)
STAT. − Coupole1 et 2. Fréq. abs. littér. : 458. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 627, b) 881; xxes. : a) 579, b) 591.
BBG. − Archit. 1972, pp. 102-103. − Boulan 1934, p. 28. − Hope 1971, p. 282.

Wiktionnaire

Nom commun

coupole \ku.pɔl\ féminin

  1. (Maçonnerie) Voûte hémisphérique ou engendrée par une demi-ellipse.
  2. (Architecture) Intérieur, partie concave d’un dôme ou le dôme lui-même.
  3. (Par extension) Coupole de l’Institut de France, sous laquelle se réunit l’Académie française.
    • Accueillant sous la coupole la première Académicienne à porter l’habit vert, Marguerite Yourcenar, Jean d’Ormesson se réjouissait de pouvoir enfin prononcer « un mot inouï et prodigieusement singulier : madame. » C’était en 1981. — (Raphaëlle Rérolle, Ecriture inclusive : malaise à l’Académie française, Le Monde. Mis en ligne le 13 décembre 2017)
    • La magnifique coupole du Panthéon, le dôme terne et mélancolique du Val-de-Grâce dominent orgueilleusement toute une ville …. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Ainsi que le disait très justement Xavier Darcos hier après-midi tandis qu'il était reçu en séance solennelle sous la Coupole : « En ce moment, sans déconner, en France, on peut pas dire que ça soye la fête du slip ! » — (François Morel, « La fête du slip », 13 février 2015, dans Je rigolerais qu'il pleuve : Chroniques 2013-2015, Éditions Denoël, 2015)
  4. (Militaire) Tourelle cuirassée de forme cylindrique à sa base et surmontée d’une épaisse calotte de métal, dans laquelle on place des canons.
    • Une coupole est mobile sur son axe et permet de tirer dans toutes les directions.
  5. (Danse) Figure de breakdance consistant à faire tourner ses jambes autour de son corps, tout en conservant le buste au sol.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COUPOLE. n. f.
T. d'Architecture. Intérieur, partie concave d'un dôme ou le Dôme lui-même. La coupole de cette église est bien peinte. La coupole de Saint-Pierre de Rome. La coupole de l'Institut. En termes d'Art militaire, il désigne une Tourelle cuirassée de forme cylindrique à sa base et surmontée d'une épaisse calotte de métal, dans laquelle on place des canons. Une coupole est mobile sur son axe et permet de tirer dans toutes les directions.

Littré (1872-1877)

COUPOLE (kou-po-l') s. f.
  • Terme d'architecture. La partie concave d'un dôme. La coupole du Panthéon.

    Le dôme même. La coupole de St-Pierre à Rome. C'est ainsi que du sein des vastes métropoles, On voit un riche amas d'édifices épars S'élancer en clochers, s'arrondir en coupoles, Ou s'étendre et s'enfuir en immenses remparts, Masson, Helvétiens, II. Cette capitale, justement nommée par ses poëtes Moscou aux coupoles dorées, Ségur, Hist. de Napol. VIII, 1.

    Fig. Les premiers objets qui s'offrirent à sa vue [de René] furent la vaste coupole d'un ciel bleu, Chateaubriand, Natch. II, 103.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

COUPOLE. Ajoutez :
2Petite tasse servant aux dégustateurs de vins. [À Bercy] On ne voit que des gens armés d'un poinçon et d'une tasse d'argent ; ils font un trou à la pièce, reçoivent le vin dans leur coupole, le hument en pinçant les lèvres…, Journ. offic. 9 nov. 1875, p. 9142, 1re col.
3Coupole tournante, sorte de tourelle dont on arme les vaisseaux cuirassés. Nous avons déjà parlé des coupoles tournantes des monitors américains…, Rev. des Deux-Mondes, 1er déc. 1867, p. 712.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COUPOLE, s. f. terme d’Architecture, qui signifie la même chose que dôme. Voyez Dôme.

Ce mot vient de l’italien cupola, qui est dérivé du mot latin barbare cuppola, autrement thola ou fornix, voûte.

C’est aussi le dedans ou la partie concave d’une voûte sphérique, qu’on orne de compartimens & de peinture. Voyez Voute.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « coupole »

De l’italien cupola, attesté en architecture depuis 1348-63 et issu du bas latin cupula (« petite cuve, tonnelet »), dimininutif de cupa (« cuve »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. cupola, diminutif de cupa, coupe (voy. COUPE), par comparaison à une coupe renversée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « coupole »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coupole kupɔl

Évolution historique de l’usage du mot « coupole »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coupole »

  • Vouloir donner de l’éducation à un homme indigne, c’est prétendre placer des noix sur une coupole. De Proverbe persan
  • Les annonces d'Emmanuel Macron dimanche sur la pleine réouverture des bars et restaurants en Ile-de-France ont rendu possible l'ouverture de la splendide salle Art Déco, ornée de photos des célèbres habitués (Simone de Beauvoir, Jean Cocteau, Jacques Prévert) et surtout de sa majestueuse coupole peinte. Le Figaro.fr, Après trois mois de sommeil, La Coupole, célèbre brasserie parisienne, reprend vie
  • Pour participer à l’opération « ConFILMent » : par courriel sur [email protected]coupole.com ou en déposant un support USB directement dans la boîte aux lettres du site (4, Croisée des Lys, face à l’entrée du cinéma) en indiquant votre nom, prénom et adresse mail. , Cinéma | [Diaporama] Le cinéma la Coupole n’ouvrira que le 14 juillet pour plus de sérénité
  • Mahmut Karagöz, un cordonnier âgé de 55 ans, rêve de pouvoir un jour prier sous la coupole de Sainte-Sophie. La Croix, Musée ou mosquée? La Turquie se prononce sur l'avenir de Sainte-Sophie

Images d'illustration du mot « coupole »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « coupole »

Langue Traduction
Anglais cupola
Espagnol cúpula
Italien cupola
Allemand kuppel
Chinois 冲天炉
Arabe قبة
Portugais cúpula
Russe купол
Japonais キューポラ
Basque kupula
Corse cupola
Source : Google Translate API

Synonymes de « coupole »

Source : synonymes de coupole sur lebonsynonyme.fr

Coupole

Retour au sommaire ➦

Partager